Choisissez votre radio
Connect with us

Aménager son logement: un casse-tête pour les handicapés

Publicité

Genève

Aménager son logement: un casse-tête pour les handicapés

Appartements « aménageables » ou « aménagés »: la nuance serait de taille pour les personnes souffrant d’un handicap!

Lors de l’attribution d’un nouveau logement, les personnes handicapées se voient attribuer des locaux « aménageables ». Mais la problématique est que ces aménagements sont insuffisants. De nombreux détails sont à régler pour les rendre habitables, notamment pour les personnes en chaise roulante. Et peu de frais seraient pris en charge par l’assurance invalidité. Les explications de la directrice de Pro Infirmis Genève, Véronique Piatti Bretton :

Véronique Piatti Bretton Directrice de Pro Infirmis Genève

Les appartements du Carré vert, situé sur l’ancien site d’Artamis, pourtant construits par la Fondation pour le logement social, ne disposeraient que de l’aménagement minimum, soit une douche à l’italienne. Pourquoi ne pas en avoir fait davantage? La réponse du président de la Fondation de la Ville de Genève pour le logement social, Daniel Sormanni.

Daniel Sormanni Présidente de la fondation de la Ville de Genève pour le logement social

Selon la directrice de Pro Infirmis Genève, Véronique Piatti Bretton, des solutions existent.

Véronique Piatti Bretton Directrice de Pro Infirmis Genève

La situation devrait changer dans les prochains mois selon le président de la Daniel Sormanni:

Daniel Sormanni Président de la fondation de la Ville de Genève pour le logement social

Notez que Pro infirmis met à disposition des personnes handicapées un «architecte conseil» pour estimer les travaux à effectuer. Elle les aide aussi à trouver un éventuel financement auprès de fondations ou associations privées.

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Genève

Retrouvez LFM sur tous les supports

To Top