Rejoignez-nous

Culture

Vaud: Deux salles de répétitions pour les compagnies indépendantes

Publié

,

le

A l'image de ces artistes de la Compagnie du Botte-Cul, les compagnies indépendantes vaudoises, actives dans les arts de la scène, bénéficieront de deux nouvelles salles de répétition à Lausanne (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Lausanne va proposer deux nouvelles salles de répétitions aux compagnies vaudoises indépendantes et actives dans les arts de la scène. Ces espaces de respectivement 200 et 45 mètres carrés seront mis à disposition dans les quartiers de Malley et de Montelly.

Ces quelque 200 compagnies "font face à de nombreux défis et peinent, notamment, à trouver des espaces adaptés et financièrement abordables afin de mener dans de bonnes conditions leurs travaux de création", expliquent le Conseil d'Etat vaudois et la Ville de Lausanne, jeudi, dans un communiqué commun. Ces nouveaux espaces doivent contribuer à y remédier.

La "Salle du Martinet", à Malley, précédemment utilisée par le Théâtre Kléber-Méleau (TKM), sera aménagée et dotée d’un équipement scénique et technique adapté aux besoins du travail de répétition. Elle sera accessible dès le mois d'avril aux compagnies indépendantes vaudoises, ainsi qu'au Petit Théâtre, à des tarifs préférentiels. Son aménagement a été rendu possible grâce à un soutien de 50'000 francs de la Ville de Lausanne.

"Recherche et idéation"

La salle du "5bis" à Montelly est quant à elle déjà opérationnelle. Son utilisation, gratuite, est réservée aux membres de l'association "Les Compagnies Vaudoises". Plus petite, elle se destine à du "travail de recherche et d'idéation". Elle a été créée grâce à un soutien de 50'000 francs du Canton de Vaud et de la Confédération dans le cadre des dispositifs COVID et a été aménagée grâce à l’appui de la Loterie romande.

Le calendrier d'occupation ainsi que la gestion administrative et technique de ces deux espaces sera assurée par l'association "Les Compagnies Vaudoises".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Neuchâtel: 50 notices biographiques pour valoriser les femmes

Publié

le

La place Agota Kristof a été inaugurée en mai 2023 (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La Ville de Neuchâtel publie, en collaboration avec l’Université de Neuchâtel, 50 notices biographiques originales consacrées à des femmes ou groupes sociaux féminins. Ce projet vise à favoriser une meilleure représentation féminine dans l'espace public.

"En attendant que de nouvelles rues soient nommées en leur honneur, les notices seront publiées chaque semaine dans le journal communal N+ avec un portrait illustré", a indiqué mardi la Ville. Le public pourra découvrir des politiciennes, artistes, militantes, écrivaines, ouvrières, migrantes ou paysannes, qui n'ont pas été retenues la plupart du temps par la mémoire collective.

Dans le cadre de réflexions entamées en 2018 avec l’attribution d’une place dédiée à Tilo Frey, la Ville a mandaté l’Institut d’histoire de l’Université de Neuchâtel pour constituer une liste de 50 personnalités féminines remarquables ou représentatives de la diversité des parcours de vie. L'an dernier, elle a attribué le nom d'Agota Kristof à une place au sud du Collège latin.

http://www.neuchatelville.ch/50-femmes

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Une affiche "surréaliste" et "foisonnante" en forme de diptyque

Publié

le

L'affiche des JO 2024 a été dévoilée lundi (© KEYSTONE/EPA AFP POOL/STEPHANE DE SAKUTIN / POOL)

Un diptyque "foisonnant" et "surréaliste": l'affiche des Jeux olympiques et paralympiques de Paris a été dévoilée lundi au Musée d'Orsay. Elle sera placardée cette semaine "partout dans Paris".

Dessinée par l'illustrateur Ugo Gattoni, coutumier des fresques et de "performances" dessinées comme il le dit lui-même, ces affiches lui ont demandé 2000 heures de travail. Elles ont été dévoilées en grand format dans la nef du Musée d'Orsay, l'un des principaux musées de Paris.

Chaque édition des JO, depuis 1912, a son affiche. Pour cette XXXIIIe édition, c'est un diptyque avec un volet olympique et un paralympique, aux couleurs de la charte graphique des JO.

Sur l'affiche de Paris-2024, figurent en bonne place la Tour Eiffel, que le Stade de France qui l'enserre telle une bouée, un terrain de tennis fauteuil au sommet de l'Arc de triomphe, et au premier plan un plongeur qui s'avance au-dessus de la Seine couleur vert clair: la fantaisie est au programme.

"J'avais envie de quelque chose d'épique, de grandiose, mais aussi d'un sentiment de fête joyeuse, qui grouille, hyper foisonnante", a expliqué le dessinateur lors d'une rencontre avec la presse en amont de la présentation officielle de son oeuvre. "Un pari surréaliste où on essaie de garder beaucoup de poésie et d'humour", résume-t-il.

Au fond, la rade de Marseille où se dérouleront les épreuves de voile et la vague de Teahupo'o, à Tahiti, qui accueillera le surf, et partout des milliers de petits personnages, "faits à la main" et "artisanalement", précise Joachim Roncin, directeur chargé du design au sein du comité d'organisation des JO, à l'heure ou l'intelligence artificielle génère images et dessins.

Les jardins de Versailles se retrouvent devant la Tour Eiffel. Huit mascottes, les "Phryges" des peluches rouges en forme de bonnet phrygien, sont cachées dans ce dessin très riche. Pas de drapeau français - contrairement à l'affiche des Jeux de 1924 où il apparaissait derrière des hommes torse nu -, mais une Marianne et le logo "Paris 2024".

Enfermé pendant quatre mois

"Pendant quatre mois, je me suis enfermé dans mon atelier, et ça été ça jour et nuit", a raconté Ugo Gattoni. "C'est une affiche qui doit fonctionner dans 100 ans", dit-il aussi.

Gattoni, dont les foulards Hermès comptent aussi au nombre de ses collaborations, a parsemé son affiche olympique d'une matière rosée "volante" qui se "multiplie": sa marque de fabrique qu'il nomme "blump" et insère dans tous ses dessins.

L'artiste, qui a fait sport étude natation et voulait être "nageur professionnel", a signé sa première fresque, 10 mètres de long dessinée au stylo rotring, en sortant de son école d'art. Son affiche officielle pour les JO (26 juillet - 11 août) et paralympiques (28 août - 8 septembre) sera proposée à la vente mais aussi en produits dérivés (affiche à colorier, puzzle...).

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

MCBA: "Immersion" a fermé ses portes sur un record historique

Publié

le

L'exposition du MCBA sur l'art immersif a battu des records de fréquentation (archives). (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

L'exposition "Immersion. Les origines: 1949-1969" a pris fin dimanche au Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne (MCBA). Avec près de 125'000 visiteurs en un peu plus de quatre mois, l'institution a enregistré un record de fréquentation.

"L'exposition s'est particulièrement distinguée par sa capacité à séduire des publics nouveaux (jeunesse, famille et grand public)", s'est réjoui le MCBA dans un communiqué. De nombreux visiteurs sont venus de Suisse alémanique et de l'étranger. Le musée se félicite d'avoir ainsi "poursuivi ses missions d'accessibilité et d'inclusion".

Conçue par le MCBA, l'exposition est la première à avoir retracé l'émergence de l'art immersif entre 1949 et 1969. Quatorze installations immersives avaient été présentées, permettant par exemple aux visiteurs de déambuler dans une pièce remplie de plumes, de marcher dans un "espace lunaire" recouvert de billes de polystyrène ou de se dédoubler à l'infini dans une pièce couverte de miroirs.

Démocratiser l'accès au musée

L'initiative a plu loin à la ronde, puisque la manifestation a connu une "couverture médiatique sans précédent, tant au niveau national qu'international", poursuit le MCBA. L'engouement du jeune public s'est quant à lui traduit en une "multitude de partages d'expériences et d'impressions sur les réseaux sociaux notamment".

A l'heure du bilan, les organisateurs se félicitent que l'exposition ait contribué à "démocratiser l'accès au musée" et au rayonnement du nouveau pôle muséal lausannois. Ils espèrent que les visiteurs auront envie de "pousser à nouveau les portes du MCBA et celles des autres musées de Plateforme 10".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

L'artiste Raye remporte six récompenses aux Brit Awards, un record

Publié

le

Raye, émue aux larmes, a reçu sa récompense pour l'album de l'année aux côtés de sa grand-mère (à gauche). (© KEYSTONE/AP/Alberto Pezzali)

La chanteuse et compositrice Raye a remporté samedi à Londres six récompenses, dont celles d'artiste et d'album de l'année, aux Brit Awards, l'équivalent des Victoires de la musique au Royaume-Uni. Il s'agit d'un record.

"Vous ne pouvez pas imaginer ce que cela représente pour moi", a-t-elle dit, émue aux larmes, en recevant sa récompense pour l'album de l'année, sa grand-mère à ses côtés.

Quasi-inconnue il y a quelques mois, la chanteuse de 26 ans a terminé la soirée avec six trophées: chanson de l'année pour "Escapism", meilleure nouvelle artiste, autrice-compositrice de l'année, artiste et album de l'année avec son disque "My 21st Century Blues". Elle a aussi dominé la catégorie R&B.

"L'artiste que j'étais il y a trois ans ne croirait pas ce qu'elle voit aujourd'hui", a dit la chanteuse dont la musique se situe à la croisée du R&B et du jazz. Jamais personne n'avait remporté autant de récompenses aux Brit Awards en une seule soirée. Blur en 1995, Adele en 2016 et Harry Styles en 2023 en avaient reçu quatre.

Succès sur TikTok

Cette autrice, compositrice et interprète née à Londres a longtemps collaboré avec des artistes comme David Guetta ou écrit pour Beyoncé, sans que son label de l'époque, Polydor, ne la laisse selon elle sortir son propre album. Elle a dénoncé la situation sur les réseaux sociaux en 2021, conduisant à la rupture de son contrat, et a recommencé à zéro comme indépendante.

Son premier disque studio "My 21st Century Blues" est sorti en mars 2023. Comme beaucoup d'artistes ces dernières années, elle a bâti sa notoriété en partie grâce aux succès de ses tubes sur TikTok, comme "Flip A Switch" et surtout "Escapism".

Kylie Minogue, "icône mondiale"

Accumulant les trophées, Raye a laissé peu de place aux autres artistes. Mais la soirée a été marquée par des performances sur scène de Dua Lipa et de la star australienne Kylie Minogue, qui après plus de 35 ans de carrière a encore fait danser cette année avec son tube "Padam Padam". Elle a reçu le prix "icône mondiale".

Dua Lipa a remporté un trophée dans la catégorie Pop. Jungle a été sacré groupe de l'année. L'Américaine Sza a été couronnée artiste internationale de l'année. Miley Cyrus a reçu un prix pour la chanson "Flowers". Le trio féminin Boygenius a lui été sacré groupe international de l'année, avec sa musique indie rock.

Dans la catégorie Artiste de l'année, concourrait six femmes et quatre hommes. L'an dernier, cette catégorie n'avait vu concourir que des hommes, ce qui avait provoqué un tollé.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Gémeaux

La monotonie de vos tâches quotidiennes vous lasse... Pourquoi ne pas essayer d'y ajouter une touche personnelle pour les rendre plus plaisantes ?

Les Sujets à la Une

X