Rejoignez-nous

Lausanne

Une appli pour payer son parking

Publié

,

le

A Lausanne, le paiement du stationnement pourra se faire à partir d'un mobile dès le 11 février. (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Dès le 11 février, plus besoin de monnaie pour régler son parking à Lausanne. La Ville met en place le système « paybyphone » qui permettra aux automobilistes de payer leur place de stationnement directement depuis leur mobile et pour la durée effective d’utilisation.

Désormais, seul le temps de stationnement réellement consommé sera facturé. Le fonctionnement est simple et intuitif, assure la Municipalité dans le communiqué publié lundi.

Après avoir lancé l’application dédiée, l’automobiliste sélectionne la zone de stationnement, la durée puis valide le paiement. Et avant de reprendre son véhicule, il confirme, dans l’application, la fin du stationnement.

Le montant est débité sur sa carte de crédit et un reçu lui est envoyé. Pour éviter les oublis, des notifications sont automatiquement envoyées par l’application cinq minutes avant le terme du stationnement. Côté contrôle, les agents de surveillance vérifieront la plaque d’immatriculation du véhicule pour afficher le ticket en temps réel sur leur terminal.

L’application paybyphone est disponible pour les systèmes Android et IOS, ainsi que sur ordinateurs et tablettes. La mise en place du système se fait progressivement dans le centre-ville avant de s’étendre sur tout le territoire communal, à l’exception des P+R. Le système fonctionne déjà à Genève et dans plus de 150 villes en France.

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

Accident mortel avec le LEB

Publié

le

Un homme de 86 ans a été mortellement blessé lundi soir à l'avenue d'Echallens à Lausanne lorsqu'il a été renversé par une rame du LEB (archives). (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Un homme de 86 ans a été mortellement blessé lundi soir à l’avenue d’Echallens à Lausanne. Il a été renversé par une rame du train Lausanne-Echallens-Bercher (LEB), indique mardi la police.

Le drame s’est produit vers 21h40 à la hauteur du numéro 107 de l’avenue, sous une forte pluie. L’homme traversait en dehors du passage pour piétons lorsqu’il a été heurté, précise le communiqué.

Grièvement blessé, l’octogénaire a été transporté à l’hôpital où il est décédé dans la soirée. Le Ministère public vaudois a ouvert une enquête.

De nombreux accidents se sont déjà produits sur cette avenue avec le LEB. Des travaux sont en cours pour enterrer le train régional et éviter cette cohabitation quasi au centre-ville entre train et autres usagers de la rue.

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture

Lausanne

La cathédrale de Lausanne encore en chantier

Publié

le

La tour du transept sud de la cathédrale de Lausanne devrait être au coeur de travaux dès 2021. Les renvois d'eau devront ainsi être corrigés afin que lors de pluies, l'eau ne mouille pas complètement la molasse. (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le Conseil d’Etat vaudois veut boucler l’important cycle de restauration de la cathédrale de Lausanne entamé en 1972. Un nouveau programme d’interventions sur l’édifice est ensuite au programme pour les dix prochaines années.

« Nous voulons terminer ce qui n’a pas encore été fait et préparer l’avenir », a résumé jeudi le conseiller d’Etat en charge du patrimoine Pascal Broulis devant le monument gothique. Construite entre 1170 et 1235, la cathédrale de Lausanne est en « chantier perpétuel », a-t-il rappelé.

Via une demande de crédit au Grand Conseil de 10,1 millions de francs, le gouvernement souhaite financer des études et procéder à plusieurs travaux de restauration de 2021 à 2024. Les façades de la tour du transept sud, plus exposées au vent et au soleil, souffrent de dégradations. La molasse s’effrite, de petits morceaux peuvent tomber. En mai dernier, des travaux urgents de sécurisation sur les parements extérieurs ont été nécessaires.

« La molasse ne vieillit pas très bien. Les pluies acides et le vent, ça creuse », détaille Pascal Broulis. A ses côtés, Yves Golay-Fleurdelys, adjoint au directeur général des immeubles et du patrimoine abonde: « On est face à un château de sable ».

Reste à savoir s’il faudra remplacer ou conserver. Les avis divergent, nous l’avons déjà constaté par le passé, souligne le ministre. « Il y aura un débat sur le sujet tout au long de la restauration ».

Parmi les pistes explorées pour ces travaux, le « sable armé », à savoir de la fibre de verre insérée dans des éléments de molasse, ce qui la rend plus résistante. Une expérience en collaboration avec Berne est menée en ce sens depuis environ cinq ans sur une portion de la tour inachevée.

Renvois d’eau à revoir

Parmi les autres travaux prévus: les renvois d’eau doivent être corrigés. « Lorsqu’il pleut, la façade se mouille complètement jusque dans la profondeur de la molasse », explique Yves Golay-Fleurdelys.

Point important également: les infrastructures techniques, soit les installations électriques. Elles ne sont pas adaptées aux besoins actuels et doivent être rénovées. Un montant de 300’000 francs est par ailleurs demandé pour modifier l’ameublement intérieur et installer des bancs réversibles en lieu et place des chaises.

Et après

Dans une deuxième étape courant de 2024 à 2029, le choeur de la cathédrale, la tour du transept nord et la tour inachevée seront restaurés. Pour ce faire, une nouvelle demande de crédit sera déposée. A noter que durant les travaux, le bâtiment restera ouvert et visible, a insisté le conseiller d’Etat. Le gouvernement table sur 2030 pour se pencher sur la travée centrale et la tourelle d’escalier au sud.

S’agissant de l’avenir, Pascal Broulis veut changer la donne. Passer du principe de restauration à une dynamique de conservation. « Et favoriser les interventions préventives ».

Pour rappel, en 2009, la Cour des comptes avait tapé sur les doigts du canton et dénoncé des problèmes de gouvernance majeurs dans la surveillance des travaux menés ces dernières années sur cet édifice.

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture

Lausanne

Une « Déclaration de Lausanne » sur le Climat

Publié

le

La militante suédoise Greta Thunberg doit manifester vendredi après-midi à Lausanne à l'issue du Sommet Smile For Future (archives). (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le Sommet Smile For Future a adopté une Déclaration de Lausanne sur le Climat à l’issue de ses travaux. Les jeunes participants affirment leur unité et leur volonté de changer le monde. Des actions sont agendées fin septembre.

Réunis depuis lundi à l’Université de Lausanne (UNIL), les quelque 400 militants pour le climat achèvent vendredi « une semaine intense ». Lors d’une conférence de presse, ils ont affirmé que, malgré leurs différences (38 pays et 29 langues), ils partagent les mêmes préoccupations, buts et valeurs.

« La crise climatique ne connaît pas de frontière, et nous n’ont plus. Ensemble, nous allons changer ce monde et le rendre meilleur. Pour nous et pour toutes les générations à venir », ont assuré les grévistes du climat dans leur Déclaration de Lausanne de 7 pages.

Trois demandes essentielles se dégagent des travaux. Il faut assurer la justice climatique et l’équité, maintenir le réchauffement climatique en dessous de 1,5 degré par rapport aux niveaux préindustriels et écouter les meilleurs travaux scientifiques disponibles.

Pour clôturer le Sommet Smile For Future, une manifestation va traverser la ville de Lausanne vendredi après-midi, de la gare jusqu’à Vidy. La militante suédoise Greta Thunberg doit participer au cortège.

 

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture

Lausanne

Marche pour le climat vendredi après-midi

Publié

le

Une marche pour le climat est prévue ce vendredi 9 août à Lausanne. Elle partira dès 15h de la Place de la Gare. Direction le bord du lac à Vidy.

Le cortège descendra l’Avenue William-Fraisse, avant de rejoindre l’Avenue de Milan, l’Avenue des Bains, l’Avenue de Rhodanie et enfin le Théâtre de Vidy. Une fête pour le climat aura lieu ensuite devant le Théâtre de Vidy, face au lac, entre 17h et minuit.

La marche pour le climat est liée au sommet européen Sourire pour le Futur qui s’achève vendredi. Après quatre jours de discussions et de débats, les jeunes grévistes du climat vont présenter vendredi matin le bilan de leurs rencontres.

Aucune description de photo disponible.

PHOTO : Police Municipale de Lausanne

Continuer la lecture

Lausanne

Nouveau braquage de bijouterie au centre-ville

Publié

le

Une bijouterie de la rue du Petit-Chêne à Lausanne a été braquée mardi 6 août 2019. (Photo : RB)

Nouveau braquage au centre-ville de Lausanne. C’est une bijouterie de la rue du Petit-Chêne qui a été prise pour cible ce mardi 6 août vers 11h30.

Selon nos informations, un individu, seul, s’en est pris au commerce. Il était armé d’un couteau, avec lequel il aurait blessé au cou le gérant de la bijouterie. La gravité des blessures n’est pas connue, mais la victime a été emmenée en ambulance.

Le malfrat a lui pris la fuite en direction de la gare, avant de faire demi-tour et de remonter le Petit-Chêne, poursuivi par plusieurs policiers.

Grâce un important dispositif déployé par les forces de l’ordre, le fuyard a été rapidement interpellé au Boulevard de Grancy.

La zone du braquage a été bouclée pour les besoins de l’enquête.

Contactée, la Police de Lausanne confirme qu’un brigandage a eu lieu. Elle indique qu’une personne a été blessée et une autre arrêtée, sans en dire davantage.

Une bijouterie déjà attaquée il y a deux semaines

Mardi 23 juillet, une autre bijouterie a déjà été prise pour cible au centre de Lausanne. Des inconnus armés ont attaqué un commerce de la rue Saint-François. Trois malfrats ont menacé les employés avec une arme de poing et se sont emparés de bijoux avant de prendre la fuite à vélo.

Malgré un important dispositif de recherches mis en place, les auteurs du brigandage n’ont pas été interpellés. Personne n’a été blessé.

 

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Gémeaux

Pas mal de fatigue en dépit du soutien astral lié à votre santé… Soyez à l’écoute de vos rythmes et fonctionnez « piano, piano »...

Publicité

Les Sujets à la Une

X