Rejoignez-nous

International

Europcar va se remarier à Volkswagen

Publié

,

le

Le conseil d'administration d'Europcar a annoncé avoir approuvé l'offre de rachat d'un consortium mené par Volkswagen (Photo prétexte © KEYSTONE/AP/DAVID ZALUBOWSKI)

Un an après avoir frôlé la faillite, le loueur de voitures Europcar va être de nouveau racheté par Volkswagen 15 ans après leur séparation en bons termes. Le groupe allemand souhaite se renforcer dans les services de mobilité.

Le conseil d'administration d'Europcar a approuvé mercredi l'offre de rachat d'un consortium mené par Volkswagen, qui valoriserait le loueur à 2,9 milliards d'euros, dette incluse.

Europcar serait racheté par le N°2 mondial de l'automobile, le fonds britannique Attestor Limited, déjà actionnaire du groupe et propriétaire de la compagnie aérienne allemande Condor, et le groupe Pon, importateur du groupe Volkswagen aux Pays-Bas et aux Etats-Unis, mais aussi fabricant et loueur de vélos.

L'offre publique d'achat, à 0,50 euro par titre, devrait être menée à son terme entre la fin 2021 et début 2022, a précisé Europcar. Les autres principaux actionnaires d'Europcar, représentant environ 68% du capital avec Attestor, ont déjà pris des "engagements fermes" d'apporter leurs actions à l'offre, selon le loueur.

En juin, les propriétaires d'Europcar avaient refusé une première offre de rachat par Volkswagen qui le valorisait à 2,2 milliards d'euros.

73 milliards d'euros d'investissement

Le PDG de Volkswagen Herbert Diess a indiqué mercredi dans un communiqué distinct que "construire une plateforme de mobilité leader" était "un pilier important" de sa stratégie "New Auto". Ce plan, qui prévoit 73 milliards d'euros d'investissement d'ici 2025, doit faire du groupe allemand le N°1 mondial de la voiture électrique.

Europcar appartenait jusqu'en 2006 à Volkswagen, qui l'avait vendu pour 3,32 milliards d'euros à la société française d'investissements Eurazeo. Les conséquences de la crise sanitaire ont conduit Eurazeo à se retirer du capital début 2021 au profit des créanciers du groupe, cinq fonds américains et britanniques, dont les new-yorkais Anchorage (propriétaire des studios MGM) et Marathon.

En termes d'emploi, ce nouveau rachat "devrait pas avoir d'impact significatif" sur les 10'000 salariés actuels d'Europcar, selon Europcar.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Une femme vivait avec 800 rats dans sa maison

Publié

le

Les services vétérinaires ont déjà pris en charge 400 animaux la semaine dernière (archives). (© KEYSTONE/DPA/BERND VON JUTRCZENKA)

Une femme vivait avec près de 800 rats dans une maison à Wissen an der Sieg dans le land allemand de Rhénanie-Palatinat. La propriétaire des animaux s'est laissée complètement dépassée par la situation. Des voisins avaient averti les services vétérinaires.

Les services vétérinaires ont déjà pris en charge 400 animaux la semaine dernière et veulent venir chercher les 400 autres lors d'une nouvelle opération menée avec l'aide d'organisations de protection animale privées.

Diverses associations actives dans la protection animale ont recueilli les rongeurs afin de leur prodiguer des soins vétérinaires et leur trouver un nouveau foyer. Plusieurs femelles étaient également gestantes. Des poursuites à l'encontre de la propriétaire des animaux sont à l'étude.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / blg / dpa

Continuer la lecture

International

Somalie: l'ONU veut une investigation indépendante après des heurts

Publié

le

Le Haut commissaire de l'ONU aux droits de l'homme Volker Turk dénonce de "possibles exécutions illégales" en Somalie (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

L'ONU demande des investigations indépendantes après des affrontements entre forces de sécurité et des tribus qui ont fait au moins 20 victimes. Le Haut commissaire aux droits de l'homme Volker Türk s'est dit mardi à Genève "inquiet".

Les heurts ont débuté dimanche à Las Anod. Outre les tués, près de 120 personnes auraient été blessées, dont des enfants, alors que les violences se poursuivraient.

M. Türk déplore de "possibles exécutions illégales", un mois après des affrontements qui avaient abouti au déplacement d'au moins 20'000 personnes à Laas Canood. Selon lui, les investigations doivent être "crédibles" et les responsables poursuivis.

Las Anod se trouve dans les régions de Sool et Sanaag revendiquées par le Somaliland et le Puntland. Quelques heures avant les affrontements, des chefs coutumiers du territoire de Sool avaient publié une déclaration s'engageant à soutenir "l'unité et l'intégrité de la République fédérale de Somalie".

Ils avaient appelé les autorités du Somaliland à retirer leurs forces de la région. Le ministre de l'Intérieur du Somaliland, Mohamed Kahin Ahmed, a lui accusé des milices alliées aux chefs coutumiers d'avoir attaqué des sites militaires.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Un ex-policier londonien condamné à la perpétuité pour des viols

Publié

le

Cette affaire a aggravé la crise de confiance que traverse Scotland Yard depuis l'affaire Sarah Everard, (© KEYSTONE/AP/FRANK AUGSTEIN)

L'affaire a aggravé la crise de confiance que traverse Scotland Yard: un ex-policier londonien a été condamné mardi à Londres à la prison à perpétuité. Il est accusé de dizaines de viols et agressions sexuelles sur douze femmes.

"Vous avez profité de façon monstrueuse des femmes", a déclaré la juge Bobbie Cheema-Grubb avant d'annoncer la peine. "Vous vous êtes comporté comme si vous étiez intouchable", a-t-elle poursuivi. "Vous avez rejoint la Metropolitan police en 2001, ce qui vous a placé dans une position unique avec des pouvoirs exceptionnels de coercition et de contrôle".

Considéré comme l'un des pires prédateurs sexuels de l'histoire récente du Royaume-Uni, l'homme, âgé de 48 ans, a été condamné à la prison à vie avec une période de sûreté de 30 ans. Dans le box, il a gardé la tête baissée et les yeux fermés tout au long de la lecture du jugement.

Il était poursuivi pour au moins 85 infractions, dont 48 viols, des faits qui se sont produits entre 2003 et 2020. Pendant une partie de cette période, il faisait partie de l'unité d'élite de la police de la capitale chargée de la protection du Parlement et des représentations diplomatiques.

La police a raté neuf occasions d'arrêter ce violeur en série qui a pu sévir pendant 17 ans. Il a finalement été interpellé en octobre 2021 pour une première affaire de viol, puis d'autres victimes se sont manifestées.

Deux jours d'audience

Ayant plaidé coupable, il n'a pas eu de procès à proprement parler, mais deux jours d'audience lundi et mardi pour déterminer sa peine à la Southwark Crown Court à Londres.

Lundi, le procureur a livré un éprouvant récit des agressions "systématiques" commises par l'accusé, en reprenant le récit de ses victimes, vulnérables, qu'il "humiliait".

Il usait de son "charme" pour "séduire et tromper" ses victimes, et de son statut pour dissuader ses victimes de dénoncer ses agissements, a expliqué le procureur Tom Little.

A une femme rencontrée dans un bar en 2003, il s'était présenté comme "la personne la plus sûre avec qui elle pouvait être", selon le procureur, avant de placer son arme sur sa tête et de la violer à plusieurs reprises.

Une autre encore a raconté avoir été frappée avec un fouet, enfermée dans un placard et sifflée comme un chien, l'ex-policier la traitant comme sa chose, qui lui "appartenait et devait lui obéir". Leurs dépositions racontent comment elles se sont senties "piégées" et le fait qu'elles ne font "plus confiance à la police".

Onde de choc

La révélation de ces viols et agressions a créé une nouvelle onde de choc au Royaume-Uni, moins de deux ans après l'affaire Sarah Everard, une Londonienne de 33 ans enlevée, violée et tuée par un agent de la police de la capitale, depuis condamné à la prison à vie.

La police de Londres a renouvelé dimanche ses excuses. "Il n'aurait pas dû être policier", a déclaré la commissaire adjointe Barbara Gray, insistant sur la détermination de Scotland Yard de chasser "ceux qui corrompent notre intégrité".

La ministre de l'Intérieur Suella Braverman a exhorté les forces de police à faire le ménage dans leurs rangs pour en chasser les "officiers corrompus".

La police de Londres a indiqué que 1633 affaires d'agressions sexuelles ou de violences domestiques présumées impliquant plus de 1000 officiers et agents ces dix dernières années seraient réexaminées pour s'assurer que les décisions appropriées aient bien été prises.

Après le scandale de l'affaire Sarah Everard en mars 2021, la police s'était vu reprocher d'avoir ignoré des signaux alarmants sur le comportement du ravisseur, violeur et meurtrier Wayne Couzens.

L'enquête indépendante ouverte après cette affaire a été élargie à la présente affaire.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Économie

Retraites: 3e round contre la réforme, sur le ring de l'Assemblée

Publié

le

"L'immobilisme n'est pas permis", affirme le ministre du Travail, Olivier Dussopt, "ouvert aux améliorations" sur le texte. (© KEYSTONE/AP/Christophe Ena)

Grèves, manifestations, acte 3. Du port du Havre aux rues de Marseille, les opposants à la réforme des retraites se remobilisent mardi pour maintenir la pression sur l'exécutif français, mais aussi sur les députés qui viennent d'ouvrir les hostilités dans l'Hémicycle.

Dans le secteur clé des transports, la circulation des trains et métros reste "fortement perturbée" à la SNCF et à la RATP. SNCF Voyageurs a annulé 1 TGV sur 2 en moyenne, dont plusieurs liaisons avec la Suisse, la quasi-totalité des Intercités et 7 TER sur 10. Le trafic devrait continuer à être perturbé jusqu'à jeudi, selon le site de TGV Lyria, qui donne le détail des trains supprimés.

Au Havre, où des manifestants bloquent les entrées et sorties de la ville, des files de camions de plusieurs kilomètres bloquaient toujours tous les accès à la zone industrielle en milieu de matinée, a constaté un journaliste de l'AFP sur place.

Dans l'énergie, la CGT revendique une baisse d'environ 4500 MW de production d'énergie, l'équivalent de plus de quatre réacteurs nucléaires. Plus d'un salarié sur deux (56%) des raffineries TotalEnergies sont en grève selon la direction, entre 75 et 100%, selon la CGT.

A la raffinerie Total de La Mède (ouest de Marseille), la grève a été lancée pour 48 heures. "Aucun produit ne sort du site", a résumé Fabien Cros (CGT). "Pour l'instant on se cale sur des journées nationales, mais l'objectif c'est qu'après, on fasse des mouvements plus longs, qui ont plus d'impact", a expliqué Clément Mortier, un responsable FO au dépôt Total Energies des Flandres, près de Dunkerque.

Continuer à mettre la pression

Unis contre le report de l'âge légal à 64 ans, les huit principaux syndicats (CFDT, CGT, FO, CFE-CGC, CFTC, Unsa, Solidaires, FSU) entendent continuer à mettre la pression sur l'exécutif, après deux journées réussies à plus d'un million de manifestants - selon les autorités.

A Marseille, ou le cortège de la manifestation commençait à se former, Morgane Muffière, 33 ans, assistante en école maternelle (Atsem), venait manifester ce mardi pour la première fois. "On vient exprimer notre colère parce que travailler 12 heures par jour avec des enfants jusqu'à 64 ans, ce n'est pas possible", explique-t-elle.

"C'est une réforme vraiment injuste, surtout venant de gens de là-haut qui ne connaissent pas le travail qu'on fait", ajoute-t-elle, se disant prête à s'engager dans la durée contre la réforme.

A l'inverse Vincent Salagnac, musicien-comédien, est venu manifester sans grande espérance: "Je me sens impuissant, parce qu'on subit, et je n'ai pas de solutions face à ces inégalités qui se creusent".

Plus de 200 rassemblements prévus

Avec plus de 200 rassemblements dans le pays, une source sécuritaire anticipe une fourchette de 900'000 à 1,1 million de manifestants, dont 70'000 maximum à Paris. Onze mille policiers et gendarmes seront mobilisés, dont 4000 dans la capitale.

Vacances obligent, moins de grévistes sont attendus chez les enseignants. Des lycéens se sont mobilisés au petit matin, comme à Rennes au lycée Jean-Macé ou à Marseille devant Victor-Hugo. "On s'attend à une très forte mobilisation aujourd'hui et dans les prochains jours", a déclaré Hugo Prévost, secrétaire national de l'Alternative lycéenne.

Selon une source policière, neuf sites universitaires et 24 lycées sont perturbés en France, avec 14 blocages. La Voix lycéenne revendique près de 150 lycées bloqués.

Record du 31 janvier difficile à surpasser

Les syndicats savent qu'il leur sera difficile de dépasser le record du 31 janvier - 1,27 million selon la police. Aussi le numéro un de la CFDT Laurent Berger se projette vers la prochaine journée de samedi, qui doit être "une fête du travail, avec des cortèges pacifiques et festifs".

Le président "joue avec le feu", estime Philippe Martinez (CGT), dont les troupes se tiennent prêtes à hausser le ton la semaine prochaine, notamment dans l'énergie et le rail.

Macron appelé à "devenir raisonnable"

"On ne peut pas gouverner très longtemps contre son propre pays", a averti mardi Olivier Faure (PS), Sandrine Rousseau (EELV) affirmant que les élus de gauche sont "la continuation de ce mouvement social au sein de l'Assemblée". Quant au chef de LFI Jean-Luc Mélenchon, il appelé Emmanuel Macron à devenir "raisonnable", l'accusant de "vouloir commencer son quinquennat par un coup de force".

Du côté de la majorité, l'élu Renaissance Marc Ferracci assure que la détermination est "forte" et "va rester" pour tenir la promesse de campagne d'Emmanuel Macron.

"L'immobilisme n'est pas permis"

"L'immobilisme n'est pas permis", affirme le ministre du Travail, Olivier Dussopt, "ouvert aux améliorations" sur le texte.

Après les concessions accordées sur les petites pensions, puis les carrières longues, il a évoqué un "bilan d'étape" au Parlement, avant la présidentielle de 2027. Une nouvelle main tendue à la droite, dont les voix seront cruciales pour éviter de recourir au 49-3.

L'examen du texte a commencé lundi à l'Assemblée nationale dans une ambiance houleuse. Le gouvernement a fixé une date butoir au 17 février pour l'examen du texte à l'Assemblée nationale.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Taureau

Une grande fécondité se manifeste chez vous par des ouvrages originaux hors du commun. Osez les montrer, vous pourriez être surpris !

Les Sujets à la Une

X