Rejoignez-nous

Football

"Tout essayer" pour que Mbappé reste au PSG

Publié

,

le

Kylian Mbappé: rester au PSG pu filer au Real? (© KEYSTONE/AP/Michel Euler)

Le Paris Saint-Germain va "tout essayer" pour prolonger le contrat de Kylian Mbappé qui s'achève en juin. Le directeur sportif Leonardo l'a affirmé dans un entretien au quotidien L'Equipe.

Le Brésilien a néanmoins démenti avoir proposé à Mbappé un salaire mirobolant de 50 millions d'euros annuels. Dans cette interview publiée dans l'édition de jeudi du journal sportif, Leonardo assure que le PSG "n'a pas transmis d'offre précise" au champion du monde, en fin de contrat le 30 juin, contrairement à ce qu'affirmaient ces derniers jours les quotidiens français Le Parisien et espagnol AS.

Ces médias ont évoqué un contrat de deux ans à 50 millions d'euros par an, assorti d'une prime de fidélité de 100 millions d'euros, pour convaincre l'attaquant de 23 ans de rester dans la capitale. Mbappé est convoité par le Real Madrid, un club qui l'intéresse et que le PSG affronte mercredi prochain en 8es de finale retour de Ligue des champions (aller: 1-0).

Aspect financier "secondaire"

Mais selon Leonardo, "ce n'est pas vrai". "On n'a pas transmis d'offre précise", a-t-il assuré, jugeant l'aspect financier "secondaire" aux yeux du joueur. "La dernière chose qu'on mettra sur ce contrat, ce sera le montant."

Le directeur sportif estime qu'il y a "des possibilités" de voir Mbappé rester malgré la convoitise du Real: "Tant qu'il n'y a pas de signature, on va tout essayer, on va tout faire pour le garder", dit-il, tentant d'avancer quelques arguments comme la qualité du public du Parc des princes, le niveau de l'effectif ou encore "l'envie" intacte du club de "faire d'autres investissements".

Décision pas encore prise

Début février, Mbappé avait assuré au micro d'Amazon Prime Vidéo que sa décision n'était "pas prise", assurant qu'il n'allait "pas parler" avec le Real Madrid tant que la double confrontation européenne entre les deux clubs n'était pas passée. Depuis début janvier, Mbappé, entré dans les six derniers mois de son bail parisien, est libre de trouver un accord avec un autre club en vue d'un contrat démarrant en juillet.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Le football, outil d'intégration sociale en Suisse

Publié

le

Les clubs de foot permettent aux joueurs de nouer de multiples relations sociales et d'améliorer leurs connaissances linguistiques (image d'illustration). (© KEYSTONE/AP/THANASSIS STAVRAKIS)

Le football apporte une contribution importante à l'intégration sociale des migrants en Suisse, selon une étude. Il offre un accès à des activités sociales et à des réseaux qui dépassent le cadre du club. La situation est toutefois plus difficile pour les femmes.

L'étude menée par l'Institut des sciences du sport de l'Université de Berne révèle une grande diversité au sein des clubs de football, souligne l'Association suisse de football (ASF) mercredi dans un communiqué: pas moins de 179 nationalités sont représentées dans les quelque 1400 clubs de l'ASF.

Dans l'ensemble, l'étude constate une forte intégration sociale de tous les membres des clubs, et ce indépendamment de la génération de migration. Les footballeurs connaissent les normes et les habitudes centrales dans les clubs et s'identifient à leurs couleurs.

Femmes immigrées loin des terrains

L'enquête souligne que l'intégration sociale des femmes issues de l'immigration est réussie, comme pour l'ensemble des membres des clubs. Cependant, les femmes qui ont elles-mêmes immigré en Suisse trouvent plus rarement le chemin des terrains de foot.

Selon les chercheurs bernois, "les capacités linguistiques, la biographie individuelle du club et la convivialité au sein des clubs revêtent une grande importance pour l'intégration sociale". C'est précisément dans les équipes que se nouent de multiples relations sociales, qui dépassent souvent le cadre du club en tant que réseau social.

De nombreuses personnes interrogées ont indiqué participer à des événements conviviaux. Des événements d'équipe, des réunions régulières après les entraînements ou une ambiance d'équipe détendue, sont liés à une meilleure intégration sociale de tous les membres.

Moins de fonctions honorifiques

L'appartenance à un club permet à de nombreuses personnes d'améliorer leurs connaissances linguistiques. La barrière de la langue n'est pas considérée comme un obstacle à la participation aux entraînements. En revanche, elle empêche parfois de participer aux événements conviviaux.

Les joueurs issus de l'immigration restent par ailleurs moins longtemps membres d'un club et sont plus rarement impliqués dans des fonctions honorifiques. Ils sont en outre plus souvent victimes de discrimination. Un membre immigré sur dix en a fait état dans le cadre de l'étude, selon l'ASF. Ces expériences sont liées à une moins bonne intégration.

Formation des entraîneurs

"Cette étude est la preuve que le football est une clé pour la société et pour une intégration réussie", se félicite le président de l'ASF Dominique Blanc, cité dans le communiqué. Soulignant le rôle central des entraîneurs, l'association entend promouvoir les compétences sociales et interculturelles dans la formation de base des coachs.

L'étude se base sur des données qualitatives et quantitatives, précise l'ASF. Elle tient compte des déclarations des principaux fonctionnaires et des membres des clubs issus ou non de la migration. L'étude quantitative se base sur des enquêtes menées auprès de 42 clubs de football en Suisse alémanique et en Suisse romande, de 145 équipes et de 1839 membres de clubs.

L'étude partielle qualitative se base, elle, sur onze interviews de groupes de discussion avec 22 personnes issues de la migration sur l'intégration sociale dans le club et dans la société. Les chercheurs ont aussi mené 18 études de cas avec 44 interviews d'experts sur l'émergence et la mise en oeuvre d'efforts intégratifs dans les clubs

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Économie

Rachat de Manchester United: "c'est une blague", corrige Elon Musk

Publié

le

Après un tweet viral, Elon Musk a démenti vouloir acheter le club de football anglais Manchester United (archives). (© KEYSTONE/AP/Jae C. Hong)

"C'est une blague": le milliardaire Elon Musk, patron de Tesla et de SpaceX, a démenti dans la nuit de mardi à mercredi vouloir acheter le club anglais de Manchester United, quelques heures après un premier tweet viral dans lequel il évoquait une telle intention.

"Non, c'est une blague (...). Je n'ai prévu d'acheter aucun club de sport, a rectifié le richissime entrepreneur sud-africain, après que son tweet initial eut suscité en quelques heures près de 500'000 "j'aime" sur le réseau social. Dans ce premier tweet, Musk, habitué des déclarations imprévisibles et provocatrices sur Twitter, avait affirmé: "Et j'achète Manchester United, de rien".

Interrogés par l'AFP, ni Tesla, ni la direction du club anglais, contrôlé par la famille Glazer, n'avaient répondu dans l'immédiat à ce premier tweet.

"ManU", coté en Bourse à New York depuis une dizaine d'années, affiche une capitalisation boursière de 2,08 milliards de dollars. L'action qui avait clôturé stable mardi à 12,78 dollars (+0,08%) perdait 2,11% dans les échanges électroniques après la fermeture.

Bien qu'aucun actionnaire ne détienne une majorité du capital, Manchester United est contrôlé par les six enfants de l'homme d'affaires américain Malcolm Glazer, qui ont pris les commandes de l'entreprise en 2005.

Mauvais résultats

ManU est l'un des plus célèbres clubs au monde mais il traverse une sévère crise de résultats, et subit les foudres de ses nombreux fans sur les réseaux sociaux. Samedi dernier, les Reds Devils ont été humilié à Brentford (4-0), et figurent à une indigne dernière place du Championnat d'Angleterre après deux défaites en deux matches.

La direction du club avait déjà essuyé les protestations véhémentes des supporters en avril l'année dernière lorsqu'elle avait voulu participer à un projet de Super Ligue européenne dissidente, finalement abandonné.

Les Red Devils voulaient, avec 5 autres clubs anglais, 3 espagnols et 3 italiens, créer une compétition européenne rivale de la Ligue des Champions, initiative qui avait suscité de vives protestations politiques et sportives, mais aussi de vives réactions des supporters des clubs concernés.

Quant à Elon Musk, il a récemment vendu pour près de 7 milliards de dollars d'actions de son groupe automobile Tesla, alors qu'il est en pleine bataille judiciaire autour de son projet de rachat avorté du réseau social Twitter.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Premier League: Chelsea et Tottenham se séparent sur un nul 2-2

Publié

le

James et Son aux prises dans un derby acharné (© KEYSTONE/EPA/ANDY RAIN)

Le premier choc de la saison en Premier League n'a pas déçu. Chelsea et Tottenham ont fait 2-2 dans un derby londonien électrique à Stamford Bridge, marqué par une altercation entre les deux managers.

Thomas Tuchel et Antonio Conte se sont vivement accrochés au terme de l'affiche de la 2e journée. Devant les caméras de la télévision, l'Allemand et l'Italien se sont adonnés à une poignée de main plus que musclée, avant de s'invectiver, tête contre tête, et d'être tous deux exclus de la rencontre après le coup de sifflet final.

Déjà après le premier but de Tottenham, les deux techniciens s'étaient empoignés, lorsque l'Italien était venu célébrer face au banc des Blues, avec défiance, ce qui n'avait pas plu à son homologue, prompt pour réagir avant d'être rattrapé par ses adjoints. Les deux hommes avaient déjà reçu un carton jaune à l'issue de cet épisode.

Scénario fou

La rencontre a été plutôt agitée entre les deux équipes londoniennes, avec un scénario assez fou, et s'est conclue par une égalisation des Spurs dans les dernières secondes. Chelsea a nettement dominé et ouvert le score sur une volée de Koulibaly (19e).

Contre le cours du jeu, Hojbjerg a égalisé (68e) avant que les Blues ne repassent devant grâce à James (77e). Très discret jusque-là, Kane a signé le 2-2 de la tête après un corner au bout des arrêts de jeu (96e).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Nice cale à domicile

Publié

le

Un nul pour la première à domicile de Lucien Favre. (© KEYSTONE/EPA/SEBASTIEN NOGIER)

Lucien Favre et l'OGC Nice attendent toujours leur première victoire en Ligue 1. Tenus en échec à Toulouse la semaine dernière, les Phocéens ont partagé l'enjeu devant Strasbourg (1-1).

Nice avait pourtant pris l'avantage en première période sur un penalty transformé par Andy Delort. Mais Kevin Gameiro pouvait battre Kasper Schmeichel pour l'égalisation de la 56e minute. Titularisé pour la première fois, le portier danois avait réussi deux arrêts déterminant alors que le score était de 0-0.

Avec deux points en deux matches, le début de saison n'est pas idéal pour Lucien Favre et ses joueurs. La victoire à Clermont dimanche prochain devient presque impérative avant d'accueillir Marseille le 28 août.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Les Young Boys reprennent la main

Publié

le

Fabian Rieder ouvre le score d'une frappe imparable. (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Les Young Boys ont repris la main. Victorieux 3-0 du Servette FC au Wankdorf, les Bernois occupent seuls la tête du classement avec deux points d'avance sur St. Gall et les Grasshoppers.

Face à des Servettiens qui étaient encore invaincus cette saison, les Young Boys ont marqué par Fabien Rieder (29e), Meschak Elia (60e) et Cedric Itten (78e). A cinq jours de l'affrontement contre Anderlecht en barrage de la Confenece League, les Bernois étaient en mode gestion. Cela explique en partie leur retenue après l'heure de jeu. Ils ont laissé les commandes du match aux Genevois qui auraient pu le relancer si la frappe d'Alexis Antunes n'avait pas trouvé le poteau à la 75e et si David von Ballmoos n'avait pas sorti le grand jeu sur une reprise de Patrick Pflückle à la 76e.

Cette très belle réaction ne doit pas occulter une première mi-temps bien laborieuse. Au Wankdorf, les Genevois ont dévoilé toutes leurs limites. Si la cellule de recrutement n'agit pas ces prochains jours, la saison du Servette FC risque d'être très "tiède".

Bâle piégé dans le temps additionnel

Celle du FC Bâle ne décolle pas. Au Parc St. Jacques, les Rhénans se sont inclinés 2-0 devant Lugano sur des réussites de Boris Babic à la... 91e minute et de Hadj Mahmoud à la... 94e. Toujours à la recherche d'une victoire depuis le début du championnat, ils accusent 8 points de retard sur les Young Boys. Ils comptent toutefois un match en retard. Pas sûr que ce rappel puisse consoler Alex Frei et David Degen. L'entraîneur et le propriétaire sont partis pour vivre une saison galère malgré une campagne de transferts très riche.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Poissons

Une bonne nouvelle (mariage, naissance, ou autre) vous parvient. Chouchounet en profitera pour vous demander où en est votre relation…

Les Sujets à la Une

X