Rejoignez-nous

International

Reflet de la pandémie, la production de plastique a reculé en 2020

Publié

,

le

En Europe, 55 millions de tonnes de plastiques neufs sont sorties des usines l'an passé, alors qu'en France, le tassement s'est révélé encore plus fort, la production hexagonale ayant chuté de 11% en 2020 (Archives © KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Pour la 3e fois seulement depuis le début de l'ère industrielle, la production annuelle mondiale de plastique a reculé en 2020, de 0,3%, en raison de la crise sanitaire. En Europe, le repli, qui a notamment touché l'industrie automobile, s'est fixé à 5,1%.

En Europe, 55 millions de tonnes de plastiques neufs sont sorties des usines l'an passé, alors qu'en France, le tassement s'est révélé encore plus fort, la production hexagonale ayant chuté de 11% en 2020, a indiqué jeudi l'association PlasticsEurope. La consommation globale de plastique vierge a fléchi de 4,7% sur le Vieux Continent, de 7,5% outre-Jura et de 6,5% en Allemagne.

L'automobile, qui a connu des arrêts de production, a été le secteur le plus affecté, avec une baisse de 18,1% de sa consommation de plastique en Europe, et de 28% en France, selon l'association.

Sur la totalité de la planète, "avec 367 millions de tonnes de plastiques produites en 2020 contre 368 MT en 2019, il s'agit de la troisième baisse mondiale depuis l'après-guerre, après celle intervenue en 1973 au moment du premier choc pétrolier, et celle de 2008, lors de la crise financière des subprimes", a indiqué à l'AFP Eric Quenet, directeur général de PlasticsEurope.

Le ralentissement, "marqueur significatif de l'impact de la crise du Covid-19 sur l'économie mondiale", a été atténué par la poursuite de la croissance de production de plastiques en Chine (+1% en 2020), selon l'association. La Chine, qui fabriquait un quart du plastique mondial en 2010, en fournit maintenant un tiers, après un doublement de sa production (117 MT en 2020 contre 64 MT en 2010).

Depuis quelques années, le pays s'est mis à exporter du PVC pour la construction et d'autres plastiques de base, mais reste importateur de plastiques de spécialité, notamment pour l'industrie automobile. L'Europe (27 pays de l'UE, avec le Royaume-Uni, la Norvège et la Suisse), qui produisait 21% du plastique mondial en 2010 (56 Mt), n'en produit plus que 15% (55 Mt).

Même si en tonnage, l'Amérique du Nord a augmenté ses volumes sur la décennie (70 Mt en 2020 contre 53 Mt en 2010) avec de nouvelles unités de polymères dont la compétitivité repose sur l'exploitation des gaz de schiste, elle parvient seulement à maintenir son rang, avec 19% de la production mondiale en 2020 contre 20% il y a 10 ans.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Ni avortement ni mariage gay, décide le président Bukele

Publié

le

Nayib Bukele, 40 ans, au pouvoir depuis 2019, bénéficie d'une très forte popularité après avoir bousculé les partis traditionnels (Archives). (© KEYSTONE/AP/Salvador Melendez)

Le président du Salvador Nayib Bukele a refusé vendredi toute réforme de la Constitution qui permettrait l'avortement thérapeutique ou le mariage entre homosexuels.

"J'ai décidé, pour qu'il ne subsiste aucun doute, de ne proposer aucune réforme d'aucune sorte à aucun article (de la Constitution) qui ait à voir avec le droit à la vie (depuis le moment de la conception), avec le mariage (homosexuel) ou avec l'euthanasie", a-t-il déclaré sur sa page Facebook.

M. Bukele a reçu jeudi le projet de réforme de la Constitution élaboré à sa demande par le vice-président Félix Ulloa. Le chef de l'Etat a décidé de retirer du texte la référence au mariage entre "conjoints" qui remplaçait le mariage entre "un homme et une femme", comme cela est mentionné dans la Constitution en vigueur.

De même, il a rejeté le passage qui reconnaît "le droit à la vie, aussi bien de l'enfant à naître que de la mère enceinte", ce qui ouvrait la voie à l'avortement thérapeutique lorsque la vie de la mère est en danger.

Le code pénal salvadorien interdit l'avortement dans tous les cas et prévoit des peines allant jusqu'à huit ans de prison. Cependant, les procureurs et les juges classent les cas d'avortement, y compris involontaire, comme "homicide aggravé", passible d'une peine pouvant aller jusqu'à 50 ans de prison.

Forte popularité

En revanche, le président n'a pas manifesté d'opposition à la prolongation du mandat présidentiel de cinq à six ans, à partir de la prochaine élection en 2027. M. Bukele pourrait se présenter à ce scrutin grâce à un arrêt récent des juges constitutionnels qui bouleverse la règle jusqu'ici en vigueur qui interdisait à un président de briguer un deuxième mandat consécutif.

Dimanche, la Conférence épiscopale du Salvador (Cedes) avait stigmatisé les réformes envisagées touchant à l'avortement, l'euthanasie ou le mariage entre personnes du même sexe. Nayib Bukele, 40 ans, au pouvoir depuis 2019, bénéficie d'une très forte popularité après avoir bousculé les partis traditionnels qui dominaient la politique salvadorienne depuis 30 ans.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Olympic manque sa qualification pour la Ligue des champions

Publié

le

Petar Aleksic et Olympic ne disputeront pas la Ligue des champions (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Fribourg Olympic ne disputera pas la Ligue des champions 2021/22. Les hommes du coach Petar Aleksic se sont inclinés 77-64 face à Cluj-Napoca en finale du tournoi de qualification de Peristeri.

Tombeur de Split mercredi, le triple champion de Suisse en titre n'est pas parvenu à signer un deuxième exploit consécutif sur le parquet grec. Olympic, qui a compté jusqu'à 7 points d'avance dans le premier quart (21-14, 9e), a tenu le choc jusqu'à la 22e minute avant de concéder un partiel de 13-2 qui allait s'avérer fatal.

Les Fribourgeois n'ont alors pas inscrit le moindre point pendant 6'01'', après que Boris Mbala leur avait permis de prendre une dernière fois l'avantage (43-41 après 21'07''). Menés 48-58 après 30' de jeu, ils ont recollé à 6 points à 3'21'' du "buzzer" (61-67) avant de lâcher définitivement prise.

Cette défaite marque donc, sauf revirement de dernière minute, la fin de l'aventure européenne pour Olympic cette saison. Les Fribourgeois auraient pu être reversés en Europe Cup, mais la participation à l'édition 2020/21 de cette compétition avait trop pesé sur leurs finances.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Les touristes de SpaceX ont parlé à Tom Cruise depuis l'espace

Publié

le

Les quatre passagers d'Inspiration4 ont décollé mercredi soir depuis la Floride. La mission doit durer trois jours au total. (© KEYSTONE/AP)

Les touristes spatiaux volant en ce moment en orbite autour de la Terre à bord d'un vaisseau de SpaceX ont discuté avec le célèbre acteur Tom Cruise depuis l'espace, a annoncé vendredi le compte de la mission.

"Rook, Nova, Hanks et Leo ont parlé à Tom Cruise aujourd'hui", a tweeté le compte officiel de la mission Inspiration4, en utilisant les surnoms de ces quatre premiers passagers privés à voler avec SpaceX.

Ils ont "partagé leur expérience depuis l'espace", a précisé le tweet. "Maverick, vous pouvez être notre ailier quand vous voulez." Maverick est le nom du pilote d'élite incarné par Tom Cruise dans le film "Top Gun".

L'année dernière, l'ancien administrateur de la Nasa sous Donald Trump, Jim Bridenstine, avait annoncé un projet de film en apesanteur, avec Tom Cruise, à bord de la Station spatiale internationale. Aucun détail n'a toutefois été livré pour le moment sur le projet, qui devrait se faire en coopération avec SpaceX.

Les quatre passagers d'Inspiration4 - le milliardaire Jared Isaacman et trois autres Américains - ont décollé mercredi soir depuis la Floride. Ils volent actuellement plus loin que la Station spatiale internationale, et la mission doit durer trois jours au total.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Conditions de voyage assouplies pour les vaccinés

Publié

le

A partir du 4 octobre, les voyageurs vaccinés à destination de l'Angleterre n'auront plus besoin d'effectuer un test avant leur départ d'un pays qui ne figure pas sur la liste rouge (Archives). (© KEYSTONE/EPA/FELIPE TRUEBA)

Le gouvernement britannique a annoncé vendredi un assouplissement des conditions d'entrée en Angleterre pour les voyageurs vaccinés. Cette annonce est attendue de longue date par un secteur du tourisme et des transports frappé de plein fouet par la pandémie.

A partir du 4 octobre, les voyageurs vaccinés à destination de l'Angleterre n'auront plus besoin d'effectuer un test avant leur départ d'un pays qui ne figure pas sur la liste rouge, a tweeté le ministre des Transports Grant Shapps. Puis, fin octobre, le test PCR exigé au deuxième jour après l'arrivée sur le sol anglais sera remplacé par un test antigénique "moins coûteux", a-t-il précisé.

Les voyageurs testés positifs devront s'isoler et alors effectuer un test PCR de confirmation, sans coût supplémentaire, qui sera analysé pour identifier de nouveaux variants.

Le ministre des Transports a également annoncé que huit pays quitteraient mercredi la liste rouge - qui impose une coûteuse quarantaine à l'hôtel obligatoire pour 10 jours - parmi lesquels la Turquie, le Pakistan et les Maldives. La liste orange va quant à elle disparaître.

En revanche, les voyageurs non-vaccinés de pays non classés en rouge devront subir des tests PCR avant leur départ et aux deuxième et huitième jour après leur arrivée, avec la possibilité de faire un troisième test pour réduire la quarantaine de 10 jours. Toujours à partir du 4 octobre, le gouvernement britannique reconnaîtra la vaccination de 17 pays et territoires supplémentaires, dont le Japon et Singapour.

"Coup de pouce"

Ces simplifications permettront à "davantage de personnes de voyager, de voir leurs proches ou de faire des affaires dans le monde entier, tout en donnant un coup de pouce à l'industrie du voyage", a fait valoir Grant Shapps dans un communiqué.

Soulignant que huit adultes sur dix étaient entièrement vaccinés au Royaume-Uni, "nous sommes maintenant en mesure d'introduire une structure actualisée proportionnée qui reflète le nouveau paysage", a-t-il ajouté. Ces dispositions ne s'appliquent qu'à l'Angleterre, ces questions relevant de la compétence des gouvernements locaux.

Le gouvernement écossais a quant à lui décidé de ne pas retenir la suppression du test avant le départ et l'abandon du test PCR au deuxième jour au profit d'un test antigénique en raison de "préoccupations importantes" sur l'impact de cette mesure sur la santé publique, a-t-il expliqué dans un communiqué.

Gouvernement gallois prudent

Le gouvernement gallois, qui a annoncé l'introduction de passeports vaccinaux dans les discothèques et les événements accueillant un public nombreux, a quant à lui indiqué qu'il examinait la décision du gouvernement britannique mais s'est montré prudent, soulignant que "ces changements ne sont pas sans risque".

Le patron de British Airways Sean Doyle a salué les annonces du gouvernement britannique, l'appelant même à aller plus loin en "éliminant tous les tests pour les voyageurs entièrement vaccinés". Figurant parmi les pays les plus touchés, le Royaume-Uni déplore près de 135'000 morts depuis le début de la pandémie.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Les dernières volontés du prince Philip, secrètes pour 90 ans

Publié

le

Le Duc d'Edimbourg est décédé le 9 avril à l'âge de 99 ans. (© KEYSTONE/AP pool PA/ADRIAN DENNIS)

Les dernières volontés du prince Philip, époux d'Elizabeth II décédé en avril, resteront scellées pendant 90 ans, selon un jugement rendu jeudi. Le but est de protéger la "dignité" de la reine.

Prince consort à la longévité record, le Duc d'Edimbourg est décédé le 9 avril à l'âge de 99 ans. Les conventions depuis plus d'un siècle veulent que, après la mort d'un membre éminent de la famille royale britannique, demande soit faite auprès du président de la division famille de la Haute-Cour de Londres que les dernières volontés du défunt soient scellées.

Dans une décision publiée jeudi, le magistrat Andrew Mc Farlane a ordonné que les volontés du prince Philip soient scellées pour 90 ans. Elles ne seront ouvertes qu'en privé même une fois ce délai échu.

"J'ai estimé qu'en raison de la position constitutionnelle de la souveraine, il est approprié d'avoir une pratique spéciale en ce qui concerne les testaments royaux", a-t-il écrit, jugeant "nécessaire de renforcer la protection accordée aux aspects véritablement privés de ce groupe limité d'individus afin de préserver la dignité de la souveraine et des membres proches de sa famille".

"Bien qu'il puisse y avoir une curiosité publique quant aux dispositions privées qu'un membre de la famille royale peut choisir de prendre dans son testament, il n'y a pas de véritable intérêt public à ce que le public ait connaissance de cette information totalement privée", a-t-il ajouté.

Il souligne également que "l'intérêt des médias à cet égard est commercial" et que "le degré de publicité que cette publication serait susceptible d'attirer serait très étendu et totalement contraire à l'objectif de maintenir la dignité de la souveraine". Le magistrat a en outre précisé, dans "l'intérêt public", qu'il n'a vu ni eu connaissance du contenu du testament hormis la date de son exécution et l'identité de son exécuteur.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X