Rejoignez-nous

Sport

Football : pas d’exploit pour la Nati à Lisbonne

Publié

,

le

Battus 2-0 au Parc St-Jacques il y a plus d’un an, les Portugais ont répondu aux Helvètes sur le même score mardi soir à Lisbonne. La Suisse devra donc disputer les barrages pour la Coupe du Monde 2018.

Si les deux équipes affichent un équilibre dans la confrontation directe, la Nati a marqué moins de buts tout au long de la campagne et elle termine donc deuxième de son groupe. La déception était de mise hier soir dans le camp helvétique, mais le sélectionneur de la Nati, lui, trouvait le résultat logique :

Vladimir PetkovicSélectionneur de l'équipe de Suisse

Les joueurs helvétiques ont pourtant affiché une belle maîtrise pendant plus de 30 minutes, sans être trop inquiétés, mais sans se créer de réelles chances. Toutefois à la 41ème minute, l’ouverture du score contre son camp de Johan Djourou a plongé la Suisse dans le doute… et elle ne s’est plus relevée.
Le malheureux défenseur tente d’expliquer ce qui s’est passé lors de cette action.

Johan DjourouDéfenseur, équipe de Suisse

Johan Djourou était au micro de notre spécial avec la Nati, Hugo Da Custodia, de Radio Chablais.
Déçus de leur prestation d’hier soir, les joueurs de l’équipe de Suisse auront l’occasion de se racheter très rapidement. Dans un mois l’équipe helvétique aura le droit de disputer les barrages d’accès à la Coupe du Monde. Les adversaires potentiels de la Suisse sont déjà connus. La Nati pourrait défier dans un mois l’Irlande du Nord, l’Irlande, la Grèce ou la Suède. Elle sera fixée la semaine prochaine.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

La Néerlandaise van Dijk bat le record de l'heure à Granges

Publié

le

Ellen van Dijk, une fusée sur le vélodrome de Granges. (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

La Néerlandaise Ellen van Dijk a battu le record du monde de l'heure féminin. Elle l'a porté à 49,254 kilomètres lundi après-midi sur la piste du vélodrome de Granges (SO).

La championne du monde du contre-la-montre a amélioré de 849 mètres le précédent record, qui datait de septembre dernier.

La Britannique Joss Lowden avait réalisé 48,405 kilomètres sur la même piste de Granges où l'Italien Filippo Ganna a prévu de s'attaquer en août prochain au record de l'heure masculin (55,089 km).

Dans sa tentative soutenue par l'équipe Trek, van Dijk s'est située très vite au-dessus du tableau de marche de Lowden. Sur un braquet prévisionnel de 58x14, elle a longtemps tourné à un rythme de 18''1 par tour de 250 mètres.

Conseillée par son entraîneur Josu Larrazabal, la Néerlandaise a parcouru la première demi-heure sur une base de 49,411 kilomètres. Avant de ralentir légèrement (2-3 dixièmes de seconde au tour) mais sans se désunir.

"C'est très différent d'un contre-la-montre", avait expliqué van Dijk dans les jours précédant sa tentative. "Pendant une heure, on ne voit qu'une épaisse ligne noire sur la piste. C'est vraiment un défi. Nous en avons beaucoup discuté avec la psychologue de l'équipe, Elisabetta Borgia."

Âgée de 35 ans et championne d'Europe en titre de la course en ligne, van Dijk a pratiqué la piste à son début de carrière. Elle a notamment remporté le titre mondial du scratch en 2008.

La Néerlandaise n'avait pas annoncé un objectif précis pour le record. Elle avait affirmé surtout vouloir "inspirer d'autres tentatives" pour que "plus de femmes s'y attaquent dans les prochaines années".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Un pas en arrière

Publié

le

Stan Wawrinka: une défaite qui fait mal. (© KEYSTONE/EPA/MARTIN DIVISEK)

Stan Wawrinka est tombé d'entrée de jeu à Roland-Garros. Le Vaudois a concédé une défaite sans appel devant le 139e mondial, qui souligne combien son retour au premier plan sera bien ardu.

Wawrinka a été battu en quatre sets par le Français Corentin Moutet (2-6 6-3 7-6 (7/2) 6-3), un adversaire qui avait été stoppé ce printemps par une blessure au poignet gauche. Il ne fut que l'ombre du joueur qui avait été triomphé à la Porte d'Auteuil en 2015 et qui avait défié Rafael Nadal deux ans plus tard en finale.

Après un premier set parfaitement maîtrisé, le Vaudois a été trahi par son physique pour subir l'ascendant de son rival dans les trois dernières manches. Coupable de 51 fautes directes, il fut trop irrégulier tant en retour qu'à l'échange pour espérer un meilleur sort.

A Paris face à un adversaire qui était très largement à sa portée, Stan Wawrinka n'a pas confirmé l'embellie de Rome où il avait battu Reilly Opelka et Laslo Djere avant de s'incliner logiquement devant Novak Djokovic. Ce premier tour à Paris s'apparente plutôt à un pas en arrière.

Rafael Nadal assure

Stan Wawrinka laissera donc à Corentin Moutet l'honneur d'affronter Rafael Nadal au deuxième tour. L'homme aux 21 titres du Grand Chelem n'a connu aucune inquiétude face à Jordan Thompson (ATP 82). Il s'est imposé 6-2 6-2 6-2 devant l'Australien pour refaire le plein de confiance après ses déboires de Rome où il avait été diminué par une douleur au pied. Sa blessure chronique semble, pour l'instant, être résorbée. Mais la route qui l'attend lors de cette quinzaine n'a rien d'un boulevard avec un quart de finale contre Novak Djokovic et une demi-finale face à Carlos Alcaraz...

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Économie

Mbappé reste au PSG pour le projet "sportif"

Publié

le

Kylian Mbappé devant une foule considérable de journalistes lundi à Paris. (© KEYSTONE/AP/Michel Spingler)

"Pierre angulaire" du futur PSG, l'attaquant superstar Kylian Mbappé a expliqué lundi avoir prolongé jusqu'en 2025 pour le projet "sportif" parisien.

Il a promis de ne pas empiéter sur les choix de sa direction, qui voit en lui "le meilleur joueur du monde".

Pour rebâtir, le PSG a trouvé sa clef de voûte mais a tenu a clarifier les choses dans l'amphithéâtre bondé du Parc des Princes, où avaient pris place des centaines de journalistes du monde entier pour l'épilogue de ce long feuilleton du mercato, conclu samedi.

"Ce choix est un signe très fort, nous gardons le meilleur joueur du monde", a savouré le président parisien Nasser Al-Khelaïfi au début de cette conférence de presse très attendue, deux jours après l'annonce de la prolongation du joueur. "Aujourd'hui est un grand jour pour le PSG, pour nos supporters en France et dans le monde entier: Kylian reste au PSG pour les trois prochaines saisons, c'est important pour nous et pour la Ligue 1."

Tout sourire, accompagné de sa famille et de son entourage (son père Wilfried Mbappé, sa mère Fayza Lamari, son frère Ethan, son avocate Delphine Verheyden), Mbappé a pu savourer la fin de cette période d'incertitude. "Une décision difficile", a-t-il reconnu, tout en assurant avoir "toujours voulu me réfugier dans mon football".

Communion

Après cette conférence de presse, Mbappé a pu se rendre sur le parvis du Parc des Princes pour communier avec les supporters ultras et saluer son public, avant d'être en soirée l'invité du journal télévisé de 20h00 sur TF1.

Oui, le Bondynois a choisi de rester à Paris, son club de coeur, plutôt qu'aller au Real Madrid qui le courtisait depuis des mois. Mais ce choix est intervenu pour des causes purement sportives, pour "mener la France vers les sommets", et non, par exemple, pour des raisons financières.

"On a parlé des mois de sportif, des heures (des droits) d'image et des minutes d'argent, ça a duré cinq minutes", a résumé Mbappé, vêtu d'un costume sombre et d'une cravate assortie, alternant les sourires et les réponses en français ou en anglais.

"Je n'irai pas au-delà de ma fonction"

Il a d'ailleurs dit vouloir "remercier" les supporters madrilènes. "Ils m'ont toujours accepté comme l'un des leurs, il faut être reconnaissant, j'espère qu'ils comprendront que j'ai choisi de rester dans mon pays. Je suis Français et en tant que Français j'ai envie de continuer un peu, mener la France vers les sommets et tirer ce championnat et ce club", a-t-il expliqué.

Car si Mbappé a choisi de repousser les avances du Real Madrid, au risque de se mettre à dos une bonne partie de l'Espagne, c'est certainement parce qu'il s'est assuré qu'à Paris, il serait bien "la pierre angulaire du projet", une formule déjà admise par Al-Khelaïfi.

Le champion du monde 2018 (23 ans) avait dit vouloir des garanties sportives pour prolonger, qu'il a visiblement obtenues, avec comme premier gage le limogeage du directeur sportif Leonardo dans la nuit de samedi à dimanche, peu après l'officialisation de la prolongation de "Kyky".

Pas question en revanche pour Mbappé d'avoir la mainmise sur le sportif ni de revendiquer quoi que ce soit, pas même le brassard de capitaine, propriété pour l'heure du Brésilien Marquinhos.

"Je reste un joueur de foot, ancré dans un collectif, je n'irai pas au-delà de cette fonction, je n'irai pas au delà de ma fonction de joueur", a dit Mbappé.

"Kylian veut gagner"

Et son président Nasser a confirmé le propos: "Ce qu'il veut Kylian, c'est gagner", a-t-il plaidé.

"C'est un joueur important, le meilleur joueur du monde, mais nous, comme club, on décide de ce qu'on veut faire", a-t-il assuré. "Le projet sportif est important pour tous les joueurs. Kylian n'a jamais demandé quelque chose, il veut gagner comme nous et c'est une bonne chose."

Jamais une prise de parole n'avait suscité autant de curiosité depuis l'arrivée spectaculaire de Lionel Messi, présenté en fanfare à Paris au coeur de l'été 2021. Sauf qu'à l'époque, le PSG disposait d'un directeur sportif bien en poste et d'un entraîneur déjà projeté sur les prochaines échéances sportives.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Barbora Krejcikova prend la porte d'entrée de jeu

Publié

le

Barbora Krejcikova: la tenante du titre n'a pas tenu le choc. (© KEYSTONE/AP/Thibault Camus)

Tenante du titre, Barbora Krejcikova n'aura fait qu'un petit tour à Paris. La no 2 mondiale s'est inclinée 1-6 6-2 6-3 devant la Française Diane Parry (ATP 97).

Barbora Krejcikova avait pourtant mené 6-1 2-0 dans cette partie qui lui semblait promise et qui s'est disputée dans les conditions de l'indoor. Mais la Tchèque a perdu soudainement le fil de son tennis. Ecartée des courts depuis février en raison d'une blessure au coude, elle était, il est vrai, venue à Roland-Garros sans nourrir de grandes illusions.

Si ce premier tour a été fatal à Barbora Krejcikova, il a bien naturellement souri à Iga Swiatek. La no 1 mondiale a cueilli un 29e succès de rang. Elle a battu 6-2 6-0 l'Ukrainienne Leisa Tsurenko pour confirmer, s'il le fallait encore, son statut de grandissime favorite du tournoi.

Par ailleurs, Belinda Bencic connaît le nom de son adversaire de mercredi. La Championne olympique affrontera Bianca Andreescu (WTA 72) qui lui avait barré la route en demi-finale de l'US Open 2019. La Canadienne a battu la Belge Ysaline Bonaventure (WTA 168) 3-6 7-5 6-0 après avoir été menée 6-3 3-1.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Lausanne-Sport: Ludovic Magnin à la barre

Publié

le

Ludovic Magnin heureux de revenir en Suisse (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Ludovic Magnin (43 ans) est de retour en Suisse. Le Vaudois a été nommé entraîneur du Lausanne-Sport, fraîchement relégué en Challenge League.

Ancien international (62 sélections, 3 buts), Magnin a dirigé le FC Zurich de 2018 à 2020, remportant la Coupe de Suisse en 2018. Limogé après trois journées en 2020/21, il a ensuite été depuis janvier 2022 en Autriche où il a réussi à sauver Altach de la relégation, une mission qui était loin d'être évidente.

Volonté de fer

Sa mission au LS sera de ramener le club en Super League. Ses qualités reconnues de meneur d'hommes seront sans doute très utiles au club de la Tuilière. Magnin dispose aussi d’une connaissance pointue du football suisse, allant de la formation au domaine professionnel. Il est également connu pour avoir un mental d’acier et une volonté de fer.

"Je suis extrêmement heureux de rejoindre le LS et une mission à laquelle je crois fermement. Je remercie Leen Heemskerk qui a trouvé les solutions pour que je vienne ici. Le LS est le club de mon enfance, mon club de coeur. J'ai toujours rêvé d'y jouer, mais je n'ai jamais pu le faire. C'est une cicatrice pour moi. Donc revenir à Lausanne aujourd'hui en tant qu'entraîneur, c'est une fierté et une très grande source de motivation", a déclaré Ludovic Magnin.

Deux promus en tout cas

En raison de l'augmentation du nombre d'équipes dans l'élite dès la saison 2023/24, les deux premiers de Challenge League seront promus au terme du prochain exercice. Le troisième aura aussi sa chance dans un barrage promotion-relégation contre le 10e de Super League.

Ludovic Magnin a derrière lui une belle carrière de joueur. L'ancien latéral gauche a notamment évolué de 2001 à 2009 en Allemagne. Il a gagné deux titres de champion en 2004 avec Werder Brême et 2007 avec le VfB Stuttgart.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Cancer

Votre vitalité fonctionne au ralenti depuis votre réveil. Vous seriez bien resté en week-end ! Ne faites rien de compliqué aujourd’hui !

Les Sujets à la Une

X