Rejoignez-nous

Sport

Tennis : un 101e titre pour Roger Federer

Publié

,

le

Roger Federer a décroché son 101e titre dimanche à Miami (©KEYSTONE/AP/LYNNE SLADKY)

Roger Federer a cueilli son 101e titre sur le circuit principal dimanche à Miami, 29 jours après avoir atteint la barre des 100 à Dubaï.

Le Bâlois s'est imposé 6-1 6-4 pour sa 50e finale dans un Masters 1000 face à un John Isner diminué par une blessure à la jambe gauche en fin de partie. Battu par Dominic Thiem en finale à Indian Wells deux semaines plus tôt, il a parfaitement rectifié le tir en Floride où il triomphe pour la quatrième fois (après 2005, 2006 et 2017). Il est ainsi le premier joueur à avoir conquis deux titres en 2019, les 19 premiers tournois ayant été remportés par 19 joueurs différents!

La blessure dont a souffert John Isner, qui était quasiment incapable de se déplacer lors des derniers jeux de cette finale, n'enlève rien aux mérites de Roger Federer. "J'ai pris un départ de rêve, et ça m'a permis de me relâcher", a expliqué sur le court le Bâlois, qui s'est par ailleurs emparé de la 1re place de la Race.

Vainqueur des neuf jeux décisifs qu'il a dû négocier dans ce tournoi, le géant John Isner (2m08) a en effet concédé son service dès le premier jeu. "Quand on réussit un tel début de match, on sait que son adversaire devra réussir de grandes choses pour espérer revenir", a poursuivi Roger Federer.

Fort de cet avantage qu'il n'espérait certainement pas obtenir aussi tôt, Roger Federer a pu dérouler son tennis. Percutant en attaque, efficace en défense, il a même réussi l'exploit de signer trois breaks en un seul set devant celui qui est peut-être le meilleur serveur du circuit.

"J'ai profité de sa blessure en fin de partie. J'ai remarqué qu'il ne bougeait pas normalement. Mais je devais continuer à le faire travailler", a encore expliqué Roger Federer, qui a conclu cette rencontre en signant un quatrième et dernier break alors que John Isner était quasiment incapable de se déplacer.

La tâche de John Isner semblait de toute manière insurmontable après le premier set. L'Américain n'a jamais réussi le moindre break sur surface dure face au Maître, en six duels livrés désormais. Avec seulement trois points inscrits au total à la relance dimanche, il ne pouvait espérer faire douter un Roger Federer aussi inspiré.

KEYSTONE-ATS

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

L'Europe mène 7-1 face au Reste du monde

Publié

le

Tsitsipas a dominé Kyrgios samedi à Boston (© KEYSTONE/EPA/CJ GUNTHER)

L'Europe a pris une option sur une quatrième victoire en Laver Cup.

Les hommes du capitaine Björn Borg menaient en effet 7-1 face au Reste du monde après les deux premiers simples de la journée de samedi à Boston.

Le Grec Stefanos Tsitsipas a permis à son équipe de s'adjuger un quatrième match en dominant l'Australien Nick Kyrgios 6-3 6-4 lors de la première partie de cette seconde journée. L'Allemand Alexander Zverev a ensuite enfoncé le clou en battant l'Américain John Isner 7-6 (7/5) 6-7 (6/8) 10/5.

Chaque succès vaut 2 points lors de la journée de samedi, alors qu'une victoire rapportera 3 points dimanche. La première équipe à atteindre les 13 points s'adjugera cette exhibition par équipe qui vit ce week-end sa quatrième édition, sous les yeux de son initiateur Roger Federer.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Alain Geiger: "Inadmissible de faire un penalty à la 43e"

Publié

le

Deux coaches mi-figue mi-raisin au moment de l'analyse (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Le premier derby lémanique de la saison a accouché d'un nul (1-1) qui satisfait plus le LS que le SFC. Et sans le penalty de la 43e, Lausanne aurait eu de la peine à ramener un point.

"C'est inadmissible de faire un penalty à la 43e, lance le coach genevois Alain Geiger à l'interview. Surtout que le ballon est loin au deuxième poteau. Faut arrêter de donner des buts cadeaux. Pour moi c'est un peu le tournant du match. On avait fait le plus dur dans un derby en ouvrant la marque et on ne doit pas faire ce genre de choses. On sait qu'on doit progresser dans les moments-clés."

Mais en désignant les erreurs de son équipe, l'entraîneur ne s'est pas emporté. Non, Alain Geiger est resté très calme et posé dans son analyse. Car même s'il n'a pas goûté à la faute de Cespedes en fin de première mi-temps, le Valaisan a en grande partie aimé ce qu'il a vu de ses joueurs: "On a super bien élaboré nos actions, on a trouvé de la largeur avec une belle circulation de balle. On a manqué notre jeu au centre et dans les 40 derniers mètres. Je pense qu'on était un peu crispé dans la phase terminale et qu'il n'y avait pas assez d'inspiration."

Le derby à peine classé dans les livres d'histoire, Alain Geiger se projette déjà au week-end prochain pour la réception du champion YB: "Ce sera une partie d'un autre niveau. On va monter de trois crans, là. On parle d'une équipe qui joue la Champions League. On va voir si on peut faire l'exploit."

Dans l'attente de cette première victoire

Dans le camp lausannois, le point n'a pas été accueilli avec un enthousiasme délirant. "C'eût été différent si on avait deux victoires au compteur", note l'entraîneur Ilja Borenovic. Mais le coach se montrait tout de même content de ce point et de la prestation défensive de ses troupes: "Ca fait du bien. Tout le monde court derrière cette première victoire. Mais défensivement, on livre un bon match. J'ai bien aimé Grippo. Il a fait preuve d'un certain leadership avec les jeunes. C'est important. On a par contre eu trop de déchets, même de la part de ceux qui sont les plus sûrs techniquement. Du coup, on a moins eu le ballon et des temps de possession trop courts."

Pour le portier vaudois Mory Diaw, la performance du LS est mitigée: "Est-ce qu'on a réussi notre match? Oui et non. Ce qui est sûr c'est qu'on a montré un autre visage que face à YB. Il faudra avoir la même envie à Lugano. Honnêtement, je n'ai pas eu tant d'arrêts à faire que ça. Il y a une parade en deuxième période sur la frappe de Rodelin et c'est tout. Maintenant on doit mieux utiliser la balle. Peut-être qu'on est moins serein, mais on bosse bien à l'entraînement et cette victoire va bien finir par arriver."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Servette et Lausanne dos à dos

Publié

le

Le penalty transformé par Kukuruzovic a permis à Lausanne d'obtenir un point au Stade de Genève (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Servette et Lausanne se sont neutralisés lors de la 8e journée de Super League. Ce derby lémanique conclu sur un 1-1 ne restera pas longtemps dans les esprits.

La dernière victoire de Servette face à Lausanne en Super League remonte donc toujours au 23 février 2013. Les Genevois ont été les plus proches de la victoire, mais ils ont manqué de tranchant pour battre un LS moribond, un brin chanceux et toujours en quête de sa première victoire de la saison.

Dans cette rencontre, il ne s'agissait pas de se demander si Servette allait ouvrir le score, mais quand. Réponse: à la 32e. Théo Valls, auteur des deux plus sûres occasions servettiennes avant la 30e, a combiné sur le côté gauche avant d'adresser un centre parfait pour la tête de Stevanovic.

Sur un malentendu...

Proche du néant au niveau du jeu, Lausanne a pourtant terminé la première mi-temps en égalisant. Une faute de Cespedes sur Sow à la 43e a offert un penalty inespéré aux Vaudois - transformé par Kukuruzovic - qui ne méritaient franchement pas cette réussite au vu de leurs pérégrinations sur le terrain.

Bien sûr, le 6-1 encaissé mercredi soir à domicile contre YB avait tout pour calmer d'éventuelles ardeurs. Mais les Lausannois ont donné l'impression de venir en mode Jean-Claude Dusse avec l'idée que sur un malentendu, cela pouvait marcher.

La seule vague tentative de séduction dans le jeu lausannois intervint au retour des vestiaires, mais cela demeura très chaste. C'est juste après cette petite poussée vaudoise que les Grenat ont repris le jeu à leur compte. Une tête de Rouiller (55e) et surtout une magnifique frappe enroulée d'Imeri, qui a trouvé l'angle des buts de Diaw à la 57e, auraient certainement mérité un meilleur sort.

Servette stagne

Au final, Servette peut s'en vouloir. Les Grenat avaient tout pour obtenir la totalité de l'enjeu face à des Bleu et Blanc mal organisés et bien souvent empruntés avec le ballon. Laissé seul en pointe, Zeki Amdouni a ainsi passé une longue soirée.

Mais son coach Ilja Borenovic pourra se satisfaire de ce résultat en se disant que son équipe a relevé un tout petit peu la tête après la gifle infligée par le champion. Seulement au classement, ce quatrième point en huit matches ne permet pas aux Vaudois de quitter la dernière place. Dans le même temps, Servette stagne à la 4e place.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Fribourg brille contre Zurich, Bienne trébuche

Publié

le

Le portier des Zurich Lions, Ludovic Waeber a brillé devant son ancien club. (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Fribourg Gottéron s'est imposé 1-0 contre les Zurich Lions au terme d'un match plein en National League. Bienne voit sa série de victoires s'arrêter à 8 après sa défaite contre Langnau (1-4).

Mauvais contre Lausanne (2-5), en reprise contre Genève-Servette (3-1), les Fribourgeois se sont montrés parfois brillants face aux Lions zurichois. En cinq jours, Christian Dubé n'a pas dû reconnaître son équipe. Le coach se régalera tout de même de la performance fournie par ses joueurs face à une grosse écurie de la Ligue. Sans les arrêts déterminants de Ludovic Waeber, les Romands auraient sûrement fait la différence avant la mi-match. Faute d'avoir trouvé l'ouverture, les Fribourgeois ont dû souffrir au cours de trois dernières minutes irrespirables pour eux.

Gottéron est arrivé à ses fins grâce à un but du Canadien David Desharnais très bien servi par Killian Mottet, placé derrière le but zurichois (43e). Mais les efforts fournis par le portier fribourgeois Reto Berra ont également contribué à fêter un succès de prestige.

Les Seelandais ont buté sur le 9e match qui aurait pu leur permettre d'égaler le record de 9 victoires consécutives en début de championnat, détenu par Genève-Servette depuis la saison 2012-2013. La série biennoise reste bien sûr remarquable, mais elle s'arrête par la faute des étonnants Langnau Tigers, bien portés par leur attaquant vedette Harri Pesonen, qui a ouvert la marque en infériorité numérique (13e). Le Canadien Alexandre Grenier a doublé la mise à 5 contre 4 cette fois (38e) avant que le meilleur compteur emmentalois Jesper Olofsson ne mette fin aux derniers espoirs des joueurs de Antti Törmänen (43e/52e) avec son quatrième (!) doublé de la saison.

Genève-Servette retrouve le succès

Genève-Servette a retrouvé le goût de la victoire après quatre revers de suite, mais cela s'est fait avec quelques regrets contre Ajoie (4-3 tab). Les Genevois avaient largement les moyens de conclure dans le temps réglementaire. Emmenés par un Daniel Winnik, très tranchant, dont le duo avec Valtteri Filppula, est assez prometteur, les joueurs de Patrick Emond n'ont su profiter de leur avantage 2-0 (doublé de Winnik) jusqu'à la mi-match. Mais les Jurassiens n'ont rien volé. Très effacés en première période, les Ajoulots sont parvenus à remonter grâce au premier but de Devos en National League et à l'inattendue réussite de Birbaum en supériorité numérique à la 59e. Le Fribourgeois n'avait plus marqué dans l'élite depuis 28 novembre 2015.

Zoug connaît un coup d'arrêt dans le Championnat. Les champions en titre ont concédé leur troisième revers de suite. Après Lugano et Ajoie, c'est les Rapperswil-Jona Lakers, qui ont fait plier Genoni et ses coéquipiers (3-1). Les Saint-Gallois se sont trouvé un buteur en la personne de Nando Eggenberger, auteur de son sixième but depuis le début de la saison. Les Lakers fêtent ainsi leur quatrième succès de rang.

Lugano s'est imposé 3-1 contre Berne avec des réussites de Fazzini, Bertaggia et Walker.

Classement: 1. Bienne 9/22 (35-20). 2. Zoug 9/18 (28-21). 3. Zurich Lions 7/14 (25-16). 4. Lugano 8/14 (26-22). 5. Fribourg-Gottéron 8/14 (21-22). 6. Rapperswil-Jona Lakers 8/12 (24-22). 7. Davos 6/10 (18-19). 8. Langnau Tigers 8/9 (25-33). 9. Ambri-Piotta 6/8 (12-15). 10. Genève-Servette 8/8 (19-28). 11. Berne 8/7 (26-23). 12. Ajoie 7/6 (15-27). 13. Lausanne 6/5 (13-19).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Zakaria offre la victoire à Gladbach

Publié

le

Zakaria (à droite) a inscrit le but de la victoire pour Gladbach samedi (© KEYSTONE/AP/Martin Meissner)

Denis Zakaria a offert la victoire à Mönchengladbach, vainqueur 1-0 de Dortmund lors de la 6e journée de Bundesliga. Le milieu genevois a inscrit son deuxième but de la saison samedi.

Pas moins de six Suisses - Sommer, Elvedi, Zakaria et Embolo d'un côté, Kobel et Akanji de l'autre - étaient titulaires dans cette rencontre entre les deux Borussia. L'un d'eux devait forcément en être le grand homme, et ce fut Denis Zakaria.

L'ancien joueur de Servette et d'YB a trompé Gregor Kobel d'une frappe puissante du pied droit armée à hauteur du point de penalty, après un une-deux bien involontaire avec un défenseur du BVB. Sa réussite permet à Gladbach de décrocher son deuxième succès de la saison et de relever quelque peu la tête.

Privé d'Erling Haaland et de Marco Reuss, blessés, Dortmund n'a pas pu éviter sa deuxième défaite dans cet exercice 2021/22. Le club de la Ruhr, qui accuse désormais quatre longueurs de retard sur le Bayern Munich, a dû il est vrai évoluer à 10 contre 11 dès la 40e à la suite de l'expulsion de Dahoud.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Sagittaire

Ne prenez pas vos désirs pour des réalités ! Cela devrait vous éviter un bon nombre de désillusions inutiles !

Les Sujets à la Une

X