Rejoignez-nous

Climat

La quasi-totalité du réchauffement climatique due à l'Homme

Publié

,

le

Selon l'étude, l'activité humaine a contribué au réchauffement à hauteur de 0,9 à 1,3°C, une estimation en adéquation avec le réchauffement actuel (Image d'illustration © KEYSTONE/EPA/SASCHA STEINBACH)

La quasi-totalité du réchauffement climatique constaté depuis le début de l'ère industrielle a été provoquée par les activités humaines, selon une étude. Les processus naturels sont "négligeables" en la matière.

La planète a gagné plus de 1°C depuis le milieu du XIXe siècle, provoquant déjà une multiplication d'événements météo extrêmes à travers le monde, des canicules aux inondations en passant par les ouragans.

Une équipe internationale de scientifiques a voulu déterminer quelle part de ce réchauffement est provoquée directement par les émissions de gaz à effet de serre liées aux activités humaines, et quelle part est liée aux "forçages naturels".

Ces derniers sont des facteurs naturels, comme de grosses éruptions volcaniques ou les fluctuations du rayonnement solaire, qui sont souvent pris en exemple par ceux qui nient la responsabilité de l'Homme dans le réchauffement.

Treize modèles

Les auteurs de l'étude publiée lundi dans la revue Nature Climate Change ont passé en revue treize modèles climatiques différents pour simuler les changements de températures selon trois scénarios: dans le premier les aérosols sont les seuls contributeurs au réchauffement, dans le deuxième seuls sont considérés les forçages naturels, et dans le troisième les émissions de gaz à effet de serre sont prises en compte.

Ils concluent que l'activité humaine a contribué au réchauffement à hauteur de 0,9 à 1,3°C, une estimation en adéquation avec le réchauffement actuel.

"Proche de +1,5°C"

"Nos résultats montrent clairement que le réchauffement climatique est provoqué principalement par les humains", a commenté Nathan Gillet, du Centre canadien pour la modélisation climatique, l'environnement et le changement climatique.

L'accord de Paris de 2015 vise à maintenir le réchauffement de la planète nettement au-dessous de +2°C, si possible +1,5°C. Mais pour espérer respecter l'objectif de +1,5°C, il faudrait réduire les émissions de 7,6% par an entre 2020 et 2030, selon l'ONU. Un chiffre similaire à la baisse effectivement mesurée en 2020, mais en raison de la pandémie de Covid-19.

Vu l'amplitude de l'estimation des auteurs de l'étude publiée lundi, le réchauffement provoqué par l'Homme "pourrait déjà être proche de la limite de 1,5°C".

"Si le réchauffement provoqué par l'Homme se situe dans le bas de la fourchette, l'objectif de 1,5°C est toujours réalisable avec des réductions ambitieuses et rapides des émissions", a indiqué Nathan Gillet à l'AFP. Mais si on se trouve dans le haut de l'estimation, "l'objectif de 1,5°C pourrait être pratiquement impossible", a-t-il ajouté, appelant malgré tout à réduire les émissions pour au moins rester sous le plafond des +2°C.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Climat

Des glissements de terrain font au moins 15 morts au Pérou

Publié

le

Les premiers glissements de boue et de rochers sont survenus dimanche en raison de pluies torrentielles (cliché symbolique/Keystone archives). (© KEYSTONE/AP/RODRIGO ABD)

Une série de glissements de terrain dans la région méridionale d'Arequipa, au Pérou, ont fait lundi au moins 15 morts, 20 blessés et deux disparus, selon un premier bilan des autorités. Les sinistrés se comptent déjà par milliers.

"Le nombre de personnes décédées jusqu'à présent est de 15", a déclaré l'institut national de défense civile à Arequipa. Les premiers glissements de boue et de rochers sont survenus dimanche en raison de pluies torrentielles.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Climat

Froid polaire historique outre-Atlantique

Publié

le

Froid polaire historique au nord-est des Etats-Unis. (archives, à New York). (© KEYSTONE/FR171797 AP/BRITTAINY NEWMAN)

"Epique" et du jamais-vu depuis des "générations": les services météos des Etats-Unis et du Canada ont redoublé vendredi d'avertissements catastrophistes face aux températures polaires risquant d'atteindre -50 degrés dans le nord-est américain et l'est canadien.

Sous l'effet aussi d'un vent glacial, l'Etat septentrional du Maine en particulier pourrait voir vendredi et samedi la température chuter à -51 degrés Celsius, selon un bulletin du National Weather Service (NWS) pour la région de Caribou, non loin de la frontière avec le Canada.

"C'est un coup (de froid) arctique épique", du jamais-vu à l'échelle d'une "génération", en particulier "quelque chose que le nord et l'est du Maine n'ont pas connu depuis 1982 et 1988", note le NWS.

Invraisemblable

En certains endroits du nord-est américain, et de cette région de la Nouvelle-Angleterre, les températures sous un vent glacial "pourraient atteindre leur plus bas niveau depuis des décennies voire un niveau jamais encore enregistré", selon le NWS.

De l'autre côté de la frontière, des alertes de froid polaire ont été émises pour l'est du Canada, selon le ministère de l'Environnement, qui a prévenu du risque d'engelures en quelques minutes.

La température ressentie était de -41° à Montréal vendredi après-midi. Le mercure pourrait descendre jusqu'à -50° dans les régions plus au nord du Québec. Une fumée blanche, appelée "fumée de mer arctique", s'élevait au-dessus du fleuve Saint-Laurent en raison du froid extrême passant au-dessus de l'eau non gelée.

De fortes bourrasques de vent frappaient les rares passants croisés dans le centre-ville de Montréal lors d'un vendredi ensoleillé, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Phénomènes extrêmes

La compagnie d'électricité Hydro-Québec se préparait à ce qu'un seuil de consommation historique survienne vendredi et samedi et a appelé ses clients à faire des économies d'énergie.

Le pire du froid aux Etats-Unis devrait frapper dans la nuit de vendredi à samedi, notamment à Boston et à New York, plus au sud, où il pourrait faire -15°.

Avant que les températures ne remontent dimanche.

Pluie, neige, tempêtes, froid polaire et chaleur humide: le nord-est des Etats-Unis est tout au long de l'année soumis à des phénomènes météo extrêmes qui s'accompagnent de pertes en vies humaines et en dégâts matériels.

Dernier en date, durant le week-end de Noël 2022, un blizzard et une tempête de neige ont frappé la ville de Buffalo, dans le nord-ouest de l'Etat de New York, faisant des dizaines de morts.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Climat

Deux corps retrouvés au-dessus de Fully (VS)

Publié

le

De nombreux moyens terrestres et aériens ont été déployés depuis l’annonce des disparitions de ces deux personnes en Valais (image symbolique). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

La police cantonale valaisanne a retrouvé deux corps sur l'avalanche qui s'était déclenchée sur les hauts de Fully (VS). Les identifications formelles sont en cours, mais elle fait le lien avec les deux randonneurs portés disparus mercredi.

Les recherches menées depuis ont abouti ce mardi matin, indique dans un communiqué la police cantonale qui avait indiqué lundi avoir pu localiser la zone où les deux victimes pouvaient se trouver après avoir retrouvé "des éléments concrets". La coulée qui s'était déclenchée à 2100 mètres d'altitude au-dessus du chemin de l’Erié peu avant Sorniot mesure environ un kilomètre.

"Au vu du nombre de jours écoulés et les éléments retrouvés, les recherches en mode sauvetage sont terminées", précisait lundi à Keystone-ATS un porte-parole de la police cantonale. Mais celle-ci poursuivait ses efforts pour récupérer les corps. De nombreux moyens terrestres et aériens ont été déployés depuis l’annonce des disparitions.

La police cantonale avait été avertie mercredi par des tiers de la disparition de ces deux personnes, une ressortissante française domiciliée dans le canton de Vaud ainsi qu’un ressortissant belge domicilié en Valais, tous deux âgés de 42 ans. Le Ministère public a ouvert une instruction.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Climat

Dons records pour la Chaîne du Bonheur en 2022

Publié

le

Autour de l'incontournable Jean-Marc Richard, la Chaîne du Bonheur fait régulièrement appel à des bénévoles, parfois soutenus par des personnalités, pour récolter les promesses de dons au standard téléphonique (Archives), (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

La Chaîne du Bonheur n'avait récolté qu'une seule fois dans son histoire davantage de dons que l'an dernier. En 2022, année touchée notamment par la guerre en Ukraine et les inondations au Pakistan, les Suisses ont versé 154 millions de francs.

Seule l'année suivant le tsunami de 2004 en Asie du sud-est avait permis à la Chaîne du Bonheur de faire mieux, soit 227 millions de francs, a précisé l'oeuvre d'entraide à Keystone-ATS. Quant à l'année dernière, elle a été marquée par des crises humanitaires majeures, une collecte historique et un élan de solidarité exceptionnel, écrit la Chaîne du Bonheur mardi dans un communiqué.

Plus de 56 millions de francs ont été investis par la fondation dans 326 projets de ses organisations partenaires suisses dans 42 pays du monde entier, précise-t-elle. Il s'agit notamment de projets pour les enfants ainsi que l'aide en Afghanistan après la prise de pouvoir des talibans ou de projets pour les personnes réfugiées en Europe.

Ukraine

L'Ukraine a représenté une grosse part de l'activité. Ainsi, la Chaîne du Bonheur a reçu plus de 130 millions de francs jusqu'à fin 2022 pour l'aide en Ukraine et dans les pays voisins. Avec ces dons, elle a financé des projets d'aide de ses organisations partenaires suisses sur place, immédiatement après le début de la guerre le 24 février.

Plus de 11,5 millions de francs ont été utilisés en Suisse, entre autres, pour soutenir les personnes sans abri, les réfugiés de la guerre en Ukraine ainsi que les jeunes et les enfants en détresse.

Après les inondations de grande ampleur au Pakistan fin août, la Chaîne du Bonheur a reçu plus de 5,3 millions de francs de dons, selon le communiqué. L'argent récolté a permis de financer rapidement l'aide d'urgence des organisations partenaires suisses.

Le 23 novembre, la Chaîne du Bonheur a organisé, avec le soutien de la SSR, une journée nationale de solidarité pour les personnes touchées par la sécheresse en Afrique de l'Est. Jusqu'à la fin de l'année, 13,8 millions de francs ont été récoltés pour l'aide en Somalie, au Kenya et en Ethiopie, a précisé l'oeuvre d'entraide.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Balance

Vous allez retrouver le contrôle de vos actions professionnelles et votre humeur s'en trouvera grandement améliorée. Tout s’arrange !

Les Sujets à la Une

X