Rejoignez-nous

Virus COVID-19

Le nord de l'Italie placé en quarantaine

Publié

,

le

Le nord de l'Italie a été placé en quarantaine ce dimanche. (© AP Photo/Antonio Calanni)

Mesure sans précédent en Europe, plus de quinze millions d'habitants du nord de l'Italie ont été placés en quarantaine dimanche pour endiguer l'épidémie de coronavirus qui s'y propage. Elle touche plus de 100'000 personnes dans le monde entier.

Les entrées et sorties d'une vaste zone dans le nord de l'Italie, allant de Milan, capitale économique du pays, à Venise, haut lieu du tourisme mondial, sont désormais étroitement limitées, selon un décret publié sur le site du gouvernement.

Cette mesure drastique, prise dans le pays d'Europe le plus durement touché par l'épidémie, s'apparente à celle mise en place dans la province chinoise du Hubei d'où l'épidémie est partie en décembre (56 millions d'habitants en quarantaine).

Dans la région de Lombardie et dans quatorze provinces italiennes, toutes les manifestations culturelles, sportives ou religieuses sont interdites, et les discothèques, pubs, écoles de danse et autres lieux similaires devront également fermer leurs portes jusqu'au 3 avril, selon le décret.

Signe de la gravité de la situation, les musées, théâtres, cinémas et autres salles de spectacles doivent également fermer dans tout le pays.

Premier mort en Amérique latine

La propagation accélérée du virus est jugée "très préoccupante" par l'Organisation mondiale de la santé (OMS): au total, 94 pays sont désormais touchés par le Covid-19, qui a fait plus de 3500 morts à travers le globe.

L'Amérique latine déplore son premier décès, un homme de 64 ans, mort à Buenos Aires en Argentine. L'île de Malte et le Paraguay ont annoncé une première contamination. L'archipel des Maldives a détecté ses deux premiers cas parmi le personnel d'un hôtel de luxe sur une île à 150 km de la capitale Malé, et la Bulgarie a elle aussi recensé deux premiers cas.

En Italie, plus 1247 cas ont été répertoriés au cours des dernières 24 heures ainsi que 36 nouveaux décès, portant le nombre de morts à 233. Le gouvernement italien a décidé l'envoi de 20.000 personnes en renfort dans ses hôpitaux, ce qui permettra de porter de 5.000 à 7.500 le nombre de lits en soins intensifs.

Etat d'urgence

Cinquième pays le plus touché, la France compte seize morts et 949 cas. La Chine a annoncé 27 nouveaux décès dimanche, portant le bilan total à 3097 morts dans le pays.

Avec plus de 7000 cas, la Corée du Sud est le pays le plus touché en dehors de Chine. Suit l'Iran, où 21 nouveaux décès et 1076 infections au cours des dernières 24 heures ont été recensés, portant le total à 145 morts et 5823 cas de contamination.

Aux Etats-Unis, le virus a été détecté sur 21 personnes à bord du Grand Princess, un navire de croisière maintenu au large de la Californie après la découverte de symptômes chez plusieurs de ses 3533 passagers et membres d'équipage, selon le vice-président américain Mike Pence.

Deux personnes sont par ailleurs mortes du coronavirus en Floride, les premières victimes américaines en dehors de la côte Ouest. Sur la côte Est, l'état de New York a décrété l'état d'urgence, pour accélérer la lutte contre la maladie.

En Chine, l'effondrement d'un hôtel réquisitionné comme lieu de quarantaine contre le coronavirus dans l'est du pays a fait au moins quatre morts, selon les autorités.

Les inquiétudes sur l'impact économique de l'épidémie en Chine, où l'activité reste en grande partie paralysée, ont été aiguisées samedi par l'annonce d'un effondrement de 17,2% sur un an des exportations du pays en janvier et en février.

De quoi attiser les préoccupations sur la croissance mondiale, dont le géant asiatique est un moteur crucial.

Evénements annulés

Reflet de l'inquiétude des autorités, événements sportifs et rassemblements continuent d'être annulés ou reportés: le marathon de Barcelone prévu le 15 mars se tiendra finalement 25 octobre. La Hongrie a annulé la célébration de la fête nationale le 15 mars à Budapest.

Au Canada, les mondiaux féminins de hockey sur glace, qui devaient se dérouler du 31 mars au 10 avril, ont été annulés. En Arabie saoudite a contrario, Ryad a décidé de rouvrir l'esplanade entourant la Kaaba, lieu le plus saint de l'islam situé au coeur de la Grande mosquée de La Mecque.

Par ailleurs, treize pays ont fermé leurs établissements scolaires: 300 millions d'élèves dans le monde sont privés d'école pour plusieurs semaines.

Nombre de pays prennent des mesures d'interdiction de territoire ou de quarantaine pour des voyageurs provenant de pays touchés. Au moins 36 pays ont déjà imposé une interdiction totale d'entrée aux personnes arrivant de Corée du Sud, selon Séoul, et 22 autres ont pris des mesures de quarantaine.

La Russie a également fermé ses frontières aux voyageurs venant d'Iran. De son côté, la Corée du Nord a mis fin à la quarantaine imposée à plus de 3600 personnes, a annoncé dimanche un média officiel.

A Bethléem, principale ville touristique dans les Territoires palestiniens, les autorités ont empêché l'entrée et la sortie de touristes après la découverte de seize cas de coronavirus en Cisjordanie, où l'état d'urgence sanitaire a été déclaré.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

La Suisse compte 367 nouveaux cas de coronavirus en 72 heures

Publié

le

Plus de 700'000 cas de coronavirus ont été confirmés en laboratoire depuis février 2020. (ARCHIVES - ©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La Suisse compte lundi 367 cas supplémentaires de coronavirus en 72 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore quatre décès supplémentaires et 11 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 72 heures, les résultats de 55'909 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 0,66%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 3520, soit 40,72 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 0,53. Les patients Covid-19 occupent 7,90% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 69,40%.

Au total 6'433'922 doses de vaccin ont été administrées et 2'497'599 personnes ont déjà reçu deux doses. La Suisse a reçu jusqu'à présent 6'761'775 doses de vaccins.

Quant aux variants du coronavirus, 18'100 cas ont été attribués au variant Alpha (B.1.1.7), 249 au variant Beta (B.1.351), 21 au variant Gamma (P.1) et 17 au variant Delta (B.1.617.2).

Depuis le début de la pandémie, 701'994 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 8'140'729 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 10'328 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 29'041.

Le pays dénombre par ailleurs 2440 personnes en isolement et 4474 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 2456 autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

Continuer la lecture

Suisse

Les Suisses ont consommé moins d'énergie en raison de la pandémie

Publié

le

La consommation d'énergie en Suisse a diminué en 2020 en raison de la pandémie du coronavirus. Le transport de personnes, comme l'aviation, a chuté. (PHOTO PRETEXTE - ©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

La consommation finale d’énergie en Suisse a diminué de 10,6% en 2020 par rapport à l'année précédente. La pandémie de coronavirus et des conditions météorologiques plus clémentes ont joué un rôle dans cette diminution selon l'Office fédéral de l'énergie (OFEN).

Les Suisses ont consommé l'année passée 747'400 térajoules (TJ) d'énergie, indique lundi l'OFEN dans un communiqué. Les deux phases de semi-confinement ont particulièrement réduit la consommation d'énergie.

"Diminution historique"

Dans le domaine des carburants fossiles, les effets de la pandémie sur la consommation d’énergie ont été les plus visibles. La consommation d’essence et de diesel a reculé de 8,1%. La vente de carburants d’aviation s’est effondrée de 62,2%, relève l'OFEN. Dans l’ensemble, la consommation de carburant a baissé de 23,0% par rapport à 2019, ce qui équivaut à "une diminution historique". Les carburants fossiles représentent environ un tiers de la consommation d’énergie finale totale.

Divers indicateurs de la consommation d'énergie ont été touchés dans une mesure exceptionnelle durant le semi-confinement, explique l'OFEN. C'est le cas de l'aviation, du trafic routier, de la production industrielle et du produit intérieur brut. Tous ont diminué, ajoute l'OFEN. Les conditions météorologiques plus chaudes que l’année précédente ont aussi contribué à la diminution de la consommation totale d’énergie.

Météo clémente

Les degrés-jours de chauffage, un autre indicateur-clé, a diminué de 4,4% en 2020. La consommation d’huile de chauffage extra-légère a baissé de 10,4% et celle de gaz naturel de 2,0% par rapport à l’année précédente. La consommation d’électricité a elle aussi diminué (-2,6%) tout comme la consommation d’énergies renouvelables, comme le bois-énergie (-3,5%) ou encore de la chaleur produite à distance (-2,2%). Seules exceptions: la consommation de chaleur solaire et l'exploitation de chaleur ambiante a augmenté de 0,8% et 3,6%.

Continuer la lecture

Virus COVID-19

La Suisse compte 173 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures

Publié

le

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 26'573 tests ont été transmis, selon l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 0,65% (Image prétexte © KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

La Suisse compte vendredi 173 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore deux décès supplémentaires et 25 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 26'573 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 0,65%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 4140, soit 47,89 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 0,64. Les patients Covid-19 occupent 8,40% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 68,70%.

En raison de l'amélioration de la situation épidémiologique liée au coronavirus, la Suisse ne sera plus considérée comme un pays à risque pour son voisin allemand à partir de dimanche, a annoncé vendredi l'Institut Robert Koch. La Suisse avait été ajoutée à la liste du gouvernement allemand des zones à risques en octobre dernier.

Vaccinations

Du 10 juin au 16 juin, 623'008 doses de vaccin contre la Covid-19 ont été administrées en Suisse, selon les données publiées vendredi sur le site de l'OFSP. En moyenne, 89'001 vaccinations ont été effectuées par jour. Comparé à la semaine précédente, le rythme des injections a ralenti de 5%.

Au total, 6'433'922 vaccinations ont été réalisées jusqu'à mercredi. Jusqu'ici, 2'497'599 personnes ont été vaccinées complètement. Cela signifie que 28,9% de la population a déjà obtenu deux doses de vaccin. 1'438'724 personnes n'ont reçu que la première piqûre.

Quelque 230'303 doses de vaccin ont été livrées aux cantons, mais n'ont pas encore été employées. Par ailleurs, 97'550 doses sont stockées par la Confédération. La Suisse a reçu jusqu'à présent 6'761'775 doses de vaccins. Des certificats ont déjà été émis pour 1'290'392 personnes vaccinées.

Variants

Quant aux variants du coronavirus, 18'081 cas ont été attribués au variant Alpha (B.1.1.7), 249 au variant Beta (B.1.351), 21 au variant Gamma (P.1) et 15 au variant Delta (B.1.617.2).

Depuis le début de la pandémie, 701'627 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 8'084'820 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 10'324 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 29'030.

Le pays dénombre par ailleurs 2412 personnes en isolement et 4480 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 2433 autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

Continuer la lecture

Virus COVID-19

Loi Covid-19 une nouvelle fois adaptée, aides prolongées

Publié

le

Les clubs sportifs professionnels et semi-professionnels pourront encore être aidés au-delà de la saison 2020/2021 (Archives © KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

Les indépendants et les clubs sportifs pourront bénéficier d'aides financières au-delà de l'été. La dernière divergence dans la loi Covid-19 est en voie d'être réglée. Le Conseil des Etats a renoncé à un statut d'exception pour les porteurs d'un certificat Covid.

Jusqu'au bout, les élus ont bataillé sur la question des exemptions dont devraient bénéficier les porteurs d'un certificat sanitaires. Le Conseil des Etats a insisté pour permettre aux vaccinés, guéris et testés négatifs d'être exemptés de restrictions d'accès d'abord pour les établissements et manifestations puis seulement pour les foires. Le National préférait lui s'en remettre au Conseil fédéral.

Finalement, la conférence de conciliation a opté pour ne pas donner de privilèges aux titulaires d'un certificat Covid. Le Conseil des Etats a suivi jeudi sans opposition. Le conseil peut vivre avec cette solution, a indiqué pour la commission Hannes Germmann (UDC/SH). Le National doit encore se prononcer.

Pour rappel, les jeunes UDC ont annoncé le lancement d'un nouveau référendum contre la loi Covid-19 adoptée en mars, notamment sur la question du certificat. Selon eux, ce document divise la population et crée une société à deux vitesses.

Mesures pas contestées

La mini-adaptation de la loi est ainsi quasiment sous toit. Les dispositions proposées par le Conseil fédéral n'étaient pas contestées. Les parlementaires tous partis confondus étaient d'accord pour que certains dispositifs d'aide ne disparaissent pas brusquement, notamment pour des domaines qui seraient encore restreints dans leurs activités par des mesures anti-Covid.

Les allocations pour perte de gain (APG) seront prolongées jusqu'au 31 décembre 2021. Jusqu'à présent, un tiers des 3,1 milliards prévus ont été utilisés. Une demande de crédit supplémentaire n'est pas prévue. Les APG versées dans le cadre du Covid étaient limitées à l'origine jusqu'à la fin juin.

Les Chambres ont également supprimé le plafond de 115 millions de francs pour les contributions à fonds perdu aux clubs sportifs professionnels et semi-professionnels. Elles étaient jusqu'à présent calculées sur la base de la saison 2020/2021.

Allant au-delà de ce que demandait le Conseil fédéral, le Parlement a encore accepté de prolonger jusqu'au 31 décembre le calcul de l'indemnité en cas de réduction de l'horaire de travail pour les bas salaires. Cela permet aux revenus à plein temps de moins de 3470 francs de toucher une indemnité à 100%.

Pas d'exception pour la culture

Les Chambres ont encore décidé de prolonger les facilités pour la tenue des assemblées générales de sociétés par voie électronique. Les dispositions valent jusqu'à l'entrée en vigueur de la modification du droit de la société anonyme, vraisemblablement en 2023.

Dans un premier temps, les députés avaient décidé de prolonger les mesures dans le domaine de la culture jusqu'au 30 avril 2022 afin d'aider ce secteur à sortir de la crise. Mais les sénateurs n'ont pas voulu d'un traitement particulier. Un avis auquel s'est finalement rallié le National dans la dernière ligne droite.

Le ministre des finances Ueli Maurer a assuré que le Conseil fédéral avait commandé un rapport d'ici au 9 septembre pour évaluer les besoins encore ouverts de tous les secteurs. Il sera toujours possible de prolonger les soutiens en temps opportun.

Retour à la normalité

Enfin, le Parlement a complété la loi Covid-19 par un article qui précise les conditions de sortie de la crise. Les restrictions de capacité dans les établissements, entreprises et manifestations devront être levées dès que toute la population adulte souhaitant être vaccinée l'aura été. Selon la majorité, il fallait envoyer un signal au Conseil fédéral pour le retour à la normalité.

Continuer la lecture

Lausanne

Les règles pour le port du masque en extérieur assouplies par la Ville

Publié

le

Le Municipal Pierre-Antoine Hildbrand, devant une zone de marché où le port du masque reste obligatoire. (ARCHIVES - ©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Lausanne assouplit ses règles pour le port du masque en extérieur. Au vu de l’amélioration constante de la situation épidémiologique, la Municipalité a décidé de redéfinir les zones à forte affluence et revu les points chauds où le couvre-face reste de circonstance.

Alors concrètement, en extérieur, le port du masque est toujours obligatoire dans les zones de marché, les mercredi et samedi, entre 06h00 et 15h00. Mais aussi à la place de la Gare et dans les files d’attente des magasins situées dans les zones piétonnes.

Partout ailleurs à Lausanne, en extérieur, le masque pourra être enlevé.

Ecoutez le Municipal lausannois en charge de la sécurité publique et de l’économie, Pierre-Antoine Hildbrand :

Pierre-Antoine Hildbrand
Municipal lausannois
Pierre-Antoine HildbrandMunicipal lausannois

Même si le port du masque n’est plus obligatoire partout en extérieur à Lausanne, la Ville rappelle qu’il convient de respecter la distance de 1.50 mètres entre les personnes.

L'économie reprend des couleurs

Cette mesure d'assouplissement du port du masque à Lausanne, validée par le canton, intervient à quelques jours des vacances d’été et alors que l’économie lausannoise reprend gentiment, mais sûrement, vie. Restaurants, bars ou encore salles de sport retrouvent leurs clients, en nombre.

Des signes encourageants selon le Municipal lausannois en charge de l’économie Pierre-Antoine Hildbrand. Même s’il faut rester prudent :

Pierre-Antoine Hildbrand
Municipal lausannois
Pierre-Antoine HildbrandMunicipal lausannois

Notez que dès le 28 juin, le Conseil Fédéral envisage un cinquième assouplissement des mesures. Avec notamment la suppression de l’obligation de porter le masque à l’extérieur et la réouverture des discothèques aux personnes dotées d’un certificat COVID.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Taureau

Votre hiérarchie est abasourdie par votre persévérance professionnelle. Quelle classe : on ne peut plus se passer de vous !

Publicité

Les Sujets à la Une

X