Rejoignez-nous

Sport

Hockey sur glace : Lausanne tremble, puis respire

Publié

,

le

En s'imposant mardi soir face à Ambri (3-2), le Lausanne HC prend des points et de la confiance pour la suite du tour de placement de National League.

Le cauchemar avant l’euphorie pour le Lausanne Hockey Club. Victorieux hier mardi 3 buts à 2 d’Ambri-Piotta, les hommes de John Fust sont passés par tous les états d’âme.

Ambri menait en effet 2-0 après moins de six minutes dans une ambiance particulière à Malley 2.0. puisque les ultras lausannois ont, une fois encore, refusé de chanter dans le premier acte.

Mais ceux-ci ont décidé de donner de la voix dès l’entame du deuxième tiers, ce qui a coïncidé avec le réveil des Lions qui ont recollé au score en moins d’une minute par Jeffrey et Herren. A la demi-heure de jeu, c’est Danielsson qui offrait le but victorieux au public vaudois. Etienne Froidevaux, attaquant du LHC :

Etienne FroidevauxAttaquant du LHC

Dans les buts, c'est une première réussie haut la main pour Jakub Stepanek. Arrivé en provenance du Slovan Bratislava en KHL et passé par le CP Berne, le gardien tchèque a été titularisé mardi dans les cages lausannoises, au détriment d'Huet et Zurkirchen.

Un choix fort du coach John Fust, mais un choix judicieux puisque Stepanek s’est tout de suite distingué en recevant le prix de joueur du match côté vaudois. Ecoutez justement l’entraineur du LHC, John Fust :

John FustEntraineur du LHC

 Suite à cette victoire contre Ambri, Lausanne totalise 66 points, soit six de plus que son adversaire du soir. Dans l’autre rencontre de ce tour de placement, Kloten a battu Langnau 4 à 3.

 

PHOTO : Laura Gilli

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Six courses sprint prévues en 2023

Publié

le

Il y aura six sprints en 2023 (© KEYSTONE/EPA/MATTEO BAZZI)

La Formule 1 passera à six courses sprint qualificatives en 2023, contre trois actuellement. La FIA et le promoteur de la F1 Formula One l'ont annoncé.

"Six sprints feront partie du championnat à partir de 2023, porté par le succès de ce nouveau format introduit pour la première fois en 2021", a déclaré le PDG de la F1, Stefano Domenicali, cité dans un communiqué conjoint de la FIA et de Formula One.

Depuis deux saisons, le but de ces courses est d'offrir du spectacle sur trois jours avec des qualifications "normales", c'est-à-dire contre la montre le vendredi, qui définissent l'ordre de départ d'une course de 100km le samedi, qui elle-même définit la grille de départ du GP le dimanche.

Testé trois fois en 2021 et trois fois en 2022, le nouveau format de course sprint le samedi est désormais renouvelé pour six nouveaux événements en 2023.

Les dates auxquelles ces courses se tiendront n'ont pas été communiquées.

"Les sprints apportent une dynamique passionnante au format du week-end de course et se sont avérées populaires au cours des deux dernières saisons", a défendu le président de la FIA, Mohammed Ben Sulayem, cité dans le communiqué.

La F1 voulait déjà doubler leur nombre en 2022 - mais la FIA avait préféré défendre un nombre "raisonnable à la lumière des pressions (réd: financières) déjà exercées sur les écuries pour cette saison avec l'introduction de changements majeurs dans les règlements" - et avait donc décidé d'en rester à trois.

Après l'Émilie-Romagne (24 avril) et l'Autriche (10 juillet), la dernière course sprint qualificative de la saison doit se disputer au Brésil le week-end du 13 novembre.

Plus tôt ce mois, la Formule 1 a publié le calendrier des courses pour 2023, qui comptera un nombre record de 24 GP, dont Monaco - un temps menacé de disparition - mais sans le GP de France.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Bons Plans LFM

Le MarCHethon de Lausanne a lieu ce samedi à Dorigny

Publié

le

MarCHethon
Le MarCHethon de Lausanne a lieu, à nouveau en présentiel, ce 1er octobre / @marchethon.ch

«Donner le souffle de vie», tel est l'adage du MarCHethon. Une édition 2022 de retour en présentiel le samedi 1er octobre, après 2 éditions virtuelles du fait du covid. L'événement aura lieu au Centre sportif de l'Unil-EPFL de Dorigny.

Le marCHethon est, pour rappel, une course/marche parrainée en faveur des personnes atteintes de mucoviscidose, maladie génétique la plus fréquente touchant un enfant sur 2'000 et affectant principalement les voies respiratoires et le système digestif.

Les bénéfices du MarCHethon sont entièrement reversés à la Fondation de la mucoviscidose, créée en 1990, afin de soutenir les personnes concernées dans leurs différents projets de vie.

Le MarCHethon est une course qui compte pour le trophée lausannois. A cet effet, différents parcours de 2 à 10 kilomètres sont proposés aux participants.

Informations et inscriptions sur : www.marcheton.ch 

Retrouvez l'interview de Jean-Michel Ruiz, membre du comité du MarCHethon Lausanne, réalisée ce mardi matin sur LFM :

Marchethon avec Jean-Michel Ruiz

Continuer la lecture

International

Une "perf" pour Waltert, Teichmann assure

Publié

le

Simona Waltert a réussi une belle performance à Parme. (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Simona Waltert a réussi une belle performance à l'occasion du premier tour du tournoi WTA de Parme. La Grisonne (WTA 120) s'est imposée 6-4 6-4 contre la Slovène Tamara Zidansek (WTA 92).

Zidansek n'est pas une inconnue pour le public suisse puisqu'elle avait remporté le Ladies Open de Lausanne en 2021, la même année que son accession aux demi-finales de Roland-Garros. Après avoir effacé un break au cours du premier set sur la terre battue italienne, Waltert a fait la différence d'entrée au cours de la deuxième manche pour mener 2-0. Un avantage qu'elle a su conserver jusqu'à la fin de la partie pour glaner le set.

En dehors de trois victoires à Lausanne, c'est la première fois que Waltert remporte un match sur le circuit WTA. En huitièmes de finale, la Grisonne affrontera la vainqueure du duel entre la Hongroise Anna Bondar (WTA 60) et l'Egyptienne Mayar Sherif (WTA 74). Waltert avait affronté Bondar la semaine dernière à Budapest et s'était inclinée de peu en trois sets.

Teichmann rejoint deux Suissesses

De son côté, Jil Teichmann (WTA 36) n'a pas manqué son entrée en jeu à Tallinn (EST/dur). La Biennoise a battu 6-4 7-6 (9/7) l'Allemande Laura Siegemund (WTA 179). A 5-3 au deuxième set, elle aurait déjà pu conclure, mais a concédé son service. Finalement, elle a fait la différence au tie-break. Elle l'a emporté sur sa deuxième balle de match.

Au prochain tour, Teichmann sera opposée soit à l'Américaine Shelby Rogers (WTA 35) ou à la Belge Ysaline Bonaventure (WTA 138). Au stade des huitièmes de finale, la Biennoise retrouve deux autres Suissesses: Viktorija Golubic, qui s'est qualifiée de manière étonnante face à l'Américaine Madison Keys et la tête de série no 2, Belinda Bencic.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Carlsen accuse Niemann de triche récente

Publié

le

Le Norvégien Magnus Carlsen accuse l'Américain Hans Niemann de tricherie. (© KEYSTONE/EPA/YOSHUA ARIAS)

Le champion du monde d'échecs, le Norvégien Magnus Carlsen, a ouvertement accusé lundi l'Américain Hans Niemann d'avoir "triché plus, et plus récemment, qu'il ne l'a publiquement admis".

La saga Carlsen-Niemann agite le monde des échecs depuis trois semaines: après une défaite contre l'Américain, le Norvégien de 31 ans avait pris la décision inaccoutumée de se retirer de la Sinquefield Cup aux Etats-Unis le 4 septembre.

En guise d'explication, il avait mis en ligne une vidéo de 2014 de José Mourinho, alors à la tête de l'équipe anglaise de Chelsea. "Je ne préfère pas parler. Si je parle, je vais avoir de gros ennuis", disait l'entraîneur de football portugais au cours d'une interview d'après-match, alors que son équipe venait de perdre, et que lui-même avait été exclu.

Rebelote le 19 septembre: dans un nouveau geste d'humeur, devant des commentateurs médusés, le quintuple champion du monde s'était abruptement retiré d'une partie contre Niemann après avoir joué un coup seulement lors du tournoi en ligne Julius Baer Generation Cup.

Progression fulgurante

Agé de 19 ans, Niemann est un joueur qui connaît une progression fulgurante dans le monde des échecs mais qui a admis avoir triché dans le passé lors de parties en ligne.

"Je crois que Niemann a triché plus, et plus récemment, qu'il ne l'a publiquement admis", a affirmé Carlsen lundi dans un message publié sur son compte Twitter.

"Sa progression en face à face est inhabituelle", a-t-il ajouté, en s'épanchant ensuite sur l'aisance déconcertante avec laquelle l'Américain l'avait battu à la Sinquefield Cup alors qu'il jouait avec les noirs.

Affirmant ne pas pouvoir tout déballer, Carlsen souligne que "ses gestes montrent clairement qu'(il) ne souhaite pas jouer aux échecs avec Niemann".

L'AFP a tenté, sans succès, de contacter Niemann pour obtenir sa réaction.

Début septembre, chess.com, la plus importante plateforme d'échecs en ligne, avait banni Niemann pour avoir triché sur le site.

S'il reconnaît avoir triché à deux reprises en ligne, lorsqu'il avait 12 et 16 ans, Niemann assure ne jamais avoir fraudé lors d'une partie en face à face, se disant même prêt à jouer nu pour prouver sa bonne foi.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Enquête de la Fiba après une bagarre entre joueuses maliennes

Publié

le

Après le match contre la Serbie, deux joueuses maliennes se sont battues en pleine zone mixte. (© KEYSTONE/AP/Rick Rycroft)

La Fédération internationale de basket (Fiba) a annoncé mardi avoir ouvert une enquête après une bagarre entre deux joueuses du Mali au Mondial féminin, à Sydney.

Un événement qualifié de "dinguerie" par la meneuse de la sélection, qui s'est excusée au nom du groupe.

Lundi, juste après la quatrième défaite en quatre matches du Mali synonyme d'élimination en poules, face à la Serbie (81-68), deux joueuses dont Salimatou Kourouma en sont venues aux mains dans la zone mixte de l'Olympic Park Sports Center, où se croisent médias et joueuses, avant d'être séparées par des coéquipières, a constaté un journaliste de l'AFP.

"La Fiba reconnaît qu'il y a eu une altercation entre joueuses maliennes en zone mixte (...). A la suite de cet incident, elle a ouvert une enquête. La Fiba décidera de prendre toute mesure disciplinaire éventuelle une fois qu'elle sera terminée" a indiqué dans un communiqué l'instance, dont le président, Hamane Niang, est Malien.

Lundi, la meneuse Touty Gandega avait indiqué sur son compte Twitter que la sélection tenait à s'"excuser auprès du peuple malien et (du) peuple africain".

"Bon... je tiens à préciser que ce n'est pas l'image que nous voulions véhiculer, vraiment pas. Dieu sait qu'on s'entend bien et là c'est un dérapage malheureusement qu'on aurait voulu éviter! Nous tenons à nous excuser auprès du peuple malien et au peuple africain", avait tweeté Gandega.

"Je sais que c'est une DINGUERIE ce qui s'est passé mais les petites regrettent profondément leur comportement!", avait-elle ajouté.

Les 13 joueuses maliennes étaient présentes mardi lors de l'échauffement puis sur le banc contre le Canada, dernier match du Mali au Mondial, a constaté l'AFP.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X