Rejoignez-nous

Sport

Football - La Super League ne change pas de formule

Publié

,

le

Image d'illustration (KEYSTONE/Cyril Zingaro)
Il n'y aura pas de nouvelle formule en Super League dès la saison 2021-22. Les clubs de la Swiss Football League ont voté pour le maintien du mode actuel, avec dix clubs.

Votant par écrit, les vingt clubs de Super League et de Challenge League avaient le choix d'accepter ou de rejeter un format à douze équipes, s'inspirant du championnat d'Ecosse (avec un tour final entre les six premiers et un autre entre les six derniers). Résultat? Dix pour, dix contre.

Puisqu'une majorité qualifiée de quatorze voix était nécessaire, la formule à douze équipes a été rejetée. La saison 2021-22 et les suivantes se disputeront selon le modèle actuel, avec dix participants et 36 journées.

"Le Lausanne-Sport est très déçu du résultat", commente Stefan Nellen, vice-président du club vaudois. Ce dernier figurait parmi les principaux soutiens à une version à douze, au même titre que Jean-François Collet, propriétaire de Neuchâtel Xamax: "C'est la démocratie, il faut l'accepter. Je m'incline, mais si j'aurais préféré un passage à douze." Du côté de la SFL, ce vote lui permet de lancer l'appel d'offres pour les droits de télévision et de marketing, puisque le contrat actuel prendra fin au terme de la saison 2020-21.

Reste que le processus n'est pas forcément digéré par les battus. "Je ne veux pas remettre en cause la manière, mais cette consultation par écrit, sans séance plénière qui aurait facilité la tâche pour faire passer ses arguments, est dommageable", déplore Nellen. "Le sujet n'est pas réglé d'après moi, poursuit-il. Car la majorité n'a pas été écrasante." Le Lausannois regrette aussi le caractère fermé du vote: "Il est possible que certains clubs étaient pour une formule à douze, mais contre le modèle écossais." Un reproche auquel ne se joint pas Collet, également vice-président de la SFL: "Nous ne pouvions pas choisir un nombre sans choisir de mode. Le fait de soumettre cette formule au vote avait été entériné lors d'une consultation interne, avec une large majorité."

Quant à Servette, si Pascal Besnard a également voté favorablement au modèle à douze, les regrets sont moins profonds: "Nous étions partagés, explique le président grenat. Au début, nous étions contre, car nous estimions que tout n'était pas réuni par rapport à la formation, notamment l'absence de réflexion sur la Challenge League. Au final, nous avons considéré que cette formule à douze était plus supportable que celle à dix, avec le risque de faire l'ascenseur. Mais nous ne sommes pas du tout frustrés, nous nous adaptons."

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Haris Seferovic sur le banc

Publié

le

Haris Seferovic sur le banc à Saragosse. (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

Murat Yakin a réservé une surprise de taille à Saragosse. Le sélectionneur a, en effet, laissé Haris Seferovic sur le banc pour titulariser Ruben Vargas pour affronter l'Espagne.

Ce choix est surprenant dans la mesure où le Lucernois n'a encore jamais été titulaire cette saison à Augsbourg. Il évoluera à la gauche de l'attaque aux côtés de Breel Embolo, qui tiendra l'axe, et de Xherdan Shsqiri. En ligne médiane, le choix de Murat Yakin s'est porté sur Djibril Sow. En manque cruellement de temps de jeu depuis un mois, Denis Zakaria prendra place sur le banc.

A noter que Yann Sommer honorera à Saragosse sa 75e sélection. Le Bâlois avait fait ses grands débuts le 30 mai 2012 à Lucerne lors d'un match amical perdu 1-0 contre la Roumanie.

Dans le camp adverse, l'Espagne s'appuiera sur le trio du FC Barcelone formé par Gabi, Sergio Busquets et Pedri, pour diriger le jeu en ligne médiane.

La Suisse évoluera ce soir dans la composition suivante: Sommer; Widmer, Elvedi, Akanji, Rodriguez; Freuler, Xhaka, Sow; Shaqiri, Embolo, Vargas.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Wawrinka abandonne après 3 jeux en demi-finale à Metz

Publié

le

Stan Wawrinka a été contraint (© KEYSTONE/AP The Canadian Press/GRAHAM HUGHES)

Touché à une cuisse, Stan Wawrinka (ATP 284) a été contraint à l'abandon en demi-finale de l'ATP 250 à Metz.

Le Vaudois a jeté l'éponge après trois jeux et 17 minutes, alors qu'il était mené 2-1 par Alexander Bublik (ATP 44).

Le sixième match en sept jours fut donc de trop pour Stan Wawrinka, qui avait dû lutter pendant 2h49' vendredi soir face à Mikael Ymer (ATP 100) et pendant 2h20' jeudi pour vaincre le no 4 mondial Daniil Medvedev. Il a rapidement compris qu'il n'avait pas les moyens de se hisser une 31e fois en finale.

Le Vaudois de 37 ans n'avait, il est vrai, jamais disputé plus de trois matches dans un même tournoi depuis son retour aux affaires à la fin mars après ses 13 mois de pause forcée. Il restait sur cinq défaites consécutives au 1er tour avant de débarquer à Metz, où le fait de passer par les qualifications lui a fait le plus grand bien.

A Sofia la semaine prochaine?

Stan Wawrinka a en effet retrouvé cette confiance qui lui faisait défaut. L'ex-no 3 mondial - qui n'avait plus gagné cinq matches de suite depuis son accession à la finale à Roland-Garros en 2017 - retrouvera ainsi sa place dans le top 200 du classement ATP lundi prochain. Il avait chuté jusqu'au 361e rang début mai.

Reste maintenant à espérer que cette blessure ne le coupe pas dans son élan. Le Vaudois, qui avait déjà abandonné au 1er tour de l'US Open en raison d'une douleur à une cuisse, est inscrit à Sofia la semaine prochaine. Il doit affronter Fabio Fognini (ATP 54) au 1er tour. Egalement en lice en Bulgarie, Marc-Andrea Hüsler (ATP 87) se frottera quant à lui à un qualifié.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Nadal renonce à la suite de la Laver Cup

Publié

le

Nadal renonce à la suite de la Laver Cup (© KEYSTONE/AP/Kin Cheung)

Rafael Nadal n'est venu à Londres que pour vivre les adieux de Roger Federer. L'homme aux 22 titres du Grand Chelem s'est en effet retiré de la Laver Cup samedi matin.

Presque aussi ému que le Bâlois lors de la longue cérémonie ayant suivi le double qu'ils avaient disputé - et perdu - côte à côte vendredi soir, Rafael Nadal (36 ans) a décidé de retourner au plus vite auprès de son épouse. Le couple attend la naissance de son premier enfant dans les semaines à venir.

"Les dernières semaines ont été difficiles, je dormais à peine et étais stressé", a expliqué le Majorquin, dont l'épouse a connu des complications durant sa grossesse. "Heureusement, tout va bien désormais, ce qui m'a permis de venir ici", a souligné Rafael Nadal, qui est remplacé par Cameron Norrie au sein de la Team Europe.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Messi régale contre le Honduras

Publié

le

Messi a brillé vendredi face au Honduras (© KEYSTONE/AP/Wilfredo Lee)

Deux buts, une action décisive, beaucoup d'allant: Lionel Messi a présidé à la victoire aisée de l'Argentine contre le Honduras (3-0) vendredi en match amical à Miami.

"La Pulga" (la puce) n'est pas encore, loin s'en faut, un joueur de l'Inter Miami, le club de David Beckham évoluant en MLS qui aimerait bien l'attirer en Floride après son aventure au Paris SG. Mais s'il le devient un jour, il saura que la ferveur ne sera pas feinte pour le voir jouer.

Il faut dire que dans un Hard Rock Stadium rempli par 64'420 spectateurs vibrant comme à Buenos Aires, Messi a fait en sorte de leur en donner pour leur argent, en étant dans tous les bons coups de l'Albiceleste, désormais invaincue en 34 matches, et qui s'est imposée sans sourciller et aurait même pu rendre l'addition plus salée pour les Honduriens.

Le talent parle

Son lob sans contrôle à une vingtaine de mètres des cages adverses, après une interception d'Enzo Fernandez qui venait d'entrer en jeu, a été un modèle d'inspiration, de facilité et de maîtrise technique, pour le troisième but de son équipe (69e) alors ultra-dominatrice. Sa 88e réalisation en 163 sélections.

Plus tôt, juste avant la pause, en bon capitaine, il avait tranquillement inscrit le penalty du 2-0, en prenant à contre-pied le gardien (47e), pour tuer tout semblant de suspense. Et c'est son ouverture judicieuse par dessus la défense, à la 16e minute, qui a trouvé Papu Gómez côté gauche, lequel a centré en retrait vers Lautaro Martínez, pour l'ouverture du score.

Proche du triplé

Le no 10 argentin aurait pu ajouter un ou deux buts à son actif, s'il n'avait pas manqué sa reprise en déséquilibre dans la surface, le ballon passant au-dessus de son pied gauche après avoir été dévié par un défenseur (44e), ou si sa reprise puissante ne s'était pas trop enlevée à l'entrée de la surface (56e). Il a bien cru réussir le triplé à la 85e, en reprenant le ballon de façon acrobatique dans la surface, mais il a manqué de peu le cadre.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Stevenson bat Conceiçao, mais perd ses ceintures car trop lourd

Publié

le

Shakur Stevenson a perdu ces ceintures dès la pesée vendredi (© KEYSTONE/EPA/ETIENNE LAURENT)

Shakur Stevenson a battu le Brésilien Robson Conceiçao par décision unanime, vendredi à Newark. Mais l'Américain ne peut pas conserver ses ceintures WBC, WBO et Ring Magazine des super-plumes.

Stevenson en a été déchu lors de la pesée. La balance a en effet affiché 59,692 kg, soit 725 grammes au-dessus de la limite de poids autorisée. Seul Robson Conceiçao pouvait s'en emparer en cas de victoire. Ce qu'il n'a pas réussi, concédant à 23 ans sa deuxième défaite en 19 affrontements (17 victoires).

"J'ai eu une longue semaine. Je me suis tué pour rentrer dans les limites de poids. Tout ce que je voulais, c'était être performant", a dit Stevenson, à qui il ne reste plus qu'à regagner ces ceintures devenues vacantes.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Scorpion

Votre avenir sentimental semble maintenant se bonifier. Les conjonctures du moment vous permettent d’envisager le futur avec lucidité.

Les Sujets à la Une

X