Rejoignez-nous

Vaud

La météo fragilise la forêt vaudoise

Publié

,

le

Les bostryches profitent des conditions météorologiques (photo d'illustration). (©KEYSTONE/ALEXANDRA WEY)

Sécheresse, canicule et intempéries affaiblissent les forêts et favorisent la multiplication des parasites. Dans le canton de Vaud, un nombre anormalement élevé d’arbres sèchent sur pied ou sont infectés de bostryches.

L’épicéa et le sapin blanc sont particulièrement touchés, et cela commence aussi sur certains feuillus. « La situation n’est pas aussi extrême qu’en Ajoie ou dans les cantons de Berne et Bâle, mais les dégâts sont plus élevés que la moyenne », a expliqué mercredi Jean-François Métraux, l’inspecteur cantonal des forêts, à Keystone-ATS.

Les problèmes sont apparus à la sortie de l’hiver, et sont liés aux tempêtes et à l’été particulièrement chaud de 2018. « Dès avril, des sapins blancs sont devenus rouges », raconte M. Métraux. Mais toutes les forêts ne sont pas concernées. Les zones les plus atteintes se trouvent au pied du Jura, dans le Chablais et le Nord vaudois. Les Préalpes sont touchées sur leurs versants secs.

Terrains séchards

« De Nyon à Bâle, il y a des dégâts généralisés le long du pied du Jura. Vers Baulmes ou Rances, on enregistre des dégâts qu’on n’a pas vus depuis des décennies. C’est surtout sur des terrains séchards, qui ont peu de capacité à retenir l’eau », ajoute le spécialiste.

Une conséquence du réchauffement climatique ? « Il est évident que les températures sont inhabituellement plus élevées qu’il y a 20 ou 30 ans. Et les arbres en souffrent », répond Jean-François Métraux qui note que « le cortège des essences va évoluer dans nos forêts ». Il pourrait y avoir moins de hêtres et plus de chênes, qui supportent mieux la chaleur.

Surveillance

Sur sol vaudois, les dégâts dus aux bostryches sont estimés à près de 20’000 m3, ceux dus directement à la sécheresse avoisinent les 7000 m3, indique un communiqué. Les services de l’Etat et les professionnels de la forêt suivent de près la situation.

Le canton a facilité et subventionné des coupes de bois sanitaires, lorsqu’il fallait par exemple limiter la propagation des bostryches. L’insecte se délecte des bois affaiblis, par la tempête ou la sécheresse.

Marché saturé

D’une manière générale, le canton recommande aux propriétaires de forêts de n’exploiter que les arbres qui représentent un danger ou qui sont infestés de bostryches. Car le marché des bois chablis – les bois tombés sous l’effet du vent ou colonisés par des parasites – est saturé. « On a trop de ces bois-là en Europe », relève M. Métraux.

Les arbres qui ont séché sur pied peuvent rester en forêt. Ils contribuent à l’amélioration de la diversité des habitats et au maintien des espèces dépendant du bois mort. Cette pratique est déjà appliquée dans les Préalpes vaudoises et donne de bons résultats, affirme le communiqué de presse.

Prudence

Enfin, le canton recommande à la population de faire preuve de prudence lors d’activités en forêt. Dans les secteurs où de nombreux arbres sont morts sur pied, des branches sèches peuvent tomber, surtout en cas de coups de vent.

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vaud

Un jeune de 21 ans perd la vie dans un accident de la route

Publié

le

Un jeune de 21 ans a perdu la vie ce mardi matin dans un accident de la route entre Mont-la-Ville et L'Isle. (KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Nouvel accident mortel sur les routes vaudoises. Il s’est produit peu après 07h00 ce mardi matin entre Mont-la-Ville et L’Isle.

Un conducteur, seul en cause, a perdu la maîtrise de sa voiture dans une longue rectiligne, pour des raisons que l’enquête devra déterminer. Le véhicule a ensuite fait une embardée de plusieurs dizaines de mètres avant de s’encastrer dans un arbre et de prendre feu. Ce conducteur, un jeune de 21 ans et domicilié dans le Nord vaudois, n’a pas pu être extrait de sa voiture, il est décédé dans l’incendie qui a suivi.

Dans le cadre de l’enquête ouverte par la Procureure de service et confiée au Poste de Gendarmerie de Morges, la Police cantonale vaudoise lance un appel à témoin afin d’établir avec précision les circonstances de cet accident. Les personnes qui circulaient sur cette route au moment de l’accident ou qui se trouvaient à proximité immédiate et qui seraient en possession d’éléments susceptibles de faire avancer l’enquête sont priées de contacter le Centre d’engagement et de transmission au 021 333 53 33

La route cantonale a été fermée jusqu’à 11h00 pour les besoins des secours, du constat et du dépannage.

Notez que c’est le deuxième accident mortel en quelques jours sur les routes vaudoises. Samedi, un homme a perdu la vie au Moulin-du-Choc, près de Bussigny.

Continuer la lecture

Vaud

À 70 ans, Christian van Singer quitte le Grand Conseil

Publié

le

Christian van Singer avait siégé de 2007 à 2015 au Conseil national. (KEYSTONE/LUKAS LEHMANN)

Au lendemain de ses 70 ans, le député écologiste Christian van Singer quitte le Grand Conseil vaudois. Le militant antinucléaire laisse sa place à Pierre Fonjallaz, vigneron en biodynamie à Cully.

Au lendemain de ses 70 ans, – il les a fêtés le 20 janvier – Christian van Singer a annoncé mardi son départ, estimant que c’est « le moment de laisser la place à plus jeune que moi ». L’homme a derrière lui une longue carrière politique. Il a été Constituant, puis député vaudois de 2000 à 2007 avant de siéger huit ans au Conseil national (2007 à 2015). Il était revenu au Parlement vaudois en 2017.

L’écologiste continuera à s’engager dans le monde associatif, en tant que simple citoyen. Son successeur Pierre Fonjallaz prêtera serment la semaine prochaine.

Continuer la lecture

Vaud

Un crédit pour sécuriser le site d’Orbe

Publié

le

Une nouvelle enceinte devrait mieux sécuriser le site pénitentiaire de la plaine de l'Orbe (archives). CREDIT: KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD

Le Grand Conseil vaudois a voté mardi un crédit de 2,2 millions de francs pour finaliser les études conduisant à la sécurisation du Pôle pénitentiaire du Nord vaudois (PPNV), nouveau nom de l’ensemble de prisons installées ou en cours d’aménagement près d’Orbe. Plusieurs spectaculaires évasions étaient survenues en 2012 et 2013.

Le crédit a été avalisé en plénum sans discussion. L’objectif est de créer une seconde enceinte sécurisée autour du site pénitentiaire de la plaine de l’Orbe. Aujourd’hui, il est relativement aisé de se promener au pied des enceintes respectives des EPO et de La Croisée, ce qui peut favoriser les évasions à bord d’un véhicule ou l’introduction de produits stupéfiants ou de téléphones portables.

Désormais, le périmètre autour du site sera nettement délimité. Quiconque y pénétrera sera clairement informé qu’il entre dans une zone sous surveillance. Un second périmètre, fermé, sera sécurisé par un poste de contrôle avancé (PCA), unique accès au site. Le crédit de construction proprement dit sera présenté ultérieurement.

 

Continuer la lecture

Lausanne

Nombre record d’habitants à Lausanne

Publié

le

La qualité de vie à Lausanne expliquerait en partie la hausse de la population. (KEYSTONE/LEANDRE DUGGAN)

La croissance démographique de ces dernières années se confirme à Lausanne. La ville a comptabilisé un nombre record d’habitants à fin 2019, avec 146’032 personnes.

Ce résultat représente une hausse de 544 personnes par rapport à décembre 2018. Il s’agit d’un nombre historique car il n’a jamais été atteint pour un recensement à cette période à Lausanne, a indiqué mardi le service du contrôle des habitants.

La qualité des hautes écoles et des autres établissements de la région contribue à l’augmentation régulière de la population. La ville met aussi en exergue « la qualité de vie » régnant à Lausanne qui a récemment été soulignée par « plusieurs magazines », ajoute le communiqué de presse.

Continuer la lecture

Vaud

Le Canton lance VaudTax 2.0

Publié

le

Le canton de Vaud veut aider les jeunes à remplir leurs déclarations d'impôts (photo d'illustration). KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

L’administration cantonale des impôts lance VaudTax 2.0. Cette nouvelle prestation vient en complément de VaudTax. Elle permet de déposer sa déclaration en ligne, via son smartphone ou sa tablette, sans passer par un logiciel installé sur l’ordinateur.

Testée par une apprentie de 18 ans devant la presse ce lundi, l’opération ne prend que quelques minutes. Elle vient simplifier les démarches pour certains contribuables, notamment les jeunes, qu’ils soient apprentis ou étudiants :

Pascal Broulis
Conseiller d'Etat, VD
Pascal Broulis Conseiller d'Etat, VD

L’Etat espère ainsi éviter à environ 8000 jeunes de recevoir une sommation, voire une amende, parce qu’ils n’ont pas rempli de déclaration dans les temps.

En parallèle, la déclaration papier et la possibilité de payer ses impôts au guichet existent toujours, l’administration se voulant ouverte à toutes les pratiques :

Pascal Broulis
Conseiller d'Etat, VD
Pascal Broulis Conseiller d'Etat, VD

Notez qu’en lien avec le lancement de VaudTax 2.0, une campagne de sensibilisation sera menée auprès des jeunes ce printemps et cet automne.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Gémeaux

Les petits ruisseaux font les grandes rivières. Vous êtes à deux doigts de vous jeter dans le fleuve du succès. Super !!!

Publicité

Les Sujets à la Une

X