Rejoignez-nous

International

Pékin agite le spectre de la "Guerre froide"

Publié

,

le

Wang Yi, ministre chinois des affaires étrangères, durant une visioconférence de presse ce dimanche 24 mai 2020. (AP Photo/Ken Moritsugu)
Un avertissement sans ménagement: les critiques américaines sur sa gestion du coronavirus poussent la Chine "au bord d'une nouvelle Guerre froide" avec les Etats-Unis, a prévenu dimanche le chef d'une diplomatie chinoise bien décidée à "répliquer" à ses détracteurs.

Depuis des semaines, l'administration Trump accuse Pékin d'avoir tardé à communiquer des données cruciales sur l'épidémie, apparue fin 2019 dans la ville de Wuhan (centre), et d'avoir ainsi facilité sa propagation. Le président américain a évoqué la possibilité de demander à Pékin de payer des milliards de dollars de réparations.

"Outre la dévastation causée par le nouveau coronavirus, un virus politique se propage aux Etats-Unis" a rétorqué devant la presse le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, sans toutefois nommer Donald Trump.

Tensions poussées au paroxysme

Les deux pays étaient déjà à couteaux tirés depuis deux ans avec la guerre commerciale lancée par Washington, qui pénalise le commerce international. Mais la pandémie de coronavirus a poussé la tension entre les deux puissances à des sommets. Au point que Donald Trump a menacé de couper "toute relation" avec Pékin.

Avec cette crise, "certaines forces politiques américaines prennent en otage les relations entre la Chine et les Etats-Unis et poussent nos deux pays au bord d'une nouvelle Guerre froide", a fustigé Wang Yi. "Ce virus politique saisit toutes les occasions pour attaquer et diffamer la Chine", a-t-il dénoncé en marge de la session annuelle du Parlement chinois.

Mercredi, Donald Trump est monté d'un ton dans sa rhétorique en critiquant "l'incompétence" de Pékin, selon lui, responsable d'une "tuerie de masse mondiale".

"Cesser de perdre du temps"

La diplomatie chinoise, particulièrement certains de ses ambassadeurs, s'est montrée ces derniers mois plus agressive pour défendre la réponse du pays à l'épidémie. "Nous riposterons à chaque insulte", a promis le ministre chinois des Affaires étrangères, interrogé sur ce point.

Dans une pique à peine voilée, M. Wang a appelé Washington à "cesser de perdre du temps et de gaspiller des vies précieuses", au moment où les Etats-Unis, le pays le plus touché par la pandémie, s'apprêtent à franchir la barre des 100'000 morts.

"Le Covid-19 est l'ennemi commun de la Chine et des Etats-Unis" a souligné Wang Yi, affirmant que son pays avait expédié plus de 11 milliards de masques à l'Oncle Sam, sur un total de 56,8 milliards exportés dans le monde entier. "Ça fait 40 masques pour chaque Américain", a-t-il insisté.

Une enquête, mais sous conditions

Il s'est par ailleurs dit "prêt" pour une coopération internationale afin d'identifier la source du coronavirus. Mais le ministre s'est montré avare en détails. Il a revanche prévenu qu'une telle initiative devrait s'abstenir de toute "ingérence politique" et qu'elle devait être "menée par l'OMS", au moment où Washington presse pour l'ouverture d'une enquête internationale.

Lundi, le président chinois Xi Jinping s'était montré plus vague dans un message adressé à l'assemblée annuelle de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Il avait donné son feu vert à une "évaluation complète" de la réponse mondiale au nouveau coronavirus. Mais seulement une fois que l'épidémie aura été enrayée.

Washington dit soupçonner l'Institut de virologie de Wuhan d'avoir pu laisser le virus s'échapper d'un de ses laboratoires. Dans un entretien diffusé samedi soir à la télévision, la directrice de cet institut a démenti, tout en reconnaissant que son établissement possédait trois souches vivantes de coronavirus de chauve-souris - mais pas celui à l'origine du Covid-19.

"Comme tout le monde, nous ne savions pas que le virus existait" avant le signalement des premiers malades en décembre, a assuré Wang Yanyi. "Comment aurait-il donc pu s'échapper de notre laboratoire?", s'est-elle interrogée.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Les Houston Astros qualifiés pour les World Series

Publié

le

La joie des Houston Astros, qualifiés pour les World Series (© KEYSTONE/AP/Kevin M. Cox)

Les Astros de Houston se sont qualifiés vendredi pour leurs troisièmes World Series en cinq ans.

La franchise texane a battu les Boston Red Sox quatre victoires à deux en finale de la Ligue américaine.

Sacrés en 2017 mais battus lors des World Series en 2019, les Astros ont remporté 5-0 le sixième match décisif, joué sur leur terrain. Ils affronteront en finale du championnat nord-américain les Atlanta Braves ou les Los Angeles Dodgers.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Chris Paul atteint les 20'000 points

Publié

le

Chris Paul (3) a écrit une page d'histoire vendredi face aux Lakers (© KEYSTONE/AP/Marcio Jose Sanchez)

Chris Paul a écrit une page d'histoire de la NBA vendredi. Le meneur de Phoenix est devenu le premier joueur à dépasser les 20'000 points et les 10'000 passes décisives en carrière.

Finaliste des play-off cet été avec les Suns, Chris Paul (36 ans) s'est fait l'auteur de 23 points et 14 assists vendredi lors d'un match remporté 115-105 sur le parquet d'une équipe des Los Angeles Lakers battue pour la deuxième fois en deux matches cette saison. Il a atteint les 20'000 points lors du deuxième quart-temps.

Désigné en début de semaine parmi les 75 meilleurs joueurs de NBA de tous les temps, Chris Paul est le cinquième meilleur passeur de l'histoire et le 47e joueur à inscrire 20'000 points ou plus. Seuls Oscar Robertson - qui s'est arrêté à 9887 assists - et John Stockton - qui en est resté à 19'711 points - se sont approchés du doublé 20'000 points/10'000 assists en carrière.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Le garçon qui avait restitué 50'000 dollars nommé ambassadeur

Publié

le

Emmanuel Tuloe, à droite, a été récompensé par le président du Liberia George Weah. (© KEYSTONE/EPA/PRESIDENTIAL PRESS OFFICE HANDOU)

Un adolescent libérien qui avait ramassé 50'000 dollars américains et restitué l'argent à son propriétaire a été nommé "ambassadeur de l'intégrité" du Liberia. Il a également été récompensé d'un salaire mensuel et d'une bourse d'études par le président George Weah.

L'histoire d'Emmanuel Tuloe, qui conduit une moto-taxi pour gagner sa vie, a fait l'objet d'une large couverture médiatique pour son acte civique au Liberia, où près de la moitié de la population vit dans l'extrême pauvreté.

Il est tombé le 10 octobre dans le nord-est du pays sur un sac en plastique rempli d'argent d'un montant total de 50'000 dollars, alors qu'il était à moto, a-t-il raconté vendredi à l'AFP. A la grande surprise de ses amis, le jeune de 19 ans a rendu l'argent à sa propriétaire, une femme d'affaires, après l'avoir entendue le lendemain lancer un message à la radio.

Tu ne seras jamais riche

"Mes amis me disaient que je suis très stupide et que je ne deviendrai jamais riche de ma vie", a dit M. Tuloe. "Mes parents ne m'ont pas appris à voler, alors j'ai décidé de rendre l'argent qui ne m'appartient pas".

Le président du Liberia, l'ancienne star du football George Weah, a invité Emmanuel Tuloe à une audience au palais présidentiel en début de semaine à Monrovia, lui offrant une récompense de 10'000 dollars pour son honnêteté. M. Weah a également offert à l'adolescent une bourse d'études jusqu'au niveau master, l'a nommé "ambassadeur de l'intégrité" pour le Liberia et lui a octroyé un salaire mensuel de 500 dollars.

"Je ne pense pas que je serai pauvre comme mes amis l'avaient prédit", a déclaré M. Tuloe, expliquant que son rêve est de devenir médecin ou infirmier. "J'encourage tous mes amis à ne pas prendre ce qui ne leur appartient pas", a-t-il déclaré.

Le Liberia, un pays pauvre de 5 millions d'habitants, se remet encore des guerres civiles consécutives de 1989 à 2003 et de la crise Ebola de 2014-2016 en Afrique de l'Ouest. Selon la Banque mondiale, 44% de la population libérienne vit avec moins de 1,9 dollar par jour.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Washington annonce avoir tué un dirigeant d'Al-Qaïda en Syrie

Publié

le

L'attaque a été menée par un drone MQ-9 "Reaper" (archives). (© KEYSTONE/AP US Air Force/Lt. Col.. Leslie Pratt)

L'armée américaine a annoncé vendredi avoir tué un dirigeant d'Al-Qaïda dans une frappe de drone en Syrie. Le raid a eu lieu deux jours après l'attaque contre une base du sud syrien utilisée par la coalition menée par les Etats-Unis.

"Une frappe aérienne américaine menée aujourd'hui dans le nord-ouest de la Syrie a tué le haut dirigeant d'Al-Qaïda Abdul Hamid al-Matar", a indiqué le commandant John Rigsbee, un porte-parole du commandement central de l'armée américaine (CENTCOM) dans un communiqué. La frappe a été menée dans la région de Soulouk, dans le nord de la Syrie sous contrôle turc.

"Nous n'avons constaté aucun signe de victimes civiles à la suite de la frappe, qui a été menée par un drone MQ-9", a-t-il précisé en référence au drone armé surnommé "Reaper" ("la faucheuse" en anglais).

900 soldats en Syrie

Le porte-parole n'a pas précisé si la frappe avait été menée en représailles après l'attaque de mercredi contre la base d'al-Tanf, utilisée par la coalition antidjihadiste près des frontières syriennes avec la Jordanie et l'Irak, qui n'a pas fait de victime. Selon CENTCOM, cette attaque "délibérée et coordonnée" avait été menée avec des drones et des tirs d'artillerie.

"Al-Qaïda continue de représenter une menace pour les Etats-Unis et nos alliés", a-t-il simplement indiqué. Le groupe "utilise la Syrie comme une base de repli pour se reconstituer, se coordonner avec ses affiliés et planifier des opérations à l'étranger".

Le Pentagone avait éliminé à la fin septembre un autre "haut dirigeant d'Al-Qaïda" en Syrie, Salim Abou-Ahmad, lors d'une frappe aérienne près d'Idleb, dans le nord-ouest du pays. Il était "responsable de la planification, du financement et de l'approbation d'attentats trans-régionaux" perpétrés par l'organisation djihadiste, selon CENTCOM.

Quelque 900 soldats américains restent déployés dans le nord-est syrien, où ils continuent de coopérer avec les forces démocratiques syriennes (FDS), et sur la base d'al-Tanf dans le sud, aux confins de l'Irak et la Jordanie.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Le puma fait son retour à Rio de Janeiro

Publié

le

Le puma concolor, également appelé lion de montagne, peut atteindre 2,3 mètres et dépasser les 70 kg (archives). (© KEYSTONE/AP Teton Cougar Project-Panthera/NEIL WIGHT)

Le puma concolor a fait son retour à Rio de Janeiro où il était pourtant considéré comme une espèce éteinte après avoir été aperçu dans la métropole brésilienne pour la dernière fois en 1930. Son retour a été enregistré en juin 2020 par une caméra de surveillance.

A partir de ces images, prise sur le site du Burle Mark, une réserve naturelle située dans l'ouest de Rio de Janeiro, un groupe de biologistes de l'université de l'Etat de Rio de Janeiro a commencé à suivre la trace du puma, dont la présence a été confirmée dans d'autres parcs naturels voisins, a indiqué vendredi la presse locale.

Il s'agit de la réapparition d'une espèce et pas seulement d'un individu, a assuré au journal Estadao le biologiste Jorge Pontes, qui a participé à l'étude. Ce puma avait pourtant été officiellement déclaré espèce éteinte dans la liste municipale des espèces en danger, selon ce journal.

Le puma n'est pas considéré comme une espèce menacée au niveau mondial, mais "vulnérable" au Brésil et dans l'Etat de Rio de Janeiro en raison de la réduction de son habitat et de la chasse, selon la revue scientifique Check List, qui a également fait état de sa réapparition à Rio de Janeiro.

Le puma concolor, également appelé lion de montagne, peut atteindre 2,3 mètres et dépasser les 70 kg.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Scorpion

L’immaturité de certains proches a tendance à vous agacer franchement. Allons, soyez plus cool… Sortez pour vous détendre…

Les Sujets à la Une

X