Rejoignez-nous

International

Manifestations d'agriculteurs à Prague et au Pays basque

Publié

,

le

Un manifestant a été arrêté jeudi en République tchèque après avoir déversé un camion de fumier devant le bâtiment du gouvernement. (© KEYSTONE/EPA/MARTIN DIVISEK)

Des agriculteurs ont manifesté jeudi à Prague et à Biriatou, à la frontière entre la France et l'Espagne. Ils demandent un meilleur soutien des autorités face à l'austérité, la bureaucratie, la concurrence jugée déloyale et les normes environnementales.

Des centaines de tracteurs ont perturbé la circulation dans le centre historique de Prague jeudi. Les manifestants ont appelé le gouvernement à soutenir l'emploi rural et à abandonner les mesures d'austérité, y compris les taxes sur les subventions de l'Union européenne (UE).

Ils se sont également plaints des coûts de production élevés, de la bureaucratie excessive, de la législation environnementale européenne et des importations de céréales en provenance d'Ukraine. "Nous protestons contre notre gouvernement, il retient nos subventions et nous n'avons pas les mêmes conditions qu'en Allemagne ou en France", a déclaré à l'AFP Michal Lucan, qui a parcouru 200 km pour venir à Prague.

Division Est-Ouest

Selon lui, l'Europe reste divisée entre l'Ouest, privilégié, et l'Est. "Ils ne font que nous exploiter, nous exportons des aliments de qualité vers l'Allemagne et la France et nous en importons de qualité inférieure", a-t-il ajouté.

Venu de l'ouest de la République tchèque, Zdenek Taubr a souligné que le gouvernement devrait réduire les charges administratives pour les agriculteurs. "Travailler la terre, c'est bien, mais maintenant, on passe plus son temps au bureau et on ne va plus du tout sur le terrain. Et je suis déjà perdu dans la paperasse", a-t-il déclaré à l'AFP.

La foule devant le bâtiment du gouvernement tchèque à Prague était moins nombreuse que prévu par la Chambre de l'agriculture qui avait tablé sur 4000 manifestants et 1000 tracteurs et autres machines agricoles.

Des milliers d'agriculteurs en colère se sont également rassemblés mercredi à Varsovie, dans la Pologne voisine, dénonçant la réglementation européenne et les importations bon marché en provenance d'Ukraine.

300 manifestants à la frontière franco-espagnole

Le même jour au Pays basque, environ 300 agriculteurs français et espagnols ont bloqué avec leurs tracteurs le péage frontalier de Biriatou, lançant un "ultimatum" à l'UE pour une "énergie de production totalement détaxée".

Réunis depuis jeudi à midi à la barrière de péage des deux côtés de la frontière, les agriculteurs ont livré leur revendication commune, sans brandir de banderoles syndicales.

Ils donnent à l'UE jusqu'au 1er juin pour aboutir à une "taxe zéro" sur le gaz, l'électricité, le gasoil ou encore le GNR (gazole non routier). "Ils ont deux mois pour trouver une solution, on va repartir bosser dans nos fermes mais on sera là si besoin début juin", dit Thierry, éleveur de bovins au Pays basque, non-syndiqué.

Des "réalisations très concrètes"

Les tracteurs, sur lesquels étaient affichés des slogans comme "Plus de revenu" ou "Agriculteur, enfant on en rêve, adulte on en crève", sont restés stationnés sur l'autoroute plusieurs heures, laissant une voie de circulation ouverte, avant un retour en opération escargot prévu en fin d'après-midi.

"C'est la première fois que nous nous mobilisons ensemble et probablement pas la dernière", a commenté Joseba Pagadizabal, fermier espagnol. En France, le patron du syndicat agricole majoritaire FNSEA avait indiqué dimanche que les exploitants attendaient maintenant des "réalisations très concrètes" après les promesses du gouvernement.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Fabian Rieder prêté au VfB Stuttgart

Publié

le

Fabian Rieder jouera à Stuttgart la saison prochaine (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

Fabian Rieder jouera la saison prochaine pour le VfB Stuttgart. Le Stade Rennais a prêté l'international suisse de 22 ans pour une saison au club souabe, qui a confirmé le transfert lundi.

Titulaire surprise contre l'Allemagne dimanche à l'Euro (1-1), Rieder "nous convient très bien avec ses qualités de footballeur et aussi avec l'expérience qu'il a déjà acquise malgré son jeune âge", a déclaré le directeur sportif Fabian Wohlgemuth.

Fabian Rieder a marqué trois buts en 21 apparitions avec le Stade Rennais la saison dernière. Il aura l'opportunité de jouer la Ligue des Champions avec le VfB Stuttgart, dont il a déjà découvert le terrain d'entraînement la semaine dernière en raison des problèmes de pelouse du Waldau-Stadion.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Frappes sur Gaza, la phase "intense" touche à sa fin, dit Netanyahu

Publié

le

La phase "intense" des combats est "sur le point de se terminer" à Rafah, selon Tsahal (Photo d'illustration). (© KEYSTONE/AP/Jehad Alshrafi)

Des bombardements ont visé lundi la bande de Gaza, après l'annonce par le premier ministre israélien que la phase "intense" des combats était "sur le point de se terminer", notamment à Rafah. Mais la guerre contre le Hamas se poursuit, ajoute-t-il.

Le mouvement islamiste a répondu lundi que tout accord devait "inclure un cessez-le-feu permanent et un retrait complet" israélien de Gaza, des conditions qu'Israël a toujours rejetées.

L'armée israélienne a lancé début mai à Rafah, une ville frontalière avec l'Egypte, une offensive terrestre dans le but de détruire le Hamas, auteur le 7 octobre d'une attaque sanglante contre Israël, qui a déclenché la guerre dans la bande de Gaza.

Le premier ministre, Benjamin Netanyahu, sous très forte pression de son opinion publique, a répété dimanche que "l'objectif" était "de récupérer les otages" retenus à Gaza et de "déraciner le régime du Hamas", en place depuis 2007, dans une interview à la chaîne israélienne Channel 14.

"La phase intense des combats contre le Hamas est sur le point de se terminer (...) Cela ne signifie pas que la guerre est sur le point de se terminer mais la guerre dans sa phase intense est sur le point de se terminer à Rafah", a affirmé M. Netanyahu.

Liban

La guerre a aussi provoqué une escalade militaire à la frontière nord d'Israël avec le Liban, entre l'armée israélienne et le Hezbollah libanais, qui fait craindre une extension du conflit.

"Après la fin de la phase intense, nous serons en mesure de redéployer certaines forces vers le nord, et nous le ferons, principalement à des fins défensives, mais aussi pour ramener les habitants (déplacés) chez eux", a ajouté dimanche le premier ministre.

Les échanges de tirs entre l'armée et le Hezbollah, un puissant mouvement islamiste allié du Hamas, armé et financé par l'Iran, ont entraîné le déplacement de dizaines de milliers d'habitants des zones frontalières du sud du Liban et du nord d'Israël.

"Il y aura une guerre", prédit Helene Abergel, une habitante de Kiryat Shmona, dans le nord d'Israël, qui séjourne dans un hôtel de Tel Aviv. "Une guerre doit avoir lieu pour repousser le Hezbollah loin de la frontière", ajoute cette femme de 49 ans rencontrée par l'AFP.

"Aucun lieu sûr"

Alors que la relation entre M. Netanyahu et les Etats-Unis connaît un épisode de crispation après des critiques israéliennes sur des retards de livraisons d'armes américaines, le ministre israélien de la Défense, Yoav Gallant, est arrivé à Washington pour des entretiens qu'il a qualifiés de "cruciaux" pour la suite de la guerre.

Dimanche, M. Netanyahu a déclaré que ce "différend" avec Washington serait "résolu dans un avenir proche".

Dans la bande de Gaza, assiégée par Israël, des tirs d'artillerie ont visé lundi Rafah ainsi que le camp palestinien de Nousseirat, dans le centre, et le quartier de Zeitoun de la ville de Gaza, dans le nord, où des combats ont été signalés, selon des témoins.

Selon le porte-parole de la Défense civile, Mahmoud Basal, deux professionnels de santé ont été tués dans une frappe aérienne sur l'hôpital Al-Daraj, dans la ville de Gaza, dont Hani Al-Jafarwari, le directeur du service des ambulances et des urgences au ministère de la Santé de Gaza.

Selon ce ministère, au mois "500 professionnels de santé ont été tués directement" depuis le début de "l'agression israélienne".

L'armée a annoncé poursuivre ses "opérations ciblées" dans le secteur de Rafah et y avoir "éliminé des terroristes armés" et "démantelé des entrées de tunnels".

"Chasser ce gouvernement"

Dans son pays, le premier ministre est de plus en plus critiqué pour sa conduite de la guerre et son échec à obtenir la libération des derniers otages.

Samedi à Tel-Aviv, plus de 150'000 personnes, selon les organisateurs, ont manifesté pour réclamer des élections anticipées et le retour des otages, lors du plus grand rassemblement depuis le début de la guerre.

"Le seul moyen de parvenir à un changement ici est de chasser ce gouvernement, de chasser les extrémistes", a déclaré Maya Fischer, une manifestante de 36 ans. "Il est temps de mettre fin à la guerre, de ramener les otages et de sauver des vies, tant du côté israélien que du côté palestinien".

Dizaines de milliers de morts

La guerre a été déclenchée le 7 octobre par une attaque menée par des commandos du Hamas dans le sud d'Israël, qui a entraîné la mort de 1194 personnes, majoritairement des civils, selon un décompte de l'AFP établi à partir de données officielles israéliennes.

Sur 251 personnes enlevées, 116 sont toujours retenues en otages à Gaza, dont 41 sont mortes, selon l'armée israélienne.

En riposte, Israël a promis de détruire le Hamas, qu'il considère comme une organisation terroriste de même que les Etats-Unis et l'Union européenne. Son armée a lancé une offensive dans le territoire palestinien qui a fait jusqu'à présent 37'598 morts, en majorité des civils, selon des données du ministère de la Santé du gouvernement de Gaza, dirigé par le Hamas.

La guerre a aussi provoqué un déplacement massif de population dans le territoire de 2,4 millions d'habitants. Plus d'un million de personnes se déplacent constamment dans l'espoir de trouver un refuge dans la bande de Gaza alors qu'"aucun lieu n'y est sûr", a souligné l'Organisation mondiale de la Santé.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Invasion de moustiques autour du lac de Constance

Publié

le

Se détendre au bord du lac de Constance risque d'être difficile ces prochains temps : selon des experts allemands, il y a une invasion de moustiques. (photo d'archives) (© Keystone/GIAN EHRENZELLER)

Les moustiques se propagent de manière explosive autour du lac de Constance après les inondations. On peut déjà parler d'une invasion, ont indiqué lundi les autorités locales.

Selon Rainer Bretthauer, responsable de la protection de l'environnement de la ville allemande de Radolfzell, les inondations de ces derniers jours offrent des conditions parfaites pour la ponte des ½ufs, ce qui entraîne une reproduction massive.

Les moustiques dits "d'inondation" sont particulièrement féroces dans leur quête de sang, car ils doivent se reproduire rapidement avant que les conditions favorables ne disparaissent. Ils pondent leurs ½ufs sur des sols humides, souvent dans les zones riveraines et alluviales des rivières, où ils peuvent survivre plusieurs années dans le sol.

Lorsque les sites de ponte sont inondés et que la température est favorable, le développement de l'½uf commence. En cas d'inondations à grande échelle, des éclosions massives peuvent se produire.

Les oiseaux et les poissons en profitent

Les touristes qui visitent le lac de Constance et les riverains devraient s'équiper en conséquence, par exemple en adaptant leur tenue vestimentaire, a averti M. Bretthauer. Des vêtements amples et longs sont recommandés. L'heure joue également un rôle lors d'un séjour à l'extérieur: "Au crépuscule, à plus de 18 degrés, ils deviennent agressifs"

Selon l'association de protection de la nature Naturschutzbund (Nabu), les moustiques sont toutefois une bonne chose pour de nombreux animaux: "Tous les insectes qui se développent maintenant sont une base alimentaire très importante pour de nombreuses espèces de poissons et aussi pour les oiseaux", souligne Eberhard Klein, du Nabu à Constance (D).

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / dpa

Continuer la lecture

Culture

A Paris, le Moulin Rouge accueille de nouvelles ailes provisoires

Publié

le

Le mythique Moulin Rouge à Paris avance dans ses travaux. (© KEYSTONE/DPA/THOMAS BANNEYER)

Le cabaret parisien le Moulin Rouge, qui avait vu ses ailes tomber fin avril, a accueilli lundi matin quatre nouvelles pales provisoires, qui vont être montées une à une avant une inauguration prévue le 5 juillet.

Les quatre pales rouges, mélange d'aluminium et d'acier, sont arrivées au petit matin par camion devant ce lieu mythique situé au pied de la butte Montmartre, au coeur du quartier de Pigalle, a constaté une journaliste de l'AFP.

Le nouveau dispositif est provisoire et ne permet pas aux ailes de tourner, selon l'établissement, qui souhaitait avoir de nouvelles ailes pour le passage de la flamme olympique devant le célèbre établissement le 15 juillet. "De nouvelles ailes, définitives et qui pourront tourner, sont prévues mais à une date encore inconnue", selon cette source.

Une première pale a été montée par une grue, devant quelques habitants du quartier, curieux et contents. Les trois autres devaient être hissées une par une, sur la terrasse. Il faudra environ quatre jours pour que les ailes soient fixées et que les raccordements électriques soient finalisés, selon l'établissement. Quatre autres jours seront nécessaires pour enlever la bâche et les échafaudages.

Le 25 avril, le célèbre cabaret, qui fêtera ses 135 ans en octobre, s'était réveillé sans ses ailes, tombées dans nuit, vers 1H45, pour une raison inconnue, sans faire de blessés. Les lettres M, O et U, situées sur la façade étaient également tombées.

"Notre petit Moulin Rouge revient ! On est super contentes", s'est exclamée Raymonde Rogojarski, qui habite "juste derrière" et emmenait lundi matin sa fille Gabrielle, 8 ans, à l'école. "C'est très touchant de voir revenir les ailes aussi vite", a-t-elle confié à l'AFP.

Mathieu Feltz, autre habitant du quartier, est descendu de vélo pour prendre en photo la montée de la première aile par la grue. "J'avais été interloqué de voir que les ailes étaient tombées. Ce matin, je passais par là pour aller au travail. C'est intéressant de voir la repose", a-t-il témoigné.

Fin avril, la direction avait affirmé pouvoir exclure tout "acte malveillant".

Ce lieu mythique, temple du cancan, connu dans le monde entier et immortalisé notamment par le film éponyme de Baz Luhrmann, est depuis le 25 avril, resté ouvert aux spectateurs.

La direction a promis, pour le 5 juillet au soir, une inauguration des nouvelles ailes avec un "happening sons et lumières, en présence d'une vingtaine de danseuses qui sortiront faire un french cancan" devant l'établissement

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Cancer

Vos affaires reprennent de manière tangible et votre dynamisme inébranlable surmonte tous les obstacles. Il est évident que votre réussite est manifeste !

Les Sujets à la Une

X