Rejoignez-nous

International

Le bilan du séisme de Lombok s’alourdit encore

Publié

,

le

Le séisme qui a frappé le 5 août dernier l'île indonésienne de Lombok a fait plus de 430 morts. Les dégâts matériels sont évalués à quelque 350 millions de dollars.

Le bilan du séisme sur l'île indonésienne de Lombok s'est alourdi à 430 morts et quelque 13'000 blessés. Des centaines de milliers de personnes déplacées manquaient encore d'eau courante, de nourriture et de médicaments.

Intensification des recherches

Le président indonésien Joko Widodo s'est rendu sur place lundi. Il a réclamé une intensification des opérations de recherches et de secours, avec une priorité mise sur la localisation des disparus.

Près de 390'000 personnes, soit 10% de la population de Lombok, ont dû fuir leur foyer. Environ 68'000 maisons ont été endommagées ou détruites.

"Les dégâts et les pertes sont énormes", a dit Sutopo Nugroho, porte-parole de l'Agence indonésienne de prévention des catastrophes (BNPB). Des dizaines de milliers de maisons, mosquées et entreprises ont été détruites dimanche dernier par le tremblement de terre d'une magnitude de 6,9.

 

(KEYSTONE-ATS / PHOTO : AP - FIRDIA LISNAWATI)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Une oeuvre composée par un noir, première historique au Met

Publié

le

Le Metropolitan Opera de New York a retrouvé la scène et le public lundi soir pour une première historique: une oeuvre composée par un musicien noir, le trompettiste Terence Blanchard. (© KEYSTONE/AP/Jason DeCrow)

Après un an et demi de rideau baissé à cause du coronavirus, le Metropolitan Opera de New York a retrouvé la scène et le public lundi soir pour une première historique: une oeuvre composée par un musicien noir, le trompettiste Terence Blanchard.

En 138 ans d'existence et malgré de grands compositeurs afro-américains aux Etats-Unis comme William Grant Still, la prestigieuse maison n'avait jamais porté sur scène l'un de leurs opéras.

C'est chose faite lundi, avec "Fire shut up in my bones" de Terence Blanchard, trompettiste de jazz reconnu et célèbre pour avoir écrit les bandes originales de nombreux films de Spike Lee.

Le livret, écrit par la cinéaste américaine Kasi Lemmons, est inspiré des mémoires de Charles Blow, un chroniqueur du New York Times qui raconte son passage à l'âge adulte en tant que garçon noir dans le sud des Etats-Unis, aux prises avec le racisme, les mauvais traitements et la découverte de sa sexualité.

Symbole

Fin 2019, le Metropolitan Opera avait fait cette annonce sans préciser quelle place prendrait cette oeuvre, déjà jouée à Saint-Louis (Missouri), dans sa saison. Un an et demi plus tard, et après l'affaire George Floyd, le Met la met à l'affiche de sa réouverture post-Covid, en faisant un symbole encore plus important.

Cela "dépasse ma personne" avait confié à l'AFP le musicien de 59 ans, récompensé 11 fois aux Grammy Awards et nommé aux Oscars, y voyant un signe qui "en dit plus long sur ce qu'il se passe dans notre pays et dans le monde de l'art".

En plus du Lincoln Center et ses 3.800 sièges, où le Met Opera se produit, la représentation a été diffusée simultanément à Times Square et sur la scène du Marcus Garvey Park, à Harlem.

Pendant la pandémie, le Met, premier employeur des Etats-Unis dans le domaine du spectacle vivant avec plus de 3.000 salariés, a aussi dû faire face à de longues négociations sociales, sur fond de baisses de salaires, pour pouvoir reprendre.

Un accord a finalement été trouvé à la fin du mois d'août: il prévoit des réductions de salaire pour les musiciens, la direction s'engageant à en rétablir une partie quand les recettes de billetterie atteindront 90% du niveau d'avant la pandémie.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Ashleigh Barty forfait pour Indian Wells

Publié

le

Ashleigh Barty ne sait pas quand elle rejouera. (© KEYSTONE/EPA/JASON SZENES)

L'Australienne Ashleigh Barty, no 1 mondiale, a renoncé à participer au tournoi WTA 1000 d'Indian Wells, qui débute dans 9 jours, ont annoncé les organisateurs, sans en préciser la raison.

La Japonaise Naomi Osaka (7e) et l'Américaine Serena Williams ont déja annoncé qu'elles ne participeraient pas non plus au tournoi californien, initialement programmé en mars mais décalé à l'automne en raison de la pandémie.

Barty reste sur une élimination prématurée à l'US Open, où elle s'était arrêtée au 3e tour, battue par l'Américaine Shelby Rogers. Lauréate de Wimbledon en juillet, elle avait manqué l'occasion d'enchaîner avec un deuxième Grand Chelem.

Elle avait expliqué "ne plus avoir assez de forces physiques ou mentales dans le réservoir" durant ce match.

Sa saison 2021 n'en reste pas moins réussie, après une année 2020 durant laquelle elle n'avait quasiment pas joué, faisant le choix de rester en Australie durant la pandémie de Covid-19.

De retour sur les courts cette année, la joueuse de 25 ans est revenue à son meilleur niveau, remportant outre Wimbledon, les tournois de Miami, Melbourne, Stuttgart et Cincinnati, sans avoir pris le temps de revenir dans son pays depuis février.

Qualifiée pour le Masters féminin, qui a été déplacé de Shenzen en Chine à Guadalajara au Mexique en raison de la pandémie, sa participation n'en reste pas moins très incertaine.

"Juste effrayant"

Son entraîneur Craig Tyzzer a expliqué récemment que la joueuse avait "besoin de faire une pause". De plus, selon lui, "ce n'est pas facile d'aller jouer ce tournoi au Mexique et d'ensuite revenir en Australie avec deux semaines de quarantaine obligatoire".

Tyzzer avait au passage critiqué le choix de déplacer le Masters dans une ville "à 1500 mètres d'altitude. "Ils utilisent des balles sans pression qui volent. Si vous les utilisez dans des conditions normales, elles ne rebondissent pas. Des conditions inconnues, dans un pays où elles n'ont jamais joué, je trouve que c'est juste ridicule. Comme spectacle, c'est juste effrayant."

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Rever pour Kim Clijsters lors de son nouveau retour

Publié

le

A nouveau un revers au premier tour pour Kim Clijsters. (© KEYSTONE/AP/Kamran Jebreili)

Kim Clijsters (38 ans) a de nouveau été battue pour un de ses retours sur le circuit. La Belge s'est inclinée 3-6 7-5 3-6 contre la Taïwanaise Hsieh Su-Wei au 1er tour du tournoi WTA de Chicago.

Clijsters, ancienne no 1 mondial et vainqueur de quatre tournois du Grand Chelem, prenait part pour la première fois à un tournoi significatif depuis plus d'une année et sa défaite au 1er tour à l'US Open.

Clijsters s'était retirée une première fois du tennis mondial en 2007. Deux ans plus tard, elle revenait pour à nouveau quitter la scène trois années plus après l'US Open. La saison dernière, elle avait effectué quelques retours sporadiques. Mais elle a, chaque fois, connu l'élimination au premier tour.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Les homicides ont augmenté de 30% aux Etats-Unis en 2020

Publié

le

Les Etats-Unis ont enregistré plus de 21'500 homicides l'an dernier, en hausse de 30% sur un an, selon des chiffres du FBI (photo symbolique). (© KEYSTONE/EPA/MATT CAMPBELL)

Les Etats-Unis ont enregistré plus de 21.500 homicides en 2020, en hausse de 30% sur un an, selon des statistiques publiées lundi par la police fédérale (FBI).

Ce pic avait déjà été rapporté par plusieurs grandes villes mais il s'agit des premiers chiffres officiels et consolidés à partir des données de près de 16.000 des 18.000 agences des forces de l'ordre qui existent dans le pays.

Ils montrent que la hausse des homicides, particulièrement marquée à partir de juin, n'a épargné aucun pan du territoire américain, même si la Louisiane reste en tête des Etats les plus meurtriers.

Cette augmentation est la plus rapide depuis le début de la collecte des données par le FBI dans les années 1960 et porte le total des homicides à un niveau inédit depuis 25 ans, mais encore en deçà du pic des années 1980.

Effets déstabilisateurs?

Les experts peinent à expliquer ce phénomène que certains lient à la pandémie et à ses effets déstabilisateurs, tandis que d'autres insistent sur l'impact des grandes manifestations contre les violences policières ou sur la hausse des ventes d'armes à feu.

Selon le rapport du FBI, 77% des homicides ont été commis avec des armes à feu en 2020, contre 74% en 2019.

La police fédérale n'a pas encore publié de données pour 2021 mais les chiffres préliminaires communiqués par les grandes villes du pays ne montrent pas de reflux.

Il y a eu 6,5 homicides pour 100.000 habitants en 2020 aux Etats-Unis. A titre de comparaison, il y en avait eu, en 2018, 35 au Mexique, 27 au Brésil, 8 en Russie et 1 en France ou en Allemagne, selon les derniers chiffres de la Banque mondiale.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Osaka déclare vouloir revenir "probablement bientôt" sur les courts

Publié

le

Naomi Osaka ne devrait pas tarder à revenir sur les courts. (© KEYSTONE/EPA/PETER FOLEY)

L'ex-no 1 mondiale japonaise Naomi Osaka a expliqué lundi qu'elle serait "probablement bientôt" de retour sur les courts.

Elle ressent à nouveau "l'envie" de rejouer au tennis après plusieurs mois compliqués sur le plan mental.

"Je sais que je vais rejouer", a expliqué la double vainqueure de l'US Open (2018 et 2020) et de l'Open d'Australie (2019 et 2021) dans l'émission "The Shop" diffusée sur la chaîne américaine HBO, avant d'ajouter que son retour se ferait "probablement bientôt", sans plus de précisions.

"J'ai de nouveau cette envie, a-t-elle poursuivi. Ce ne serait pas vraiment important de gagner ou de perdre, je veux juste avoir le plaisir d'être de retour sur le court."

Osaka avait déclaré début septembre qu'elle souhaitait "faire une pause pendant un certain temps" après son élimination au 3e tour de l'US Open, suivie d'une conférence de presse où elle avait craqué nerveusement.

Auparavant, elle s'était retirée en cours de tournoi à Roland-Garros et avait fait l'impasse sur Wimbledon, révélant avoir des problèmes d'anxiété, marqués par "plusieurs épisodes dépressifs", dans un message sur Twitter, réseau social où elle est très présente.

La joueuse de 23 ans, désormais N.7 mondiale, a expliqué que ses problèmes étaient exacerbés lorsqu'elle devait se présenter devant les médias après ses rencontres.

"J'adorais la compétition, et simplement être compétitive", a-t-elle glissé. "Si je devais jouer un long match, plus il durait, mieux c'était pour moi."

"J'ai commencé à ressentir récemment que plus c'était long, plus je devenais stressée, mais je devais simplement faire une pause pour aller au fond de moi-même", a continué celle qui a allumé la vasque olympique lors des Jeux de Tokyo en juillet.

La Japonaise n'a toutefois pas précisé si elle comptait être présente à Melbourne en janvier pour défendre son titre conquis en 2021.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Verseau

Le Ciel est bénéfique et devrait vous porter chance en matière créative et pécuniaire… Toutefois, ne prenez pas trop de risques.

Les Sujets à la Une

X