Rejoignez-nous

Football

Gareth Bale sur le point de s'engager avec le Los Angeles FC

Publié

,

le

Gareth Bale, ici sous le maillot gallois, va poursuivre sa carrière aux Etats-Unis. (© KEYSTONE/AP/Peter Dejong)

L'attaquant international gallois Gareth Bale, en fin de contrat au Real Madrid va s'engager avec le Los Angeles FC, évoluant en Championnat nord-américain (MLS), rapportent samedi divers médias.

Le joueur de 32 ans, lié au club madrilène jusqu'au 30 juin, devrait s'engager pour un an avec le club californien leader de la conférence Ouest, où vient de débarquer le défenseur italien Giorgio Chiellini, qui a signé jusqu'à la fin de la saison 2023.

Selon ESPN notamment, il devrait parapher un contrat incluant une année supplémentaire en option.

Les deux joueurs pourraient faire leurs débuts après l'ouverture officielle du mercato estival le 7 juillet. Le lendemain, aura lieu "el trafico", le derby face au Galaxy du Mexicain Javier "Chicharito" Hernandez.

L'arrivée de Bale en MLS, et celle de Chiellini, viennent redorer les contours d'un championnat déserté par les stars en fin de carrière, ces dernières années. Ils suivent les traces d'autres grands joueurs ayant rejoint les États-Unis, comme David Beckham et Zlatan Ibrahimovic (revenu depuis en Serie A), qui avaient eux choisi le LA Galaxy rival, Wayne Rooney (DC United), Andrea Pirlo (New York City FC) ou Xherdan Shaqiri (Miami).

Après neuf saisons où il a connu le meilleur et le pire au Real Madrid, alternant exploits individuels dans des grands matches et longues périodes de creux passées sur le banc, avec notamment trois titres de champion d'Espagne au bout, Bale était pourtant pressenti pour retourner dans sa ville natale de Cardiff, qui évolue en Championship (D2) britannique.

Un retour à Tottenham, où il a évolué entre 2007 et 2013, puis en prêt lors de la saison 2020-2021, avait également été évoqué, pour celui qui a joué un rôle capital dans la qualification de son pays pour le prochain Mondial au Qatar.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Haris Seferovic sur le banc

Publié

le

Haris Seferovic sur le banc à Saragosse. (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

Murat Yakin a réservé une surprise de taille à Saragosse. Le sélectionneur a, en effet, laissé Haris Seferovic sur le banc pour titulariser Ruben Vargas pour affronter l'Espagne.

Ce choix est surprenant dans la mesure où le Lucernois n'a encore jamais été titulaire cette saison à Augsbourg. Il évoluera à la gauche de l'attaque aux côtés de Breel Embolo, qui tiendra l'axe, et de Xherdan Shsqiri. En ligne médiane, le choix de Murat Yakin s'est porté sur Djibril Sow. En manque cruellement de temps de jeu depuis un mois, Denis Zakaria prendra place sur le banc.

A noter que Yann Sommer honorera à Saragosse sa 75e sélection. Le Bâlois avait fait ses grands débuts le 30 mai 2012 à Lucerne lors d'un match amical perdu 1-0 contre la Roumanie.

Dans le camp adverse, l'Espagne s'appuiera sur le trio du FC Barcelone formé par Gabi, Sergio Busquets et Pedri, pour diriger le jeu en ligne médiane.

La Suisse évoluera ce soir dans la composition suivante: Sommer; Widmer, Elvedi, Akanji, Rodriguez; Freuler, Xhaka, Sow; Shaqiri, Embolo, Vargas.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Messi régale contre le Honduras

Publié

le

Messi a brillé vendredi face au Honduras (© KEYSTONE/AP/Wilfredo Lee)

Deux buts, une action décisive, beaucoup d'allant: Lionel Messi a présidé à la victoire aisée de l'Argentine contre le Honduras (3-0) vendredi en match amical à Miami.

"La Pulga" (la puce) n'est pas encore, loin s'en faut, un joueur de l'Inter Miami, le club de David Beckham évoluant en MLS qui aimerait bien l'attirer en Floride après son aventure au Paris SG. Mais s'il le devient un jour, il saura que la ferveur ne sera pas feinte pour le voir jouer.

Il faut dire que dans un Hard Rock Stadium rempli par 64'420 spectateurs vibrant comme à Buenos Aires, Messi a fait en sorte de leur en donner pour leur argent, en étant dans tous les bons coups de l'Albiceleste, désormais invaincue en 34 matches, et qui s'est imposée sans sourciller et aurait même pu rendre l'addition plus salée pour les Honduriens.

Le talent parle

Son lob sans contrôle à une vingtaine de mètres des cages adverses, après une interception d'Enzo Fernandez qui venait d'entrer en jeu, a été un modèle d'inspiration, de facilité et de maîtrise technique, pour le troisième but de son équipe (69e) alors ultra-dominatrice. Sa 88e réalisation en 163 sélections.

Plus tôt, juste avant la pause, en bon capitaine, il avait tranquillement inscrit le penalty du 2-0, en prenant à contre-pied le gardien (47e), pour tuer tout semblant de suspense. Et c'est son ouverture judicieuse par dessus la défense, à la 16e minute, qui a trouvé Papu Gómez côté gauche, lequel a centré en retrait vers Lautaro Martínez, pour l'ouverture du score.

Proche du triplé

Le no 10 argentin aurait pu ajouter un ou deux buts à son actif, s'il n'avait pas manqué sa reprise en déséquilibre dans la surface, le ballon passant au-dessus de son pied gauche après avoir été dévié par un défenseur (44e), ou si sa reprise puissante ne s'était pas trop enlevée à l'entrée de la surface (56e). Il a bien cru réussir le triplé à la 85e, en reprenant le ballon de façon acrobatique dans la surface, mais il a manqué de peu le cadre.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Le Brésil domine le Ghana 3-0

Publié

le

Neymar et le Brésil ont dominé le Ghana 3-0 vendredi (© KEYSTONE/EPA/CHRISTOPHE PETIT TESSON)

Le Brésil, avec sa meilleure équipe et son meilleur Neymar, double passeur, était trop fort pour le Ghana vendredi au Havre en match amical.

La Seleçao, qui figure dans le groupe de la Suisse au Qatar, s'est imposée 3-0.

Traditionnellement parmi les favoris avant chaque Coupe du monde, le Brésil a assumé son statut en pliant le match en une mi-temps, sous un crachin normand. Un but de Marquinhos de la tête sur corner (9e) et un doublé de Richarlison (28e, 40e), à chaque fois servi par Neymar, ont écarté les "Black Stars".

Pour un des derniers matches de préparation au Mondial 2022 (20 novembre-18 décembre), le sélectionneur Tite a aligné ce qui ressemble à son onze de base, avec Richarlison en pointe et Neymar en position de no 10 assez libre. Seule petite innovation, la position d'Eder Militao, central au Real Madrid, dans un rôle de latéral droit.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

L'Angleterre battue par l'Italie (1-0) et reléguée en Ligue B

Publié

le

Giacomo Raspadori a inscrit la seule réussite de la rencontre (© KEYSTONE/EPA/MATTEO BAZZI)

L'Angleterre est reléguée en Ligue B de la Ligue des nations. Ceci après s'être inclinée 1-0 face à l'Italie.

Les Transalpins peuvent encore pour leur part se qualifier pour la Finale à quatre en cas de victoire en Hongrie lundi lors de la dernière journée.

Ce terne remake de la finale de l'Euro 2021 a basculé au stade San Siro de Milan sur une jolie frappe du jeune attaquant de Naples Giacomo Raspadori (68e), qui a condamné l'Angleterre à la dernière place du groupe avant même l'ultime journée, avec seulement deux points pris en cinq matches.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Le résultat avant les essais

Publié

le

Pour Murat Yakin, le résultat prime face à l'Espagne puis à la Tchéquie (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le temps des essais est bien révolu pour l'équipe de Suisse.

A la veille de croiser le fer avec l'Espagne à Saragosse dans le cadre de la Ligue des Nations, le sélectionneur Murat Yakin a tenu à rappeler cette évidence, à moins de deux mois du début de la Coupe du monde au Qatar.

"Nous sommes placés devant une obligation des résultats pour la rencontre de samedi et aussi celle de mardi contre la Répulique tchèque. Nous voulons conserver notre place en première division de cette Ligue des Nations, explique-t-il. Les meilleurs joueront ces deux matches. Mais les onze titulaires font face à une très grande concurrence à l'interne. Ils mesurent donc le degré d'exigence auquel ils sont confrontés."

Sow ou Zakaria ?

L'unique inconnue avant ce 25e Espagne - Suisse réside dans le nom du demi appelé à évoluer aux côtés de Granit Xhaka et de Remo Freuler. Il y a match, en effet, entre Djibril Sow, victorieux de l'Europa League avec l'Eintracht Francfort mais encore à la recherche d'une performance de choix en sélection, et Denis Zakaria, éblouissant l'an dernier lors de la double confrontation avec l'Italie mais en manque cruel de temps de jeu. Sa dernière apparition remonte au 27 août avec une introduction à la 58e minute dans les rangs de la Juventus face à la Roma.

"Je suis heureux du retour de Zakaria parmi nous. Cela faisait une année que nous ne l'avions plus vu. Il nous apporte son dynamisme, souligne Murat Yakin. Maintenant, je dois encore lui parler, connaître son ressenti avant de me décider." Aligner le Genevois samedi comporte un risque dans la mesure où il ne possède plus vraiment le rythme de la compétition. Mais il est peut-être le seul capable par ses courses et par sa puissance de permettre à l'équipe de desserrer l'étreinte qu'elle s'apprête à subir.

Ainsi, Murat Yakin n'ignore pas l'ampleur de la tâche qui attend ses joueurs samedi à la Romareda, que l'Espagne retrouvera pour la première fois depuis dix-neuf ans et une défaite 1-0 devant la Grèce. "L'Espagne est l'une des meilleures équipes du monde. Je suis de très près le travail de Luis Enrique. Il mise beaucoup sur la relève, glisse Murat Yakin. Et en tant qu'ancien défenseur, j'admire la faculté des deux hommes de la charnière centrale à apporter le surnombre. Ils sont si forts sur le plan technique..."

L'élan de Genève

Mais le Bâlois assure que ses hommes ont le coffre pour s'opposer à la Roja. "Il faut s'inspirer de notre seconde période à Genève (réd: où la Suisse avait été battue 1-0) en juin dernier lors du premier match. Nous avions été capables de bousculer une grande équipe d'Espagne. Nous ne méritions pas de perdre ce match. Il faut conserver le même élan."

Pour le sélectionneur, cette seconde période au Stade de Genève fut une sorte de tournant. Après la défaite 2-1 à Prague contre la République tchèque et le 4-0 du naufrage de Lisbonne face au Portugal, ses joueurs avaient sonné la révolte en quelque sorte. "C'est vrai que nous étions très mal partis dans cette Ligue des Nations. Tout le monde n'était pas là au début", glisse Murat Yakin pour insister sans doute sur l'importance du rôle de Manuel Akanji.

Son absence à Prague et à Lisbonne avait été cruellement ressentie. Mais samedi à Saragosse, le nouveau joueur de Manchester City sera bien le patron d'une défense suisse qui, sur le papier, offre toutes les assurances avec son gardien, bien sûr, pour commencer mais aussi avec deux latéraux, Silvan Widmer et Ricardo Rodriguez, qui portent le brassard dans leur club. Cela tombe bien. Elle passera en quelque sorte l'épreuve du feu à Saragosse.

Equipes probables

Espagne - Suisse

Saragosse. Arbitre: Turpin (FRA). Coup d'envoi: 20h45

Espagne: Simon; Carvajal, Garcia, Pau Torres, Gaya; Gavi, Busquets, Pedri; Ferran Torres, Morata, Sarabia.

Suisse: Sommer; Widmer, Elvedi, Akanji, Rodriguez; Sow, Xhaka, Freuler; Shaqiri, Seferovic, Embolo.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Balance

Depuis ce matin, c’est la toute petite forme… Si vous le pouvez, traînez un peu et ne faites que ce qui vous plaît, le reste de la journée !

Les Sujets à la Une

X