Rejoignez-nous

International

Elections américaines : démocrates et femmes sortent gagnants

Publié

,

le

Elue dans le Massachussetts, Ayanna Pressley sera la première femme noire à représenter son Etat au Congrès. (©KEYSTONE/EPA/CJ GUNTHER)

Les démocrates ont pris le contrôle de la Chambre des représentants tandis que les républicains maintenaient leur contrôle du Sénat au terme des élections de mi-mandat aux Etats-Unis. Notre suivi en continu.

09h35: Nombre record d’élues à la Chambre

Le nombre de femmes qui siégeront à la Chambre des représentants est plus élevé que jamais, ressort-il des résultats provisoires des élections de mi-mandat cités par l’agence Associated Press (AP). Au moins 99 femmes ont été élues à la chambre basse du Congrès, contre 84 dans l’assemblée sortante.

Selon AP, 237 femmes se sont portées candidates à la Chambre cette année. Jamais autant de femmes, ni de femmes issues de minorités, n’ont été élues, surtout du côté démocrate où la colère anti-Trump s’est cristallisée dans un nouveau souffle politique.

07h55: Défaite démocrate en Floride

Les démocrates ont perdu l’une des courses les plus scrutées pour l’un des 36 sièges de gouverneurs mis en jeu mardi: le duel entre le démocrate Andrew Gillum, premier candidat noir à ce poste en Floride, et le républicain Ron DeSantis, un partisan déclaré du président Trump. Malgré des accusations de racisme, M. DeSantis l’a finalement emporté au terme d’un duel très serré.

L’autre scrutin très observé était la bataille en Géorgie entre le républicain Brian Kemp et la démocrate Stacey Abrams, qui pourrait devenir la première gouverneure noire d’un Etat américain. En revanche, dans le très conservateur Kansas, la démocrate Laura Kelly a créé la surprise en battant le favori, Kris Kobach.

07h45: Sanders étrille Trump

L’ancien candidat démocrate à la présidence Bernie Sanders a été réélu au poste de sénateur du Vermont. Il a vivement dénoncé le président Donald Trump et ses « politiques racistes ».

« Nous avons un président des Etats-Unis qui est un menteur pathologique et est en train de faire quelque chose qu’aucun président que j’aie connu n’a jamais fait », a-t-il lancé dans un discours devant ses partisans.

« Au lieu de rassembler le peuple américain, il essaie de nous diviser sur la base de la couleur de notre peau, de notre origine, de notre religion, notre genre, notre identité sexuelle », a-t-il poursuivi. « Notre boulot est de dire à ce président que nous ne tolérerons pas les politiques qui sont racistes, sexistes et homophobes. »

06h50: NBC crédite les démocrates de 229 sièges

D’après les projections de NBC News, les démocrates devraient obtenir 229 sièges contre 206 aux républicains à la Chambre des représentants, dont ils n’avaient plus le contrôle depuis huit ans. Tout au moins, selon les projections des médias américains, les démocrates vont-ils reprendre aux républicains les 23 sièges nécessaires pour leur ravir la majorité. Dans la chambre sortante, les démocrates détenaient 193 sièges, contre 236 aux républicains.

06h10: Appel à l’unité

La cheffe des démocrates à la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a promis mardi un nouvel équilibre des pouvoirs aux Etats-Unis. Selon elle, les Américains, qui ont redonné un contrôle partiel du Congrès au parti démocrate, « en ont assez des divisions ».

« Un Congrès démocrate va oeuvrer à des solutions qui nous rassemblent, car nous en avons tous assez des divisions », a déclaré Mme Pelosi, en annonçant la « restauration des pouvoirs et contrepouvoirs constitutionnels ».

05h30: Satisfaction de Donald Trump

Le président américain Donald Trump a revendiqué mardi soir un « immense succès » électoral. Il a remercié ses partisans qui ont permis aux républicains de conserver la majorité au Sénat, même si les démocrates ont pris le contrôle de la Chambre des représentants.

« Immense succès ce soir. Merci à tous! », a tweeté le président, qui s’est pleinement investi dans la campagne de ces élections de mi-mandat largement considérées comme un référendum sur sa personne.

05h30: Mitt Romney élu au Sénat

L’ex-candidat conservateur à la présidentielle américaine, Mitt Romney, a été élu au Sénat mardi. Il signe un retour en politique qui lui offre une place de choix à Washington pour critiquer le président Donald Trump, avec qui il a déjà croisé le fer.

« Je m’engage à vous représenter avec dignité, intégrité et d’une façon qui vous rendra fiers », a tweeté Mitt Romney, 71 ans, à l’adresse de ses électeurs. Le républicain a battu la démocrate Jenny Wilson dans l’Etat de l’Utah, où vit une importante population de confession mormone comme lui et qui n’a pas envoyé de démocrate au Sénat depuis plus de 40 ans.

Il s’installera au Sénat début janvier 2019 pour un mandat de six ans. Mitt Romney avait été un féroce détracteur de Donald Trump pendant la campagne présidentielle de 2016. Il l’avait notamment traité de « charlatan ». Il a toutefois tempéré ses déclarations publiques depuis.

04h39: un Congrès américain divisé, à chacun sa chambre

Les démocrates ont pris le contrôle de la Chambre des représentants mardi tandis que les républicains maintenaient leur contrôle du Sénat au terme d’élections législatives américaines perçues comme un référendum sur la présidence de Donald Trump, selon les chaînes Fox et NBC. Les Américains ont élu un Congrès divisé, promesse d’une fin de mandat mouvementé pour le président républicain, les démocrates pouvant désormais entraver une grande partie de son programme à la chambre basse.

Le sénateur du Texas Ted Cruz a été réélu, offrant une victoire majeure au parti républicain à l’issue d’une course serrée face au jeune espoir démocrate Beto O’Rourke, selon les médias américains. Selon des estimations des chaînes ABC et NBC, Ted Cruz ne peut plus être rejoint par son adversaire, un quadragénaire qui faisait jusque-là figure d’étoile montante du parti démocrate. Sa victoire annoncée permet aux républicains de conserver un siège crucial pour garder leur majorité au Sénat

04h28: deux premières femmes musulmanes élues au Congrès

Ilhan Omar et Rashida Tlaib sont devenues les deux premières femmes de confession musulmane à être élues au Congrès américain. Ces deux candidates démocrates, respectivement du Minnesota et du Michigan, ont été élues à la Chambre des représentants. « On a réussi, ensemble. Merci! », a tweeté Ilhan Omar, une réfugiée somalienne, avant d’écrire à l’attention de Rashida Tlaib, née à Détroit de parents immigrés palestiniens: « J’ai hâte de siéger avec toi, inchallah ».

La jeune Hispanique Alexandra Ocasio-Cortez, 29 ans, nouvelle égérie d’une vague de femmes et de minorités qui tirent le parti démocrate vers la gauche, a été élue plus jeune membre du Congrès, selon plusieurs médias américains. Mme Ocasio-Cortez, qui avait causé la surprise en juin en remportant une primaire démocrate face à un poids-lourd du Congrès, Joe Crowley, a battu largement son adversaire républicain Anthony Pappas, 72 ans, dans une circonscription new-yorkaise à cheval entre Queens et le Bronx, acquise aux démocrates.

04h26: un gouverneur gay mais pas de gouverneure transgenre

L’Etat du Colorado a élu un gouverneur ouvertement gay, le démocrate Jared Polis, une première aux Etats-Unis, ont rapporté les médias américains ABC et NBC. Jared Polis, élu à la Chambre des représentants depuis 2008, a battu le républicain Walker Stapleton. En 2015, Kate Brown était devenue la première gouverneure bisexuelle élue dans l’Oregon, et un autre gouverneur, Jim McGreevey, du New Jersey, avait dévoilé son homosexualité avant de démissionner en 2004.

Elle ne sera pas la première gouverneure transgenre des Etats-Unis: la démocrate Christine Hallquist a été battue dans l’Etat du Vermont par le gouverneur sortant et républicain modéré Phil Scott, selon les chaînes ABC et Fox News. Christine Hallquist, 62 ans, ingénieure et militante environnementale qui se faisait encore appeler Dave en 2015, espérait entrer dans l’histoire.

La démocrate du Kansas Sharice Davids est devenue la première Amérindienne à être élue au Congrès américain, selon des estimations des médias américains. Avocate, férue d’arts martiaux et homosexuelle assumée, Sharice Davids l’a emporté dans les terres conservatrices face au républicain Kevin Yoder, selon les chaînes ABC et NBC.

03h58: un sénateur démocrate gagne dans un Etat pro-Trump

Le démocrate Joe Manchin a sauvé son siège de sénateur de Virginie-Occidentale, un Etat convoité par le président américain Donald Trump, qui s’y était largement imposé en 2016. Les chaînes CNN, NBC et Fox ont estimé que la victoire de M. Manchin était acquise face à son adversaire Patrick Morrisey, après dépouillement de la moitié des bulletins.

Comme d’autres démocrates, il luttait dans des terres que la victoire du milliardaire républicain a fait pencher encore davantage dans le camp conservateur.

03h29: le Sénat semble s’éloigner pour les démocrates

Les républicains ont remporté un siège-clé de sénateur dans l’Indiana, ce qui pourrait leur permettre de conserver le contrôle du Sénat, selon des résultats diffusés par des médias américains. D’après des estimations de CNN et NBC, le démocrate sortant Joe Donnelly ne peut plus revenir sur son adversaire républicain Mike Braun dans cet Etat industriel et agricole remporté par Donald Trump en 2016 et où sa politique économique a séduit les électeurs.

Dans un autre Etat-clé que les démocrates espéraient gagner, le Tennessee, c’est la candidate républicaine Marsha Blackburn qui a remporté l’élection sénatoriale face à son adversaire démocrate Phil Bredesen, rapportent les chaînes MSNBC et CNN. Victoire très importante pour le GOP. Il sera sans doute très difficile pour les démocrates de remporter le Sénat.

Pour la Chambre des représentants, selon des résultats toujours partiels, 31 démocrates sont en tête dans des circonscriptions d’Etat tenus par des républicains. Les chances sont toujours plutôt grandes pour que les démocrates récupèrent la chambre basse.

02h54: les démocrates bien partis à la chambre basse du Congrès

Toujours selon des résultats diffusés par les médias, les démocrates auraient arraché un deuxième siège aux républicains, cette fois-ci dans une circonscription de Floride. Sur les 23 sièges qu’ils doivent reprendre au Grand Old Party (GOP) pour la chambre basse, il en reste donc encore 21 à remporter. Et selon des résultats très partiels, 24 démocrates sont en tête dans des districts d’Etat tenus par des républicains.

Par ailleurs, six sénateurs démocrates devraient être réélus, selon des premiers résultats diffusés par CNN et d’autres médias: Elizabeth Warren (Massachusetts), Sherrod Brown (Ohio), Sheldon Whitehouse (Rhode Island), Chris Murphy (Connecticut), Tom Carper (Delaware) et Ben Cardin (Maryland).

Le suspense est en revanche total en Floride et, surprise, même au Texas, dans la course sénatoriale. Selon le média politique The Hill, le sénateur démocrate sortant du New Jersey, Bob Menendez, accusé de corruption, conserverait, lui, son siège au Sénat.

02h09: un siège démocrate repris aux républicains à la Chambre

Les démocrates ont arraché un premier siège aux républicains à la Chambre des représentants du Congrès, dans une circonscription en Virginie, selon des résultats diffusés par plusieurs médias. Sur les 23 sièges que les démocrates doivent reprendre à leur adversaire pour reconquérir la chambre basse, il en reste donc encore 22 à remporter. Et selon des résultats très partiels, 16 démocrates sont en tête dans des districts d’Etat tenus par des républicains.

01h20: Bernie Sanders et Tim Kaine réélus, selon CNN

Sans grande surprise, l’actuel sénateur indépendant du Vermont et ancien candidat à la primaire démocrate de 2016, Bernie Sanders, ainsi que l’actuel sénateur démocrate de Virginie et ancien colistier d’Hillary Clinton pour la présidentielle de 2016, Tim Kaine, sont donnés réélus, selon les projections de CNN.

00h10: fermeture des premiers bureaux de vote

Les premiers bureaux de vote ont fermé mardi à 18h00 locales (00h00 suisse mercredi) dans une grande partie des bureaux de vote de l’Indiana, où se tient une élection clé pour le contrôle du Sénat, et la moitié du Kentucky.

Le département américain de la Sécurité intérieure a fait état de problèmes techniques « isolés » survenus sur des machines à voter utilisées dans le cadre des élections de mi-mandat. Mais selon un responsable de ce ministère, ces difficultés n’ont pas eu d’impact significatif sur la participation électorale.

00h00: l’enjeu de ce scrutin de mi-mandat

Les Américains se pressaient en nombre mardi dans les bureaux de vote pour les élections de mi-mandat à l’issue incertaine. Le nombre de votants n’est pas centralisé par une autorité électorale unique aux Etats-Unis, mais au Texas, à New York ou dans le Maryland, électeurs et scrutateurs interrogés par l’AFP semblaient surpris par l’affluence.

La totalité de la chambre basse du Congrès américain, la Chambre des représentants (435 élus), sera renouvelée ainsi qu’un tiers du Sénat (35 sièges sur 100), mais aussi 36 des 50 gouverneurs et des milliers d’élus locaux à divers niveaux. Les républicains ont actuellement la majorité au Congrès.

Les démocrates sont donnés favoris par les sondages pour emporter la majorité à la Chambre, tandis que les républicains devraient conserver le contrôle du Sénat. Mais l’incertitude est réelle. Et les enquêtes sont trop serrées dans une vingtaine de circonscriptions pour pouvoir prédire le vainqueur, mettent en garde les sondeurs, échaudés par la « surprise » Trump en 2016.

 

(KEYSTONE-ATS / EPA / PHOTO : CJ GUNTHER)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Les riches sont toujours plus riches

Publié

le

Selon l'ONG Oxfam les plus riches cachent au fisc 7600 milliards de dollars (image symbolique). (©KEYSTONE/MARTIN RUETSCHI)

La concentration de la richesse s’est encore accentuée en 2018: 26 milliardaires détiennent désormais autant d’argent que la moitié la plus pauvre de l’humanité, a dénoncé lundi l’ONG Oxfam. Celle-ci appelle les Etats à taxer les plus riches.

« Le fossé qui s’agrandit entre les riches et les pauvres pénalise la lutte contre la pauvreté, fait du tort à l’économie et alimente la colère dans le monde », a affirmé Winnie Byanyima, directrice exécutive d’Oxfam International, citée dans le communiqué.

Selon le traditionnel rapport annuel d’Oxfam sur les inégalités mondiales, publié en amont du Forum économique mondial qui se tient jusqu’à vendredi à Davos, 26 personnes disposent désormais d’autant d’argent que les 3,8 milliards les plus pauvres de la planète. En 2017, ils étaient au nombre de 43.

Quant à l’homme le plus riche du monde, Jeff Bezos, le patron d’Amazon, sa richesse a atteint 112 milliards de dollars l’an dernier. Or, « le budget de santé de l’Ethiopie correspond à 1% de sa fortune », souligne l’ONG.

Imposition inégale

Le rapport estime par ailleurs que « la richesse est tout particulièrement sous-taxée ». Et de noter que sur un dollar d’impôt sur le revenu, seulement quatre centimes proviennent de la taxation de la richesse. Les gouvernements « doivent s’assurer que les entreprises et les plus riches paient leur part d’impôts », souligne l’étude.

Selon Oxfam, qui estime que les plus riches cachent au fisc 7600 milliards de dollars, dans certains pays comme le Brésil ou le Royaume-Uni, « les 10% les plus pauvres paient désormais des impôts plus élevés en proportion de leurs revenus que les plus riches ».

L’écart se creuse

D’une manière générale, la fortune des milliardaires dans le monde a augmenté de 900 milliards de dollars l’an dernier, soit au rythme de 2,5 milliards par jour, alors que celle de la moitié la plus pauvre de la population de la planète a chuté de 11%, a-t-elle précisé.

Le nombre de milliardaires a d’ailleurs doublé depuis la crise financière de 2008, souligne Oxfam. Et l’ONG de conclure que « les riches bénéficient non seulement d’une fortune en pleine expansion, mais aussi des niveaux d’imposition les moins élevés depuis des décennies ».

« Si la tendance était inversée, la plupart des gouvernements auraient suffisamment de ressources pour financer les services publics », a souligné l’ONG.

Débats dans plusieurs pays

La méthodologie de ce rapport, contestée par certains économistes, se base sur les données publiées par la revue Forbes et la banque Crédit suisse. L’étude est publiée à un moment où la taxation des plus grandes fortunes suscite des débats dans plusieurs pays.

En France, le mouvement des « gilets jaunes » a relancé le débat sur la suppression de l’ISF par le président Emmanuel Macron. Aux Etats-Unis, la députée démocrate Alexandria Ocasio-Cortez, fraîchement élue, a proposé de taxer à 70% les plus riches, obtenant le soutien du Prix Nobel d’Economie Paul Krugman.

 

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture

International

Six Suisses tués dans un accident en Suède

Publié

le

L'accident s'est produit près de Kiruna, dans le nord de la Suède (archives). (©KEYSTONE/EPA/MAJA SUSLIN / SCANPIX)

Six jeunes Suisses ont été tués samedi dans un accident de la route en Suède, lorsque leur minibus est entré en collision frontale avec un camion. Un septième est blessé. Il s’agit pour la plupart de jeunes de l’Oberland bernois.

L’accident s’est produit samedi peu avant 02h00 sur une route de campagne au sud-est de Kiruna, région située au-delà du Cercle polaire à quelque 1200 km de Stockholm, Cinq des jeunes tués ainsi que le blessé proviennent d’Adelboden (BE), ont communiqué les autorités de la station de l’Oberland bernois.

Toutes les personnes à bord du minibus avaient moins de 30 ans, a précisé la police suédoise. Le blessé a été emmené à l’hôpital en hélicoptère. Le conducteur du camion est en état de choc, selon son employeur, une société minière. Selon les médias suédois, le minibus aurait dérivé vers la voie opposée dans un tournant et percuté le poids lourd qui transportait du minerai de fer.

Le centre consulaire régional a envoyé une collaboratrice dans la région, a indiqué dimanche le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Il confirmait des informations de 20minuten.ch et blick.ch. Au nom du Conseil fédéral, le chef du DFAE Ignazio Cassis a exprimé ses condoléances aux proches des victimes.

La région de Kiruna accueille de nombreux touristes. Ils viennent admirer une nature intacte et des aurores boréales.

 

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture

International

Quatre morts après l’explosion à Paris

Publié

le

Le bilan est désormais de quatre morts, neuf blessés graves et 45 blessés légers. (©KEYSTONE/EPA/IAN LANGSDON)

Le bilan de la violente explosion survenue samedi dans le centre de Paris s’est alourdi à quatre morts. Le corps sans vie d’une femme a été retrouvé dimanche dans les décombres où les pompiers étaient toujours à pied d’oeuvre.

« Une victime a été retrouvée sous les décombres, portant à quatre le nombre de victimes décédées », a annoncé le parquet de Paris dans la matinée.

Une cinquantaine de personnes ont également été blessées – neuf grièvement dont un sapeur-pompier et 45 légèrement -, dont plusieurs touristes étrangers présents dans ce quartier qui compte de nombreux hôtels.

L’explosion, qui serait due à une fuite de gaz, a fait trembler les immeubles dans plusieurs rues voisines, et a laissé sous le choc les riverains.

Dans la matinée, les pompiers de Paris avaient annoncé être à la recherche d’une jeune femme qui vivait dans « un appartement situé au-dessus du point de l’explosion et (qui) pourrait se trouver sous les décombres ».

Si cela reste encore à confirmer, le corps de la personne retrouvée dans les décombres pourrait être celui de cette femme, a indiqué une source proche de l’enquête. L’identification est en cours.

Pierre par pierre

« Nous ne partirons qu’une fois que tout sera déblayé, pierre par pierre, pour être certain qu’il n’y ait plus personne », a précisé le porte-parole des pompiers de Paris.

Jusqu’à présent, le nombre de morts provoqués par la violente explosion survenue au 6 rue de Trévise (IXe arrondissement) s’élevait à trois, deux sapeurs-pompiers et une touriste espagnole.

Dimanche, les pompiers continuaient à sécuriser le quartier et les « opérations pourraient se poursuivre une bonne partie de la semaine ». « Douze immeubles sont fermés », a détaillé à l’AFP Sylvain Maillard, adjoint au maire de l’arrondissement.

« Il va falloir évaluer les structures de chaque immeuble et apporter une réponse immeuble par immeuble, peut être même appartement par appartement », a-t-il ajouté, précisant que la mairie avait trouvé des logements pour une cinquantaine personnes pour la nuit de samedi à dimanche.

« J’ai fondu en larmes »

Quelque 600 personnes ont par ailleurs été accueillies à la cellule de crise samedi et, au lendemain du drame, une partie des riverains est encore bouleversée, dans une ville où les habitants redoutent toujours un attentat terroriste.

« J’étais dans mon lit quand c’est arrivé, j’ai entendu un boum très sourd, ça a fait bouger l’immeuble. J’ai entendu les sirènes. J’ai fondu en larmes », raconte la voix tremblante Sylvie, habitante de la rue Papillon voisine, après être allée à l’église « pour prier pour les blessés. »

Un peu plus loin, certains s’activent pour effacer les traces du chaos: Philippe est en train de poser des panneaux de contreplaqué sur la façade de son entreprise de tourisme rue de Trévise.

« En arrivant ce matin, on a trouvé deux vitrines arrachées, des débris de verre partout. C’est le souffle de l’explosion à 200 mètres de là qui a généré tout ça. C’est un moindre mal, ce ne sont que des dégâts matériels, on ne travaille pas le samedi. »

Une cagnotte

Au lendemain du drame, d’autres sont venus déposer des bouquets de fleurs pour les victimes. Et notamment Soufiane, greffier de 28 ans, qui habite dans la rue et a porté secours samedi à des blessés. Son bouquet porte un mot : « Pour Laura ». « C’est pour la touriste espagnole (décédée), pour qu’on mette un nom, pour pour qu’on ne l’oublie pas », glisse-t-il, ému.

« Dès que j’ai entendu le bruit, je suis sorti voir ce qui se passait. J’ai entendu cette Espagnole qui appelait à l’aide », raconte-t-il. « Elle avait la tête en sang… On l’a mise à l’hôtel Mercure et deux médecins sont intervenues, c’étaient des civiles, elles étaient encore en pyjama, et elles ont prodigué le massage cardiaque. Quand le Samu l’a emmenée, elle était encore en vie… »

Simeon Sharp, pompier anglais à la retraite en vacances à Paris, est venu avec des roses: « J’ai été pompier durant 32 ans et c’est la pire des nouvelles. Je comprends ce que les proches et les collègues peuvent ressentir ».

Les pompiers de Paris ont lancé une cagnotte pour soutenir les familles des deux sapeurs-pompiers tués dans l’explosion, Simon Cartannaz et Nathanaël Josselin. Dimanche vers 15h00, plus de 85’000 euros avaient été versés.

 

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture

International

Emmanuel Macron n’ira pas au WEF

Publié

le

Confronté à la protestation des gilets jaunes, Emmanuel Macron, n'ira pas au WEF (archives). (©KEYSTONE/AP POOL AFP/LUDOVIC MARIN)

Nouvelle défection au Forum économique de Davos (WEF): après Donald Trump, retenu à cause du « shutdown », l’Elysée a annoncé vendredi qu’Emmanuel Macron ne se rendrait pas au traditionnel rendez-vous de début d’année. Motif: les gilets jaunes.

Des raisons d’agenda et les efforts pour sortir de la crise sociale qui touche actuellement la France sont invoqués par la présidence française.

Donald Trump avait annoncé jeudi qu’il renonce à se rendre au WEF. Le grand raout politico-économique est prévu du 21 au 25 janvier dans la station grisonne.

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture

International

Un Mirage disparaît dans le Jura français

Publié

le

Un Mirage 2000 français a disparu des radars dans la région du Doubs et du Jura mercredi peu avant midi. (©KEYSTONE/AP/Petros Giannakouris)

Des débris d’un avion de chasse Mirage 2000D ont été retrouvés dans le Jura. Il avait disparu des écrans radar en fin de matinée mercredi avec deux militaires à son bord après son décollage de la base aérienne de Nancy-Ochey (Meurthe-et-Moselle).

Ils ont été localisés sur le territoire de la commune de Mignovillard autour de laquelle les recherches s’étaient concentrées, a indiqué une source proche des secours.

Selon le quotidien L’Est Républicain, un parachute et une carte figurent parmi ces débris retrouvés sur les hauteurs de Mignovillard, à 1050 mètres d’altitude.

D’importants moyens ont été déployés pour retrouver l’avion de chasse qui avait décollé de la base aérienne 133 de Nancy-Ochey et qui a disparu des écrans radar vers 11h00.

« Le contact radio/radar a été perdu » avec ce Mirage 2000 D, qui effectuait « un vol d’entraînement aux missions en basse altitude », a indiqué l’Armée de l’air dans un communiqué. »Les moyens de recherches et de secours ont été activés immédiatement pour retrouver l’appareil et son équipage », a-t-elle poursuivi.

Le plan Sauvetage aéro-terrestre (Sater), qui encadre la recherche « d’un aéronef qui aurait pu se poser ou tomber », a été déclenché par le préfet du Doubs à 11h45, a précisé la préfecture. Un centre opérationnel départemental a été activé dans les minutes suivantes.

Les deux militaires qui étaient à bord ne se sont pas manifestés, a-t-on ajouté de même source.

« Recherches opérationnelles »

« On sait qu’il s’est passé quelque chose d’anormal », a déclaré à l’AFP une source militaire.

Sur son compte Facebook, la gendarmerie du Jura a précisé que l’avion avait disparu « alors qu’il survolait le massif jurassien entre Mouthe (Doubs)/ Mignovillard (Jura) et la frontière suisse ». La gendarmerie a invité « toute personne ayant des informations sur l’éventuel lieu du crash ou sur les pilotes » à la contacter.

« Le peloton de gendarmerie de montagne des Hauts-de-Bienne et la section de recherches de la gendarmerie de l’air de Vélizy-Villacoublay sont engagés sur les recherches opérationnelles d’un Mirage 2000D de l’armée française disparu en vol à 11h00 », a ajouté la gendarmerie nationale sur Twitter.

Accidents mortels

Le dernier accident mortel ayant affecté l’Armée de l’air remonte au 1er mars 2011. Le pilote et le navigateur d’un Mirage 2000, basé à Luxeuil-les-Bains (Haute-Saöne), s’étaient tués dans le crash de leur appareil dans la Creuse.

Plus récemment, le 28 septembre 2017, un Mirage 2000 français s’était écrasé au décollage sur la base de N’Djamena au Tchad. Le pilote et le navigateur étaient parvenus à s’éjecter.

Parmi les autres accidents survenus ces dernières années, un Alphajet s’était écrasé le 10 décembre 2014 à l’entraînement sur un foyer pour handicapés proche de Tours, faisant un mort et quatre blessés au sol.

Auparavant, le 5 juin 2013, un Mirage 2000-5 s’était crashé en Haute-Saône peu après son décollage de la base de Luxeuil-les-Bains, une turbine ayant happé un oiseau. Le pilote, qui s’était éjecté, avait été blessé à une jambe.

Le Mirage 2000 est un chasseur-bombardier polyvalent. Mis en service en avril 1993, cet appareil construit par Dassault est biplace (un pilote et un navigateur officier systèmes d’armes). Il peut voler jusqu’à une vitesse de 2,2 mach à une altitude opérationnelle supérieure à 15.000 mètres et peut emporter six tonnes d’armement.

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Vierge

Si vos paroles étaient des flèches, elles ricocheraient sur l’indifférence de votre conjoint. Trouvez un autre moyen de communication !

Publicité

Les Sujets à la Une

X