Rejoignez-nous

International

Procès Bygmalion: Nicolas Sarkozy interrogé le 15 juin

Publié

,

le

L'ancien président français Nicolas Sarkozy sera interrogé le 15 juin dans le cadre du procès Bygmalion (Archives © KEYSTONE/AP/Christophe Ena)

L'ancien président français Nicolas Sarkozy sera interrogé le 15 juin par le tribunal de Paris, a annoncé mardi la présidente de ce tribunal, Caroline Viguier. Ce dernier juge le dossier des dépenses excessives de sa campagne présidentielle de 2012.

M. Sarkozy est jugé pour "financement illégal de campagne". Ce sera sa première apparition devant le tribunal depuis l'ouverture du procès Bygmalion, du nom de l'agence de communication liée à l'UMP (devenue Les Républicains) le 20 mai dernier. Il encourt un an d'emprisonnement et 3750 euros d'amende.

Contrairement à ses 13 coprévenus - anciens cadres de Bygmalion et de l'UMP, experts-comptables - renvoyés notamment pour escroquerie ou complicité, M. Sarkozy n'est pas mis en cause pour le système de fausses factures imaginé pour masquer les dépenses excessives de sa campagne.

Mais, selon l'accusation, Nicolas Sarkozy a laissé filer les dépenses malgré plusieurs alertes claires sur les risques de dépassement de plafond et a "incontestablement" bénéficié de la fraude qui lui a permis de disposer de "moyens bien supérieurs" à ce qu'autorisait la loi: au moins 42,8 millions au total, soit près du double du plafond légal à l'époque (22,5 millions d'euros).

Le 1er mars dernier, M. Sarkozy était devenu le premier ex-président de la Ve République à être condamné à une peine de prison ferme: le tribunal de Paris lui a infligé trois ans d'emprisonnement, dont un ferme, pour corruption et trafic d'influence dans l'affaire dite "des écoutes".

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

"Paris-Athènes": la première grande expo d'automne au Louvre

Publié

le

Die Statue "Nike de Samothrace" est un des nombreux bronzes grecs au Louvre. Les Zurichois avaient eu la chance d'en profiter en 2008, quand l'oeuvre avait été exposée à l'Université de la ville. (© KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA BELLA)

Pour sa première grande exposition d'automne, le musée du Louvre met en lumière un pan méconnu de la culture et de l'histoire grecques. Les richesses antiques vont laisser la place à l'art contemporain.

Si la Grèce antique continue de fasciner les visiteurs du Louvre, adeptes aussi des Cyclades en été, "ils vont découvrir ce qui peuple son imaginaire contemporain et comment il s'est constitué", dit à l'AFP Jean-Luc Martinez, ancien président du Louvre et commissaire de l'exposition.

"C'est un pan méconnu de l'histoire d'amour entre la France et la Grèce", ajoute ce passionné qui a travaillé aux côtés des directrices de la Pinacothèque d'Athènes, Marina Lambraki-Plaka, et des musées archéologiques d'Athènes, Anastazia Lazaridou, également commissaires de l'exposition et à l'origine d'une vingtaine de prêts exceptionnels.

Intitulée "Paris-Athènes, Naissance de la Grèce moderne (1675-1919)", elle retrace, à travers 360 oeuvres (tableaux, statues, moulages, icônes, photos, dessins, aquarelles, costumes...), plus de 200 ans de liens artistiques, culturels et historiques entre les deux nations.

Avec des intrusions dans l'empire ottoman mais aussi dans les coulisses bavaroises de l'histoire grecque, parfois cocasses, à l'image du premier costume national de l'Etat indépendant (1821) dirigé par Othon Ier, prince de Bavière, et constitué d'un caraco byzantin et d'une jupe bavaroise traditionnelle en soie.

Premiers JO modernes, Venus de Milo

Parmi les éléments fondateurs de la Grèce moderne: la guerre d'indépendance (qui démarre le 25 mars 1821), soutenue militairement et financièrement par la France, le Royaume Uni et la Russie.

"A l'époque, l'événement fait la Une des journaux; artistes et intellectuels européens s'engagent auprès des Grecs, en vendant leurs oeuvres pour les soutenir", explique M. Martinez.

Le poète anglais Lord Byron s'engage même militairement et meurt au combat dans la ville de Missolonghi assiégée. Eugène Delacroix lui rend hommage en peinture avec un tableau emblématique intitulé "La Grèce sur les ruines de Missolonghi", qui compte parmi les oeuvres phares de l'exposition.

C'est aussi en 1821, que la célèbre Vénus de Milo, île la plus occidentale des Cyclades, entre au Louvre, après moult péripéties navales et militaires avec les Turcs et son acquisition par un ambassadeur français.

L'exposition fait la part belle aux apports successifs de l'archéologie et à ceux de la photographie dans la construction de l'identité grecque moderne au XIXème siècle, à laquelle ont aussi participé des artistes suisses implantés à Athènes, la famille Gilliéron. S'inspirant des oeuvres antiques, ils ont notamment créé les trophées sportifs des premiers Jeux olympiques modernes à Athènes en 1896.

Le voyage se conclut par la présentation de tableaux du groupe Techne (groupe "Art"), fondé à Athènes en 1917 par des peintres souhaitant rompre avec les tenants de l'académisme. Inconnues du public français, leurs oeuvres sont très célèbres en Grèce, tel "Le Baiser" de Niképhoros Lytras (1832-1904), "considéré comme la Joconde grecque", selon M. Martinez.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Un train déraille: au moins trois morts dans le Montana

Publié

le

Les secours s'organisent après le déraillement du train reliant Seattle à Chicago. (© KEYSTONE/AP/Kimberly Fossen)

Au moins trois personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées lors du déraillement d'un train samedi aux Etats-Unis, selon la compagnie ferroviaire. Près de 141 passagers et 16 membres d'équipage étaient à bord de ce train qui relie Seattle à Chicago.

Huit des dix wagons ont déraillé vers 16h00 locales (minuit en Suisse) près de Joplin, une petite localité proche de la frontière avec le Canada dans le nord du Montana, a annoncé la compagnie ferroviaire Amtrak.

"Nous sommes profondément attristés d'apprendre que les autorités locales confirment à présent la mort de trois personnes à la suite de cet accident", a déclaré la compagnie, faisant état également de "plusieurs blessés" parmi les passagers et les membres d'équipage.

Amtrak a indiqué avoir dépêché des équipes sur place qui "travaillent avec les autorités locales pour transporter les passagers blessés et évacuer en toute sécurité tous les autres".

Des images vidéo publiées sur les réseaux sociaux et diffusées par les médias locaux montraient des personnes attendant près des voies, des bagages éparpillés à côté d'elles, regardant des wagons dont au moins un renversé sur le côté.

La coordinatrice des services de catastrophe et d'urgence du Montana a déclaré au New York Times que "plus de 50 personnes ont été blessées". "Toutes les personnes en vie ont été extraites de la carcasse" du train, a-t-elle ajouté.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / blg / afp

Continuer la lecture

International

L'Europe proche d'une 4e victoire consécutive

Publié

le

Medvedev a aisément battu Shapovalov samedi à Boston (© KEYSTONE/EPA/CJ GUNTHER)

L'Europe est proche d'un quatrième titre consécutif dans la Laver Cup.

Daniil Medvedev, Stefanos Tsitsipas, Alexander Zverev et la paire Rublev/Tsitsipas ont tous rapporté samedi deux points à leur équipe, qui menait 11-1 à Boston face au Reste du monde.

En "night session", Daniil Medvedev, no 2 mondial et tout frais vainqueur de l'US Open en privant de surcroît Novak Djokovic d'un Grand Chelem calendaire, a tout d'abord offert à l'Europe ses 8e et 9e points. Le Russe s'est débarrassé sans sourciller 6-4 6-0 du Canadien Denis Shapovalov.

Andrey Rublev et Stefanos Tsitsipas - lequel avait dominé Nick Kyrgios plus tôt dans la journée - ont ensuite permis à leur équipe de se rapprocher à 2 points du sacre sous les yeux de l'initiateur de l'épreuve Roger Federer. Le duo russo-grec a battu la paire John Isner/Nick Kyrgios 6-7 (8/10) 6-3 10/4.

Treize points sont nécessaires pour s'adjuger l'épreuve, dont les trois premières éditions ont toutes été remportées par l'Europe. Dimanche, chaque succès rapportera 3 points. Cette dernière journée de compétition débutera par un double entre Rublev/Zverev et Opelka/Shapovalov.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Les Américains se rapprochent d'un 27e sacre

Publié

le

Collin Morikawa et les USA mènent 11-5 avant l'ultime journée (© KEYSTONE/EPA/TANNEN MAURY)

Les Américains se sont rapprochés d'un 27e sacre à la Ryder Cup samedi.

Les USA ont accentué leur domination pour mener 11-5 face aux tenants du titre européens au terme de la deuxième journée sur le parcours de Whistling Straits, dans le Wisconsin.

Il restait douze matches à jouer dimanche, tous en simple. Les Etats-Unis, qui n'ont plus compté pareille avance de six points après deux journées depuis 1975, ont besoin d'en totaliser 14,5 pour récupérer le trophée. L'Europe doit elle en cumuler 14.

"Nous faisons montre de beaucoup de cran et de force intérieure. Mais ce n'est pas fini. Nous avons encore beaucoup de travail à faire", a tenu à rappeler le capitaine américain Steve Stricker, dont les joueurs, en tête 6-2 samedi matin, ont d'abord poursuivi sur leur lancée en s'adjugeant trois des quatre foursomes matinaux.

Menée 9-3, l'Europe a légèrement su stopper l'hémorragie sur le parcours niché entre falaises et collines le long du lac Michigan, un peu plus balayé par le vent dans l'après-midi. Elle s'est ainsi adjugé deux des quatre fourballs.

"Faire l'histoire"

Certes encore en vie, capable d'éclairs, l'Europe n'en a pas moins une montagne à gravir dimanche pour espérer inverser une situation extrêmement compromise. Car dans l'histoire, jamais un retard de six points n'a pu être remonté lors du dernier tour pour la victoire au bout.

La plus large remontada réussie date de 2012 quand l'Europe s'était imposée 14,5 à 13,5 à Medinah dans l'Illinois après avoir été menée 10-6 le samedi. Les USA en avaient fait exactement de même à Brookline dans le Massachusetts en 1999. "Voyons si on peut faire l'histoire", a lancé l'Espagnol Sergio Garcia.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Usyk bat Joshua aux points

Publié

le

Oleksandr Usyk a détrôné Anthony Joshua (© KEYSTONE/AP/Frank Augstein)

Le champion du monde WBA, WBO et IBF des poids lourds Anthony Joshua a cédé ses ceintures samedi soir.

Le Britannique a été nettement battu aux points et à l'unanimité des juges (117-112, 116-112, 115-113) chez lui à Londres, par l'Ukrainien Oleksandr Usyk.

Monté en 2019 des lourds-légers où il était champion du monde unifié, Oleksandr Usyk a fait parler sa technique et sa vivacité supérieure face à un Anthony Joshua qui n'a jamais trouvé vraiment son rythme dans ce combat.

"Le combat s'est passé exactement comme je le pensais. Parfois, il m'a bousculé, mais jamais trop fort", a assuré l'Ukrainien après le match au micro de Sky Sport. "Mon but n'était pas de le mettre KO. Au début je tapais fort pour essayer de le mettre KO, mais mon entraîneur m'a demandé d'arrêter et simplement de faire mon boulot", a-t-il ajouté.

"AJ" et tout le monde de la boxe voient donc s'éloigner la perspective d'un combat d'unification 100% britannique contre Tyson Fury, le champion WBC, qui doit affronter Deontay Wilder à Las Vegas le 9 octobre.

Joshua dispose d'une clause pour un deuxième combat contre Usyk pour essayer de récupérer ses ceintures, comme il l'avait fait en décembre 2019, après la première défaite de sa carrière pro contre Andy Ruiz Jr en juin 2019. Son bilan est maintenant de 24 victoires et deux défaites, alors que Usyk reste invaincu en 19 combats. Avant de se projeter vers une revanche ou un autre défi, Joshua devra digérer ce rendez-vous raté.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X