web web web web
L'Inter Milan renverse une belle Fiorentina | LFM la radio
Rejoignez-nous

Football

L'Inter Milan renverse une belle Fiorentina

Publié

,

le

L'intériste Denzel Dumfries se débarrasse élégamment de Cristiano Biraghi. (© KEYSTONE/AP/Alfredo Falcone)

L'Inter Milan, champion longtemps asphyxié par une belle Fiorentina, a renversé en seconde période une situation compromise pour s'imposer (3-1) à Florence et reprendre provisoirement la tête.

Bousculés et logiquement menés à la pause, sur un but de Riccardo Sottil (23e), les Nerazzurri ont fait basculer le match en trois minutes en début de seconde période grâce à Matteo Darmian (52e) et Edin Dzeko (55e).

Face à une Viola fatiguée et réduite à dix après l'exclusion, pour protestation, de Nico Gonzalez (78e), le champion en titre a assis avec autorité son succès grâce à Ivan Perisic (87e).

L'Inter (13 pts), avec ce quatrième succès en cinq matches, reprend provisoirement la tête du classement à Naples (12 points, un match en moins).

Dans l'autre rencontre de la soirée, l'Atalanta Bergame sans Freuler, remplaçant, s'est imposée à domicile devant Sassuolo (2-1).

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

La FIFA sonde les sélectionneurs cette semaine

Publié

le

Murat Yakin et les autres sélectionneurs sont sondés cette semaine sur l'hypothèse d'un Mondial biennal (© KEYSTONE/EPA/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La FIFA organise mardi et jeudi des visioconférences pour recueillir le "point de vue" des sélectionneurs des équipes nationales masculines sur la réforme du calendrier international.

L'hypothèse d'une Coupe du monde biennale sera notamment évoquée. Les points à l'ordre du jour seront "la santé des joueurs, les périodes de matches internationaux, la fréquence de la Coupe du Monde de la FIFA, entre autres", a précisé l'organe de gouvernance du football mondial dans un communiqué.

"Le point de vue des sélectionneurs des équipes nationales masculines est très important", y affirme Arsène Wenger, directeur du développement du football mondial à la FIFA. "Nous n'avons pas souvent l'occasion de nous réunir pour échanger. Il faut donc saisir la chance de dialoguer lorsqu'elle se présente. C'est la meilleure façon pour nous de protéger la place qu'occupe le football dans le monde et de rendre notre sport vraiment mondial".

L'ancien entraîneur d'Arsenal souhaite mettre en place une compétition de sélections chaque année, en alternant Mondial et épreuves continentales, tout en regroupant les qualifications sur le seul mois d'octobre, voire en octobre et en mars. Un rapport complet doit être publié par la FIFA en novembre, avant un "sommet global" d'ici à la fin de l'année.

L'idée d'une Coupe du monde organisée tous les deux ans à partir de 2028 est fermement rejetée par l'UEFA et des groupes de supporters notamment.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Benzema face à Valbuena et à "l'affaire de la sextape"

Publié

le

Benzema sera jugé dès mercredi dans l'affaire de la sextape (© KEYSTONE/AP/Jose Breton)

Une star du foot dans le prétoire: l'attaquant du Real Madrid Karim Benzema se retrouve face à la justice à partir de mercredi. Il sera jugé dans "l'affaire de la sextape".

L'attaquant de 33 ans sera jugé pendant trois jours au tribunal correctionnel de Versailles avec quatre autres prévenus pour leur participation dans cette affaire, dont la victime est l'ancien coéquipier de Benzema en sélection française, Mathieu Valbuena, 37 ans.

Sera-t-il présent à l'audience au lendemain d'un match de Ligue des champions en Ukraine ? Contactés par l'AFP, les avocats de Benzema n'ont pas répondu. Valbuena, qui porte les couleurs d'Olympiakos Le Pirée, sera lui bien présent au procès, a confirmé son avocat Paul-Albert Iweins.

Pendant l'instruction, la défense de Benzema avait réclamé une confrontation entre les deux protagonistes, demande rejetée par la juge d'instruction. Dans cette affaire, tout est question d'interprétation. Benzema plaide le conseil amical à Valbuena tandis que ce dernier y voit de la pression délictuelle.

Un "nous" fatal?

Le 6 octobre 2015 au soir, Benzema va voir Valbuena dans sa chambre lors d'un rassemblement des Bleus au centre d'entraînement de Clairefontaine. Il explique à son coéquipier pouvoir lui "présenter quelqu'un de confiance", selon l'ordonnance de renvoi, pour l'aider "à gérer" la possible publication d'une vidéo compromettante.

"Attention Math, c'est des gros, gros voyous", prévient le joueur madrilène. Une manière "d'aider" son coéquipier, expliquera Benzema par la suite, alors que Valbuena confessera, lui, avoir eu "l'impression de se faire prendre pour un con".

Après cette conservation, Benzema appelle son ami d'enfance Karim Zenati, un intermédiaire des maîtres-chanteurs présumés, et lui explique: "il ne nous prend pas au sérieux". Un "nous" qui, selon l'accusation, montre que Benzema "s'inclut" dans l'entreprise de chantage.

Au téléphone, les deux hommes, placés sur écoute, se moquent de Valbuena, Benzema prédisant qu'il va "se faire jeter des tomates" si la vidéo est publiée. "Nous on est là pour l'arranger, s'il veut pas, il se démerde avec les piranhas", lâche Karim Zenati, qui expliquera devant les enquêteurs seulement avoir voulu prévenir Valbuena de l'existence de cette vidéo.

Quatre autres accusés

Karim Zenati, "n'a nullement prêté son concours, en conscience, à un délit de chantage", explique son avocat Emmanuel Mercinier, qui espère que "le tribunal fera abstraction de la célébrité des protagonistes et de l'agitation médiatique qui s'ensuit".

La peine maximale - théoriquement - encourue par Karim Benzema, poursuivi pour complicité de tentative de chantage, est de cinq ans d'emprisonnement et 70'000 euros d'amende. À ses côtés sur le banc des accusés, quatre autres hommes sont accusés de tentative de chantage. L'un d'eux, Axel Angot, est également poursuivi pour abus de confiance.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Tottenham gâche la fête à Newcastle

Publié

le

Newcastle-Tottenham a été interrompu à la suite d'un malaise dans les tribunes (© KEYSTONE/AP/Jon Super)

Pour son premier match sous pavillon saoudien depuis son rachat, Newcastle a cédé face à un Tottenham revigoré (3-2), pour la 8e journée de Premier League.

Un match interrompu par un malaise en tribunes peu avant la pause.

L'ambiance festive pour l'accueil des nouveaux propriétaire des Magpies, emmenés par le fonds souverain saoudien PIF, et le 1000e match de Steve Bruce comme entraîneur, a été gâchée par la 5e défaite des Magpies en huit matches cette saison.

Le malaise d'un spectateur en tribunes aurait même pu endeuiller l'évènement, sans l'intervention rapide des médecins de Tottenham, alertés par le public et les joueurs juste avant la mi-temps.

Accourue à son secours en traversant le terrain, l'équipe médicale a semble-t-il évité le pire, selon le communiqué rassurant du club indiquant que la victime du malaise avait été "stabilisée" et était "en route vers l'hôpital".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Dénouements cruels pour Sion et Servette

Publié

le

Le défenseur valaisan Nathanael Saintini tente de prendre le meilleur sur le Bâlois Pajtim Kasami. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Dénouement cruel pour les débuts de l'entraîneur Paolo Tramezzani à Sion. Les Valaisans ont perdu 1-0 à domicile contre Bâle à la suite d'un but extraordinaire d'Edon Zhegrova à la 90e minute.

Servette s'est incliné à la dernière minute à St-Gall (1-2).

L'arrivée de Paolo Tramezzani à la place de Marco Walker a provoqué le retour en grâce du portier Kevin Fickentscher, qui avait laissé sa place à Timothy Fayulu après une large défaite (6-1) concédée contre... Bâle. A l'image de tous ses coéquipiers, le portier sédunois a paru concerné autour du projet du nouveau coach. Un bloc bas et bien resserré a largement contribué à gêner la marche des attaquants bâlois. Un compartiment offensif privé jusqu'à la 78e minute d'Arthur Cabral, le meilleur buteur de la Super League, qui n'était rentré que vendredi du rassemblement de l'équipe du Brésil, sans avoir joué.

Les Valaisans ont longtemps fait jeu égal avec les Rhénans. A 87e, Eray Cömert était exclu pour une faute de dernier recours sur Filip Stojilkovic. Mais Zhegrova, l'international kosovar, mystifiait deux joueurs valaisans et de l'angle des seize mètres plaçait la balle hors de portée de Fickentscher dans la lucarne droite. Du grand art.

St-Gall à la dernière minute

Vainqueurs lors de la 1re journée, les Saint-Gallois n'avaient plus goûté à la victoire depuis lors. C'est sans doute avec une certaine saveur que les joueurs de Peter Zeidler ont pris leur revanche 2-1 sur un Servette qui les avait atomisés il y a quelques semaines (5-1). Un centre venu de loin de Görtner a atterri sur la tête Kwadwo Duah, qui n'a laissé aucune chance au portier remplaçant Edin Omeragic, qui suppléait Frick, suspendu (35e). Une ouverture du score tout à fait méritée pour les Alémaniques.

Totalement dominés en première mi-temps, les Servettiens ont fait bien meilleure figure lors de la seconde période. Ils ont enfin réussi à prendre possession du ballon et à s'installer dans le camp saint-gallois. La perspective de ramener un point est tombée à la 85e quand Steve Rouiller a propulsé de la tête dans la cage un centre tendu de Stevanovic. Mais Jérémy Guillemenot, le héros malheureux du match de la Praille avec une expulsion précoce, était là pour tendre le pied sur un centre de Schubert, laissé seul sur le flanc droit (93e).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Le Bayern écrase son dauphin Leverkusen à l'extérieur

Publié

le

Lewandowski (au centre) a réussi un doublé face à Leverkusen (© KEYSTONE/EPA/SASCHA STEINBACH)

Le Bayern Munich est allé atomiser dimanche son dauphin, le Bayer Leverkusen (5-1).

Les Bavarois reprennent seuls le commandement de la Bundesliga après huit journées. Ils possèdent un point d'avance sur Dortmund, vainqueur samedi de Mayence (3-1).

Le "Rekordmeister" s'est livré à une humiliante démonstration de force. Le score était en effet de 5-0 à la 37e minute déjà, Robert Lewandowski et Serge Gnabry ayant tous deux signé un doublé. Désormais 3e à trois points du Bayern, Leverkusen a sauvé l'honneur à la 55e grâce à Patrik Schick.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X