Rejoignez-nous

Sport

Tennis : des conditions de jeu extrêmes à Melbourne

Publié

,

le

Stefanie Vögele: un premier tour des qualifications gagné avant la limite dans des conditions extrêmes. (©KEYSTONE/AP/LEE JIN-MAN)

L'Open d'Australie 2020 s'annonce infernal, irrespirable. En raison des incendies qui ravagent le pays, la pollution de l'air sur Melbourne est très forte. Elle rend les conditions de jeu extrêmes.

La première journée des qualifications en a apporté la preuve. Reportée d'une heure en raison d'un air trop "chargé", elle a fait très vite une victime: Dalila Jakupovic ((WTA 180). Opposée à Stefanie Vögele (WTA 117), la Slovène a abandonné alors qu'elle menait un set à rien et qu'elle s'apprêtait à jouer sur son service une balle de 6-6 après avoir écarté... six balles de deuxième manche.

"C'est pire qu'en Chine"

Incapable de respirer, Dalila Jakupovic est restée accroupie pendant plus d'une minute après un très long échange. Epuisée, elle fut tout simplement incapable de reprendre le match. "Stefanie n'était pas bien non plus, avoue Ivo Werner, le coach de l'Argovienne. Elle n'arrivait pas à respirer hier soir. Elle n'arrivait pas à respirer ce matin. Comme son match n'a pas été reporté, elle a dû quand même aller sur le court. Ce fut une parodie de tennis. Stefanie aurait dû gagner sans problème en deux sets..."

L'ancien entraîneur de Jakob Hlasek n'avait jamais connu de telles conditions de jeu. "C'est bien pire que ce que nous avons pu connaître en Chine, dit-il. Si elles sont les mêmes la semaine prochaine, je me demande si les organisateurs oseront lancer des matches avec Roger Federer, Rafal Nadal ou Novak Djokovic..."

Un sacré dilemme

Toute la question est bien là. Si la pollution de l'air ne diminue pas d'ici lundi, les organisateurs se retrouveront devant un sacré dilemme. "Comme toujours, la santé et la sécurité de nos joueurs, de notre personnel et du public sont nos priorités", assurent-ils dans leur dernier communiqué. Mais accepteront-ils de reporter de quelques jours le tournoi avec toutes les conséquences financières qu'un tel choix peut entraîner ? Ou décideront-ils de programmer les ténors en "night session" sur les trois courts couverts et laisser jouer les sans-grades sur les courts annexes dans la chaleur et dans la pollution pour tenir leur programmation ?

Ce mercredi, Henri Laaksonen (ATP 102) et Conny Perrin (WTA 204) entreront à leur tour dans l'arène. Le Schaffhousois sera opposé à l'Australien Rinky Hijikata (ATP 743), la Neuchâteloise à l'Ukrainienne Daria Lopatetska (WTA 332). L'enjeu financier de ces deux rencontres sera de 12'500 dollars australien (ndlr: 1 dollar australien égale 0,67 franc), soit la différence entre le "prize money" du premier tour (20'000) et du deuxième (32'500).

Justement, cet enjeu financier peut inciter des joueurs et des joueuses qui ont de la peine à gagner vraiment leur vie sur le Circuit à occulter les risques de jouer cette semaine un match de tennis à Melbourne...

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey

Robin Kovacs, de buteur à passeur

Publié

le

Robin Kovacs (à droite) accepte avec professionnalisme son rôle de joker (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Damien Riat a inscrit le 3-2 décisif du succès du LHC jeudi lors de l'acte II de la finale contre Zurich. Buteur devenu passeur sur cette action, Robin Kovacs s'adapte à son rôle de joker.

Si Lausanne est revenu à égalité dans la série, c'est en partie grâce à lui. A la 51e minute et alors que le score était de 2-2, Robin Kovacs a chipé le puck à Christian Marti, a foncé dans la zone de défense zurichoise et a servi un caviar à Damien Riat. L'attaquant suédois a fait honneur à son prénom Robin en assistant son acolyte Batman Riat.

"J'essaie d'aider l'équipe du mieux que je peux, comme je ne joue pas tout le temps, explique le Suédois avec humilité et professionnalisme. Lors de ce match, je me sentais bien, j'avais les jambes fraîches. Ces temps j'ai de la peine à marquer, alors j'essaie de me rendre utile d'une autre façon."

Passeur émérite

Et ce n'est pas la première fois que celui qui était vu comme un serial buteur lors de son arrivée en Suisse en 2022 se mue en passeur émérite. A l'occasion du deuxième match de la demi-finale contre Fribourg, c'est déjà lui qui avait offert le but de la victoire à la 107e minute à Jason Fuchs.

L'ancien attaquant d'Örebro se sent-il pousser des ailes lors des deuxièmes actes? "Non, il n'y a rien de spécial, glisse-t-il en souriant. Ce qui est sûr, c'est que ce sont des goals importants. Et si j'ai un poil plus de chance, peut-être que je peux marquer deux buts dans ce deuxième match."

A la 58e, Kovacs a en effet trouvé le poteau de Simon Hrubec. Le Suédois s'est consolé en voyant que les Zurichois ont concédé une pénalité et que le LHC a inscrit le 4-2 dans la foulée.

Sincère et touchant, Kovacs n'a jamais donné l'impression de pester malgré la difficulté de sa situation. Le Suédois a travaillé dans son coin sans faire des vagues. "J'ai vécu une situation difficile pendant la saison, raconte-t-il. J'ai vraiment cherché à m'entraîner le mieux possible. J'essaie de saisir ma chance à chaque fois qu'elle se présente et d'aider l'équipe. On verra si j'ai la chance de jouer le prochain match."

Aider l'équipe comme il peut

Comme le prochain match est agendé à Zurich samedi et que Kovacs est aligné lors des rencontres à domicile, il y a doute sur sa participation à l'acte III. Sait-il pourquoi il joue à domicile et pas à l'extérieur? "Il faut demander à Geoff (réd: Ward, le coach). Je me contente d'être prêt le mieux possible chaque jour. Si je ne suis pas dans l'alignement, je vais apporter mon soutien à mes coéquipiers, et si je joue je vais donner le meilleur pour aider l'équipe."

Samedi, c'est à Zurich que les Vaudois tenteront de prendre l'avantage en allant s'imposer sur la glace du "Z". Logiquement, Robin Kovacs y croit. "On n'était pas très satisfait de la manière dont on a joué mardi à Zurich, conclut-il. Là nous avons joué notre jeu de la bonne façon. Ca sera une série intéressante à suivre."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Udinese-AS Rome se terminera le 25 avril

Publié

le

Le match Udinese-AS Rome se terminera le 25 avril (© KEYSTONE/AP/Andrea Bressanutti)

Le match de Serie A Udinese - AS Rome se terminera le 25 avril, a annoncé la Ligue italienne. Cette partie avait été arrêtée dimanche dernier après le malaise du défenseur de l'AS Rome Evan Ndicka.

"Les 18 minutes et 30 secondes restant à disputer, plus les éventuels arrêts de jeu du match entre l'Udinese et l'AS Rome se joueront le jeudi 25 avril à 20h00", a indiqué la Lega Serie A dans son communiqué.

La Roma, qualifiée pour les demi-finales de l'Europa League où elle affrontera les 2 et 9 mai le Bayer Leverkusen de Granit Xhaka, avait demandé que la fin de cette rencontre soit programmée au plus tôt mi-mai.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Sion bat le Stade Nyonnais et profite du faux-pas de Thoune

Publié

le

La joie des Sédunois, qui ont conquis 3 points précieux vendredi (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Sion a souffert pour battre le Stade Nyonnais vendredi lors de la 30e journée de Challenge League (1-0).

Mais les trois points conquis par les Valaisans leur permettent de prendre le large en tête du classement. Thoune s'est en effet incliné à Aarau dans le même temps.

Le FC Sion, qui avait dû se contenter d'un nul lors de la première visite des Nyonnais cette saison à Tourbillon, a dû patienter jusqu'à la 72e pour forcer le verrou vaudois. C'est Dejan Sorgic qui a signé le but de la victoire, à la suite d'un corner.

Cette réussite offre au FC Sion une avance de sept unités sur Thoune, qui a été lourdement battu 3-0 à Aarau vendredi. Le club de l'Oberland bernois a certes un match en retard, mais il devra vraisemblablement se contenter de la place de barragiste.

De son côté, Xamax a dû se contenter d'un nul (1-1) sur la pelouse de Schaffhouse. Les Rouge et Noir conservent la 3e place du classement mais sont à égalité de points avec Aarau.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Julian Nagelsmann à la tête de l'équipe d'Allemagne jusqu'en 2026

Publié

le

Julian Nagelsmann a trouvé son bonheur à la tête de l'équipe d'Allemagne. (© KEYSTONE/EPA/RONALD WITTEK)

L'avenir de Julian Nagelsmann s'écrira toujours avec l'équipe d'Allemagne. Convoité par le Bayern Munich, le sélectionneur a prolongé son contrat jusqu'à la Coupe du monde 2026.

Après avoir été écarté à la surprise générale du Bayern Munich en mars 2023, Julian Nagelsmann (36 ans) a pris la tête de la sélection allemande six mois plus tard, pour un contrat initial qui allait jusqu'à l'Euro-2024 à domicile. On rappellera que l'Allemagne rencontrera la Suisse à Francfort le 23 juin lors de l'ultime journée de la phase de poules.

"C'est le coeur qui a parlé", indique Julian Nagelsmann dans un communiqué diffusé par la Fédération allemande (DFB). Sous sa férule, l'Allemagne a retrouvé un certain lustre avec deux succès probant le mois dernier contre la France (2-0) et les Pays-Bas (2-1).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Balance

Bien que la fin du chaos ne soit pas encore en vue, restez fermes face à cette nouvelle dynamique qui transforme votre existence !

Les Sujets à la Une

X