Rejoignez-nous

Coronavirus

Variante au Royaume-Uni: liaisons suspendues, aussi avec la Suisse

Publié

,

le

Le gouvernement britannique a annoncé un reconfinement de Londres et du sud-est de l'Angleterre pour tenter de juguler une envolée des contaminations attribuée à une nouvelle souche du virus. (©AP/VICTORIA JONES)

Un premier cas de contamination par une nouvelle souche du coronavirus détectée au Royaume-Uni a été recensé en Italie. Comme la Suisse, les Etats européens suspendent les liaisons aériennes, ferroviaires, maritimes et routières avec le Royaume-Uni.

La Suisse a suspendu dimanche soir le trafic aérien avec le Royaume-Uni et l'Afrique du Sud. La mesure entre en force dimanche à minuit et jusqu'à nouvel ordre.

L'Italie a détecté dimanche un premier cas de contamination par cette nouvelle souche du coronavirus, soupçonnée d'être plus contagieuse, selon un communiqué du ministère de la Santé diffusé dans la soirée. Il précise que le patient contaminé se trouve à l'hôpital militaire Celio de Rome. Il était rentré depuis peu de Grande-Bretagne par avion et lui et ses proches sont en isolement, selon la même source.

Royaume-Uni de plus en plus isolé

Plus tôt dans la journée l'Italie avait annoncé la suspension des vols en provenance du Royaume-Uni. La France aussi suspend à partir de dimanche minuit et pour 48 heures tous les déplacements de personnes en provenance du Royaume-Uni. "Seul le fret non accompagné sera donc autorisé. Les flux de personnes ou de transports en direction du Royaume-Uni ne sont pas concernés", a précisé Matignon.

Un peu plus tôt, l'Allemagne a annoncé suspendre à minuit ses liaisons aériennes avec le Royaume-Uni. Une exception est faite pour les vols cargo de transport de marchandises. En parallèle, à partir de lundi, l'entrée sur le territoire allemand de citoyens britanniques et sud-africains par voie maritime, ferroviaire ou routière sera restreinte.

Les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg ont également annoncé la suspension des vols et des trains avec le Royaume-Uni. L'Irlande a aussi décidé de suspendre ses liaisons aériennes avec la Grande-Bretagne pendant "au moins" 48 heures dès dimanche à minuit. Mais les liaisons maritimes continueront d'être assurées.

Ailleurs en Europe, l'Autriche "veut également imposer", selon son ministre de la Santé, une interdiction d'atterrissage sur les vols en provenance de Grande-Bretagne. L'Espagne a demandé à Bruxelles un réponse "coordonnée" de l'UE sur une suspension des vols en provenance du Royaume-Uni.

En dehors du continent européen, Israël a annoncé dimanche interdire l'entrée sur son sol aux ressortissants étrangers en provenance du Royaume-Uni, du Danemark et d'Afrique du Sud. Les autorités ont également annoncé des règles strictes pour les Israéliens qui rentrent de ces pays.

Vaccins toujours efficaces

Le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel se sont consultés dimanche avec la présidente de la Commission européenne Ursula Von der Leyen et le président du Conseil européen Charles Michel. Les ambassadeurs des pays membres de l'Union européenne (UE) auront une réunion de crise lundi à Bruxelles.

Quant aux experts de l'UE, ils sont arrivés à la conclusion que les vaccins actuels contre le coronavirus restaient efficaces, a annoncé dimanche soir le gouvernement allemand. "D'après tout ce que nous savons à l'heure qu'il est et à la suite d'entretiens qui ont eu lieu entre les experts des autorités européennes", la nouvelle souche "n'a pas d'impact sur les vaccins" qui restent "tout aussi efficaces", a déclaré Jens Spahn, le ministre de la Santé allemand, dont le pays assure actuellement la présidence tournante de l'UE, sur la chaîne de télévision publique ZDF.

Poignée de cas déjà signalés

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a de son côté appelé ses membres en Europe à "renforcer leurs contrôles" du fait de la nouvelle variante du coronavirus. L'agence européenne de contrôle des maladies (ECDC), qui inclut une trentaine de pays dont les membres de l'Union européenne (UE) et le Royaume-Uni, n'a elle "pas exclu" que la variante circule en dehors du territoire britannique.

Baptisée "VUI 202012/01" (pour "Variant Under Investigation", variante en cours d'investigation), la nouvelle souche comprend plusieurs mutations. Elle entraîneraît selon les premières évaluations une contagiosité accrue du nouveau coronavirus.

Mis à part en Italie, une poignée de cas ont déjà été signalés hors du sol britannique, selon l'OMS et l'ECDC: au Danemark (9), ainsi qu'un cas aux Pays-Bas et en Australie.

Les virus mutent en permanence et la plupart du temps sans conséquences, mais certaines mutations peuvent s'avérer problématiques, selon les scientifiques. Selon l'OMS, outre "des signes préliminaires que la variante pourrait être plus contagieuse", la variante "pourrait aussi affecter l'efficacité de certaines méthodes de diagnostic", là aussi selon "des informations préliminaires".

Il n'y a en revanche "aucune preuve d'un changement de la gravité de la maladie", même si ce point fait aussi l'objet de recherches. L'OMS donnera plus d'informations dès qu'elle aura "une vision plus claire des caractéristiques de cette variante".

Nouvelle crise

Samedi, le gouvernement britannique a annoncé un reconfinement de Londres et du sud-est de l'Angleterre pour tenter de juguler une envolée des contaminations attribuée à une nouvelle souche du virus.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson, a déclaré que selon les premières données, le virus qui circule à Londres et dans le sud-est de l'Angleterre est jusqu'à 70% plus contagieux que la précédente souche. La nouvelle variante est "hors de contrôle" au Royaume-Uni, a indiqué dimanche le ministre de la Santé britannique Matt Hancock.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Coronavirus

L’OFSP annonce 18'204 nouveaux cas de coronavirus en sept jours

Publié

le

La Suisse a enregistré plus de quatre millions de cas de Covid-19 confirmés en laboratoire depuis février 2020 (image d'illustration). (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a annoncé mardi 18'204 nouveaux cas de coronavirus en sept jours. On déplore 14 décès supplémentaires et 200 malades ont été hospitalisés.

Il y a sept jours, l'OFSP avait annoncé 21'817 cas sur le même laps de temps. Le même jour, il dénombrait 25 décès et 327 hospitalisations supplémentaires. En une semaine, le nombre de nouveaux cas a ainsi reculé de 16,6%. Les hospitalisations ont dans le même temps baissé de 38,8%.

Actuellement, 568 personnes se trouvent aux soins intensifs. Les patients Covid-19 occupent 4,80% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 73,00%.

Depuis le début de la pandémie, 4'012'607 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 22'484'819 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 13'574 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 57'233.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Coronavirus

Kim Jong-un proclame une "victoire éclatante" contre le Covid-19

Publié

le

Kim Jong-un a pris personnellement en main la lutte contre le coronavirus (archives). (© KEYSTONE/AP/LEE JIN-MAN)

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a proclamé mercredi une "victoire éclatante" sur le Covid-19. Depuis le 29 juillet, Pyongyang n'a signalé aucun nouveau cas.

"La victoire remportée par notre peuple est un événement historique qui a montré une fois de plus au monde la grandeur de notre État, la ténacité indomptable de notre peuple et les belles coutumes nationales dont nous sommes fiers", a lancé Kim Jong-un, qui présidait une réunion avec du personnel de santé et des scientifiques, a rapporté l'agence de presse officielle KCNA.

La Corée du Nord, l'un des premiers pays au monde à fermer ses frontières en janvier 2020 après l'apparition du virus dans la Chine voisine, s'est longtemps vantée de sa capacité à se prémunir du virus. Pyongyang a annoncé son premier cas de coronavirus le 12 mai et Kim Jong-un a pris personnellement en main la lutte contre l'épidémie.

74 décès officiels

La Corée du Nord a enregistré près de 4,8 millions d'infections depuis la fin avril, avec seulement 74 décès, soit un taux de létalité officiel de 0,002%, selon KCNA.

Les hôpitaux du pays sont notoirement sous-équipés, avec peu d'unités de soins intensifs et aucun traitement ou vaccin contre le coronavirus n'est disponible, selon les experts.

La Corée du Sud voisine, qui dispose d'un système sanitaire performant et d'un fort taux de vaccination au sein de sa population, affiche par comparaison un taux de mortalité de 0,12%, selon les chiffres officiels.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Coronavirus

L’OFSP annonce 21'817 nouveaux cas de coronavirus en sept jours

Publié

le

En une semaine, le nombre de nouveaux cas de coronavirus a reculé de 6,6% (archives). (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a annoncé mardi 21'817 nouveaux cas de coronavirus en sept jours. On déplore 25 décès supplémentaires et 327 malades ont été hospitalisés.

Il y a sept jours, l'OFSP avait annoncé 23'348 cas sur le même laps de temps. Le même jour, il dénombrait 35 décès et 290 hospitalisations supplémentaires. En une semaine, le nombre de nouveaux cas a ainsi reculé de 6,6%. Les hospitalisations ont dans le même temps augmenté de 12,8%.

600 personnes se trouvent actuellement aux soins intensifs. Les patients Covid-19 occupent 6,30% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 75,10%.

Depuis le début de la pandémie, 3'994'386 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 22'428'503 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 13'559 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 57'014.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Coronavirus

Le Covid-19 a fait plus de 9300 morts en Suisse en 2020

Publié

le

La quasi-totalité des personnes décédées du Covid-19 en 2020 souffraient d'une maladie concomitante (image d'illustration). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le Covid-19 a tué 9305 personnes en Suisse en 2020, lors de la première année de la pandémie. 96,1% d'entre elles souffraient d'au moins une maladie concomitante, qui n'était toutefois pas la cause du décès, selon l'Office fédéral de la statistique (OFS).

La principale maladie non mortelle accompagnant une infection au coronavirus était une maladie de l'appareil cardio-respiratoire (68,9%), en particulier des infections cardiaques ou pulmonaires, précise l'OFS dans sa statistique provisoire des causes de décès pour 2020 publiée vendredi.

Par ailleurs, un quart des personnes décédées (22,4%) souffraient de démence, 13,5% de diabète sucré et 9,7% d'une tumeur maligne. L'OFS précise qu'il peut y avoir plusieurs maladies concomitantes par cas de Covid-19.

Plus des deux tiers des victimes (6544) ont succombé à la maladie durant la deuxième vague, en novembre et décembre. Durant le semi-confinement de mars-avril, l'OFS a dénombré 1890 décès dus au coronavirus. La pandémie a essentiellement frappé les plus de 65 ans.

Différence avec l'OFSP

Les chiffres de l'OFS montrent une grande différence avec ceux publiés par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Ce dernier avait fait état de 6907 décès. La divergence vient de bases de données différentes.

L'OFSP se base sur le système d'annonce des cabinets médicaux et publie ses données sous la pression du temps. Les statistiques des causes de décès de l'OFS se basent pour leur part sur les données des offices d'état-civil auxquels les médecins adressent les certificats de décès mentionnant les causes principales des décès et les maladies concomitantes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Coronavirus

L’OFSP annonce 23'348 nouveaux cas de coronavirus en sept jours

Publié

le

L’Office fédéral de la santé publique a annoncé mardi 23'348 nouveaux cas de coronavirus en sept jours. (archives) (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a annoncé mardi 23'348 nouveaux cas de coronavirus en sept jours. On déplore 35 décès supplémentaires et 290 malades ont été hospitalisés.

Il y a sept jours, l'OFSP avait annoncé 37'738 cas sur le même laps de temps. Le même jour, il dénombrait 30 décès et 421 hospitalisations supplémentaires. En une semaine, le nombre de nouveaux cas a ainsi reculé de 38,1%. Les hospitalisations ont dans le même temps baissé de 31,1%.

601 personnes se trouvent actuellement aux soins intensifs. Les patients Covid-19 occupent 6,10% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 76,20%.

Depuis le début de la pandémie, 3'972'610 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 22'364'779 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 13'534 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 56'671.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Bélier

De plus en plus réaliste dans vos entreprises, vous visez des objectifs concrets et vous vous donnez les moyens de les atteindre.

Les Sujets à la Une

X