Rejoignez-nous

Vaud

Scrutin annulé à Montreux

Publié

,

le

Le scrutin visait la rénovation du centre des congrès (archives). (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le Conseil d’Etat vaudois a décidé d’invalider la votation du 10 février dernier sur la rénovation du centre de congrès de Montreux. L’ensemble des électeurs n’a pas bénéficié des conditions de vote prévues par la loi, estime le gouvernement.

Le Conseil d’Etat annule le scrutin sur le Centre de Congrès et d’expositions de Montreux. Le 10 février dernier, le projet de sécurisation, de mise à niveau et de développement du Centre des congrès avait été refusé par la population. Le « non » s’était imposé avec seulement 94 voix d’écart. Suite à ce vote, 97 recours avaient été déposés. En cause notamment : 1397 électeurs étrangers qui n’avaient pas reçu le matériel de vote à la maison. Le préfet, après analyse, a proposé de déclarer la recevabilité de 91 recours. Il considère que « la nature ainsi que l’importance des irrégularités constatées ont pu influencer de façon déterminante le scrutin du 10 février ». Sur cette base, le Conseil d’Etat a invalidé la votation. Béatrice Métraux, conseillère d’Etat en charge des institutions :

Béatrice Métraux
Conseillère d’Etat en charge des institutions, VD
Béatrice Métraux  Conseillère d’Etat en charge des institutions, VD

Un faible écart dans le résultat du scrutin, couplé à une participation inhabituellement faible de l’électorat étranger en raison des problèmes d’envoi du matériel de vote. Deux raisons qui ont convaincu le Conseil d’Etat d’annuler le vote. Pour la suite, c’est à la Municipalité de Montreux de faire des choix. Laurent Wehrli, syndic de Montreux :

Laurent Wehrli
Syndic de Montreux
Laurent Wehrli Syndic de Montreux

Aujourd’hui, la Municipalité de Montreux est donc face à deux choix : faire revoter la population sur le même projet ou en présenter un autre au Conseil communal. Décision sera prise prochainement. Pour l’heure, l’incertitude reste sur l’avenir du 2m2c. Le syndic de Montreux Laurent Wehrli :

Laurent Wehrli
Syndic de Montreux
Laurent Wehrli Syndic de Montreux

Et si les Montreusiens étaient à nouveau appelés à voter, ils pourraient le faire à une échéance relativement brève. On retrouve Laurent Wehrli :

Laurent Wehrli
Syndic de Montreux
Laurent Wehrli Syndic de Montreux

Propos recueillis par Jérôme Favre.

Pour rappel, le projet soumis au vote était budgétisé à 87 millions dont 27 à la charge de Montreux. Les travaux auraient aussi été pris en charge par les acteurs touristiques de la région ainsi que la société d’exploitation du centre. Dans la foulée de l’annonce faite par le Conseil d’Etat, les acteurs de l’économie régionale ont fait savoir par voie de communiqué qu’ils se « félicitent de cette décision qui permettra à tous les Montreusiens de s’exprimer dans le respect des règles démocratiques ». Ils ajoutent : « Face à l’incertitude actuelle extrêmement pénalisante et l’incapacité pour le 2m2c de signer de nouveaux contrats, les forces économiques souhaitent qu’un nouveau vote intervienne dans les meilleurs délais, soit avant fin juin 2019 ».

A noter enfin que cette décision d’annulation du scrutin par le Conseil d’Etat peut encore faire l’objet d’un recours dans les 10 jours à compter de sa publication officielle.

Continuer la lecture
1 commentaire

1 commentaire

  1. Notification automatique: Montreux : le vote sur le 2m2c définitivement annulé | Radio LFM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vaud

Montreux: chute mortelle dans une rivière

Publié

le

Une femme de 62 ans a perdu la vie en tombant dans la rivière la Baye près de Montreux (photo d'illustration). (©KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Une femme de 62 ans a chuté lundi vers 10h45 d’environ 50 mètres dans la rivière la Baye de Montreux (VD). Malgré l’intervention rapide des secours, la victime est décédée sur place.

Le drame s’est produit sur le chemin qui mène aux gorges du Chauderon, a indiqué une porte-parole de la police cantonale lundi à Keystone-ATS. A ce stade de l’enquête, la piste d’un accident est privilégiée.

Une instruction pénale a été ouverte par la procureure de service. Les investigations doivent permettre d’établir les causes et les circonstances de ce drame.

Continuer la lecture

Lausanne

Mobilisation contre de nouvelles jonctions autoroutières

Publié

le

Des associations vaudoise et des individus ont écrit à la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga pour lui demander l'abandon des nouvelles jonctions autoroutières dans l'Ouest lausannois (photo d'illustration).
Un groupe d’associations vaudoises et d’individus veut l’abandon des projets de nouvelles jonctions autoroutières dans l’Ouest lausannois, ainsi que la requalification en route nationale du tronçon d’autoroute entre Ecublens et la Maladière. Il a écrit en ce sens à la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga.

La lettre ouverte envoyée le 13 février demande à la cheffe du Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication des mesures fortes en matière de transports, l’un des leviers principaux pour agir en faveur du climat. Cela passe notamment par l’arrêt du développement des autoroutes, relèvent les signataires lundi dans leur communiqué.

En vue d’une politique des transports zéro carbone, les signataires demandent l’abandon des projets de nouvelles jonctions dans l’Ouest lausannois et la requalification en route nationale de 3e classe du tronçon entre Ecublens et la Maladière. Ce dernier, conséquence d’un projet avorté d’autoroute au sud de Lausanne, détruit actuellement le tissu urbain des communes traversées et empêchent toute amélioration de la mobilité, estiment-ils.

Les projets actuels sont particulièrement coûteux et gourmands en espace. Ils amèneront aussi une demande induite qui pourra causer une augmentation importante du trafic autoroutier et des nuisances liées.

Les signataires demandent que les erreurs du passé ne soient pas répétées par le maintien d’une vision et d’un projet tous deux inscrits dans les années septante. Parmi eux, figurent notamment l’Association bien vivre Chavannes, Pro Natura Vaud, le WWF Vaud Grands-Parents pour le climat.

Des personnalités telles que Dominique Bourg, Jacques Neirynck et Jean-Bernard Racine, tous professeurs honoraires à l’Université de Lausanne, Marc Atallah, directeur de la Maison d’ailleurs ou encore Philippe Roch, ancien directeur de l’Office fédéral de l’environnement ont également paraphé la lettre.

D’autres voix s’élèvent contre ces aménagements routiers. Récemment, l’ATE Vaud a également proposé de déclasser le cul-de-sac de l’A1 à Lausanne-Maladière.

Continuer la lecture

Lausanne

Le PLR Pierre-Antoine Hildbrand souhaite rempiler

Publié

le

Le municipal lausannois Pierre-Antoine Hildbrand, en charge notamment de la sécurité, est candidat à sa réélection.
Le municipal PLR Pierre-Antoine Hildbrand, 43 ans, est candidat à sa réélection à l’exécutif lausannois en 2021. Ayant « éprouvé de grandes joies dans cette fonction », il a envie « de continuer à agir » et espère être rejoint par un deuxième PLR.

« Mon unique ambition est de servir les Lausannois », indique le municipal en charge de la sécurité et de l’économie lundi dans une interview accordée au quotidien « 24 Heures ». Interrogé sur son intérêt éventuel pour le Conseil d’Etat, Pierre-Antoine Hildbrand dit se concentrer sur la Ville.

« J’ose croire que j’ai un rôle actif au sein de la Municipalité », souligne celui qui est le seul représentant de la droite au sein de l’exécutif, évoquant les « sujets tout de même assez clivants » dont il s’occupe: le trafic de drogue, la mendicité, les manifestations, les conditions pour les commerces, les taxis.

Pour mener une politique de droite, « il faut voir ce qu’il est possible d’obtenir et donc c’est un équilibre à reconstruire tout le temps. La force des services protège aussi le minoritaire. Chacun peut d’ailleurs l’être, sur un thème ou lors d’une crise », ajoute le municipal.

Classe moyenne

Avoir deux PLR à la Municipalité « serait plus équilibré et […] permettrait d’avancer dans un certain nombre de dossiers où les préoccupations d’une partie de la classe moyenne ne sont pas toujours prises en compte », relève-t-il encore.

Revenant sur les réalisations concrètes de la législature, il estime que « l’effort sur la sécurité et l’eau potable ont pris passablement de temps, d’énergie et de budget. Et la Municipalité a aussi pris des décisions courageuses, par exemple en refusant la nationalité à des personnes qui manifestaient leur refus de l’égalité hommes-femmes. »

Quant à ses relations avec ses collègues, « les divergences d’opinions sont évidemment présentes, chacun doit faire un bout de compromis », note-t-il.

Continuer la lecture

Vaud

Montreux: le Volley Masters disparaît

Publié

le

Une scène du match Thaïlande - Italie en mai 2019 (©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

C’est fini pour le Volley Masters de Montreux. Le tournoi international, qui se déroulait depuis 1984, n’existera plus. L’Association du Montreux Volley Masters a voté sa dissolution vendredi soir.

Le tournoi 2020 avait préalablement déjà été annulé en décembre 2019 en raison de l’indisponibilité des meilleures nations de la planète, notamment asiatiques et sud-américaines, qui préparent les Jeux olympiques de Tokyo. Selon les organisateurs, les conditions sportives et financières, actuelles et dans un futur proche, ne permettent plus d’organiser le tournoi qui accueillait des équipes féminines de très haut niveau. Il n’y aura donc pas de 35e édition sur la Riviera vaudoise.

Continuer la lecture

Vaud

Santé – Un 1000e enfant traité du cancer de l’oeil à Lausanne

Publié

le

Une partie de l'équipe d'oncologie pédiatrique de l'Hôpital ophtalmique Jules-Gonin à Lausanne.
Seul centre agrée en Suisse pour traiter du cancer de l’oeil, l’hôpital ophtalmique Jules-Gonin à Lausanne a accueilli début janvier le 1000e patient atteint de rétinoblastome, a-t-il indiqué vendredi dans un communiqué. Chaque année, il prend en charge une soixantaine de nouveaux cas de cette tumeur cancéreuse rare de la rétine.

A l’occasion de la journée internationale du cancer de l’enfant, ce samedi, l’établissement hospitalier spécialisé rappelle son rôle et son existence, fonctionnant comme un « centre de référence international » où affluent des enfants de plus de 60 nationalités différentes, écrit-il.

Diagnostiqué in utero, le 1000e patient a été admis à l’âge de quatre jours, après provocation de l’accouchement à la 37e semaine de gestation. Soignée pour un rétinoblastome bilatéral 38 ans plus tôt par le professeur Claude Gailloud, fondateur de l’unité d’oncologie pédiatrique de l’Hôpital ophtalmique en 1970, la maman du petit patient a bénéficié d’une surveillance échographique mise en place par l’Unité de médecine materno-foetale du CHUV.

« Depuis le début de l’année, nous avons déjà diagnostiqué huit enfants atteints de ce cancer. Grâce aux progrès thérapeutiques de ces dernières années, dont certains conçus et réalisés à Lausanne même, la survie de ces enfants atteint 99% à cinq ans sans recourir à l’énucléation et en maintenant une bonne vision », se réjouit Francis Munier, médecin-chef responsable du pôle d’oncologie oculaire de l’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin.

Collaboration avec le CHUV

Au cours des dernières années, le développement de différentes techniques d’administration ciblée de chimiothérapie ont permis « d’énormes progrès » dans le traitement de la maladie. En collaboration avec les Unités d’hématologie-oncologie pédiatrique et de radiologie interventionnelle du CHUV, M. Munier et son équipe ont introduit en 2008 la chimiothérapie intra-artérielle.

En 2012, c’est la chimiothérapie intravitréenne (injectée directement dans le corps vitré) qui fait ses débuts et, en 2015, la chimiothérapie intracamérulaire (injectée directement dans les chambres antérieure et postérieure de l’oeil). Ces techniques ont permis d’atteindre des sauvegardes oculaires inégalées, s’élevant à 95 %, et diffusées partout dans le monde, explique le communiqué.

C’est ainsi que le service d’ophtalmologie de la Faculté de biologie et médecine de l’Université de Lausanne est devenu un centre international pour les cas de dernier recours.

Une naissance sur 17’000

Le rétinoblastome est une tumeur cancéreuse rare de la rétine, se manifestant généralement avant l’âge de cinq ans. Il peut affecter les deux yeux et se transmettre d’une génération à l’autre. Il représente 16% des cancers néonataux et 6% de tous les cancers chez l’enfant de moins de 5 ans.

Ce cancer de l’oeil touche environ une naissance sur 17’000, ce qui se traduit par cinq à six nouveaux cas par année en Suisse. L’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin est reconnu comme seul centre agréé MHS (médecine hautement spécialisée) pour traiter cette maladie depuis 2011.

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X