Rejoignez-nous

Football

Football : Messi est libre pour la première fois, mais jusqu'à quand ?

Publié

,

le

Lionel Messi se tient loin de tous les tumultes à la Copa America. (© KEYSTONE/EPA/Sebastiao Moreira)

Pour la première fois, Lionel Messi est libre: le FC Barcelone reste confiant quant à une prolongation du contrat de sa superstar, mais à partir de jeudi, il n'est plus salarié du club catalan...

La planète football est tenue en haleine.

C'est le feuilleton du mercato d'été : depuis son premier contrat signé sur un bout de serviette le 14 décembre 2000, la superstar Lionel Messi, qui vient de fêter ses 34 ans le 24 juin, a toujours été liée au Barça.

Et même si le président du club blaugrana Joan Laporta a joué l'apaisement mercredi, en lâchant un bref "Tranquilo" aux journalistes, l'avenir du légendaire N.10 argentin fait trépigner d'impatience les supporters blaugrana... et fait rêver, en secret, les richissimes clubs d'Europe.

Selon la presse, une proposition de contrat a été envoyée à Messi, qui n'a toujours pas accepté... Mais le club reste confiant. Pourtant, la partie n'était pas gagnée d'avance.

Dix mois après le Burofax

Il y a dix mois, le no 10 signifiait son envie de quitter la Catalogne en envoyant un "Burofax" resté célèbre à la direction du club. Un courrier qui avait déclenché toutes les alarmes au sein de l'institution catalane, et qui avait mené à la démission du président Josep Maria Bartomeu, en octobre 2020.

Depuis lors, Messi, taiseux comme d'habitude, n'a jamais donné le moindre indice. La "Pulga" (puce, en espagnol), n'a donné que deux interviews: une en décembre, et une à la fin du championnat, où il a toujours répété qu'il n'a "encore rien décidé".

"C'est très spécial d'être le capitaine de l'équipe où j'ai joué toute ma vie", a toutefois confié Messi le soir du sacre en Coupe du Roi 4-0 contre l'Athletic Bilbao, le seul trophée glané par le Barça cette saison, le 17 avril à Séville.

Et la "Puce" risque de ne pas s'exprimer de sitôt, trop occupée à épater le continent sud-américain lors d'une Copa America qu'il survole avec l'Argentine: meilleur buteur avec 3 réalisations, meilleur passeur avec 2 passes, il a également qualifié l'Albiceleste pour les quarts contre le Equateur (dimanche à 03h00, heure française).

Mais les raisons d'y croire sont multiples pour le Barça. D'abord, parce que Messi est venu en personne déposer son bulletin dans l'urne lors de l'élection pour la présidence du club catalan en mars dernier, une grande première.

L'élection de Laporta, avec qui il ent

La clé Laporta

retient une bonne relation, a pesé dans la balance. Et depuis son retour aux commandes, le président n'a cessé de tout mettre en oeuvre pour retenir sa star, malgré le contrat stratosphérique révélé le 1er février, qu'il a dû arranger dans le cadre des limites financières du Barça, qui est dans le rouge.

Surtout, le cadre sportif est redevenu viable, après une année 2020 à oublier. Sous Ronald Koeman, le Barça a recruté le compatriote et grand ami de Messi Sergio Aguero, et un avant-centre de métier avec Memphis Depay, et a fait éclore Ansu Fati, Pedri et Riqui Puig, les jeunes de la "Masia" (le prestigieux centre de formation catalan), pour hisser à nouveau le Barça au devant de la scène.

Certes, il y a encore eu des désillusions sportives: la déception de la claque face au Paris SG en C1 (4-1, 1-1), la frustration d'avoir dilapidé ses chances dans le sprint finale de la Liga...

Mais au milieu de tout ça, Messi, enthousiasmé par la sensation d'avoir réussi à rebâtir une équipe compétitive, a encore signé une saison stratosphérique: il a fini meilleur buteur du championnat d'Espagne (30 buts en 35 matches), a dépassé le Roi Pelé pour devenir le meilleur buteur de l'histoire dans un seule et même club, et est devenu au passage, en mars, le joueur ayant disputé le plus grand nombre de matches au Barça, devant les 767 apparitions de la légende blaugrana Xavi.

Selon la presse, des visuels sur la prolongations de Messi ont circulé en début de semaine. Son nouveau contrat comprendrait une prolongation de deux ans au Barça, puis un départ vers la MLS, à l'Inter Miami, pour y finir sa carrière de joueur et continuer de représenter les intérêts du club catalan à l'internationale.

Malgré tout, l'incertitude ronge encore les fans catalans, inquiets de voir leur idole libre. Alors, "se queda" ou "se va" ?

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

AS Rome: contrat prolongé pour Daniele De Rossi

Publié

le

Daniele De Rossi: impact positif sur le banc de la Roma (© KEYSTONE/EPA/RICCARDO ANTIMIANI)

L'AS Rome a confirmé dans ses fonctions son entraîneur Daniele De Rossi (40 ans) au-delà de la saison en cours. Il avait remplacé le Portugais José Mourinho en janvier.

"Après avoir rencontré mercredi après-midi Daniele De Rossi, nous sommes heureux d'annoncer qu'il va continuer à occuper son poste d'entraîneur au-delà de la saison 2023-24", ont indiqué dans un communiqué les propriétaires de la Roma, Dan et Ryan Friedkin. "Depuis qu'il a pris en charge l'équipe, il a eu un impact positif sur le club et a continué à écrire son histoire extraordinaire avec la Roma", ont-ils ajouté.

La durée de son nouveau contrat n'a pas été précisée. De Rossi, ancien joueur emblématique de la Roma où il a quasiment fait toute sa carrière (2001-19), a succédé à José Mourinho en janvier avec un contrat expirant en fin de saison. La Roma était alors 9e de la Serie A. Elle est désormais 5e et bien partie pour se qualifier pour la prochaine Ligue des champions, puisque l'Italie devrait récupérer une cinquième place pour la C1 grâce à son coefficient UEFA de la saison.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Ligue des champions: le Bayern sort Arsenal

Publié

le

Kimmich a inscrit le but de la qualification (© KEYSTONE/EPA/RONALD WITTEK)

Le Bayern Munich s'est hissé dans le dernier carré de la Ligue des champions. A domicile, les Bavarois ont battu Arsenal 1-0 grâce à une réussite de Kimmich (63e). Il y avait eu 2-2 à l'aller.

Le succès des Allemands est mérité. Ce sont eux qui ont eu les occasions les plus nettes après la pause, notamment sur une tête de Goretzka sur le poteau (47e). Et Sané, dont la vitesse a posé des problèmes à la défense londonienne, a manqué le k.-o. trois minutes après l'ouverture du score, tout comme Musiala (90e).

Arsenal, comme dimanche en championnat contre Aston Villa, a semblé en panne d'inspiration offensive et en déficit d'énergie. Les Gunners paient peut-être une longue saison, eux dont le banc n'a pas la profondeur de certains de leurs rivaux.

Thomas Tuchel et le Bayern peuvent ainsi encore rêver à sauver leur saison en gagnant un trophée. Mais la route est encore longue pour Harry Kane et ses coéquipiers. L'attaquant anglais, ancien de Tottenham, a sans doute pris un plaisir particulier à mettre fin au parcours européen d'Arsenal...

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Paris et Dortmund renversent la table

Publié

le

Kylian Mbappé transforme le penalty du 3-1. (© KEYSTONE/EPA/Alberto Estevez)

Paris l’a fait ! Sept ans après le cauchemar de la remontada, le PSG a découvert que l’ivresse du bonheur était aussi possible à Barcelone.

Sans doute aidés par l’intransigeance de l’arbitre roumain Istvan Kovacs, les Parisiens se sont qualifiés pour les demi-finales de la Ligue des Champions. Battus 3-2 au Parc des Princes mercredi dernier, ils se sont imposés 4-1 à Montjuic grâce à des réussites d’Ousmane Dembélé, de Vitinha et à un doublé de l’incontournable Kylian Mbappé. Ils avaient pourtant concédé l’ouverture du score à la 12e minute lorsque Raphina avait surgi sur un centre de Lamine Yamal. A cet instant, la soirée s'annonçait bien longue pour le PSG...

Mais ce match a basculé peu avant la demi-heure avec l’expulsion de Ronald Araujo. L’Uruguayen a vu rouge pour une faute de dernier recours sur Bradley Barcola, cet ailier qui avait failli filer à St. Gall il y a 15 mois mais qui fut bien l’homme de la révolte à Montjuic. A onze contre dix, le PSG a vraiment fait ce qu’il fallait pour renverser le cours de ce quart de finale.

Même si le FC Barcelone aurait pu revenir dans la course à la qualification en fin de match malgré son infériorité numérique, le succès du PSG n’a rien d’usurpé. L’équipe a témoigné de cette force de caractère qui lui avait cruellement manqué six jours plus tôt.

Trois minutes pour un K.O.

En demi-finale, le PSG retrouvera le Borussia Dortmund de Gregor Kobel qu’il avait affronté l’automne dernier en phase de poules. Les Allemands ont éliminé l’Atlético Madrid au terme d’une double confrontation qui restera dans les mémoires. Après leur défaite 2-1 à Madrid, ils ont gagné 4-2 un match retour un peu fou devant un public en délire. Le Borussia a forcé la décision en l’espace de trois minutes avec le 3-2 de la tête de Niclas Füllkrug (71e) et le 4-2 sur la frappe de Marcel Sabitzer (74e) .

Impuissant sur les deux réussites madrilènes, Gregor Kobel s’invitera pour la première fois dans le dernier carré de la Ligue des Champions. Le no 2 de l’équipe de Suisse aura sans doute à c½ur de marquer les esprits juste avant l’Euro. Histoire de se rappeler au bon souvenir de Murat Yakin.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Allemagne: décès de Bernd Hölzenbein à 78 ans

Publié

le

Bernd Hölzenbein et les Allemands vainqueurs de la Coupe du monde 1974 lors d'une réunion en 2004 (© KEYSTONE/EPA/ARMIN WEIGEL)

L'ancien international allemand Bernd Hölzenbein est décédé à l'âge de 78 ans, a annoncé Eintracht Francfort. Il avait été champion du monde à domicile avec l'Allemagne de l'Ouest en 1974.

"Une légende telle qu'on en trouve dans les livres. Un des plus grands que l'on ait eus. Bernd Hölzenbein, capitaine d'honneur de l'Eintracht, est décédé lundi à l'âge de 78 ans, entouré de sa famille", a écrit sur son site internet l'Eintracht Francfort, où le joueur avait fait la grande partie de sa carrière.

Milieu offensif au sein de l'équipe d'Allemagne de l'Ouest à partir d'octobre 1973, il avait pris la place de titulaire de Jupp Heynckes au cours du Mondial 1974 à domicile, disputant six des sept matches de la Mannschaft lors de la compétition.

Un penalty décisif provoqué en finale

En finale au stade olympique de Munich, il avait provoqué à la 25e minute le penalty - transformé par Paul Breitner - qui avait permis à la RFA d'égaliser face aux Pays-Bas. L'Allemagne s'était imposée 2-1 grâce à une réussite de Gerd Müller (43e).

Lors de son 40e et dernier match avec la Mannschaft à Cordoba lors de la 2e phase de groupe du Mondial 1978 en Argentine, Hölzenbein avait inscrit son 5e but en sélection. Mais cela n'avait pas empêché la défaite 3-2 contre l'Autriche synonyme d'élimination aux portes des demi-finales.

Meilleur buteur du club

Sa carrière en club est liée à l'Eintracht Francfort, qu'il rejoint en le 1er juillet 1967, après être passé par les équipes de jeunes du club. Meilleur buteur de l'histoire de l'Eintracht (160 buts en 420 matches), il a remporté trois fois la Coupe d'Allemagne (1974, 1975 et 1981) et surtout la Coupe de l'UEFA en 1980.

En fin de carrière, il a disputé plusieurs saisons aux États-Unis avec les Fort Lauderdale Strikers, les Memphis Americans et le Baltimore Blast. Il est ensuite devenu dirigeant de l'Eintracht Francfort à la fin des années 1980 et dans les années 1990. Il a été responsable du recrutement de 2004 à 2014.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Vierge

Vous, qui êtes généralement réservé/e, vous constatez que votre cercle relationnel s'élargit Votre comportement social évolue et se transforme.

Les Sujets à la Une

X