Rejoignez-nous

Sport

Football: reprise de la Super League pour le 20 juin

Publié

,

le

On va rejouer au football à la Maladière et ailleurs en Suisse. (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)
Le Championnat de Suisse va reprendre. Réunis à Berne en assemblée extraordinaire, les 20 clubs de la Swiss Football League (SFL) ont voté pour une reprise de la saison.

17 clubs ont voté pour la reprise, 2 se sont abstenus et 1 a voté contre. Ils ont, par ailleurs, repoussé la proposition du Lausanne-Sport d'une formule 12+8. Cette proposition n'a recueilli que 5 voix. Les clubs ont ainsi confirmé le vote du 23 avril qui avait écarté une première proposition d'une nouvelle formule.

Il y aura donc un relégué cet été en Challenge League et un barrage qui opposera le neuvième de la Super League au deuxième de la Challenge League.

La Super League reprendra le samedi 20 juin à huis clos. Le premier match de la Challenge League est agendé au vendredi 19 juin. Les clubs pourront disputer des matches amicaux à partir du 6 juin.

Comme en Allemagne, les équipes auront la possibilité de procéder à cinq changements au cours d'une rencontre, contre trois auparavant. Enfin, aucun joueur dont le contrat se terminera au 31 mai ou au 30 juin ne pourra être qualifié dans un nouveau club. Cette décision pourrait amener le FC Sion, qui vient de recruter Geoffroy Serey Dié à s'engager dans le terrain judiciaire.

Le Championnat de la Super League est à l'arrêt depuis le 23 février en raison de la pandémie du coronavirus. Treize journées sont encore au programme.

Continuer la lecture
1 commentaire

1 commentaire

  1. Notification automatique: Football: reprise de la Super League pour le 20 juin – Dimenshix.xyz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Mayence doit réintégrer El Ghazi

Publié

le

Mayence doit réintégrer Anwar El Ghazi (ici sous le maillot du PSV) dans son effectif (© KEYSTONE/EPA ANP/MAURICE VAN STEEN)

Anwar El Ghazi a gagné vendredi son procès contre Mayence, a annoncé le conseil de prud'hommes local.

Le club de Bundesliga, dont Silvan Widmer était le capitaine la saison dernière, avait limogé son joueur néerlandais en novembre pour ses prises de position concernant le conflit Israël-Hamas.

Le tribunal de cette ville de l'ouest de l'Allemagne a annoncé dans un communiqué avoir annulé le "licenciement exceptionnel, sans préavis" du joueur de 29 ans. Ce dernier avait porté plainte contre l'interruption de son contrat et du versement de son salaire décidée après une publication pro-palestinienne sur les réseaux sociaux.

Celle-ci est "couverte par la liberté d'expression", note le tribunal, pour qui le licenciement est injustifié et le contrat demeure valable. Le club devra donc dédommager l'ancien international néerlandais d'au moins 1,5 million d'euros et renouer le contrat, selon l'agence allemande SID.

Dans un message sur son compte Instagram le 17 octobre, l'ailier droit avait apporté son soutien aux Palestiniens, terminant par la formule "Du fleuve à la mer, la Palestine sera libre". Ce slogan est vu par certains comme un appel à la destruction d'Israël, et par d'autres comme un appel à une égalité des droits entre Palestiniens et Israéliens.

Les prud'hommes n'ont pas statué sur ce post, mais sur le suivant, daté du 1er novembre: le joueur déclarait alors "n'avoir aucun regret ni remord sur [sa] position" et renouvelait son soutien, inacceptable pour le club, 13e de Bundesliga cette saison.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Sport

Un plateau relevé pour le tournoi de Gstaad

Publié

le

Dominic Stricker (à gauche) et Stan Wawrinka, en double l'an passé sur la terre battue de Gstaad, seront de retour pour cette édition 2024. (Archives © KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

A quelques jours du début des compétitions olympiques à Paris, le tournoi de Gstaad se pose en dernière étape incontournable. La preuve, un beau plateau de joueurs viendront fouler la terre battue de la station bernoise. Wawrinka et Stricker représenteront la Suisse.

Tsitsipas, de Minaur, Paul, Berrettini, Fognini ou encore Sticker et Wawrinka. Autant de noms prestigieux (et il y en a d'autres !) qui fouleront la terre battue de la station bernoise de Gstaad. Un tournoi ATP 250 qui se place à quelques jours des J.O. de Paris, qui se dérouleront également sur terre battue, celle de la Porte d'Auteuil.

Jeff ColletDirecteur du tournoi ATP 250 de Gstaad

Le tournoi bernois est donc un arrêt important, pour une dernière préparation avant le rendez-vous prestigieux des Olympiques. Le plateau est fortement relevé, avec la présence de plusieurs joueurs issus du Top 20 mondial. Du jamais vu pour le Vaudois, directeur du tournoi depuis deux décennies :

Jeff ColletDirecteur du tournoi ATP 250 de Gstaad

De plus, certains "habitués" du tournoi seront de retour. Une plue-value également pour le public détaille le directeur du tournoi :

Jeff ColletDirecteur du tournoi ATP 250 de Gstaad

Qui succédera au tenant du titre, l'Argentin Pedro Cachin ? Réponse sur la terre battue de Gstaad, du 13 au 21 juillet.

Continuer la lecture

Football

Euro 2024: l'UEFA tire un bilan positif

Publié

le

L'Euro 2024 a été une réussite, selon l'UEFA (© KEYSTONE/DPA/CHRISTIAN CHARISIUS)

L'UEFA tire un bilan positif de l'Euro 2024 avant la finale. "Nous sommes très très contents de la manière dont le tournoi s'est déroulé", a dit à dpa le Suisse Martin Kallen, CEO d'UEFA Events.

"L'organisation a été très très bonne. Les matches ont été bons, et il y a eu peu de surprises", a résumé Martin Kallen à Munich lors d'une réception en honneur des bénévoles.

A l'opposé, l'UEFA a déploré le fait que des personnes entrent sur la pelouse pendant les rencontres pour faire des selfies ou honorer des paris. "C'est très embêtant", a dit le dirigeant. "On devrait pouvoir jouer un match sans ce genre d'incidents. Mais on a appris à faire avec et pris des mesures pour les limiter", a-t-il ajouté.

Autre point parfois négatif, les difficultés avec les transports et les Deutsche Bahn. L'UEFA était consciente depuis longtemps qu'il y avait des problèmes avec les chemins de fer allemands. "Mais on a aussi vu qu'il y avait beaucoup de trains. L'offre est très grande et variée."

Pour sa part, Martin Kallen a pris le train tous les jours. Mais il a veillé à arriver au moins trois heures avant à destination. Cette prudence a payé.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

VTT: Nino Schurter vise un nouveau podium olympique

Publié

le

Nino Schurter: confiant avant les JO de Paris (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

Nino Schurter possède déjà un set complet de médailles olympiques, en plus de ses 10 titres mondiaux. "J'apprécie désormais bien plus les choses", a dit le Grison à Keystone-ATS.

Son ambition reste intacte, et il se sent capable de conquérir une nouvelle médaille olympique à Paris, à 38 ans.

- Nino Schurter, vous êtes le vététiste le plus titré de l'histoire, et vous êtes toujours un candidat aux médailles pour vos cinquièmes JO. Quelles sont les pièces les plus importantes du puzzle pour ce succès durable ?

"Une des choses les plus importantes est de trouver l'équilibre, de se donner du temps pour récupérer après les efforts. J'y suis très bien parvenu ces dernières années. J'ai réussi à planifier et à organiser toute la saison de telle sorte que j'avais toujours du temps pour reprendre mon souffle. A l'entraînement aussi, c'est un exercice d'équilibre de trouver jusqu'à quel point on peut souffrir et combien de fois on doit prendre une pause. J'ai très bien réussi cet exercice d'équilibre ces dernières années. Je suis très heureux de pouvoir avoir une carrière aussi longue."

- A 38 ans, cet exercice d'équilibre est encore plus difficile. Dans quel(s) domaine(s) remarquez-vous votre âge ?

"C'est au niveau du sommeil que je le remarque le plus. Par exemple, quand je me suis entraîné très dur, je ne dors plus aussi bien qu'avant. La récupération ne se fait plus de la même manière, je dois y faire plus attention. Je ne sais pas si j'ai un peu négligé ce point auparavant. Mais désormais, je sais en tout cas à quel point un bon sommeil est important pour la récupération. C'est le point le plus essentiel avec l'âge."

Des souvenirs inoubliables

- Vous vous apprêtez maintenant à participer à vos cinquièmes Jeux olympiques. Quelles émotions ressentez-vous ?

"J'éprouve une joie immense et je suis extrêmement reconnaissant pour cela. Quand je repense à Pékin (2008), j'ai l'impression que c'était il y a quelques instants, et maintenant ce sont déjà mes cinquièmes Jeux. C'est fou, chacune de ces participations est liée à des souvenirs que je n'oublierai jamais. Maintenant, je me réjouis à fond de ces cinquièmes Jeux, notamment parce que je me sens toujours au top et que j'ai encore des chances de médaille."

- S'agit-il définitivement de vos derniers Jeux d'été ?

"Eh bien, toute autre chose me surprendrait fortement. A Los Angeles, j'aurai 42 ans, je dois donc être réaliste. De ce point de vue, oui, ce seront, je pense, les derniers."

- Et la saison en cours est-elle déjà la dernière ?

"Je ne le sais pas encore avec certitude. Pour l'instant, c'est encore extrêmement amusant, et je remarque que j'ai encore du succès et que je peux me mêler à la lutte pour la victoire. Tout le +setting+ me convient très bien. Tant que j'ai ce plaisir, je veux continuer. Combien de temps cela va durer, je ne le sais pas exactement."

- Quelles émotions ressentez-vous avant Paris ? Est-ce que cela vous semble différent des Jeux précédents, sachant que ce sont probablement les derniers ?

"C'est déjà un peu différent de ce que je ressentais il y a deux ou trois ans. J'apprécie désormais bien plus les choses. Pendant un certain temps, j'ai en quelque sorte laissé les choses se dérouler, pendant longtemps je n'ai pas envisagé la fin de ma carrière. Maintenant, je sais que je fais peut-être tout cela pour la dernière fois, que ce sont peut-être mes derniers Jeux olympiques. Je pense que cela me permet d'apprécier davantage les choses."

Objectif médaille

- A Paris, une médaille semble réaliste pour vous, mais vous n'êtes plus le grand favori. Avec quel objectif abordez-vous les Jeux ?

"Une médaille doit être l'objectif quand on va aux Jeux en tant que vététiste suisse. Je pense que j'ai encore cela en moi. Et je pense pouvoir encore prétendre à la victoire si tout se met en place. L'objectif est clairement une médaille, et si je n'en obtenais pas, ce serait aussi un peu une déception. Mais oui, je suis aussi conscient que je suis de plus en plus dépendant d'une journée parfaite pour que ça marche."

- Vous formez un duo pour le moins "explosif" avec Mathias Flückiger, le deuxième Suisse retenu pour l'épreuve masculine à Paris. Deux ans après l'incident de Lenzerheide, où en est votre relation ?

"Nous ne sommes certainement pas les meilleurs amis, et ne formons pas l'équipe la plus soudée. Mais nous sommes tous les deux des adultes, et nous savons ce que cela signifie de représenter la Suisse. Nous essaierons évidemment de faire de notre mieux."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Bélier

Les Planètes favorisent une ambiance de douceur et d'harmonie sur votre monde amoureux ; Vous allez savourer chaque instant de cette bienveillance cosmique !

Les Sujets à la Une

X