Rejoignez-nous

Football

Football: les grands clubs dynamitent le foot européen

Publié

,

le

Manchester United est l'un des douze clubs européens qui se sont unis pour former une compétition concurrente. (©KEYSTONE/EPA/MARTIN RICKETT/ POOL).

Le football européen est proche de l'implosion. Douze grands clubs ont lancé lundi leur "Super League", une compétition privée vouée à supplanter la Ligue des champions. L'UEFA a promis de répliquer.

C'est un séisme sans précédent en près de 70 ans de compétitions européennes: après des décennies à agiter le spectre d'un schisme, les cadors du continent ont fini par franchir le pas avec à leur tête le Real Madrid, le FC Barcelone, Liverpool ou Manchester United, tous multiples vainqueurs de la C1 et marques d'envergure planétaire.

Ebranlé par la pandémie de Covid-19, le sport roi en Europe voit son avenir s'inscrire en pointillé, de même que l'actuel système pyramidal de redistribution des ressources télévisuelles entre la C1, compétition phare, et les championnats nationaux. Les clubs rebelles prétendent, semble-t-il, instaurer un controversé système de ligue quasi fermée comparable aux championnats nord-américains de basket (NBA) ou de football américain (NFL), une perspective "désapprouvée" lundi par la FIFA.

"Douze des clubs européens les plus importants annoncent avoir conclu un accord pour la création d'une nouvelle compétition, 'The Super League', gouvernée par ses clubs fondateurs. AC Milan, Arsenal, Atlético Madrid, Chelsea FC, FC Barcelone, Inter Milan, Juventus, Liverpool, Manchester City, Manchester United, Real Madrid et Tottenham se sont unis en tant que clubs fondateurs", peut-on lire dans un communiqué transmis à l'AFP et également diffusé par les sites internet de plusieurs clubs concernés.

"La saison inaugurale (...) démarrera aussitôt que possible", poursuit le texte, sans fixer de calendrier précis.

"Ressources supplémentaires"

Selon une source ayant connaissance des tractations, Bayern Munich et Paris SG ont été approchés. Mais les deux finalistes de la dernière Ligue des champions n'ont pas donné suite, ce qui a conduit l'UEFA à remercier publiquement "les clubs allemands et français" pour leur loyalisme.

La nouvelle compétition, expliquent ses promoteurs, est vouée à "générer des ressources supplémentaires pour toute la pyramide du football". "En contrepartie de leur engagement, les clubs fondateurs recevront un versement en une fois de l'ordre de 3,5 milliards d'euros (3,8 milliards de francs) destinés uniquement à des investissements en infrastructures et compenser l'impact de la crise du Covid-19", poursuivent les organisateurs, qui promettent aussi une "Super League" féminine.

Si ce chiffre est confirmé, il suppose des revenus bien supérieurs à ceux obtenus par l'UEFA pour l'ensemble de ses compétitions de clubs (Ligue des champions, Ligue Europa et Supercoupe d'Europe), qui avaient généré 3,2 milliards d'euros (3,5 milliards de francs) de recettes TV en 2018-2019, avant une pandémie qui a fortement plombé le marché européen des droits sportifs.

Selon ses promoteurs, la "Super League" fonctionnerait sous la forme d'une saison régulière opposant 20 clubs, quinze d'entre eux ("les clubs fondateurs", les 12 cités et trois supplémentaires restant à déterminer) étant qualifiés d'office chaque année et les cinq autres choisis "à travers un système basé sur leur performance de la saison précédente".

Au terme de cette première phase débutant au mois d'août, des play-offs seraient organisés jusqu'en mai pour décerner le trophée. Les matches se tiendraient en principe en milieu de semaine, entrant en concurrence directe avec les cases réservées pour la Ligue des champions, mais pas avec les championnats nationaux traditionnellement organisés le week-end.

Menace d'exclusion

Reste à savoir quelles réponses l'UEFA, vent debout, et la FIFA, moins en pointe sur le sujet, apporteront à cette tentative de sécession, comparable à celle qu'a connu le basketball européen, entre Euroligue et Ligue des champions (FIBA).

La FIFA "ne peut que désapprouver une Ligue européenne fermée et dissidente", a réagi la fédération internationale lundi, invitant toutes les parties à "un dialogue calme, constructif et équilibré" sur le sujet.

L'UEFA, dans un communiqué co-signé par plusieurs championnats nationaux, avait prévenu dès dimanche que tout club dissident serait exclu des compétitions nationales et internationales, et que leurs joueurs ne pourraient plus jouer en équipe nationale, par exemple à l'Euro ou à la Coupe du monde. Il faudra voir si cette menace est conforme au droit européen de la concurrence, ce qui laisse présager une éventuelle bataille juridique.

Le lancement de cette "Super League" intervient en tout cas alors que l'UEFA réunit lundi son comité exécutif (09h00) pour entériner une refonte de sa Ligue des champions à l'horizon 2024. Initialement, le Comité exécutif de l'instance dirigeante du football européen aurait dû entériner sans trop de heurts cette réforme, tout en finalisant la cartographie des villes hôtes de l'Euro cet été. Mais la fronde des grands clubs brouille les cartes.

En attendant, les prises de position anti-"Super League" se sont multipliées dimanche, parmi les représentants de supporters mais aussi chez les dirigeants politiques, de l'Elysée en France au Premier ministre Boris Johnson au Royaume-Uni. La présidence française a ainsi fustigé un projet "menaçant le principe de solidarité et le mérite sportif" et la ministre déléguée aux Sports Roxana Maracineanu a dénoncé un "club VIP de quelques puissants".

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Le Bayern reprend le pouvoir

Publié

le

La hargne de Sommer, qui a connu la victoire avec le Bayern à Wolfsburg (© KEYSTONE/EPA/HANNIBAL HANSCHKE)

Pas franchement convaincant depuis la reprise, le Bayern Munich a conservé la tête de la Bundesliga au terme de la 19e journée.

Sous pression après la victoire d'Union Berlin samedi, le "Rekordmeister" est allé s'imposer 4-2 sur la pelouse de Wolfsburg.

Toujours à la recherche d'un premier "clean sheet" en championnat sous le maillot bavarois, Yann Sommer a capitulé sur des réussites signées Kaminski (44e, 1-3) et Svanberg (81e, 2-4). Il a néanmoins fêté son premier succès en Bundesliga avec les Munichois, qui menaient 3-0 à la 19e grâce à un doublé de Coman.

Ce succès, qui intervient après trois nuls 1-1 en trois journées depuis la reprise, permet au Bayern de reprendre les commandes cédées la veille au soir à l'Union Berlin. Les Munichois ont un point d'avance sur l'équipe entraînée par Urs Fischer, qui a signé samedi face à Mayence (2-1) son quatrième succès consécutif.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Le FC Zurich s'impose face à un Sion inoffensif

Publié

le

Le Zurichois Nikola Katic récupère un ballon qui échappe au Sédunois Luca Zuffi. (© KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE)

Le FC Zurich poursuit sa remontée en Super League. Le champion en titre s'est imposé 1-0 sur la pelouse d'un FC Sion, une nouvelle fois, décevant. Les Zurichois se retrouvent à deux points de Sion.

Il n'y a pas eu de nouveau miracle pour les Valaisans. Revenus du Stade de Genève avec un point venu de nulle part, cette fois-ci, ils n'ont pu cacher leurs carences offensives face à un Zurich en verve avec un deuxième succès de suite.

Le niveau de la partie fut longtemps consternant. Avec un seul attaquant de pointe nominal - Ilyas Chouaref - les Sédunois ont connu toutes les peines à porter le danger devant la cage zurichoise lors de rares contre-attaques. Ce fut au contraire les Alémaniques qui se montrèrent le plus dangereux par l'intermédiaire du remuant Blerim Dzemaili, auteur de deux tirs retenus par Lindner avant de sortir sur blessure.

En deuxième période, les Valaisans se sont montrés un peu plus créatifs. Chouaref s'est lancé dans un solo impressionnant qu'il a très mal conclu. Le match basculait à la 58e minute sur une faute de main incontestable de Reto Ziegler. Le penalty n'avait rien de scandaleux, mais 3 minutes auparavant, la VAR n'avait pas retenu une main du Zurichois Marc Hornschuh qui avait, elle aussi, modifié la trajectoire du tir d'Itaitinga. Sous les sifflets, Jonathan Okita transformait son coup de pied de réparation pour l'ouverture du score (59e).

Le FC Sion demeure ainsi l'équipe la plus faible à domicile cette saison avec seulement huit points récoltés en dix matches. Fabio Celestini ne va pas manquer de travail au cours des prochaines semaines.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Le Barça prend le large

Publié

le

Vinicius et le Real ont été battus à Majorque dimanche (© KEYSTONE/AP/Francisco Ubilla)

Le Barça s'échappe en tête de la Liga après 20 journées. Les Catalans se sont imposés 3-0 face à Séville et possèdent huit longueurs d'avance sur le Real, battu 1-0 à Majorque.

Les Blaugrana ont dû attendre l'heure de jeu pour ouvrir le score par Jordi Alba. Puis à la 70e, c'est Gavi qui a doublé la mise. Et enfin neuf minutes plus tard, c'est Raphinha qui a salé l'addition. Les joueurs de Xavi ont fait preuve d'une belle cohésion pour faire la différence.

Modeste 10e du championnat, Majorque a lui forcé la décision face au Real sur un but contre son camp de Nacho Fernandez dès la 13e minute. Le défenseur madrilène a dévié de la tête un centre dans ses propres cages.

Privé de nombreux joueurs blessés dont Karim Benzema et Thibaut Courtois (touché à l'échauffement), le Real a pourtant bénéficié d'une opportunité en or d'égaliser. Mais Marco Asensio a manqué son penalty à la 59e.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Malgré sa grave blessure, Neuer veut continuer avec la sélection

Publié

le

Manuel Neuer entend revenir no 1 au Bayern et en sélection allemande. (© KEYSTONE/AP/Matthias Schrader)

Le capitaine de la sélection allemande Manuel Neuer veut continuer avec la Mannschaft, malgré sa grave blessure à la jambe droite qui va l'éloigner des terrains de très longs mois.

Il l'a expliqué dans un entretien accordé vendredi au site spécialisé The Athletic.

"Nous sommes en contact avec Hansi Flick (le sélectionneur de l'Allemagne, NDLR). Hansi part certainement du principe que je reviendrai et je ferai tout pour. Je suis sûr que j'en suis capable", a déclaré le gardien du Bayern Munich, pour sa première prise de parole depuis sa blessure.

Éliminé avec l'Allemagne dès le 1er tour de la Coupe du monde 2022 au Qatar, Manuel Neuer s'est gravement blessé lors d'une sortie à skis dans les Alpes bavaroises le 9 décembre, victime d'une fracture de la partie inférieure de la jambe droite, sur une chute à "10 ou 12 km/h".

Skieur "depuis plus de trente ans", il affirme ne jamais avoir pensé que sa carrière était terminée.

"Dès que l'on a su que l'on pouvait opérer, j'étais confiant, tout irait bien. Je connais un peu la médecine désormais. Je n'avance pas à tâtons. Ma jambe, le processus de guérison, la rééducation, le retour: je sais comment ça va fonctionner", a insisté Neuer.

Au printemps 2017, une fracture au pied gauche l'avait éloigné pendant près d'une saison des buts du Bayern, mais il était revenu à temps pour la Coupe du monde 2018, éliminé dès le 1er tour.

Pas écouter Schumacher

L'ancien gardien de but de l'Allemagne Harald "Toni" Schumacher a suggéré à Neuer d'arrêter la sélection et de se concentrer sur sa carrière en club.

"Chacun peut faire des recommandations. Le temps venu, je me regarderai dans un miroir et je me dirai la vérité en face, comme toujours. Si je ne suis pas performant, je libèrerai ma place. Mais ne vous attendez pas à ce que cela arrive", a lancé Neuer, 117 sélections avec l'Allemagne.

Le champion du monde 2014 et double vainqueur de la Ligue des champions (2013, 2020) espère revenir à l'été 2023 pour la préparation estivale de la saison 2023/24 du Bayern, et veut disputer l'Euro 2024 à domicile dans un peu moins d'un an et demi.

Il va toutefois se retrouver, à 37 ans, en concurrence tant en club face à Yann Sommer recruté au mercato hivernal, qu'en sélection face à Marc-André ter Stegen et Kevin Trapp.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Martinelli fidèle à Arsenal

Publié

le

Martinelli (à gauche) a signé un contrat longue durée avec Arsenal (© KEYSTONE/EPA/ADAM VAUGHAN)

L'attaquant international brésilien Gabriel Martinelli a prolongé vendredi son contrat avec Arsenal. Les deux parties sont liées pour quatre ans et demi de plus, selon la presse.

"Gabriel Martinelli a signé un nouveau contrat avec le club, s'engageant pour son avenir à long terme avec nous", écrivent les Gunners de Granit Xhaka, qui ont pris l'habitude de ne jamais spécifier la durée des contrats.

Le joueur de 21 ans, arrivé il y a trois ans et demi, s'est rapidement imposé sur le flanc gauche de l'attaque d'Arsenal, club avec lequel il a déjà disputé 111 matches. Membre de l'équipe brésilienne sacrée championne olympique à Tokyo en 2021, il a fait ses débuts en A l'année suivante et faisait partie du groupe auriverde au Mondial au Qatar.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Capricorne

Plusieurs proches vont se mettre à l’écoute de vos précieux conseils et, ensuite, chacun va pouvoir appliquer cette initiation !

Les Sujets à la Une

X