Rejoignez-nous

Sport

Ski alpin : l'or pour Lara Gut-Behrami en super-G, Suter 2e

Publié

,

le

Lara Gut-Behrami a cueilli son 1er titre dans un grand rendez-vous (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Les Mondiaux de Cortina ont démarré de manière idéale pour la Suisse.

Lara Gut-Behrami a décroché son premier titre dans un grand rendez-vous en devançant Corinne Suter en super-G. Le bronze revient à Mikaela Shiffrin, qui se serait imposée sans une grosse faute sur le bas du parcours.

La 30e tentative fut donc la bonne pour Lara Gut-Behrami, qui prend part à ses neuvièmes joutes internationales (sept Mondiaux, deux JO). L'or s'était toujours refusé à elle sur ses 29 premières courses, alors même qu'elle avait commencé sa moisson aux Mondiaux de Val d'Isère 2009 (argent en descente et en combiné), à 17 ans.

La pression était pourtant extrême sur les épaules de la bombe de Comano, victorieuse des quatre précédents super-G de Coupe du monde. Mais elle n'a pas failli sur un tracé très tournant où il s'agissait avant tout de laisser aller ses skis sans commettre d'erreur, devançant de 0''34 Corinne Suter.

La Tessinoise glane ainsi sa septième médaille dans un grand championnat. Elle s'était jusque-là contentée à trois reprises de l'argent (également en super-G aux Mondiaux 2013) et à trois reprises du bronze (descente aux Mondiaux 2015, super-G aux Mondiaux 2017 et descente aux JO 2014).

Cet or devrait d'ailleurs quelque peu effacer ses immenses déceptions. Comme celles vécues à Sotchi en 2014, où elle avait terminé à 0''10 des championnes olympiques de descente Dominique Gisin et Tina Maze, ou aux JO 2018 de Pyeongchang, où elle avait manqué pour un centième le bronze du super-G.

Corinne Suter a terminé 2e du super-G, offrant un doublé à la Suisse (© KEYSTONE/EPA/ANDREA SOLERO)

Comme à Crans-Montana

En bronze deux ans plus tôt à Are, Corinne Suter décroche quant à elle sa deuxième médaille mondiale consécutive dans la discipline. La Schwytzoise, détentrice du Globe de cristal de super-G, fait ainsi le plein de confiance avant une descente dans laquelle elle aura une médaille d'argent à "défendre".

La Suisse, qui place également Michelle Gisin au 8e rang et Priska Nufer au 13e, n'aurait cependant pas été à pareille fête si Mikaela Shiffrin n'avait pas commis une grosse faute sur le bas du parcours. Impressionnante jusque-là, l'Américaine était plus rapide que Lara Gut-Behrami pour 0''36 au dernier intermédiaire.

La championne du monde 2019 de la discipline échoue à 0''47 de la Tessinoise, première Suissesse sacrée en super-G depuis 1987. La Suisse avait d'ailleurs également signé un doublé pour le premier super-G de l'histoire des Mondiaux à Crans-Montana, où Maria Walliser avait devancé Michaela Figini.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Brunner/Hüberli en demi-finales, Bentele/Vergé-Dépré éliminées

Publié

le

Tanja Hüberli (à droite) et Nina Brunner sont en demi-finales des Européens de Munich (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

Nina Brunner/Tanja Hüberli disputeront vendredi soir les demi-finales des Européens de Munich. Menia Bentele/Anouk Vergé-Dépré ont en revanche connu l'élimination en quarts.

Tenantes du titre continental, Nina Brunner/Tanja Hüberli se sont imposées 21-12 21-15 face à la paire allemande Chantal Laboureur/Sarah Schulz. La Schwytzoise et la Zougoise ont survolé les débats, même si elles furent menées 2-5 en début de match. Elles ont notamment marqué six points consécutifs dans le set initial.

Nina Brunner et Tanja Hüberli ont ainsi "vengé" le troisième duo féminin suisse en lice à Munich, Esmée Böbner/Zoé Vergé-Dépré, qui avait subi la loi de Laboureur/Schulz jeudi soir en 8es de finale. Elles affronteront les Espagnoles Daniela Alvarez Mendoza/Tania Moreno Matveeva vendredi dès 19h en demi-finales.

Menia Bentele et Anouk Vergé-Dépré ont quant à elles vu leurs rêves de médailles s'envoler vendredi matin. La Bâloise (20 ans) et la Bernoise (30 ans) se sont inclinées 22-20 19-21 15-11 face aux Néerlandaises Katja Stam/Raïsa Schoon en quarts.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Lore Hoffmann et le 4x400 m dames en finale à Munich

Publié

le

Lore Hoffmann disputera samedi la finale des Européens de Munich (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

Lore Hoffmann disputera la finale du 800 m des Européens de Munich samedi à 20h15.

La Valaisanne de 26 ans s'est qualifiée au temps, pour huit centièmes. Le relais féminin du 4x400 m fait également partie des huit finalistes.

Cinquième de la deuxième demi-finale, Lore Hoffmann a couru les deux tours de piste en 2'01''12 pour décrocher le deuxième ticket de "lucky loser". Elle efface ainsi les cruelles déceptions des JO de Tokyo et des récents Mondiaux de Eugene, où elle avait à chaque fois terminé 9e en manquant la finale pour quelques centièmes.

Finaliste à Eugene, le relais féminin du 4x400 m a maîtrisé son sujet. Silke Lemmens, Julia Niederberger, Annina Fahr et Sarah King ont couru en 3'26''83 pour se qualifier à la place. Sixième de ce 1er tour, le quatuor s'est montré plus rapide qu'en finale des Mondiaux où Yasmin Giger était alignée en dernière relayeuse.

Le relais masculin du 4x400 m, composé de Lionel Spitz, Charles Devantay, Filippo Moggi et Ricky Petrucciani, n'a par ailleurs pas fini sa demi-finale. Dernier relayeur, le vice-champion d'Europe du 400 m a abandonné après avoir ressenti des douleurs derrière la cuisse gauche, alors qu'il était largué en 8e position.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

4x100 m: Pas de finale pour les Suissesses

Publié

le

Ajla Del Ponte et ses partenaires du 4x100 m ont connu une nouvelle désillusion vendredi à Munich (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Nouvelle désillusion pour le relais féminin suisse du 4x100 m, qui est éliminé dès les séries aux Européens de Munich.

Une dernière transmission complètement manquée entre Salomé Kora et Melissa Gutschmidt a causé la perte du quatuor helvétique, 9e des demi-finales en 43''93.

Comme en finale des Mondiaux de Eugene, où Géraldine Frey, Mujinga Kambundji, Salomé Kora et Ajla Del Ponte avaient terminé à un décevant 7e rang, les espoirs se sont envolés avec un dernier passage de témoin raté. La "rookie" Melissa Gutschmidt est partie trop vite, et a même failli faire chuter Salomé Kora.

"La déception est immense", ont concédé Géraldine Frey et Salomé Kora au micro de SRF. "On sait que tout est possible dans un relais. Et vraiment beaucoup de choses se sont produites cette année", a pour sa part lâché Ajla Del Ponte. "Il faut aller de l'avant, mais c'est dur à encaisser", a poursuivi la Tessinoise.

Le relais masculin du 4x100 m disputera en revanche la finale dimanche à 21h12. Pascal Mancini, Bradley Lestrade, Felix Svensson et Daniel Löhrer - lequel a été aligné à la place de William Reais - se sont qualifiés à la place. Troisièmes de la 1re série, ils ont signé le 8e temps, en 39''03.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Martina Hingis et son mari Harald Leemann se séparent

Publié

le

Martina Hingis et Harald Leemann avec leur fille Lia au Ladies Open Lausanne de 2019 (archives). (© Keystone/SALVATORE DI NOLFI)

L'ancienne joueuse de tennis Martina Hingis (41 ans) et son mari Harald Leemann (42 ans) se sont séparés. La Saint-Galloise a quitté l'appartement qu'ils partageaient à Zoug, a indiqué le journal alémanique Schweizer Illustrierte.

"Nous ne pouvons plus sauver notre mariage", a déclaré l'ancienne joueuse dans l'édition de vendredi du magazine. Elle a acheté un appartement à Schindellegi (SZ) près de sa mère et grand-mère ainsi que de sa fille de trois ans, Lia.

Les deux ex continueraient à partager la responsabilité de leur fille, née moins d'un an après leur mariage en 2018. Harald Leemann n'a pas souhaité s'exprimer sur cette séparation, indique le journal.

Ce dernier était le médecin de l'équipe de Suisse de Fed Cup. L'idylle a débuté aux Jeux de Rio en 2016 où Martina Hingis avait cueilli l'argent en double aux côtés de Timea Bacsinszky.

Il s'agissait du deuxième mariage de la Saint-Galloise. Elle s'était mariée une première fois avec le Français Thibault Hutin en 2010 avant de se séparer en 2013.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Le bronze pour Annik Kälin sur l'heptathlon

Publié

le

Annik Kälin a décroché la 4e médaille suisse dans ces Européens (© KEYSTONE/AP/Martin Meissner)

Annik Kälin s'est parée de bronze dans l'heptathlon des Européens de Munich, deux jours après que Simon Ehammer a conquis l'argent sur le décathlon.

La Grisonne de 22 ans offre ainsi une quatrième médaille à la délégation suisse, après quatre jours de compétition. Le record d'Amsterdam 2016 (cinq podiums) pourrait bien tomber.

Prometteuse 6e des récents Mondiaux de Eugene, Annik Kälin a même battu son record national établi en Oregon (6464 points). Les 6515 points accumulés mercredi et jeudi lui ont permis de se classer au 3e rang, derrière l'intouchable Belge Nafissatou Thiam (6628 points) et la Polonaise Adrianna Sulek (6532).

Le forfait de la vice-championne olympique et du monde Anouk Vetter jeudi avant le javelot a certainement servi les desseins d'Annik Kälin, qui pointait au 5e rang au terme de la première journée. Mais la médaillée de bronze des Européens M20 de 2019 a surtout maîtrisé son sujet, notamment sur le 800 m.

Un saut décisif à 6m73

Annik Kälin avait ainsi idéalement lancé son heptathlon en remportant le 100 m haies en 13''23. Elle a aussi brillé sur 200 m (2e en 24''14) et, surtout, à la longueur où elle a bondi à 6m73 (1re place) pour devenir la deuxième performeuse suisse de l'histoire dans la discipline derrière Irene Pusterla (6m84).

Cette performance lui a d'ailleurs permis d'égaler le meilleur saut jamais réalisé par la légendaire Meta Antenen. Celle-ci était justement jusqu'ici la seule Suissesse à être montée sur un podium continental dans un concours multiple (argent du pentathlon en 1969).

Un record personnel pour conclure

Deuxième avant le 800 m avec une marge de 44 points sur Adrianna Sulek et de 107 points sur Noor Vidts (4e provisoire), Annik Kälin n'a rien pu faire face à la Polonaise. Mais elle a résisté aux assauts de la Belge, battant de près de quatre secondes son record personnel sur 800 m pour conquérir le bronze.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X