Rejoignez-nous

Sport

Football: la Suisse contrainte au nul

Publié

,

le

Fabian Schär a inscrit le 1-0 mais les hommes de Petkovic ont été rejoints sur la fin (©KEYSTONE/EPA KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

L'équipe de Suisse, dans un très mauvais soir, n'a pu prétendre à mieux qu'à un match nul 1-1 en Irlande, dans les éliminatoires de l'Euro 2020.

Un résultat qui ne change pas fondamentalement la donne dans ce groupe D, mais qui sanctionne une fois de plus un craquage helvétique en fin de partie.

Que la copie rendue par cette Suisse dont on espérait qu'elle se sublime fut pâle, dans cet Aviva Stadium qui a lutté comme il put contre l'ennui! Manquant de vitesse - surtout dans la zone 3 - et de justesse technique - dans toutes les zones possibles et imaginables -, la sélection de Vladimir Petkovic est demeurée bien en deçà de son potentiel.

Le Mister endosse probablement une grande responsabilité dans l'affaire. Car ses joueurs n'ont jamais semblé trouver leurs marques ni être à l'aise dans un système - le 3-4-2-1 - qu'ils connaissent pourtant bien. Mais un système peut-être mal adapté à la situation et à l'adversaire.

Car face à cette pauvre Irlande n'évoluant qu'à une pointe, les centraux helvétiques étaient régulièrement en sureffectif tandis que l'axe Zakaria - Xhaka, à plat, se faisait souvent prendre dans le dos par Jeff Hendrick, habile à se placer dans l'intervalle. Et, ainsi, à l'origine de la majeure partie des coups de chaud qu'a subis Yann Sommer.

Embolo à la rue

Un milieu de terrain avec une pointe basse aurait ainsi été plus rassurant défensivement et aurait au moins permis à Granit Xhaka d'agir comme le chef d'orchestre qu'il doit être. Mais qu'il n'a pas été jeudi.

Ajoutez à cela des latéraux Kevin Mbabu (surtout) et Ricardo Rodriguez imprécis dans leurs derniers gestes ainsi qu'un Haris Seferovic trop discret et vous comprendrez aisément pourquoi le match a été si mauvais. La palme revient toutefois à Breel Embolo, incapable d'opérer le bon choix (ou de l'appliquer techniquement) malgré plusieurs situations qui l'avaient vu faire la différence physiquement. On notera, par exemple, un manque d'agressivité dans la surface adverse à la 7e, quelques instants après ne pas avoir pris un tir, une percée mal négociée à la 53e ou encore une glissade à la 62e. Beaucoup pour un seul homme...

Dans cet embourbement collectif - mais pourquoi Petkovic a-t-il attendu la 86e pour effectuer un changement? -, deux joueurs s'en sont un peu mieux sortis que les autres: Remo Freuler, plus haut que d'habitude sans que cela n'altère son intelligence de jeu, et Fabian Schär, qui a à plusieurs reprises traversé les lignes et tenté de créer des déséquilibres. Ce qui a fini par payer, à la 73e, au teme d'une action où les transmissions (à une touche) ont enfin été correctes. Schär, sur passe... d'Embolo, a ainsi ôté un sacré poids des épaules de son sélectionneur et de ses coéqupiers.

Gibraltar fessé par le Danemark

Du moins l'espérait-il car, comme contre le Danemark en mars et le Portugal en juin, la Suisse a une nouvelle fois craqué dans les ultimes minutes, à la 85e. Sur une tête de McGoldrick, vainqueur de son duel aérien face à un Akanji hors du coup à Dublin.

Il s'agira de montrer un tout autre visage dimanche à Sion face à un Gibraltar qui a explosé 6-0 sous les assauts du Danemark. Des Danois qui sont revenus à trois points des Irlandais, avec trois points d'avance sur la Suisse, laquelle compte deux matches de retard sur les Boys in Green et un sur les Scandinaves. Mais il faut retenir que, dans le match à trois qui caractérise ce groupe D, aucun des trois rivaux n'a pour l'heure pris le pas sur un autre (que des nuls 1-1).

Continuer la lecture
1 commentaire

1 commentaire

  1. Notification automatique: Football: Switzerland forced to draw | En24 Switzerland

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Wendy Holdener se pare d'argent lors du combiné

Publié

le

Wendy Holdener est allée chercher la médaille d'argent du combiné des Mondiaux (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Wendy Holdener a décroché l'argent du combiné des Mondiaux à Méribel. La Schwytzoise n'a été devancée que par l'Italienne Federica Brignone.

La première épreuve des Mondiaux a souri à l'équipe de Suisse puisque Wendy Holdener est allée chercher du métal. Pas l'or espéré, mais l'argent à 1''62 de Federica Brignone.

15e après le Super-G, la double championne du monde de la discipline (2017 et 2019) a réussi la meilleure manche de slalom. Insuffisant pour revenir sur la Valdôtaine, mais suffisant pour passer devant l'Autrichienne Ricarda Haaser. Elle empoche sa quatrième médaille aux Championnats du monde.

Grosse déception en revanche pour Michelle Gisin. La double championne olympique a perdu deux secondes en slalom sur Federica Brignone! Elle termine au 6e rang à 3''43.

Titrée à 33 ans, Federica Brignone mérite amplement cette médaille d'or. Vainqueure de cinq combinés en Coupe du monde, dont quatre à Crans-Montana, la Transalpine n'avait jusqu'ici remporté que le bronze olympique dans cette discipline. Elle ajoute une deuxième médaille mondiale à sa collection après l'argent obtenu en géant en...2011 à Garmisch

Sixième de la manche initiale à 0''96, Mikaela Shiffrin était en passe d'aller chercher l'or. Mais la tenante du titre, emportée par sa fougue, est sortie à quelques portes de l'arrivée. La femme aux 85 succès en Coupe du monde a-t-elle été rattrapée par les démons de Pékin? Car on se souvient que lors des derniers JO, l'Américaine était passée complètement à côté de ce grand rendez-vous.

A noter que plusieurs femmes ont utilisé la manche de vitesse comme un entraînement, puisque la FIS l'autorise. Ainsi Lara Gut-Behrami a pu par exemple se tester en prenant la 2e place du Super-G à 0''71 de Brignone.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Bellier rejoint Hüsler dans le tableau principal

Publié

le

Antoine Bellier s'est hissé dans le tableau principal (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Antoine Bellier (ATP 190) a décroché de haute lutte son ticket pour le tableau final à Montpellier.

Le Genevois a effacé trois balles de match face au Russe Ivan Ghakov (ATP 250) avant de s'imposer 3-6 7-6 (12/10) 6-4 au 2e tour des qualifications.

C'est la troisième fois que le gaucher de 26 ans parvient à sortir des qualifications dans un tournoi ATP. Il y était parvenu pour la première fois en juin 2022 sur l'herbe de Majorque, se hissant jusqu'en demi-finales après avoir écarté deux balles de match au dernier tour des qualifications.

Antoine Bellier, qui avait passé un tour l'automne dernier à Stockholm pour sa deuxième apparition sur le circuit principal, s'est retrouvé à un point de la défaite face à Ivan Ghakov dans le tie-break du deuxième set. Il fut ainsi mené 5/6, 7/8 puis 9/10.

Auteur de 17 aces dans cette partie, Bellier a fait plus facilement la différence dans la troisième manche. Il a signé son premier break dans ce match - sur sa septième opportunité - pour mener 2-1 et a conservé cet avantage jusqu'au bout.

Le Genevois rejoint dans le tableau principal le no 1 helvétique Marc-Andrea Hüsler (ATP 49). Celui-ci doit affronter au 1er tour l'espoir français Luca van Assche (ATP 145), âgé de 18 ans et au bénéfice d'une invitation. S'il s'impose, le Zurichois défiera Holger Rune (ATP 9) en 8e de finale.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Tobias Stephan arrêtera en fin de saison

Publié

le

Tobias Stephan arrêtera sa carrière en fin de saison (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

Tobias Stephan mettra fin à sa carrière à l'issue de la saison 2022/23, annonce le Lausanne HC dans un communiqué.

Le gardien, qui a fêté ses 39 ans le 21 janvier, évolue depuis l'été 2019 à Malley. Il avait auparavant défendu les couleurs de Kloten, Genève-Servette et Zoug en National League.

"Je me suis toujours dit que le jour où je ne serais plus au top dans un des trois domaines que sont la forme physique, la forme mentale et la performance sportive, alors le moment serait venu d’arrêter", souligne dans ce communiqué le Zurichois, qui avait tenté sa chance en Amérique du Nord entre 2006 et 2009 (11 matches disputés en NHL avec Dallas).

"Mon corps ne me permet plus d’être à 100% au service de mon équipe. Ma décision est donc logique et réaliste, même si j’éprouve toujours autant de plaisir à venir à l’entraînement", poursuit l'ancien international, qui a participé à trois Jeux olympiques et à cinq championnats du monde sous le maillot de l'équipe de Suisse (70 sélections au total).

Vainqueur de la Coupe de Suisse en 2019 avec Zoug, Tobias Stephan n'a jamais été sacré en championnat: il a perdu les trois finales qu'il a disputées, en 2010 avec Genève-Servette puis en 2017 et en 2019 avec Zoug, à chaque fois face à Berne. Il n'a disputé que sept matches de National League dans ce championnat 2022/23 en raison d'une blessure au bas du corps.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Combiné dames: Brignone mène, Gisin et Holdener trop tendres

Publié

le

Michelle Gisin seulement 14e du Super-G du combiné des Mondiaux (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Michelle Gisin et Wendy Holdener devront sortir une manche de slalom de feu pour espérer une médaille lors du combiné des Mondiaux à Méribel. Elles sont à plus d'1''50 de Federica Brignone.

14e et 15e, à respectivement 1''58 et 1''66, les deux atouts suisses ont manqué d'agressivité dans le Super-G. La double championne olympique a d'ailleurs reconnu au micro de la RTS avoir pris trop de marge et avoir été trop "gentille". Même si les deux Suissesses n'allaient pas calculer, elles devront prendre énormément de risque lors du slalom.

En tête on retrouve Federica Brignone qui a parfaitement su négocier tous les pièges de cette première course. La Valdôtaine, plus hésitante en slalom, devra attaquer comme une folle car Mikaela Shiffrin pointe au 6e rang à 0''96.

En plus de ces deux femmes, les Suissesses devront aussi garder à l'oeil la performance de Franziska Gritsch, excellente 7e du Super-G à 1''07. L'Autrichienne de bientôt 26 ans compte quatre top 10 en slalom cet hiver.

A noter que plusieurs femmes ont utilisé cette manche de vitesse comme un entraînement, puisque la FIS l'autorise. Ainsi Lara Gut-Behrami, 2e à 0''71 de Brignone, a pu prendre contact avec la piste et les conditions de neige. Sofia Goggia s'est pour sa part montrée plus attentiste en prenant la 20e place à 1''92.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Capricorne

Plusieurs proches vont se mettre à l’écoute de vos précieux conseils et, ensuite, chacun va pouvoir appliquer cette initiation !

Les Sujets à la Une

X