Rejoignez-nous

Football

Football : L'UEFA autorise 26 joueurs par sélection pour l'Euro

Publié

,

le

Vladimir Petkovic pourra élargir sa sélection en vue de l'Euro (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

Chaque équipe participant à l'Euro 2020 (11 juin - 11 juillet) pourra y emmener une sélection de 26 joueurs, et non de 23 comme auparavant. L'UEFA a annoncé ce changement mardi.

Cette modification a été décidée pour faire face aux risques de contamination au Covid-19 et de quarantaine. En revanche, seuls 23 joueurs devront figurer sur la feuille de match "pour chaque rencontre", a précisé l'instance européenne. Les sélectionneurs pourront ajuster cette liste au fil du tournoi grâce aux trois joueurs supplémentaires.

Les sélectionneurs ont jusqu'au 1er juin pour soumettre à l'UEFA leur liste des 26. Mais entre cette date et leur premier match, ils pourront librement remplacer un joueur en cas de "blessure ou de maladie sérieuse", attestées médicalement.

"Par souci de clarté, les joueurs qui ont été testés positifs au Covid-19" ou ceux qui ont été placés à l'isolement en tant que "cas contact" entrent dans la catégorie des "maladies sérieuses", a ajouté l'UEFA.

Par ailleurs, les gardiens pourront être remplacés avant chaque match "en cas d'incapacité physique, même si un ou deux gardiens de la liste sont encore disponibles", a décidé le comité exécutif. Réclamée par plusieurs sélectionneurs face au risque que la pandémie ne décime leur effectif, cet élargissement de la liste principale est inédit depuis que les équipes nationales sont passées de 22 à 23 joueurs, lors de la Coupe des confédérations 2001.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Mondial 2022: la Suisse dépassée et fessée par le Portugal

Publié

le

Soirée difficile pour Xherdan Shaqiri et les Suisses. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Le rêve est passé pour l'équipe de Suisse ! Comme en 1994, en 2006, en 2014 et en 2018, son parcours en Coupe du monde s'est arrêté au stade des huitièmes de finale.

Au Lusail Stadium, l'enceinte de la finale du 18 décembre, la Suisse s'est inclinée 6-1 devant le Portugal, qui affrontera le Maroc en quart de finale. Cette défaite est sans appel. Elle punit à la fois les choix tactiques malheureux de Murat Yakin et des défaillances individuelles que l'on n'attendait pas, notamment celles des défenseurs.

Murat Yakin et Fernando Santos avaient réussi deux superbes contre-pieds avant le coup d'envoi. Le sélectionneur suisse a, en effet, fait le choix de jouer avec une défense à trois. L'absence de Silvan Widmer, malade, a peut-être conduit au recours d'une telle option qui donnait à Edimilson Fernandes et à Ruben Vargas le rôle essentiel des pistons sur les côtés. Dans le camp adverse, la non-titularisation de Cristiano Ronaldo était, bien sûr, "la" mesure forte prise par Fernando Santos.

Un premier but presque venu de nulle part

A la 17e minute, le sélectionneur portugais pouvait respirer. Gonçalo Ramos, le remplaçant de CR7, échappait à un Fabian Schär un peu trop statique pour trouver la lucarne de Yann Sommer. Ce but tombait presque de nulle part dans la mesure où c'est une simple remise en touche sur Joao Felix qui a été le fil déclencheur d'une action à priori si anodine.

La situation devenait encore bien plus compliquée pour la Suisse avec le 2-0 de Pepe à la 33e. Le capitaine portugais marquait de la tête sur un corner botté par Bruno Fernandes. Incapable de s'opposer à Pepe, Schär et Manuel Akanji endossent leur part de responsabilité sur ce but qui plaçait la Suisse devant un véritable Everest. Par quelle magie une équipe qui n'était pas parvenue à inscrire le moindre but lors des quatre huitièmes de finale de Coupe du monde qu'elle avait disputés à ce jour pourrait revenir au score ?

Un triplé pour le remplaçant de CR7

A la reprise, Murat Yakin changeait son fusil d'épaule avec le retour au 4-3-3 avec Eray Cömert à la place de Schär en défense centrale. Le joueur de Valence n'a pas vraiment eu le loisir de prendre ses marques. Il accusait, en effet, un temps de retard sur Gonçalo Ramos à la 51e minute pour le 3-0. L'attaquant du Benfica avait coupé un centre de son latéral Diogo Dalot pour placer le ballon entre les jambes de Sommer. Il devait signer un triplé à la 67e minute pour s'affirmer comme le grand homme du match. A 21 ans, il peut croire à un magnifique destin.

A 3-0, Murat Yakin lançait Haris Seferovic et Denis Zakaria pour Remo Freuler et Djibril Sow. Les Suisses passaient alors en 4-4-2. Le souci fut que le 4-0 de Guerrero est tombé juste dans la foulée. Ce huitième de finale tournait au jeu de massacre. Le but de l'honneur d'Akanji à la 58e ne rendait pas la soirée moins pénible pour une équipe de Suisse dépassée le soir où elle aurait pu écrire la plus belle page de son histoire.

A la 73e minute, Cristiano Ronaldo faisait son apparition sur la pelouse sous les acclamations d'un public en délire. Il endossait le brassard porté par Pepe sans toutefois pouvoir inscrire un goal qui aurait pu le consoler de son nouveau statut, le sixième but étant l'oeuvre de Leao. L'avènement de Gonçalo Ramos le condamne désormais à un rôle de "Super Sub" qui doit heurter son égo.

Une vérité qui fait mal

Seize mois après son exploit contre la France à l'Euro, la Suisse est restée très loin du compte. Pénalisée sans doute par ce choix de débuter en 3-5-2, l'équipe a trop vite renoncé. Elle n'était plus habitée par cette foi qui lui avait permis de déjouer tous les pronostics face aux Champions du monde à Bucarest.

Les Suisses entendaient en premier lieu ne pas nourrir de regrets à l'issue de leur parcours. Ce huitième de finale à sens unique ne peut pas en susciter de véritables. Il relève cependant une vérité qui fait mal. Dans une Coupe du monde, l'échéance suprême, la Suisse n'est toujours pas conviée à la table des grandes équipes.

Continuer la lecture

Football

Mondial au Qatar : Portugal-Suisse (liveblog)

Publié

le

La Suisse affronte le Portugal ce soir à 20h. © FIFA WM 2018, WM2018

Continuer la lecture

Football

Mbappé absent de l'entraînement des Bleus

Publié

le

Kylian Mbappé a été beaucoup sollicité dimanche contre la Pologne. (© KEYSTONE/EPA/Friedemann Vogel)

L'attaquant de l'équipe de France Kylian Mbappé n'a pas pris part à l'entraînement collectif, mardi soir à Doha, à quatre jours du quart de finale du Mondial contre l'Angleterre samedi.

L'attaquant a privilégié un travail de récupération, a constaté un journaliste de l'AFP.

Mbappé a participé dimanche à l'intégralité du huitième de finale gagné 3-1 contre la Pologne, soit environ 100 minutes de jeu, lors duquel il a réussi un doublé.

Le champion du monde de 23 ans "travaille en salle de récupération", a fait savoir l'encadrement des Bleus.

Lundi, les joueurs de l'équipe de France ont bénéficié d'une journée complète de repos. Ils affrontent l'Angleterre samedi (20h00) à Al-Khor.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Manchester United voudrait Yann Sommer dès cet hiver

Publié

le

Yann Sommer dans le viseur de Manchester United (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Selon les informations de "Bild", Yann Sommer est sur le point de quitter Mönchengladbach pour Manchester United.

Selon le journal allemand, le club anglais souhaite engager dès cet hiver le gardien de but de l'équipe de Suisse, lié au club de Bundesliga jusqu'à l'été 2023.

A Manchester, le joueur de 33 ans devrait succéder à l'Espagnol David de Gea, dont le contrat expire à la fin de la saison et qui ne sera pas prolongé, selon les informations.

Le manager de Gladbach, Roland Virkus, a annoncé une décision rapide après la Coupe du monde. Mais il n'y a pas (encore) d'offre concrète de Manchester.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / dpa

Continuer la lecture

Football

La FFF a porté réclamation contre le score de Tunisie-France

Publié

le

Antoine Griezmann avait bien cru avoir égalisé pour la France à la 98e minute contre la Tunisie. (© KEYSTONE/AP/Christophe Ena)

La Fédération française de football (FFF) a officiellement déposé jeudi une réclamation auprès de la FIFA pour faire changer le score de Tunisie-France (1-0) au Mondial, a-t-elle confirmée à l'AFP.

Le but égalisateur d'Antoine Griezmann avait été annulé après le coup de sifflet final.

L'équipe de France, battue mercredi par les Tunisiens au stade Education City de Doha, avait émis des doutes quant à l'utilisation de l'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR) pour annuler un but de Griezmann à la 98e minute.

Dans sa réclamation à la FIFA, la France relève que la VAR a été utilisée "après la reprise du jeu et après la fin du match", ce qui est contraire au protocole d'utilisation de cette technologie, selon l'explication d'une source fédérale.

Sollicitée par l'AFP mercredi soir et jeudi, la FIFA n'a pas réagi à cette situation rocambolesque. Une hypothétique modification du résultat final ne changerait rien au classement du groupe D: la Tunisie est éliminée dans les deux cas de figure et la France affronterait dans tous les cas la Pologne dimanche (16h00) en huitièmes de finale.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Taureau

Vous adorez vos amis mais vous pourriez prendre un peu de distance histoire de profiter d'un nouvel amour.

Les Sujets à la Une

X