Rejoignez-nous

International

Italie - Maxi-procès de plusieurs centaines de mafieux en Calabre

Publié

,

le

EPA/SALVATORE MONTEVERDE

Accusés de trafic de drogue, d'extorsion et de crimes de sang, ils sont jugés sur leur territoire: des centaines de membres présumés de la 'Ndrangheta, la plus puissante mafia italienne, comparaissent depuis mercredi en Calabre.

Le procès s'est ouvert peu après 11H00 locales par la lecture par la juge Tiziana Macri des noms des avocats de la défense et des accusés.

Plus de 350 personnes, 'Ndranghetistes mais aussi élus locaux, fonctionnaires, policiers et entrepreneurs, défileront à la barre, le plus souvent en visioconférence à cause de la pandémie de coronavirus, devant le tribunal spécialement aménagé à Lamezia Terme.

Sont également attendus 900 témoins et 400 avocats lors de ce procès-fleuve hors normes, le plus important depuis trois décennies, organisé au coeur de la plus pauvre des régions italiennes contre une redoutable organisation criminelle qui contrôle les flux de cocaïne dans toute l'Europe.

"Petite Chèvre"

Sur le banc des accusés, le boss Luigi Mancuso, qui a déjà passé près de vingt ans en prison, mais aussi des dizaines d'autres dotés de surnoms dignes d'un film de Hollywood: "le Loup", "P'tit Gros", "Blondinet", "Petite Chèvre"...

Ce "maxi-procès" est "un jalon dans l'édification d'un mur contre les mafias en Italie", a déclaré à l'AFP à la veille de l'ouverture des débats le procureur Nicola Gratteri.

Mercredi, il a souligné avant le début de l'audience que ce procès "veut donner une idée précise de la mafia calabraise aujourd'hui, non plus une mafia de bergers enlevant des personnes mais une holding du crime".

Par ses proportions, ce procès n'est dépassé que par le premier maxi-procès de 1986-1987 à Palerme contre la Cosa Nostra sicilienne, à l'issue duquel 338 accusés furent condamnés. Les juges Giovanni Falcone et Paolo Borsellino furent ensuite assassinés par la mafia.

Fait rare pour la 'Ndrangheta qui s'est construite sur les liens du sang et punit impitoyablement les "repentis", 58 témoins à charge ont accepté de briser l'omertà, la loi du silence, pour révéler les secrets du clan Mancuso et de ses associés.

"Arracher les racines"

La plupart des accusés ont été arrêtés lors de raids de la police en décembre 2019 en Italie, en Allemagne, en Suisse et en Bulgarie. L'éventail des crimes et délits qui leur sont reprochés est large: association mafieuse, meurtre et tentative de meurtre, trafic de drogue, usure, abus de pouvoir, recel et blanchiment d'argent.

En Calabre, la mafia a infiltré quasiment toutes les sphères de la vie publique, les mairies, les hôpitaux, les cimetières et même les tribunaux, selon les experts.

Les autorités estiment à 150 le nombre de familles de la 'Ndrangheta et à au moins 6000 membres et associés en Calabre. Des milliers de plus ailleurs dans le monde, en Amérique du Sud et à New York notamment, pour un chiffre d'affaires annuel de 50 milliards d'euros, selon le procureur Gratteri.

Ces maxi-procès sont justifiés selon le parquet par l'étroite imbrication de nombreuses affaires, même si les avocats de la défense estiment que dans ces conditions il est difficile d'assurer à chaque accusé un procès juste et équitable.

Les enjeux sont élevés pour Nicola Gratteri. "Si le procès n'aboutit pas à de nombreuses condamnations, il sera considéré comme un échec", estime Nicola Lo Torto, un des avocats de la défense, dans un entretien avec l'AFP.

Et même en cas de succès, la 'Ndrangheta ne disparaîtra pas pour autant: "On peut jeter des mafieux en prison, mais si on n'arrache pas les racines à l'origine de leur existence, ils se reproduiront tout simplement", avertit Federico Varese, professeur de Criminologie à l'université d'Oxford.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Le rappeur américain A$AP Rocky inculpé pour une fusillade

Publié

le

A$AP Rocky a déjà dû faire face à la justice par le passé. Il avait été condamné en août 2019 à une peine de prison avec sursis après une rixe à Stockholm (archives). (© KEYSTONE/AP/Andy Kropa)

Le rappeur américain A$AP Rocky, compagnon de Rihanna, a été inculpé pour son rôle dans une fusillade en novembre dernier à Hollywood. C'est ce qu'ont annoncé lundi les autorités de Los Angeles en Californie.

De son vrai nom Rakim Mayers, le musicien de 33 ans est visé par deux chefs d'accusation pour agression avec une arme semi-automatique, selon le bureau du procureur de Los Angeles. Il est soupçonné d'avoir pointé son arme vers un ancien ami lors d'une dispute en novembre dernier, puis, plus tard, d'avoir tiré sur lui à deux reprises, lui infligeant une "blessure légère" selon la police.

A$AP Rocky doit comparaître mercredi devant un tribunal de Los Angeles. Le rappeur avait été arrêté en avril à l'aéroport de Los Angeles, à sa descente d'un jet privé en provenance de la Barbade, d'où est originaire sa compagne Rihanna et avec qui il a eu un enfant en mai.

Rihanna, immense star à l'origine des tubes "Diamonds" et "Umbrella", est "l'amour de ma vie" et "l'unique", avait confié le chanteur au magazine GQ en mai 2021. A$AP Rocky avait été condamné en août 2019 à une peine de prison avec sursis pour violences après une rixe à Stockholm.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Une "ceinture d'extrême chaleur" recouvrira le centre du pays

Publié

le

Les Etats-Unis font déjà face à des incendies depuis plusieurs semaines. (© KEYSTONE/AP/Damian Dovarganes)

Les Etats-Unis vont voir se développer d'ici 30 ans une "ceinture d'extrême chaleur". Elle se déploiera de la Louisiane, dans le sud du pays, au lac Michigan au nord, en traversant le Midwest américain, selon un nouveau rapport publié lundi.

Cette zone, où vivent plus de 100 millions d'Américains et qui couvre un quart du pays, subira en 2053 au moins une journée d'extrême chaleur par an, avec une température ressentie de plus de 51°C, selon ce rapport de l'organisation à but non lucratif First Street Foundation.

Actuellement, c'est le cas pour seulement environ 50 comtés américains regroupant 8 millions de personnes. Dans 30 ans, cela concernera plus de 1000 comtés, notamment dans les Etats du Texas, de Louisiane, d'Arkansas, du Missouri, de l'Illinois, de l'Iowa, de l'Indiana, et même du sud du Wisconsin.

Le Midwest est particulièrement touché du fait de l'éloignement de la mer, note le rapport, même si d'autres plus petites régions sur la côte Est et dans le sud de la Californie sont aussi concernées.

Forte mortalité

La chaleur est le phénomène météorologique qui tue le plus aux Etats-Unis, devant les inondations ou les ouragans. Elle peut conduire à des hospitalisations et des complications graves. Elle est particulièrement dangereuse dans les endroits n'étant pas habitués à de fortes chaleur - comme le nord des Etats-Unis.

La First Street Foundation s'est appuyée pour ses projections sur un scénario modéré des experts du climat des Nations Unies (GIEC), dans lequel les émissions de gaz à effet de serre atteignent un pic dans les années 2040 avant de décliner. Au-delà de ces températures extrêmes, le pays entier doit se réchauffer. En moyenne, les 7 jours de l'année les plus chauds localement aujourd'hui, deviendront les 18 jours les plus chauds dans 30 ans.

Le nombre de "jours dangereux", définis dans le rapport comme les journées où la température atteint quasiment les 38°C ressentis, va notamment s'accroître dans le sud du pays. Autour du Golfe du Mexique, de nombreuses régions comptent actuellement environ 100 jours par an à cette température, mais devraient en dénombrer plus de 120 en 2053.

Se préparer "à l'inévitable"

Les vagues de chaleur, qui voient ces très chaudes journées s'enchaîner sans interruption, devraient également se rallonger: dans trente ans, de grandes régions du Texas et de la Floride pourront subir jusqu'à plus de 70 jours consécutifs autour de 38°C ressentis.

Le rapport a évalué ces changements à une échelle très fine, afin de permettre aux habitants, entreprises et responsables d'anticiper leur réponse localement. "Nous devons nous préparer à l'inévitable", a déclaré dans un communiqué Matthew Eby, fondateur de First Street Foundation. "Les conséquences vont être terribles."

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Wawrinka battu par Murray après 2h57' de lutte

Publié

le

Wawrinka s'est incliné après 2h57' de lutte face à Murray (© KEYSTONE/AP/Graham Hughes)

Stan Wawrinka (ATP 306) n'y arrive toujours pas. Il a subi lundi sa 9e défaite en 12 matches disputés depuis son retour à la compétition, la cinquième d'affilée.

Le Vaudois s'est incliné 7-6 (7/3) 5-7 7-5 devant l'ex-no 1 mondial Andy Murray (ATP 47) au 1er tour du Masters 1000 de Cincinnati, après un combat de 2h57'.

Battu dès le 1er tour pour la quatrième fois consécutive après Wimbledon, Bastad et Montréal, Stan Wawrinka n'a rien lâché lundi. Il a même livré l'une de ses meilleures performances depuis son "comeback" à la fin mars. Mais il a manqué d'efficacité et de fraîcheur dans le "money time".

Nettement dominé dans le tie-break d'un premier set où il s'était procuré les trois seules balles de break enregistrées, l'ex-no 3 mondial a certes trouvé les ressources pour recoller à une manche partout. Il a même signé le premier break du troisième set pour mener 2-0 service à suivre.

Mais Stan Wawrinka n'est pas parvenu à conserver cet avantage, face à un adversaire qui semblait pourtant autant "usé" que lui sur le plan physique. Il a tenu le choc jusqu'à 5-5, concédant alors le break sur un retour gagnant d'Andy Murray. Et celui-ci n'a pas manqué l'occasion de conclure sur son service.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Le château d'eau de l'Asie menacé par le réchauffement climatique

Publié

le

Le plus grand fleuve d'Asie du Sud, l'Indus, qui traverse notamment le Pakistan, ne sera plus en mesure de répondre à 79% des besoins de la demande actuelle (archives). (© KEYSTONE/EPA/OLIVIER MATTHYS)

Le plateau tibétain, considéré comme le château d'eau de l'Asie, verra ses ressources fortement diminuer au cours du XXIe siècle à cause du réchauffement climatique, selon une étude publiée lundi. Cela créera un risque important de stress hydrique.

A cause du climat de plus en plus chaud et humide, le plateau tibétain perd un peu plus de 10 milliards de tonnes d'eau par an depuis 2002, selon l'étude menée par des chercheurs en Chine et aux États-Unis.

Les retenues d'eau du plateau tibétain, remplies par les moussons, alimentent en eau une grande partie du sud de la Chine et du nord de l'Inde. Le plateau abrite les sources des principaux fleuves asiatiques - dont le Mékong, le Brahmapoutre, l'Indus et le Yangtsé - et couvre les besoins de près de deux milliards de personnes.

Dans un scénario où les émissions carbone restent aux niveaux actuels avant de diminuer progressivement après 2050, les chercheurs ont conclu que deux bassins fluviaux étaient particulièrement concernés par la diminution de leurs ressources.

Le plus grand fleuve d'Asie centrale, l'Amou-Daria, pourrait ne plus pouvoir répondre à 119% de la demande actuelle en eau, ce qui rendrait les populations déficitaires en eau. Quant au fleuve Indus, grand fleuve de l'Asie du Sud qui traverse le Pakistan du nord au sud, il ne sera plus en mesure de répondre à 79% des besoins de la demande actuelle.

"Les pertes sont inévitables"

Les auteurs de l'étude recommandent aux gouvernements de miser sur d'autres types d'approvisionnement en eau, y compris de puiser davantage dans les nappes phréatiques pour anticiper les pénuries.

Tout n'est pas perdu cependant, "une réduction conséquente des émissions de carbone au cours de la prochaine décennie" limiterait le réchauffement climatique et "l'effondrement prévu des châteaux d'eau du plateau tibétain", estime Michael Mann, un des auteurs de l'étude et directeur du département des sciences, développement durable et médias de l'université d'État de Pennsylvanie.

"Mais même dans un scénario optimiste, les pertes sont inévitables, et nécessiteront de profondes adaptations à la diminution des ressources en eau dans cette région très peuplée du monde. Il est difficile de dire ce que cela va donner... mais on navigue en eaux troubles", explique à l'AFP M. Mann.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

WikiLeaks: plainte d'avocates de Julian Assange contre la CIA

Publié

le

La plainte affirme que la société Undercover Global, qui était sous contrat avec l'ambassade équatorienne, où Julian Assange était réfugié, a récolté des informations sur les appareils des plaignants pour le compte de la CIA (image d'illustration). (© KEYSTONE/AP/CAROLYN KASTER)

Des avocates américaines du fondateur de WikiLeaks Julian Assange ont annoncé lundi porter plainte contre la CIA et son ancien directeur Mike Pompeo. Ils les accusent d'avoir enregistré leurs conversations et copié le contenu de leurs téléphones et ordinateurs.

Les avocates et deux journalistes qui se sont joints à la plainte sont tous américains et affirment que l'agence de renseignement a violé leur droit constitutionnel à la protection des conversations privées, en l'occurrence avec Julian Assange, qui est australien.

Ils assurent que la CIA a travaillé avec une entreprise de sécurité engagée par l'ambassade de l'Equateur à Londres, où Julian Assange s'était alors réfugié, pour espionner le fondateur de WikiLeaks, ses avocats, des journalistes et les autres personnes qu'il rencontrait.

Droit à un procès équitable "entaché"

Julian Assange risque l'extradition de la Grande-Bretagne vers les Etats-Unis, où il est accusé d'avoir publié en 2010 des câbles diplomatiques portant sur les guerres en Afghanistan et en Irak.

Selon l'avocat Robert Boyle, qui représente les plaignants, ces faits supposés d'espionnage signifient que le droit de M. Assange à un procès équitable a "désormais été entaché, sinon réduit à néant" car "le gouvernement connaît désormais le contenu de ces échanges" a-t-il dit à des journalistes.

"Il devrait y avoir des sanctions, jusqu'au rejet de ces charges ou au retrait de la demande d'extradition, en réponse à ces activités si clairement inconstitutionnelles", a-t-il jugé.

Undercover Global aussi visée

La plainte a été déposée par les avocates Margaret Ratner Kunstler et Deborah Hrbek ainsi que les journalistes Charles Glass et John Goetz. Elle vise la CIA, son ancien directeur et ex-secrétaire d'Etat Mike Pompeo, l'entreprise de sécurité Undercover Global et son président David Morales Guillen.

La plainte affirme qu'Undercover Global, qui était sous contrat avec l'ambassade équatorienne, a pour le compte de la CIA récolté des informations sur les appareils électroniques des plaignants, notamment des échanges avec M. Assange, et placé des microphones dans l'édifice, dont les enregistrements ainsi que les images de télésurveillance ont également été envoyés à l'agence américaine.

Julian Assange a fait appel de la décision britannique d'accéder à la demande d'extradition aux Etats-Unis. Les chefs d'inculpation qui pèsent contre lui pourraient conduire à une peine d'emprisonnement allant jusqu'à 175 ans.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Capricorne

Vous accomplirez, ce jour, tout ce que vous aviez promis de faire. Et quand vous relèverez la tête, la totalité de vos tâches sera TER-MI-NEE !!!

Les Sujets à la Une

X