Rejoignez-nous

Sport

Tennis: Timea Bacsinszky tire sa révérence

Publié

,

le

Bacsinszky après sa défaite face à Serena Williams en demi-finale à Paris en 2015. (©KEYSTONE/EPA/YOAN VALAT)

Timea Bacsinszky range définitivement ses raquettes.

La Vaudoise de 32 ans, médaillée d’argent en double au côté de Martina Hingis lors des JO 2016 et ex-no 9 mondial, l'a officialisé vendredi matin sur son compte Instagram.

"Petite fille, je n'aurais pu imaginer accomplir tant de belles choses à travers toi, vivre tant d'émotions, apprendre tant de choses, notamment sur moi, mais sur le monde aussi", écrit-elle en s'adressant au tennis professionnel. "Tu as été la plus belle école de vie qui soit et je ne te remercierai jamais assez pour ça... 18 belles années au cours desquelles je me suis dédiée à toi", poursuit-elle.

Tourner la page

"Aujourd'hui il est temps pour moi de tourner la page, et d'en écrire de nouvelles, qui je l'espère seront aussi intenses. Merci pour les moments durs, les sourires, les larmes, les doutes mais surtout les enseignements que tu as pu me transmettre. Je suis très fière de tout ce que j'ai pu accomplir grâce et avec toi", écrit-elle encore, avant de remercier tous ceux "qui ont fait partie de mon voyage."

La décision de Timea Bacsinszky n'a rien de surprenant. Le dernier match officiel de la guerrière de Belmont date du 16 septembre 2019, à Séoul, où elle avait subi lourdement la loi de l'Américaine Kristie Ahn (6-0 6-0). Blessée au dos dans la foulée, elle avait vu la pandémie de Covid-19 briser son élan au printemps 2020 alors qu'un comeback semblait proche.

Deux demi-finales à Paris

Enfant-prodige trop vite comparée à Martina Hingis, Timea Bacsinszky tire sa révérence après une carrière riche en émotions et en rebondissements. Freinée par de nombreuses blessures, elle avait mis sa carrière entre parenthèses en 2013, effectuant même un stage dans l'hôtellerie avant de retrouver la flamme au printemps après avoir pris part aux qualifications de Roland-Garros.

C'est d'ailleurs au cours de sa deuxième carrière qu'elle a connu ses plus grands succès. Elle s'est ainsi hissée à deux reprises en demi-finale à Roland-Garros, s'inclinant à chaque fois face à la future lauréate (Serena Williams en 2015, Jelena Ostapenko en 2017), atteignant en outre les quarts de finale à Wimbledon en 2015.

Médaille olympique

Timea Bacsinszky a obtenu son meilleur classement en mai 2016 (9e), quelques mois avant de conquérir l'argent aux JO de Rio avec Martina Hingis, alors que cette dernière devait initialement faire équipe avec Belinda Bencic (forfait sur blessure). Elle a conquis quatre titres en simple sur le circuit WTA (Luxembourg 2009, Acapulco et Monterrey 2015, Rabat 2016), et cinq en double.

L'émotive et volubile Vaudoise a également vécu de grands moments en FedCup, compétition dans laquelle elle a très souvent su élever son niveau de jeu, et ce dès ses débuts en 2004 à l'âge de 15 ans dans un barrage au Canada. Elle a participé aux deux récentes demi-finales perdues par la Suisse, en 2016 à Lucerne face à la République tchèque et en 2017 à Minsk face à la Biélorussie.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Ponti peut rêver d'une deuxième médaille à Rome

Publié

le

Noè Ponti peut conquérir une 2e médaille à Rome (© KEYSTONE/PATRICK B. KRAEMER)

Les médailles conquises par Lisa Mamié et Antonio Djakovic n'étaient pas les seuls motifs de satisfaction dans le camp suisse lundi à Rome.

Noè Ponti s'est en effet qualifié pour la finale du 200 m papillon des Européens en grand bassin, tout comme Maria Ugolkova sur 200 m 4 nages.

Noè Ponti a bien digéré son exploit de dimanche. Le vice-champion d'Europe du 100 m papillon s'est qualifié pour la finale du 200 m papillon en signant le 3e temps des demi-finales (1'55''28), grâce à une remarquable dernière longueur.

Le Tessinois peut donc rêver d'une nouvelle médaille, même si l'or est promis comme sur 100 m pap' à l'impressionnant Kristof Milak (1'53''97 en demi-finales). Le deuxième chrono des demi-finales a été l'oeuvre de l'Italien Alberto Razzetti (1'58''18).

La tâche de Maria Ugolkova, 6e des demi-finales du 200 m 4 nages en 2'12''92, s'annonce plus délicate. Mais la médaillée de bronze des Européens 2018 peut titiller le podium si elle s'approche de son record national établi aux JO 2021 (2'10''04).

Le St-Gallois Marius Toscan a quant à lui logiquement échoué en demi-finales du 200 m papillon (13e en 1'58''81). Sasha Touretski a connu le même sort sur 50 m libre. La sociétaire de Genève-Natation a nagé en 25''49, terminant au 13e rang.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Tom Dumoulin quitte le peloton

Publié

le

Tom Dumoulin: retraite avec effet immédiat (© KEYSTONE/EPA ANP/MARCEL VAN HOORN)

Le Néerlandais Tom Dumoulin (Jumbo-Visma) a décidé de mettre un terme immédiat à sa carrière. Il devait initialement aller encore jusqu'au terme de la saison.

Dumoulin (31 ans) a notamment remporté le Tour d'Italie 2017 et le championnat du monde du contre-la-montre la même année. Cet excellent rouleur a aussi gagné 9 étapes sur les trois grands tours, soit trois au Tour de France, 2 à la Vuelta et 4 au Giro.

"J'ai décidé de quitter le cyclisme professionnel avec effet immédiat (...) Le réservoir est vide", écrit-il sur son compte Twitter. Dumoulin avait annoncé début juin qu'il mettrait un terme à son activité de coureur cycliste professionnel à la fin de la saison et se disait "impatient" de participer aux championnats du monde, le mois prochain en Australie. Il a finalement décidé d'accélérer le cours des choses.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

L'or pour Lisa Mamié, l'argent pour Djakovic

Publié

le

Le sourire de Lisa Mamié, nouvelle championne d'Europe du 200 m brasse (© KEYSTONE/PATRICK B. KRAEMER)

La natation suisse a vécu une folle journée lundi à Rome. Lisa Mamié est devenue championne d'Europe du 200 m brasse moins de dix minutes après qu'Antonio Djakovic s'est paré d'argent sur 200 m libre.

Médaillée d'argent dans la discipline l'an dernier à Budapest, Lisa Mamié a offert à la Suisse le quatrième titre européen de son histoire en grand bassin. Elle rejoint la Tessinoise Flavia Rigamonti, sacrée sur 800 m en 2000 puis sur 1500 m en 2008, et le Genevois Jérémy Desplanches, titré en 2018 sur le 200 m 4 nages.

Troisième après 100 mètres et 2e après 150 mètres, Lisa Mamié a fait le forcing sur la dernière longueur de bassin pour s'imposer en 2'23''27. Elle est ainsi restée à plus d'une seconde de son record de Suisse (2'22''05), mais a pu conserver 0''37 d'avance sur l'Italienne Martina Carraro (2e).

Djakovic derrière l'intouchable Popovici

Antonio Djakovic avait permis à la délégation suisse de cueillir une deuxième médaille dans ces joutes, après celle d'argent conquise par son camarade de chambre Noè Ponti dimanche sur 100 m papillon. Le Thurgovien de 19 ans a seulement été devancé par le prodige roumain David Popovici (1'42''97, record du monde junior).

Auteur d'un nouveau record de Suisse en demi-finales (1'45''32), Antonio Djakovic ne s'est pas montré aussi rapide lundi (1'45''60). Mais ce chrono lui a suffi pour décrocher une deuxième médaille sur la scène internationale après le bronze glané sur 400 m lors des Mondiaux 2021 en petit bassin.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Condamnée en Russie, la basketteuse américaine Griner fait appel

Publié

le

Brittney Griner a fait appel de sa condamnation (© KEYSTONE/AP/DMITRY SEREBRYAKOV)

La basketteuse américaine Brittney Griner, condamnée en Russie à neuf ans de prison pour trafic de cannabis, a fait appel de sa condamnation. Ses avocats l'ont indiqué.

"L'équipe de défense de Brittney Griner a fait appel de la décision du tribunal de Khimki", qui a condamné la star du basket mondiale début août, ont indiqué les avocats de la joueuse sur Telegram. La date du procès en appel n'était pas connue dans l'immédiat.

Considérée comme l'une des meilleures joueuses de basket au monde, Brittney Griner, 31 ans, a été arrêtée en février à Moscou en possession d'une vapoteuse contenant du liquide à base de cannabis.

Elle a reconnu avoir été en possession de cette substance, affirmant toutefois l'avoir apportée en Russie par inadvertance et l'utiliser légalement aux Etats-Unis comme anti-douleur.

Elle était venue en Russie pour jouer pendant l'intersaison américaine, une pratique courante pour les basketteuses de WNBA qui gagnent souvent mieux leur vie à l'étranger qu'aux Etats-Unis. Son cas a pris une ampleur géopolitique dans le contexte de la crise entre Moscou et Washington liée à l'offensive russe en Ukraine.

La sportive fait partie de plusieurs citoyens américains actuellement détenus en Russie et dont Washington veut obtenir la libération.

Les Etats-Unis ont plusieurs fois déclaré avoir fait une "offre conséquente" pour obtenir la libération de deux Américains détenus en Russie, Brittney Griner et un ancien soldat américain, Paul Whelan.

Samedi, un diplomate russe haut placé a confirmé que Moscou et Washington discutaient d'un possible échange de prisonniers impliquant notamment Brittney Griner et un trafiquant d'armes russe détenu aux Etats-Unis, Viktor Bout.

M. Bout a été arrêté en Thaïlande en 2008 et purge une peine de 25 ans de prison aux Etats-Unis. Son parcours hors du commun a été l'une des inspirations du film "Lord of War" dans lequel Nicolas Cage interprète un trafiquant d'armes cynique.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Ehammer mène, Mancini et Frey qualifiés pour les demies du 100 m

Publié

le

Simon Ehammer impérial sur 100 m et à la longueur (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

Simon Ehammer a commencé son décathlon des Championats d'Europe de Munich de la meilleure des façons. L'Appenzellois de 22 ans a couru le 100 m en 10''56 avant de s'envoler à 8m31 à la longueur.

Ce bond constitue sa deuxième meilleure marque personnelle derrière les 8m45 de son record de Suisse. Ehammer est logiquement en tête après ces deux épreuves. C'est en revanche terminé pour Kevin Mayer. Détenteur du record du monde et champion du monde du décathlon, le Français a dû abandonner dès la première discipline après une blessure aux adducteurs.

Ehammer a ensuite lancé son poids à 14m24, ce qui lui permet de compter 2845 points et 254 longueurs d'avance sur son dauphin, l'Italien Dario Dester.

Sur le sprint, matinée réussie pour Pascal Mancini et Géraldine Frey. Alignés dans les séries du 100 m, les deux athlètes se sont qualifiés pour les demi-finales. Mancini a enlevé sa course en 10''24, alors que la Zougoise a pris la 3e place de sa série en 11''45.

Qualification également pour la finale de la perche féminine pour Angelica Moser. La Zurichoise a passé une barre à 4m50. Cela s'est moins bien passé pour Pascale Stöcklin qui n'a effacé que 4m25. Pas plus de chance pour Banjamin Gföhler à la longueur, ses 7m49 n'ont pas suffi en qualifications. Assez fou de voir qu'avec ses 8m31, Ehammer se serait aisément qualifié et qu'il serait le grand favori de la compétition.

Fabienne Schlumpf voulait une médaille sur le marathon, elle a dû se contenter de la 9e place en 2h30'17. Victime d'une myocardite en début d'année, la Zurichoise de 31 ans a longtemps fait partie du groupe de tête, mais elle a cédé dans les trois derniers kilomètres. La victoire est revenue à la Polonaise Aleksandra Lisowska en 2h28'36, devant la Croate Matea Parlov Kostro et la Néerlandaise Nieneke Brinkman.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Lion

Si vos idées sont excellentes, la crainte de les réaliser vous immobilise. Patience ! Avec des soutiens inattendus, vous allez pouvoir agir…

Les Sujets à la Une

X