Rejoignez-nous

Sport

Hockey sur glace: Lausanne revit, Genève-Servette sourit

Publié

,

le

Duel de Suédois aux Vernets entre le Genevois Tömmernes et le Fribourgeois Stalberg. (©KEYSTONE/SDN)

Genève-Servette a rejoint les Zurich Lions en tête de National League. Les Genevois ont fêté leur premier succès de la saison contre Fribourg Gottéron (3-0). Lausanne a gagné à Zurich (6-2).

Les Genevois flirtent avec une réussite insolente. Après un étonnant retournement de situation la veille à Lausanne, ils ont cette fois-ci profité du premier tiers-temps pour dessiner leur victoire contre un Gottéron en mal de marqueurs. Les Fribourgeois ont perdu pour la seconde fois de suite 3-0. Une habile déviation de Bozon (11e) et un maître-tir de Tömmernes à 5 contre 4 (19e) ont suffi pour bâtir un 18e succès cette saison.

Bien sûr, les Fribourgeois ont tenté de réagir même privé de leur attaquant canadien David Desharnais, blessé dans un choc avec Brodin la veille. Robert Mayer a assuré sa part de travail avec brio et a permis aux Genevois de conserver leur deux buts d'avance jusqu'à la réussite de Winnik dans le but vide au cours des dernières secondes. Les hommes de Patrick Emond poursuivent leur étonnant chemin. Même privés de Wingels et Fehr, suspendus, ils ont trouvé le moyen d'aller chercher un nouveau succès qui porte à huit points leur total au cours de cette semaine folle qui se concluera avec un quatrième match lundi à Langnau.

Le Lausanne HC s'est relevé avec une certaine élégance pour éviter un sixième revers de rang. Les Vaudois ont prouvé qu'ils avaient encore des ressources morales après leur naufrage de la veille contre Genève-Servette. Même menés 1-0 sur un but de leur ancien coéquipier Dario Trutmann, ils ne se sont jamais désunis. Genazzi a égalisé en supériorité numérique (9e) et surtout Almond a arraché le 2-2 à 11'' de la première sirène.

Lorsque Jooris, déjà double buteur la veille, a surpris le portier Ortio d'un tir dans un angle fermé (23e), le succès vaudois se trouvait sur les bons rails. Le remplacement du portier finlandais pas Lukas Flüeler n'a pas changé le cours du match. Kenins a inscrit le 4-2 avant que Jeffrey ne mette fin aux espoirs zurichois avec un but en infériorité numérique (42e) après un beau cadeau de Flüeler.

Certes, les Zurich Lions n'avaient rien d'un leader flamboyant mais cette fois-ci les Vaudois n'ont pas connu de baisse de régime. Deux buts en supériorité numérique, un gardien - Stephan - sûr devant sa cage, Lausanne s'est rassuré avant un délicat déplacement lundi à Lugano.

Bienne traverse une période délicate avec quatre défaites de suite en National League et deux éliminations mortifiantes en Coupe de Suisse et en Ligue des champions. Cette fois-ci, c'est Langnau qui est reparti en vainqueur (5-2) avec un doublé de Julian Schmutz pas retenu par Bienne à la fin de la saison dernière.

Zoug a profité de son court déplacement à Rapperswil-Jona pour fêter un troisième succès de rang (4-1). Le Suédois Klingberg a marqué un doublé et Gregory Hofmann a inscrit son 18e but de la saison.

A peine nommé, Serge Pelletier a pris le car avec les joueurs de Lugano pour un déplacement à Davos. Pour le Canadien, cette "première" à la bande luganaise n'a pas été couronnée de succès malgré un nouveau but de Romain Loeffel. Les Grisons se sont imposés 3-2 avec le but de la victoire pour Félicien Du Bois.

Dans le duel des équipes en forme du moment, Ambri-Piotta s'est imposé 3-2 aux tirs au but à Berne. Les Léventins, qui alignaient pour la première fois Viktor Östlund dans les goals, présentent une série de cinq succès de rang. Pour les joueurs de la capitale, c'est la fin d'une série de cinq succès consécutifs mais ils restent à la 8e place avec un point d'avance sur leur adversaire du soir.

Classement: 1. Zurich Lions 30/54 (97-74). 2. Genève-Servette 31/54 (87-76). 3. Zoug 28/53 (95-75). 4. Davos 28/51 (89-80). 5. Bienne 30/46 (78-79). 6. Lausanne 30/45 (84-83). 7. Langnau Tigers 29/43 (74-82). 8. Berne 30/41 (83-91). 9. Ambri-Piotta 30/40 (76-81). 10. Fribourg Gottéron 29/38 (65-75). 11. Lugano 31/37 (79-91). 12. Rapperswil-Jona Lakers 30/32 (77-97).

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux olympiques - Tokyo 2020

Alexander Zverev: le premier grand titre

Publié

le

Alexander Zverev intouchable dimanche en finale. (© KEYSTONE/AP/Patrick Semansky)

Alexander Zverev est le nouveau Champion olympique du simple. "Tombeur" de Novak Djokovic vendredi, l'Allemand s'est imposé 6-3 6-1 en finale devant Karen Khachanov.

A 24 ans, le joueur de Hambourg succède à Rafael Nadal (2008) et à Andy Murray (2012 et 2016) pour cueillir le plus grand titre de sa carrière. Victorieux du Masters 2018 et finaliste l'an dernier à l'US Open, il a peut-être franchi à Tokyo un palier décisif.

En finale, l'Allemand a livré un véritable cavalier seul face à Karen Khachanov. Dépassé par la puissance de son adversaire au service et en coup droit, le Russe ne marchera pas sur les traces de Yevgeny Kafelnikov, titré en 2000 à Sydney après sa victoire sur Tommy Haas.

Il est vrai qu'Alexander Zverev abordait cette finale dans la peau du grandissime favori. Vendredi, il avait signé un authentique exploit face à Novak Djokovic. Il a accusé, en effet, un set et un break de retard face au no 1 mondial avant de gagner dix des onze derniers jeux de la demi-finale. Cette remontada s'explique en premier lieu par la métamorphose dans le jeu d'Alexander Zverev. Il a su forcer son tempérament pour jouer franchement un tennis d'attaque. Il a naturellement évolué dans le même registre dimanche.

Le grand tournant ?

Cette demi-finale des Jeux olympiques constituera-t-il le grand tournant de l'année ? En quête d'un Grand Chelem que seule Steffi Graf a réussi à ce jour, Novak Djokovic a perdu gros à Toyko. Samedi, il fut presque méconnaissable face à Pablo Carreno Busta lors de la petite finale. Battu 6-4 6-7 6-3 par l'Espagnol, le Serbe a frôlé la disqualification par ses gestes d'humeur. Il est apparu entamé sur le plan physique comme rarement au point de déclarer forfait pour le match de la troisième place du double mixte.

La question désormais est de savoir si Novak Djokovic aura retrouvé tous ses moyens dans un mois à New York. Le prochain US Open comporte deux enjeux historiques pour lui: devenir le seul recordman de victoires dans les tournois majeurs et réussir le premier Grand Chelem depuis Rod Laver en 1969.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Jeux olympiques - Tokyo 2020

Belinda Bencic: "Je n'ai jamais renoncé"

Publié

le

Golubic et Bencic sont fières de leur semaine (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

"Je n'ai jamais renoncé !" A l'heure du bilan, Belinda Bencic ne dissimulait pas sa fierté. Celle d'avoir renversé des montagnes lors de ce tournoi olympique.

"Je ne suis pas venue à Tokyo avec l'idée que seules comptaient les médailles. Je voulais aller au bout de mon rêve, explique-t-elle. Cela m'a donné un surcroît d'énergie. Par ailleurs, j'ai connu bien des coups d'arrêt dans ma carrière. Mais j'ai toujours travaillé dur pour revenir. Et je savais que cet investissement devait payer un jour ou l'autre."

Belinda Bencic a tenu à dédier sa médaille d'or à Martina Hingis, qui fut son modèle, et à Roger Federer, avec lequel elle a enlevé à deux reprises la Hopman Cup à Perth. "Roger m'a écrit samedi pour me dire que c'était un beau jour pour réaliser mon rêve, dit-elle. Cela m'a touché. Comme le fait qu'il nous encourage toutes tout le temps. Cette médaille d'or est aussi pour lui."

"Ce sont les émotions qui restent"

La Saint-Galloise tenait, par ailleurs, à s'excuser après la défaite subie en finale du double. "J'ai tout tenté, mais je n'ai pas livré ma meilleure performance de la semaine. J'en suis désolée. Mais nous avons perdu contre la meilleure paire du monde. Je suis très fière de nous", glisse-t-elle.

"Cette semaine a été incroyable. J'ai eu la chair de poule lors de la cérémonie d'ouverture. Et les émotions fortes se sont enchaînées, poursuit-elle. J'ai toujours eu l'impression que j'allais me réveiller, que ça n'était pas réel. Les médailles et les titres sont une chose, mais ce sont les émotions qui restent pour toujours."

"Son énergie m'a inspirée"

Viktorija Golubic n'en voulait pas à sa partenaire, bien au contraire. "Son énergie m'a inspirée tout au long de la semaine, explique la Zurichoise. Bien sûr, la déception de perdre une finale est bien réelle. Mais aujourd'hui, nous avons, en premier lieu, gagné la médaille d'argent. Nous étions une véritable équipe jusqu'au dernier point. Ce fut une semaine merveilleuse."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Jeux olympiques - Tokyo 2020

Michelle Heimberg 11e de la finale aux 3m

Publié

le

Un résultat conforme aux attentes pour Michelle Heimberg. (© KEYSTONE/AP/Dmitri Lovetsky)

Michelle Heimberg peut être satisfaite de ses JO. L'Argovienne du Team Genève a montré son meilleur visage pour prendre la 11e place de la finale aux 3m, le rang déjà occupé après les qualifications.

Avec 0,7 point de plus, la plongeuse de 21 ans entrait dans le top 10. La triple médaillée européenne a évolué à son meilleur niveau et pris date pour les JO 2024 à Paris, où elle devrait arriver à maturité.

Trois Européennes l'ont cependant précédée à Tokyo, dont la Néerlandaise Inge Jansen, 5e. Michelle Heimberg n'a guère commis d'erreur dimanche, hormis une petite sur son triple et demi avant carpé.

Les Chinoises ont signé le doublé. Shi Tingmao, déjà deux fois titrée à Rio 2016, a devancé sa compatriote Wang Han et l'Américaine Krysta Palmer.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Jeux olympiques - Tokyo 2020

La barre était trop haute pour le double suisse

Publié

le

Il n'y avait pas grand chose à faire pour Belinda Bencic et pour Viktorija Golubic lors de cette finale du double. (© KEYSTONE/AP/Seth Wenig)

Belinda Bencic n'a pas couronné son chef-d'oeuvre en simple avec un titre en double. La Saint-Galloise n'a pas cueilli l'or avec Viktorija Golubic en ce 1er août.

Les Suissesses se sont inclinées 7-5 6-1 devant les Tchèques Barbora Krejckikova et Katerina Siniakova, les têtes de série no 1 du tableau qui "pèsent" tout de même trois titres du Grand Chelem. Belinda Bencic et Viktorija Golubic ont tenu le score jusqu'à 5-5 avant de perdre huit des neuf derniers jeux de cette finale. Plus incisives au service et plus tranchantes au filet, les Tchèques méritent amplement leur succès. Lors de cette finale, elles ont également su faire parler leur expérience face à une paire qui n'avait pratiquement aucun passé commun. Avant ce tournoi olympique, Belinda Bencic et Viktorija Golubic n'avaient, en effet, été associées que pour une seule rencontre, un premier tour sur le gazon de Bois-le-Duc en 2016.

Cinq ans après celle remportée par Timea Bacsinszky et par Martina Hingis à Rio dans cette même épreuve du double dames, cette médaille d'argent, qui n'a tenu qu'à un fil avec cette balle de match écartée en huitième de finale, est déjà la sixième pour la Suisse aux Jeux olympiques. Cette réussite n'est pas le fruit du hasard. Elle est due à implication sans faille de la part de ses joueurs et joueuses dans ce tournoi olympique qui a si souvent été raillé. Comme si le parcours mémorable réalisé par Marc Rosset, le "pionnier", aux Jeux de Barcelone en 1992, constitue une inépuisable source d'inspiration pour ses héritiers.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Jeux olympiques - Tokyo 2020

Fahrni/Siegenthaler mènent la chasse

Publié

le

Maja Siegenthaler et Linda Fahrni toujours dans le copup. (© KEYSTONE/AP/Gregorio Borgia)

A trois régates de la fin, Linda Fahrni et Maja Siegenthaler peuvent toujours nourrir des rêves de gloire olympique à Enoshima. Les Bernoises, sur leur dériveur 470, occupent la 4e place provisoire.

Etonnantes depuis le début de la compétition, les médaillées de bronze des Championnats d'Europe 2021 se sont classées 9e et 7e des deux manches dimanche pour progresser au 4e rang provisoire. Leur retard sur les troisièmes (17 points) est assez conséquent. Mais comme la "Medal Race" (régate finale) de mercredi comptera double, l'espoir est toujours de mise.

"C'était une journée compliquée", a relevé Maja Siegenthaler. "Nous avons à chaque fois peiné à démarrer, surtout en première manche où nous avons dû remonter depuis l'arrière après une pénalité au plus mauvais moment."

"Après ces difficultés, nous sommes surprises de nous retrouver à nouveau en 4e position. Tout reste très serré entre la 4e et la 10e place", a observé Linda Fahrni.

Les deux dernières régates qualificatives ont lieu lundi, avant la "Medal Race" de mercredi.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Sagittaire

Si vous continuez d’envoyer des « vannes » à l’être aimé, même en plaisantant, vous risquez de tout reprendre en pleine tête !

Les Sujets à la Une

X