Rejoignez-nous

Sport

Football : YB proche du titre, Xamax de la relégation

Publié

,

le

Xamax (en rouge) n'a pas réussi a s'imposer face à Young Boys jeudi soir. (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)
Le trou est fait. En haut comme en bas, la Super League semble s'être décidée, surtout après la victoire de Young Boys à Neuchâtel contre Xamax (1-0) jeudi.

Il ne s'agit pas d'être définitif, car le championnat de Suisse n'a pas toujours été prévisible ces dernières semaines. Mais Neuchâtel Xamax n'a plus beaucoup d'arguments en sa possession pour (se) convaincre qu'il ne terminera pas dixième et dernier. Avec désormais cinq points de retard sur Sion (qui a un match en moins) et huit sur Thoune, la relégation en Challenge League devient plus que vraisemblable à trois journées de la fin de la saison.

Ce n'est probablement pas jeudi que Xamax a laissé filer le maintien. L'adversité n'aidait de toute façon pas, surtout après que Saint-Gall a perdu contre Bâle (5-0) mercredi. Young Boys a en effet profité de l'énorme occasion qui s'est présentée à lui, en pouvant prendre cinq points d'avance en tête du classement. Cela est fait et on ne voit plus trop comment YB pourrait se priver d'un troisième titre de champion consécutif.

Un but encaissé naïvement

Aux dépens des espoirs neuchâtelois donc. Lesquels avaient pourtant été ravivés par le succès in extremis à Lucerne (2-1) dimanche dernier. Contre YB aussi, la jouerie n'était pas absente, les phases avec ballon étaient plutôt menées avec propreté. Mais sans réelle occasion et avec beaucoup trop de légèreté pour pouvoir véritablement bousculer les joueurs de Gerardo Seoane, lequel se dirige ainsi vers un second titre (le premier ayant été remporté par Adi Hütter).

Il ne faut pas non plus faire l'impasse sur la naïveté dont ont pu faire preuve les joueurs de Stéphane Henchoz. Si énergique sur son banc, l'entraîneur xamaxien a dû rester pantois lorsqu'il a constaté que l'ouverture du score bernoise est partie d'une touche pour... son équipe dans le camp adverse. Heureux de récupérer la balle, Christopher Martins l'a alors glissée à Jean-Pierre Nsame, lequel a ajusté un léger Laurent Walthert (8e). Le compteur du Camerounais n'en finit plus de grimper, avec désormais 29 réalisations.

Neuchâtel n'a donc presque plus aucune marge à sa disposition. Tout pourrait même être joué ce week-end, si d'aventure Sion devait battre Thoune samedi et que les Rouge et Noir ne s'imposaient pas contre Servette à la Praille dimanche. Stéphane Henchoz a déjà réalisé un miracle il y a an, mais comment envisager celui-ci?

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Football : jour "J" moins deux avant la reprise pour Lausanne

Publié

le

KEYSTONE/ANTHONY ANEX

Une relégation traumatisante en 2017, une saison médiocre en Challenge League et la libération actée le 30 juillet dernier... la formation de la Pontaise est passée par tous les états. Aujourd'hui, elle retrouve l'élite, là où elle espère s'installer à long terme. 

Le Lausanne-Sport lance sa saison de Super League. Après deux ans de purgatoire en seconde division nationale, le club vaudois disputera son premier match dimanche.

C’est un derby face à Servette qui l’attend au Stade de la Pontaise, devant un millier de spectateurs. Retrouver l’élite, c’est l’assurance de disputer des rencontres d’une toute autre intensité :

Giorgio Contini
Entraineur du LS
Giorgio Contini Entraineur du LS

Un match très attendu pour les Vaudois, qui devrait une nouvelle fois permettre aux jeunes talents de s’exprimer. Ces derniers ont déjà eu l’occasion de fouler régulièrement les pelouses en fin de saison dernière :

Giorgio Contini
Entraineur du LS
Giorgio Contini Entraineur du LS

Lausanne face à Servette, première journée de Super League, coup d’envoi dimanche à 16h. Côté lausannois, les absences de Koura, Schmidt et Geissmann sont à noter en raison de diverses blessures.

 

Continuer la lecture

Sport

Football: la Suisse en baisse au classement FIFA

Publié

le

La Suisse doit défendre sa place dans les dix meilleures nations européennes en vue du tirage au sort des qualifications pour la Coupe du monde 2022. (©KEYSTONE/EPA/PETER KLAUNZER)

La Suisse a perdu trois rangs au classement mondial FIFA par rapport à sa dernière édition publiée en février. La sélection de Vladimir Petkovic occupe désormais la 15e place.

Depuis la dernière publication du classement, la Suisse n'a disputé que deux matches, qui se sont soldés par une défaite contre l'Ukraine (1-2) et un match nul contre l'Allemagne (1-1).

La Suisse a été dépassée dans le classement par l'Italie, les Pays-Bas et l'Allemagne. Un constat qui n'est pas anodin dans la perspective du tirage au sort des qualifications pour la prochaine Coupe du monde au Qatar. L'hiver prochain, les dix meilleures équipes européennes figureront dans le chapeau no 1. La Suisse occupe actuellement le 10e rang au niveau européen.

En tête du classement, le statu quo est de mise. La Belgique mène toujours devant le champion du monde, la France et le Brésil.

Classement FIFA (septembre 2020): 1. (évrier: 1.) Belgique 1773. 2. (2.) France 1744. 3. (3.) Brésil 1712. 4. (4.) Angleterre 1664. 5. (7.) Portugal 1653. 6. (5.) Uruguay 1645. 7. (8.) Espagne 1642. 8. (6.) Croatie 1628. 9. (9.) Argentine 1623. 10. (10.) Colombie 1622. Puis: 12. (13.) Italie* 1612. 13. (14.) Pays-Bas 1603. 14. (15.) Allemagne 1602. 15. (12.) Suisse 1600. 21. (23.) Pays de Galles* 1550. 32. (29.) Turquie* 1485.

* = adversaire de la Suisse lors du tour final de l'Euro 2021

Continuer la lecture

Sport

Hockey sur glace : Dallas en finale de la Coupe Stanley

Publié

le

Dallas est en finale de la Coupe Stanley. (©AP/CANADIAN PRESS/JASON FRANSON)

Dallas est en finale de la Coupe Stanley. Les Stars se sont débarrassés des Vegas Golden Knights en cinq matches en finale de la Conférence Ouest. Ils retrouveront Tampa Bay ou les New York Islanders au tour suivant.

La franchise texane s'est imposée 3-2 après prolongation lundi à Edmonton dans l'Acte V de cette série. C'est l'ailier russe Denis Gurianov qui a offert la qualification à son équipe après 3'36'' en "overtime", signant sa 9e réussite dans ses play-off en reprenant directement une passe de John Klingberg en supériorité numérique.

Finaliste malheureux de la Coupe Stanley en 2018, Vegas avait pourtant pris un départ idéal dans cette rencontre. Les Golden Knights ont ainsi marqué le 2-0 après 15'' de jeu seulement dans la troisième période. Mais Dallas est revenu à hauteur à la 57e minute sur un but de Joel Kiviranta, inscrit également en "power play".

C'est la troisième fois que les Stars se hissent en finale de la Coupe Stanley depuis que la franchise a été relocalisée à Dallas en 1993/1994. Sacrés en 1999 aux dépens des Buffalo Sabres, ils avaient subi la loi des New Jersey Devils de Martin Brodeur en 2000 pour leur dernière apparition au stade ultime de la compétition.

Continuer la lecture

Sport

Masters 1000 de Rome: Wawrinka-Musetti au 1er tour

Publié

le

Wawrinka affrontera un espoir italien au 1er tour à Rome. (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Stan Wawrinka (ATP 17) affrontera un espoir italien pour son retour sur le circuit principal à Rome.

Il se mesurera au 1er tour au finaliste du tableau junior de l'US Open 2018 Lorenzo Musetti, 18 ans et 249e joueur mondial, qui a bénéficié d'une invitation pour participer aux qualifications.

Le Vaudois, vainqueur du premier des deux Challengers organisés en août à Prague, n'a encore jamais été opposé à Lorenzo Musetti. Celui-ci a obtenu ce lundi le meilleur classement de sa carrière après s'être hissé en demi-finale puis en quart de finale de deux tournois Challengers disputés au cours des semaines précédentes.

Stan Wawrinka s'était retiré du deuxième Challenger de Prague, où il a fait le plein de confiance en gagnant sept matches, en raison d'une douleur à une cuisse. Finaliste malheureux du Masters 1000 de Rome en 2008, il a été sorti d'entrée lors des deux dernières éditions du tournoi italien.

Continuer la lecture

Sport

Tennis : Dominic Thiem remporte l'US Open

Publié

le

A 27 ans, l'Autrichien remporte son premier titre du Grand Chelem. (©AP PHOTO/SETH WENIG)

La quatrième fut la bonne pour Dominic Thiem ! Battu lors de ses trois premières finales dans un tournoi du Grand Chelem, l'Autrichien a décroché le Graal à New York.

Troisième joueur mondial, Dominic Thiem a remporté l'US Open, le premier grand rendez-vous du monde d'après, à la faveur de son succès 2-6 4-6 6-4 6-3 7-6 (8/6) après 4h01' de match devant Alexander Zverev (ATP 7). Victimes de crampes en fin de match, l'Autrichien de 27 ans a su exploiter la trop grande nervosité d'un adversaire paniqué à la vue de la ligne d'arrivée pour rafler la mise. Son succès s'apparente vraiment à un petit hold-up.

Dominic Thiem a, en effet, accusé deux sets et un break de retard dans cette finale qui lui était promise sur le papier après son succès en trois sets vendredi devant Daniil Medvedev. Mais méconnaissable, l'Autrichien a longtemps subi l'ascendant d'un Zverev dont le relâchement presque total en début de rencontre fut remarquable.

Seulement, le dernier vainqueur du Geneva Open a été rattrapé par ses nerfs. Trahi par une seconde balle qui lui a coûté quinze doubles fautes dont deux dans le jeu décisif du cinquième set, Alexander Zverev mettra bien longtemps pour digérer cette défaite. Il se souviendra qu'il a mené deux sets à rien, qu'il a servi pour le titre à 5-3 au cinquième set et qu'il a mené 2/0 dans un jeu décisif qui a vu Dominic Thiem bien à la peine au moment de pousser sur ses jambes. Ecrasé comme son rival par le poids de l'enjeu, il a témoigné d'une trop grande fragilité dans le money time pour prétendre rejoindre à 23 ans le camp des vainqueurs d'un tournoi du Grand Chelem.

Dominic Thiem a donc écrit une page d'histoire à New York dimanche soir. L'Autrichien est le premier joueur à remporter une finale d'un tournoi du Grand Chelem après avoir été mené deux sets à rien depuis Gaston Gaudio en 2004 à Roland-Garros. Il est devenu aussi le premier vainqueur d'un tournoi du Grand Chelem qui est né dans les années nonante. On rappellera que les treize grands rendez-vous avaient été enlevé par l'un des membres du Big Three, à savoir Novak Djokovic, Rafael Nadal et Roger Federer.

Cette finale dont le niveau de jeu fut assez pauvre conclut un tournoi qui aura bien sûr été marqué par la disqualification de Novak Djokovic en huitième de finale devant Pablo Carreno Busta. Le fait de jouer à huis clos a également prétérité cet US Open. Les joueurs n'ont pas pu se nourrir de la passion de public pour dépasser leurs limites à l'image de Medvedev l'an dernier lors de sa finale contre Nadal. Ce manque d'émotions que l'on a pu ressentir tout au long de la quinzaine explique en grande partie les audiences catastrophiques enregistrées aux Etats-Unis par ESPN. Elles furent inférieures de 46 % à l'année dernière. Le tennis à huis clos n'a vraiment aucun avenir.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Sagittaire

Vous, assez cool d’ordinaire, vous allez durcir le ton : plus exigeant, plus directif, vous ne laisserez rien passer…

Publicité

Les Sujets à la Une

X