Rejoignez-nous

International

Emmanuel Macron n’ira pas au WEF

Publié

,

le

Confronté à la protestation des gilets jaunes, Emmanuel Macron, n'ira pas au WEF (archives). (©KEYSTONE/AP POOL AFP/LUDOVIC MARIN)

Nouvelle défection au Forum économique de Davos (WEF): après Donald Trump, retenu à cause du « shutdown », l’Elysée a annoncé vendredi qu’Emmanuel Macron ne se rendrait pas au traditionnel rendez-vous de début d’année. Motif: les gilets jaunes.

Des raisons d’agenda et les efforts pour sortir de la crise sociale qui touche actuellement la France sont invoqués par la présidence française.

Donald Trump avait annoncé jeudi qu’il renonce à se rendre au WEF. Le grand raout politico-économique est prévu du 21 au 25 janvier dans la station grisonne.

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Les riches sont toujours plus riches

Publié

le

Selon l'ONG Oxfam les plus riches cachent au fisc 7600 milliards de dollars (image symbolique). (©KEYSTONE/MARTIN RUETSCHI)

La concentration de la richesse s’est encore accentuée en 2018: 26 milliardaires détiennent désormais autant d’argent que la moitié la plus pauvre de l’humanité, a dénoncé lundi l’ONG Oxfam. Celle-ci appelle les Etats à taxer les plus riches.

« Le fossé qui s’agrandit entre les riches et les pauvres pénalise la lutte contre la pauvreté, fait du tort à l’économie et alimente la colère dans le monde », a affirmé Winnie Byanyima, directrice exécutive d’Oxfam International, citée dans le communiqué.

Selon le traditionnel rapport annuel d’Oxfam sur les inégalités mondiales, publié en amont du Forum économique mondial qui se tient jusqu’à vendredi à Davos, 26 personnes disposent désormais d’autant d’argent que les 3,8 milliards les plus pauvres de la planète. En 2017, ils étaient au nombre de 43.

Quant à l’homme le plus riche du monde, Jeff Bezos, le patron d’Amazon, sa richesse a atteint 112 milliards de dollars l’an dernier. Or, « le budget de santé de l’Ethiopie correspond à 1% de sa fortune », souligne l’ONG.

Imposition inégale

Le rapport estime par ailleurs que « la richesse est tout particulièrement sous-taxée ». Et de noter que sur un dollar d’impôt sur le revenu, seulement quatre centimes proviennent de la taxation de la richesse. Les gouvernements « doivent s’assurer que les entreprises et les plus riches paient leur part d’impôts », souligne l’étude.

Selon Oxfam, qui estime que les plus riches cachent au fisc 7600 milliards de dollars, dans certains pays comme le Brésil ou le Royaume-Uni, « les 10% les plus pauvres paient désormais des impôts plus élevés en proportion de leurs revenus que les plus riches ».

L’écart se creuse

D’une manière générale, la fortune des milliardaires dans le monde a augmenté de 900 milliards de dollars l’an dernier, soit au rythme de 2,5 milliards par jour, alors que celle de la moitié la plus pauvre de la population de la planète a chuté de 11%, a-t-elle précisé.

Le nombre de milliardaires a d’ailleurs doublé depuis la crise financière de 2008, souligne Oxfam. Et l’ONG de conclure que « les riches bénéficient non seulement d’une fortune en pleine expansion, mais aussi des niveaux d’imposition les moins élevés depuis des décennies ».

« Si la tendance était inversée, la plupart des gouvernements auraient suffisamment de ressources pour financer les services publics », a souligné l’ONG.

Débats dans plusieurs pays

La méthodologie de ce rapport, contestée par certains économistes, se base sur les données publiées par la revue Forbes et la banque Crédit suisse. L’étude est publiée à un moment où la taxation des plus grandes fortunes suscite des débats dans plusieurs pays.

En France, le mouvement des « gilets jaunes » a relancé le débat sur la suppression de l’ISF par le président Emmanuel Macron. Aux Etats-Unis, la députée démocrate Alexandria Ocasio-Cortez, fraîchement élue, a proposé de taxer à 70% les plus riches, obtenant le soutien du Prix Nobel d’Economie Paul Krugman.

 

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture

International

Six Suisses tués dans un accident en Suède

Publié

le

L'accident s'est produit près de Kiruna, dans le nord de la Suède (archives). (©KEYSTONE/EPA/MAJA SUSLIN / SCANPIX)

Six jeunes Suisses ont été tués samedi dans un accident de la route en Suède, lorsque leur minibus est entré en collision frontale avec un camion. Un septième est blessé. Il s’agit pour la plupart de jeunes de l’Oberland bernois.

L’accident s’est produit samedi peu avant 02h00 sur une route de campagne au sud-est de Kiruna, région située au-delà du Cercle polaire à quelque 1200 km de Stockholm, Cinq des jeunes tués ainsi que le blessé proviennent d’Adelboden (BE), ont communiqué les autorités de la station de l’Oberland bernois.

Toutes les personnes à bord du minibus avaient moins de 30 ans, a précisé la police suédoise. Le blessé a été emmené à l’hôpital en hélicoptère. Le conducteur du camion est en état de choc, selon son employeur, une société minière. Selon les médias suédois, le minibus aurait dérivé vers la voie opposée dans un tournant et percuté le poids lourd qui transportait du minerai de fer.

Le centre consulaire régional a envoyé une collaboratrice dans la région, a indiqué dimanche le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Il confirmait des informations de 20minuten.ch et blick.ch. Au nom du Conseil fédéral, le chef du DFAE Ignazio Cassis a exprimé ses condoléances aux proches des victimes.

La région de Kiruna accueille de nombreux touristes. Ils viennent admirer une nature intacte et des aurores boréales.

 

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture

International

Quatre morts après l’explosion à Paris

Publié

le

Le bilan est désormais de quatre morts, neuf blessés graves et 45 blessés légers. (©KEYSTONE/EPA/IAN LANGSDON)

Le bilan de la violente explosion survenue samedi dans le centre de Paris s’est alourdi à quatre morts. Le corps sans vie d’une femme a été retrouvé dimanche dans les décombres où les pompiers étaient toujours à pied d’oeuvre.

« Une victime a été retrouvée sous les décombres, portant à quatre le nombre de victimes décédées », a annoncé le parquet de Paris dans la matinée.

Une cinquantaine de personnes ont également été blessées – neuf grièvement dont un sapeur-pompier et 45 légèrement -, dont plusieurs touristes étrangers présents dans ce quartier qui compte de nombreux hôtels.

L’explosion, qui serait due à une fuite de gaz, a fait trembler les immeubles dans plusieurs rues voisines, et a laissé sous le choc les riverains.

Dans la matinée, les pompiers de Paris avaient annoncé être à la recherche d’une jeune femme qui vivait dans « un appartement situé au-dessus du point de l’explosion et (qui) pourrait se trouver sous les décombres ».

Si cela reste encore à confirmer, le corps de la personne retrouvée dans les décombres pourrait être celui de cette femme, a indiqué une source proche de l’enquête. L’identification est en cours.

Pierre par pierre

« Nous ne partirons qu’une fois que tout sera déblayé, pierre par pierre, pour être certain qu’il n’y ait plus personne », a précisé le porte-parole des pompiers de Paris.

Jusqu’à présent, le nombre de morts provoqués par la violente explosion survenue au 6 rue de Trévise (IXe arrondissement) s’élevait à trois, deux sapeurs-pompiers et une touriste espagnole.

Dimanche, les pompiers continuaient à sécuriser le quartier et les « opérations pourraient se poursuivre une bonne partie de la semaine ». « Douze immeubles sont fermés », a détaillé à l’AFP Sylvain Maillard, adjoint au maire de l’arrondissement.

« Il va falloir évaluer les structures de chaque immeuble et apporter une réponse immeuble par immeuble, peut être même appartement par appartement », a-t-il ajouté, précisant que la mairie avait trouvé des logements pour une cinquantaine personnes pour la nuit de samedi à dimanche.

« J’ai fondu en larmes »

Quelque 600 personnes ont par ailleurs été accueillies à la cellule de crise samedi et, au lendemain du drame, une partie des riverains est encore bouleversée, dans une ville où les habitants redoutent toujours un attentat terroriste.

« J’étais dans mon lit quand c’est arrivé, j’ai entendu un boum très sourd, ça a fait bouger l’immeuble. J’ai entendu les sirènes. J’ai fondu en larmes », raconte la voix tremblante Sylvie, habitante de la rue Papillon voisine, après être allée à l’église « pour prier pour les blessés. »

Un peu plus loin, certains s’activent pour effacer les traces du chaos: Philippe est en train de poser des panneaux de contreplaqué sur la façade de son entreprise de tourisme rue de Trévise.

« En arrivant ce matin, on a trouvé deux vitrines arrachées, des débris de verre partout. C’est le souffle de l’explosion à 200 mètres de là qui a généré tout ça. C’est un moindre mal, ce ne sont que des dégâts matériels, on ne travaille pas le samedi. »

Une cagnotte

Au lendemain du drame, d’autres sont venus déposer des bouquets de fleurs pour les victimes. Et notamment Soufiane, greffier de 28 ans, qui habite dans la rue et a porté secours samedi à des blessés. Son bouquet porte un mot : « Pour Laura ». « C’est pour la touriste espagnole (décédée), pour qu’on mette un nom, pour pour qu’on ne l’oublie pas », glisse-t-il, ému.

« Dès que j’ai entendu le bruit, je suis sorti voir ce qui se passait. J’ai entendu cette Espagnole qui appelait à l’aide », raconte-t-il. « Elle avait la tête en sang… On l’a mise à l’hôtel Mercure et deux médecins sont intervenues, c’étaient des civiles, elles étaient encore en pyjama, et elles ont prodigué le massage cardiaque. Quand le Samu l’a emmenée, elle était encore en vie… »

Simeon Sharp, pompier anglais à la retraite en vacances à Paris, est venu avec des roses: « J’ai été pompier durant 32 ans et c’est la pire des nouvelles. Je comprends ce que les proches et les collègues peuvent ressentir ».

Les pompiers de Paris ont lancé une cagnotte pour soutenir les familles des deux sapeurs-pompiers tués dans l’explosion, Simon Cartannaz et Nathanaël Josselin. Dimanche vers 15h00, plus de 85’000 euros avaient été versés.

 

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture

International

Un Mirage disparaît dans le Jura français

Publié

le

Un Mirage 2000 français a disparu des radars dans la région du Doubs et du Jura mercredi peu avant midi. (©KEYSTONE/AP/Petros Giannakouris)

Des débris d’un avion de chasse Mirage 2000D ont été retrouvés dans le Jura. Il avait disparu des écrans radar en fin de matinée mercredi avec deux militaires à son bord après son décollage de la base aérienne de Nancy-Ochey (Meurthe-et-Moselle).

Ils ont été localisés sur le territoire de la commune de Mignovillard autour de laquelle les recherches s’étaient concentrées, a indiqué une source proche des secours.

Selon le quotidien L’Est Républicain, un parachute et une carte figurent parmi ces débris retrouvés sur les hauteurs de Mignovillard, à 1050 mètres d’altitude.

D’importants moyens ont été déployés pour retrouver l’avion de chasse qui avait décollé de la base aérienne 133 de Nancy-Ochey et qui a disparu des écrans radar vers 11h00.

« Le contact radio/radar a été perdu » avec ce Mirage 2000 D, qui effectuait « un vol d’entraînement aux missions en basse altitude », a indiqué l’Armée de l’air dans un communiqué. »Les moyens de recherches et de secours ont été activés immédiatement pour retrouver l’appareil et son équipage », a-t-elle poursuivi.

Le plan Sauvetage aéro-terrestre (Sater), qui encadre la recherche « d’un aéronef qui aurait pu se poser ou tomber », a été déclenché par le préfet du Doubs à 11h45, a précisé la préfecture. Un centre opérationnel départemental a été activé dans les minutes suivantes.

Les deux militaires qui étaient à bord ne se sont pas manifestés, a-t-on ajouté de même source.

« Recherches opérationnelles »

« On sait qu’il s’est passé quelque chose d’anormal », a déclaré à l’AFP une source militaire.

Sur son compte Facebook, la gendarmerie du Jura a précisé que l’avion avait disparu « alors qu’il survolait le massif jurassien entre Mouthe (Doubs)/ Mignovillard (Jura) et la frontière suisse ». La gendarmerie a invité « toute personne ayant des informations sur l’éventuel lieu du crash ou sur les pilotes » à la contacter.

« Le peloton de gendarmerie de montagne des Hauts-de-Bienne et la section de recherches de la gendarmerie de l’air de Vélizy-Villacoublay sont engagés sur les recherches opérationnelles d’un Mirage 2000D de l’armée française disparu en vol à 11h00 », a ajouté la gendarmerie nationale sur Twitter.

Accidents mortels

Le dernier accident mortel ayant affecté l’Armée de l’air remonte au 1er mars 2011. Le pilote et le navigateur d’un Mirage 2000, basé à Luxeuil-les-Bains (Haute-Saöne), s’étaient tués dans le crash de leur appareil dans la Creuse.

Plus récemment, le 28 septembre 2017, un Mirage 2000 français s’était écrasé au décollage sur la base de N’Djamena au Tchad. Le pilote et le navigateur étaient parvenus à s’éjecter.

Parmi les autres accidents survenus ces dernières années, un Alphajet s’était écrasé le 10 décembre 2014 à l’entraînement sur un foyer pour handicapés proche de Tours, faisant un mort et quatre blessés au sol.

Auparavant, le 5 juin 2013, un Mirage 2000-5 s’était crashé en Haute-Saône peu après son décollage de la base de Luxeuil-les-Bains, une turbine ayant happé un oiseau. Le pilote, qui s’était éjecté, avait été blessé à une jambe.

Le Mirage 2000 est un chasseur-bombardier polyvalent. Mis en service en avril 1993, cet appareil construit par Dassault est biplace (un pilote et un navigateur officier systèmes d’armes). Il peut voler jusqu’à une vitesse de 2,2 mach à une altitude opérationnelle supérieure à 15.000 mètres et peut emporter six tonnes d’armement.

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture

International

Ueli Maurer veut renégocier avec l’UE

Publié

le

Le président de la Confédération Ueli Maurer est revenu sur le dossier européen en marge d'une rencontre électorale de l'UDC à Oberglatt (ZH). (©Keystone/WALTER BIERI)

Le nouveau président de la Confédération Ueli Maurer veut envoyer un nouveau signal à Bruxelles. Il souhaite renégocier l’accord-cadre avec l’Union européenne, a-t-il affirmé dans un entretien à TeleZüri.

Le président de la Confédération a déclaré à la chaîne de télévision zurichoise qu' »en l’état actuel des choses, l’accord-cadre ne serait pas accepté (au niveau national). Il faudrait donc renégocier des points importants. » Il s’exprimait en marge d’une campagne électorale de l’UDC à Oberglatt (ZH) samedi.

Selon un communiqué de TeleZüri dimanche, M. Maurer a confirmé que cela devait être compris comme un message à l’UE. « Nous procédons actuellement à des consultations pour voir où subsistent des différences. Nous aurons alors un dossier que nous devrons apporter encore une fois à Bruxelles en disant que nous voulons rediscuter ».

À la mi-décembre, le commissaire européen Johannes Hahn, en charge de la politique de voisinage et des négociations d’élargissement, a toutefois écarté toute nouvelle négociation de l’accord-cadre avec la Suisse. Lors d’une conférence de presse à la même époque, le Conseil fédéral a pour sa part expliqué que si l’accord-cadre devait échouer dans sa forme actuelle, l’UE ne serait pas en mesure d’entamer de nouvelles négociations avant la mi-2020.

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Vierge

Votre facilité d’élocution fait de vous un véritable conférencier. Vous n’aurez donc aucun mal à défendre vos concepts dans une réunion aujourd’hui !

Publicité

Les Sujets à la Une

X