Rejoignez-nous

Football

Football: au bout du suspense, Villarreal remporte l'Europa League

Publié

,

le

Le moment décisif: Rulli arrête le tir de De Gea et permet à Villarreal de décrocher la victoire. (©KEYSTONE/EPA/ADAM WARZAWA/POOL)

Villarreal a remporté l'Europa League en battant Manchester United 11-10 aux tirs au but à Gdansk. Le score était de 1-1 après le temps réglementaire et des prolongations stériles.

La séance décisive a été incroyable. Tous les joueurs ont marqué et il a fallu que les gardiens tirent aussi. Rulli n'a laissé aucune chance à De Gea, avant que ce dernier n'échoue face à son vis-à-vis.

Villarreal a ouvert le score à la 29e par Gerard Moreno, à la réception d'un coup franc de Parejo. Décevants en première mi-temps, les Red Devils ont haussé le rythme ensuite et ont logiquement égalisé grâce à l'inévitable Cavani (55e). Malgré une grosse domination territoriale, les Mancuniens n'ont pas réussi à plier l'affaire face à un adversaire qui s'est contenté de défendre.

Sauf dans son dénouement inhabituel, cette finale n'a pas offert un grand spectacle, tant s'en faut. Les Espagnols n'ont rien montré ou presque à part une énorme débauche d'énergie et une solidarité - terme de circonstance à Gdansk - défensive et collective impressionnante. Manchester United, avec ses individualités supérieures, a eu le ballon la majorité du temps, mais a peiné à bouger l'arrière-garde du "sous-marin jaune".

Les prolongations, comme trop souvent, n'ont rien apporté. Fatiguées, les deux équipes n'ont pas voulu prendre de risques superflus, attendant la loterie des tirs au but.

Villarreal a ainsi gagné le premier trophée européen de son histoire. En prime, le club a reçu un billet pour la prochaine Ligue des champions. Quant à son entraîneur Unai Emery, il a signé sa quatrième victoire dans cette compétition après son triplé à la tête du FC Séville. Jamais personne n'a fait mieux en C3. Emery a aussi pris une revanche après ses passages mitigés sur le banc du Paris Saint-Germain, puis d'Arsenal.

Pour Manchester United, cet échec, car c'en est un gros, fait mal. Le manager Ole-Gunnar Solskjaer, qui n'a encore rien gagné depuis qu'il dirige le club, ne va pas voir son crédit être renforcé.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

YB une classe au-dessus du LS

Publié

le

La mine basse des joueurs vaudois après la correction reçue de la part d'YB à la Tuilière (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Young Boys a infligé une correction au Lausanne-Sport lors du premier match de la 7e journée de Super League. Le champion s'est imposé 6-1 à la Tuilière.

Que se passe-t-il quand un club champion en titre, tombeur de Manchester United en Ligue des champions, rencontre une formation qui n'a pas gagné un match cette saison et qui a péniblement éliminé Bulle en 16es de finale de la Coupe de Suisse? Eh bien le fort donne une leçon au faible.

Les Bernois ont passé un début de soirée extrêmement plaisant en montrant aux Vaudois tout ce qui leur manquait pour être une vraie force dans ce championnat.

Bons sur le terrain, bons au pressing, bons dans leurs passes, à l'aise techniquement, les joueurs de David Wagner ont fait la loi dans la capitale olympique. Et comme en face les hommes de Borenovic doutent, la sanction s'est matérialisée tout d'abord par deux buts en première mi-temps (27e et 31e). Trop naïfs, les Lausannois n'ont jamais osé regarder YB dans les yeux.

De retour des vestiaires, Fassnacht a enfoncé le clou, puis Siebatcheu a enfilé le 4e à la 62e. Totalement désorganisés, les Vaudois ont encore encaissé deux buts (85e et 88e).

Du côté bleu et blanc, il a fallu attendre la 80e (!) minute pour voir Lausanne tester les réflexes de von Ballmoos. C'est Ouattara qui a expédié une belle frappe du gauche. Rebelote quelques instants plus tard, mais le portier d'YB a encore pu dévier l'envoi. La seule minuscule lueur est finalement venue sur corner et le but de l'honneur signé Amdouni, mais cela reste pauvre pour une formation qui reste collée au fond de la classe avec trois petits points.

Dans l'autre match de la soirée, Bâle est allé chercher un précieux succès 2-0 à St-Gall. L'homme du match fut une fois encore Cabral. Le Brésilien a signé les deux réussites des Rhénans. Il compte dix buts en sept matches de championnat sur les 19 inscrits par les Rotblau...

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Samuel Eto'o candidat à la présidence de la fédération

Publié

le

Samuel Eto'o est prêt à postuler à la présidence de la fédération camerounaise. (© KEYSTONE/AP/DMITRY LOVETSKY)

L'ex-international camerounais Samuel Eto'o, 40ans, a annoncé sa candidature à la présidence de la fédération camerounaise de football (Fecafoot).

"J'ai le plaisir et l'honneur de vous annoncer ma candidature à la présidence de la Fédération camerounaise de football", a écrit sur son compte Twitter l'ex-attaquant star de Barcelone passé aussi par l'Inter Milan, Chelsea et le Real Madrid entre autres.

"Après mûre réflexion, j'ai pris cette liberté par amour du Cameroun et par passion pour notre football", a expliqué Eto'o, ajoutant: "il est temps de lancer le chantier de la reconstruction de notre football".

L'annonce de la candidature du jeune retraité du football intervient alors que la Fecafoot est en crise depuis plusieurs mois.

L'actuel président, Seidou Mbombo Njoya, avait été élu en 2018, mais son élection, contestée par plusieurs acteurs de football camerounais, avait été annulée à la mi-janvier par le Tribunal arbitral du sport (TAS).

Malgré tout, il est resté en poste avec pour mission de travailler à l'organisation de nouvelles élections.

Ce maintien en poste a été mal accueilli par une frange d'acteurs sportifs qui avaient alors décidé de nommer un autre président à la tête de la Fecafoot. Celui-ci n'a pas cependant bénéficié du soutien des autorités, de la Confédération africaine de football (CAF) et de la FIFA.

En 2018, Samuel Eto'o avait soutenu la candidature de M. Mbombo Njoya mais il exprime aujourd'hui sa "déception". Les promesses faites il y a trois ans par l'actuel président "me paraissaient digne d'intérêt pour l'avenir de notre pays", s'est-il justifié. "A l'heure du bilan, je n'ai pas de regrets même si les fruits n'ont pas tenu la promesse des fleurs", a-t-il constaté.

L'élection du nouveau président est prévue en décembre.

Le Cameroun accueillera du 9 janvier au 7 février 2022 la phase finale de la Coupe d'Afrique des Nations.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

L'Inter Milan renverse une belle Fiorentina

Publié

le

L'intériste Denzel Dumfries se débarrasse élégamment de Cristiano Biraghi. (© KEYSTONE/AP/Alfredo Falcone)

L'Inter Milan, champion longtemps asphyxié par une belle Fiorentina, a renversé en seconde période une situation compromise pour s'imposer (3-1) à Florence et reprendre provisoirement la tête.

Bousculés et logiquement menés à la pause, sur un but de Riccardo Sottil (23e), les Nerazzurri ont fait basculer le match en trois minutes en début de seconde période grâce à Matteo Darmian (52e) et Edin Dzeko (55e).

Face à une Viola fatiguée et réduite à dix après l'exclusion, pour protestation, de Nico Gonzalez (78e), le champion en titre a assis avec autorité son succès grâce à Ivan Perisic (87e).

L'Inter (13 pts), avec ce quatrième succès en cinq matches, reprend provisoirement la tête du classement à Naples (12 points, un match en moins).

Dans l'autre rencontre de la soirée, l'Atalanta Bergame sans Freuler, remplaçant, s'est imposée à domicile devant Sassuolo (2-1).

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

La Hongrie sanctionnée d'un match à huis clos et d'une amende

Publié

le

L'Anglais Raheem Sterling avait été insulté par le public du stade de Budapest. (© KEYSTONE/AP/Laszlo Balogh)

La Fifa a sanctionné la Fédération hongroise de football (MLSZ) d'un match à huis clos et d'une amende, en raison "du comportement raciste de bon nombre de ses supporters" contre des joueurs anglais.

Lors de la victoire des "Three Lions" (4-0) face à la Hongrie début septembre à Budapest en match de qualification pour le Mondial 2022, des médias britanniques avaient fait état de chants racistes, notamment de cris de singe, visant le milieu de terrain Jude Bellingham et l'attaquant Raheem Sterling.

La commission de discipline de la Fifa, qui a ouvert une enquête le 3 septembre, a imposé à la MLSZ une amende de 200'000 francs suisses ainsi qu'une rencontre à domicile à huis clos. S'ils récidivent, les Hongrois risquent un deuxième match sans spectacteurs, avec "un sursis de deux ans".

La justice interne de l'instance a pris en compte "la gravité des incidents constatés", ajoutant aux "paroles et actes racistes" le "jet d'objets", l'utilisation d'engins pyrotechniques et le "blocage d'escaliers", a-t-elle énuméré dans un communiqué.

Invitée à sévir par le gouvernement britannique après la rencontre, la Fifa dit condamner "toute forme de racisme et de violence, ainsi que toute autre forme de discrimination ou d'abus", promettant une "tolérance zéro face aux comportements déplorables qui touchent le football".

En juillet déjà, la MLSZ avait été sanctionnée de trois matches à huis clos (dont un avec sursis), cette fois par l'UEFA, pour le "comportement discriminatoire de ses supporters" lors des trois matches disputés par sa sélection à l'Euro.

Des cris racistes à l'encontre de joueurs noirs de l'équipe de France avaient notamment été lancés depuis la tribune où se trouvaient les ultras hongrois à Budapest, le 19 juin. L'UEFA avait également enquêté sur des banderoles ou pancartes homophobes brandies par des supporters durant les autres rencontres du premier tour contre le Portugal et l'Allemagne.

Note:

Complété

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Lewandowski reçoit le Soulier d'or et remercie son épouse

Publié

le

Robert Lewandowski annonce qu'il n'est pas repu. Il veut encore marquer de nombreux buts. (© KEYSTONE/EPA/Alejandro Garcia)

L'attaquant du Bayern Munich Robert Lewandowski a reçu mardi le Soulier d'or qui récompense depuis 1968 le meilleur buteur des championnats européens.

Il en a profité pour remercier son épouse, qui est aussi son "coach de motivation" personnel.

Ce trophée couronne la saison époustouflante du canonnier polonais de 33 ans, qui a battu en 2020/21 un très vieux record, celui du nombre de buts marqués par un joueur en une saison en Bundesliga: avec 41 unités (en 29 matches effectivement disputés), il a dépassé Gerd Müller, qui le détenait depuis 49 ans avec 40 buts inscrits au cours de la saison 1971/72.

Cette saison, le meilleur joueur Fifa 2020 a déjà marqué sept fois en cinq journées.

"Je dois remercier mon épouse, elle est un grand soutien pour moi et une motivation, lorsque les choses vont un peu moins bien", a-t-il dit lors de la cérémonie organisée dans le musée du Bayern, à l'Allianz Arena de Munich.

Ancienne internationale polonaise de karaté, Anna Lewandowska est également nutritionniste et prend soin de l'alimentation de son champion de mari. "Je suis très fière de lui", a-t-il répondu aux compliments de son époux, "il est extraordinaire comme personne, comme athlète, comme partenaire, comme ami et comme mari".

Loué par ses dirigeants pour son professionnalisme et son esprit d'équipe, comparé à James Bond ("agent 009") par le président du Bayern Herbert Hainer, Lewandowski a assuré qu'il ne comptait pas s'arrêter en si bon chemin: "Ce n'est pas encore fini, nous avons encore faim de titres", a-t-il dit en évoquant son envie de remporter une deuxième fois la Ligue des champions, après celle de 2020.

Le Polonais n'est que le deuxième joueur de Bundesliga à remporter le prestigieux Soulier d'or, après Gerd Müller (1970 et 1972). Lionel Messi (6 fois), Cristiano Ronaldo (4), et les désormais légendaires Eusebio, Marco van Basten ou Ronaldo le Brésilien comptent aussi parmi les lauréats.

Pour l'attribution du trophée, un facteur favorisant les grands championnats a été introduit depuis 1997. Chaque but marqué dans les cinq plus grands championnats au classement UEFA (Angleterre, Espagne, Italie, Allemagne, France) vaut deux points. Ceux réussis dans les championnats entre la 6e et la 22e place valent 1,5 point, et un seul point dans les autres championnats.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Balance

Regardez-y à deux fois avant de vous embarquer dans des opérations financières inconnues… Le domaine spéculatif cache bien des embûches !

Les Sujets à la Une

X