Rejoignez-nous

Sport

Football: Lausanne perd mais revient de Berne la tête haute

Publié

,

le

Grejohn Kyei n'a marqué qu'un but contre Saint-Gall. Le sort s'est élevé contre lui. (©KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Lausanne-Sport a connu une deuxième défaite en trois jours sur le terrain de Young Boys. Mais les Vaudois ont montré un autre visage que dimanche, en ne perdant que 1-0 en Super League mercredi.

Giorgio Contini avait fait le ménage, après le 4-2 (et 4-0 à la pause) de dimanche. Trois jours plus tard, le Lausanne-Sport a dû remettre ça, contre le même adversaire et au même endroit. Mais sans Mory Diaw, Nikola Boranijasevic (sur le banc), Stjepan Kukuruzovic et Per Egil Flo (ménagés). Grand chambardement donc, avec Thomas Castella qui gardait pour la première fois de la saison les cages vaudoises ou Jonathan Bolingi, aligné quelques jours à peine après son arrivée au LS, ainsi qu'une flopée de jeunes.

Mais à Young Boys plus qu'à Lausanne, les remplaçants sont des titulaires en puissance. A l'image de Jordan Siebatcheu, qui sait toujours saisir les opportunités de remplacer Jean-Pierre Nsame. Aligné devant avec Meshack Elia, le Français a ouvert le score dès la 16e minute, sur un centre au sol de Miralem Sulejmani.

Tôt dans le match donc. De quoi craindre une redite de dimanche? Peut-être, sauf que cette fois, les Vaudois ont mieux réagi, et sans doute qu'YB était moins étouffant. Mais le LS a eu ses occasions, amenée notamment par un Hicham Mahou très remuant, et une envie d'exister sur une pelouse qui l'a vu disparaître trois jours plus tôt.

C'est à l'honneur des Lausannois, qui ont au moins montré une certaine âme, alors qu'ils recevront Servette dans le derby lémanique samedi. Mais cela n'a pas suffi pour faire mieux comptablement que dimanche, avec cette défaite 1-0.

Servette prend un point contre Saint-Gall

Les Servettiens, justement, ont vécu un match animé à La Praille. Servette pouvait passer devant Saint-Gall au classement, il restera derrière. Mais cette lutte pour la 5e place continue à tourner à l'avantage des Brodeurs, qui ont pris un point (2-2).

Reste que cette rencontre à rattraper de la 15e journée aurait pu tourner d'un côté comme de l'autre. Aux hommes de Peter Zeidler le début de match, qu'ils ont totalement animé. Jérémy Guillemenot a buté après trois minutes sur Jérémy Frick, mais Basil Stillhart n'a pas tardé avant de tromper le portier genevois (7e). Saint-Gall pressait et passait logiquement devant.

Mais Servette a une nouvelle fois fait preuve de sa capacité de réaction. Sans s'agiter, les Grenat ont égalisé par Grejohn Kyei, lequel inscrivait son 7e but de la saison suite à un magnifique centre de Miroslav Stevanovic (20e). L'attaquant français a ensuite couru après sa huitième réalisation durant dix minutes. Mais le sort s'est acharné contre lui.

Kyei aurait en effet très bien pu marquer le 2-1 trois minutes plus tard, mais comme à Lucerne la semaine dernière, son penalty a été repoussé par le gardien adverse, Lawrence Ati Zigi en l'occurrence. Et à la 27e, Kyei a été encore une fois bien proche de doubler la mise, mais son essai a tapé le poteau saint-gallois avant de flirter avec la ligne de but, sans jamais la franchir complètement.

Au retour des vestiaires, Saint-Gall a remis de la pression. Et cela a une nouvelle fois payé, grâce à Guillemenot. Le joueur formé au SFC a profité de deux mauvais dégagements de Gaël Clichy et Anthony Sauthier pour tromper Frick d'une superbe frappe enroulée. Mais au coeur d'une deuxième période encore très ouverte, c'est finalement grâce à un but contre-son-camp de Betim Fazliji sur un corner de Théo Valls que Servette a pris un point toujours important.

L'autre rencontre de ce début de soirée s'est également achevée sur un match nul. Lugano a pris un point sous (et sur) la neige lucernoise. Olivier Custodio avait transformé un penalty à la 25e, avant que Dejan Sorgic n'égalise en seconde période (53e).

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Une option décisive pour les Warriors

Publié

le

Mission accomplie pour Andrew Wiggins et Golden State. (© KEYSTONE/AP/Scott Strazzante)

Golden State a fait un pas sans doute décisif vers une nouvelle finale de NBA. Les Warriors se sont imposés 109-100 à Dallas pour mener 3-0 désormais dans cette série.

Porté par le duo formé par Stephe Curry (31 points) et Andrew Wiggins (27 points), Golden State a gagné le match qu'il fallait gagner pour tuer le suspense dans cette finale de la Conférence Est. On rappellera que jamais une équipe dans toute l'histoire de la NBA n'a gagné une série après avoir été menée 3-0.

Les Warriors comptaient un avantage d'un point à la pause (48-47) avant de forcer la décision dans un troisième quarter remporté 30-21. Malgré les 40 points de Luka Doncic, les Mavericks ont été impuissants devant le formidable collectif de Golden State.

L'acte IV se jouera mardi à Dallas.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Nino Niederreiter: un but pour rien

Publié

le

Nino Niederreiter (derrière la cage) : buteur au Madison Square Garden. (© KEYSTONE/AP/Adam Hunger)

Malgré une réussite de Nino Niederreiter, Carolina ne gagne toujours pas à l'extérieur lors des play-off. Carolina s'est inclinés 3-1 devant les Rangers dans un Madison Square Garden incandescent.

El Nino et ses coéquipiers gardent toutefois la main dans cette demi-finale de la Conféfence Est. Ils mènent 2-1 dans la série avant l'acte IV mardi toujours à New York et ils possèdent toujours l'avantage de la glace.

Dimanche, Nino Niederreiter a inscrit un quatrième but dans ces séries finales pour réduire le score à 2-1. Seulement, le Grison fut le seul à battre le portier Igor Shesterkin, qui a réussi 43 arrêts. A l'issue de la partie, Nino Niederreiter regrettait le manque de réalisme de son équipe dans le jeu de puissance. Depuis le début de la série, les Hurricanes accusent un terrible 0 sur 7 à cinq contre quatre. "Il faut trouver le moyen d'exploiter pleinement ces situations", souligne Nino Niederreiter.

Toujours à l'Est, le double tenant du titre Tampa Bay mène désormais 3-0 face à Florida, la meilleure équipe de la saison régulière, après son succès 5-1 dans l'acte III.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Chicago battu par le Champion en titre

Publié

le

Xherdan Shaqiri: ce n'est pas vraiment l'Amérique. (© KEYSTONE/AP/REBECCA BLACKWELL)

Une défaite de plus pour Xherdan Shaqiri et Chicago. Le Fire s'est incliné 1-0 devant le New York City, le tenant du titre, pour un neuvième match de rang sans victoire.

La "lanterne rouge" de la Conférence Est s'est inclinée sur un penalty accordé par la VAR à la 23e et transformé par le Brésilien Heber. Dominé très largement dans cette partie disputée dans le stade de baseball des New York Mets et suivie par 18'823 spectateurs, Chicago, à l'image de son capitaine Xherdan Shaqiri, fut bien trop timoré pour espérer un meilleur sort.

Le Fire se déplacera samedi à Toronto pour une rencontre qui opposera les deux cancres de la Conférence Est.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

L'incroyable retour de Justin Thomas

Publié

le

Justin Thomas : un deuxième US PGA à son palmarès. (© KEYSTONE/EPA/TANNEN MAURY)

A Tulsa dans l'Oklahoma, Justin Thomas a remporté l'US PGA pour la deuxième fois de sa carrière. L'Américain aura dû attendre cinq ans pour signer le doublé.

A 29 ans, Justin Thomas a été sacré après avoir pris le meilleur sur son compatriote Will Zalatoris au meilleur de trois trous du play-off. Le 9e mondial, qui s'adjuge son 15e titre sur le circuit nord-américain, a mis fin à 14 mois de disette, sa précédente victoire datant de mars 2021 au Players Championship.

Il a fait la différence au 2e trou du play-off, sur le par 4 du no 17. Son drive a atterri directement sur le green, quand celui de Zalatoris s'arrêtait en dehors, près du bunker. Ce dernier s'est tout de même approché suffisamment pour viser un birdie. Objectif manqué, au contraire de Thomas qui prenait là un grand ascendant psychologique. Il ne l'a pas lâché sur le no 18, assurant le par, sans que son rival ne fasse mieux que lui.

Son dimanche aura été de rêve, car s'il était le mieux placé des favoris pour triompher, il accusait pas moins de sept coups de retard au tee. Ce faisant il a égalé un record: celui du plus grand come-back de l'histoire dans un dernier tour, jusqu'alors détenu par le seul John Mahaffey, vainqueur de ce même US PGA en 1978.

Sa détermination, son golf délicieux, son expérience, ont récompensé "JT", qui peut aussi remercier Guillermo "Mito" Pereira. Le quasi-inconnu chilien, qui disputait seulement son deuxième tournoi Majeur, était en tête depuis le 3e tour. Il a tenu la distance, malgré les rapprochés de ses concurrents, jusqu'à craquer au pire moment.

Il pourra regretter d'avoir frôlé le birdie au no 17, qui l'aurait probablement assuré d'une victoire, son putt s'arrêtant au bord du trou, bloqué par on ne sait quoi, sinon peut-être des pattes de fourmis invisibles. Des fourmis, il en a en revanche eu dans les mains, quand son drive a envoyé la balle dans la rivière, sur le chemin du dernier trou. Au final, il a concédé un double-bogey et vu ses rêves de sacre Majeur historique s'effondrer brutalement.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Carlos Alcaraz: une entrée en lice réussie

Publié

le

Carlos Alcaraz: le regard déjà tourné vers une demi-finale royale... (© KEYSTONE/AP/Christophe Ena)

Carlos Alcaraz n'a pas failli. Le prodige de Murcie a réussi son entrée en lice à Paris. Il s'est imposé 6-4 6-2 6-0 devant Juan Ignacio Londero (ATP 141).

Face au lucky loser argentin, Carlos Alcaraz a pris son temps avant de donner sa pleine mesure et de livrer un véritable cavalier seul après le gain du premier set. Appelé à affronter Rafael Nadal ou Novak Djokovic en demi-finale, Carlos Alcaraz aura droit à un derby espagnol au deuxième tour face au gaucher Albert Ramos-Vinolas (ATP 42).

Titré à Rio de Janeiro, à Miami, à Barcelone et à Madrid, Carlos Alcaraz a fait l'impasse sur le Masters 1000 de Rome avant ce rendez-vous suprême de Roland-Garros.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Vierge

On va vous annonce, ce matin au travail que vous allez devoir mettre les bouchées doubles… Ça risque de ne pas vraiment vous plaire !

Les Sujets à la Une

X