Rejoignez-nous

Sport

Tennis : Roger Federer au tapis à l’US Open

Publié

,

le

Roger Federer: une fin de match qui a ressemblé à un long chemin de croix. (©KEYSTONE/FR103966 AP/JASON DECROW)

L’impensable s’est produit à Flushing Meadows ! Roger Federer a été éliminé en huitième de finale de l’US Open par John Millman (ATP 55).

L’Australien s’est imposé 3-6 7-5 7-6 (9/7) 7-6 (7/3) après 3h34′ de match. Il a su exploiter les errements de son adversaire pour signer une victoire improbable qui est bien sûr la plus belle d’une carrière traversée jusqu’à cette « night session » de mardi dans un très grand anonymat.

Victorieux à cinq reprises à l’US Open entre 2004 et 2008, Roger Federer a concédé l’une de ses défaites les plus mortifiantes. Avant de payer un lourd tribut à des conditions de jeu rendues éprouvantes par l’humidité, le no 2 mondial avait, en effet, mené 6-3 5-4 40-15 sur son service. Il devait toutefois galvauder ces deux balles de deux sets à rien pour remettre John Millman dans le match.

Le reste ne fut qu’un long chemin de croix pour Roger Federer qui aura commis 76 fautes directes et qui n’aura pas passé plus d’une première balle sur deux au service (49 % de réussite). Le poids des ans – il en a 37 faut-il le rappeler – fut bien lourd à porter sur cette fin de match.

Le match a définitivement basculé au jeu décisif de la troisième manche. John Millman l’emportait 9/7 après avoir sauvé une balle de set sur un retour raté de son adversaire après une seconde balle. Mené deux manches à rien, Roger Federer n’avait ni le souffle et ni les jambes pour réussir une remontada. Le break qu’il devait signer pour mener 4-2 au quatrième set ne fut qu’un chant du cygne.

Il perdait à son tour au service dans le jeu suivant avant de livrer un tie-beak catastrophique avec notamment les deux doubles fautes consécutives qu’il a commises pour permettre à John Millman de mener 4/1…

Titré en Australie en début d’année, Roger Federer n’a plus vraiment « pesé » comme il l’entendait dans les trois autres rendez-vous majeurs de l’année. A nouveau forfait à Roland-Garros pour se préserver, il a été éliminé en quart de finale à Wimbledon par Kevin Anderson après avoir pourtant mené deux manches à rien avant de connaître cette terrible désillusion en huitième de finale à New York contre un adversaire qui n’avait encore jamais atteint ce stade de la compétition dans un tournoi majeur.

Réactions

Roger Federer a affirmé avoir été gêné par les conditions météo à Flushing Meadows lors de sa défaite contre John Millman en 8es de finale de l’US Open. « Je ne trouvais pas d’air », a-t-il dit.

« Je trouvais qu’il faisait chaud et surtout très humide. C’était une soirée durant laquelle j’ai eu l’impression de ne pas trouver d’air. C’est l’une des premières fois que cela m’arrive, j’étais mal à l’aise sur le court », a expliqué le Bâlois en conférence de presse.

« Je transpirais de plus en plus au fil du match et je perdais de l’énergie. John a su gérer ça. Peut-être parce qu’il vient de Brisbane, l’endroit le plus humide au monde. C’est décevant, mais à un certain moment j’étais juste content que le match se termine », a admis Federer.

Ses problèmes au service n’ont pas amélioré la situation. « Quand on se sent comme ça, tout est off. Aujourd’hui, ce n’était pas le jour, mon corps ne pouvait pas encaisser. Je crois que depuis que le toit est là, il y a moins d’air qui circule le court. Si j’avais mené deux sets à zéro, cela aurait changé les choses, mais John a fait un grand match », a encore analysé le vétéran suisse.

Federer ne voulait pas dramatiser cette défaite inattendue. « Il n’y a pas de honte à ça. Cela arrive, il faut passer à la suite. Je suis content de me reposer, puis de revenir pour la Laver Cup et de finir fort la saison. »

Pour sa part, John Millman se trouvait sur un nuage. « J’ai de la peine à y croire, a déclaré l’Australien, incrédule. J’ai tellement de respect pour Roger et tout ce qu’il a fait pour le jeu… C’est un de mes héros, il n’était pas à son meilleur niveau aujourd’hui (lundi), mais je prends. »

« J’ai capitalisé sur le fait que Roger ait connu un jour sans au service », a-t-il résumé.

(ATS / KEYSTONE – FR103966 AP – JASON DECROW)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Volley-ball : Lausanne s’empare du derby

Publié

le

Dimanche, Lutry-Lavaux a fait illusion pendant un demi-set. Mais lorsque le LUC a décidé d’augmenter la cadence, l’écart s’est, en toute logique, clairement fait ressentir. 

Soulagement pour le LUC. Les Universitaires ont décroché dimanche à Dorigny leur première victoire de la saison en Ligue Nationale A.

Un succès sans discussion obtenu contre le néo-promu Lutry-Lavaux en seulement une heure et quart de jeu. Score final : 25-19, 25-14 et 25-15.

La réaction était attendue après le revers de la veille, à Schönenwerd, et celui connu à domicile en ouverture de saison face à Näfels. Lutry-Lavaux, une équipe qui n’a cependant pas été prise à légère par le double tenant du titre.

Adrien Prével, capitaine du Lausanne Université Club :

Adrien Prével
Capitaine du LUC
Adrien Prével Capitaine du LUC

Pour Lutry-Lavaux,  la barre était trop haute. Une défaite en trois sets pour une équipe déjà battue à Jona en ouverture d’exercice. Jérôme Corda, entraineur de Lutry-Lavaux :

Jérôme Corda
Entraineur de Lutry-Lavaux
Jérôme Corda Entraineur de Lutry-Lavaux

Lutry-Lavaux s’apprête désormais à affronter l’autre géant du volley suisse samedi 26 octobre. Il accueillera à 18h le leader thurgovien Amriswil.

Quant au LUC, il se déplacera le même jour à Jona pour son prochain match de LNA. Ce sera samedi 26 octobre prochain.

Continuer la lecture

Sport

Anvers: Wawrinka battu en finale

Publié

le

Stan Wawrinka a subi une défaite improbable en finale à Anvers (©KEYSTONE/AP/FRANCISCO SECO)

Stan Wawrinka devra patienter avant de cueillir un 17e titre sur le circuit principal.

Le Vaudois, dont le dernier sacre remonte au mois de mai 2017 à Genève, s’est incliné 3-6 6-4 6-4 à Anvers devant le « revenant » Andy Murray dans une finale qu’il n’aurait jamais dû perdre.

La déception est immense pour Stan Wawrinka, qui avait toutes les cartes en main pour sa deuxième finale de l’année après celle perdue à Rotterdam en février face à Gaël Monfils. Ex-no 1 mondial, Andy Murray demeure certes un joueur d’exception doublé d’un infatigable guerrier. Mais il aurait dû s’incliner, et en deux sets.

L’Ecossais, qui jouait dimanche son 12e match – le troisième d’affilée en trois sets – depuis son retour sur l’ATP Tour le 24 septembre à Zhuhai, était en effet au bord de la rupture dans la deuxième manche. Sa défaite semblait même inéluctable quand il a dû faire face à deux balles de double break à 6-3 3-1 15/40.

Mais Stan Wawrinka n’a pas su porter l’estocade à cet instant. Il a pourtant su se ressaisir après avoir perdu trois jeux d’affilée, se procurant à nouveau deux balles de break consécutives à 4-4 15/40 dans cette deuxième manche. Mais là encore, il a manqué le coche, craquant dans le jeu suivant sur son engagement.

Le triple vainqueur de Grand Chelem a également eu sa chance dans le set décisif. Il a ainsi mené 2-1 puis 3-2 service à suivre, mais a lâché son propre engagement dans la foulée. Et, après avoir bénéficié de deux nouvelles balles de break à 4-4, il a encore une fois craqué au moment de servir à 4-5.

« C’est une défaite dure, dure, dure », a reconnu Stan Wawrinka, qui a manqué deux balles de 5-5 dans la troisième manche dont une sur une volée haute de revers complètement ratée. « Mais c’était une superbe semaine », a poursuivi le Vaudois, qui n’avait plus joué depuis son quart de finale de l’US Open en raison d’une blessure à un genou.

« Je suis triste d’avoir perdu. Mais je suis également heureux de te retrouver à ce niveau », a encore lâché Stan Wawrinka en s’adressant à Andy Murray, qui a conquis son premier titre depuis le mois de mars 2017 à Dubaï. L’Ecossais occupait alors le 1er rang mondial. Lundi, il passera de la 243e à la 127e place, moins de neuf mois après s’être fait poser une prothèse à la hanche.

Continuer la lecture

Sport

Ligue des champions: le LHC face à Plzen

Publié

le

Les Lausannois en découdront avec les Tchèques de Plzen (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Il n’y aura pas de duel suisse en 8e de finale de la Ligue des champions, dont les matches aller se joueront les 12/13 novembre et les matches retour les 19/20 novembre.

Lausanne en découdra avec les Tchèques de Plzen et Bienne avec les Allemands d’Augsbourg tandis que Berne et Zoug seront à l’heure nordique.

Le SCB affrontera les Suédois de Lulea, vainqueurs de la compétition en 2015. L’EVZ, lui, jouera contre les Finlandais de Tampere. Ce tirage au sort, effectué à Helsinki par l’ex-footballeur et ancien entraîneur du FC Zurich Sami Hyypiä, laisse entrevoir la possibilité d’un match Lausanne – Berne en quart de finale. Bienne figure dans la même moitié du tableau.

Seul Berne recevra au match aller, les trois autres représentants suisses ayant tous l’avantage de la glace pour le retour. La date précise des rencontres sera fixée la semaine prochaine.

Continuer la lecture

Sport

Tennis : Wawrinka élimine Lopez à Anvers

Publié

le

Stan Wawrinka n'avait plus rejoué depuis l'US Open (archives). (©KEYSTONE/FR171690 AP/SARAH STIER)

Stan Wawrinka (ATP 18) a réussi sa rentrée lors du Tournoi ATP d’Anvers. En huitièmes de finale, il a battu l’Espagnol Feliciano Lopez (ATP 62) 6-7 (4/7) 6-4 7-6 (7/4).

Wawrinka n’avait plus rejoué depuis sa défaite contre Medvedev en quarts de finale de l’US Open. Il a réussi une rentrée convaincante face à joueur qui reprenait la compétition lui aussi après une longue pause au sortir du tournoi américain.

Longtemps gêné par les services de l’Espagnol, le Vaudois a perdu le gain du tie-break au premier set. Mais dès le premier engagement de la deuxième manche, il a pris le service de son adversaire pour ne plus le lâcher, réussissant deux jeux blancs pour commencer. Dans le premier jeu du troisième set, il a disposé de trois balles de break mais Lopez est parvenu à les effacer. Finalement emmené dans un deuxième tie-break, Wawrinka a su saisir sa chance quand Loepz s’est fait l’auteur d’une double faute à 2-1 pour le Vaudois. Il s’est finalement imposé après 2h20 d’un match intense.

En quarts de finale, Wawrinka retouvera vendredi le Français Gilles Simon (ATP 47), vainqueur en deux sets de son compatriote Jo-Wilfried Tsonga. Le Vaudois mène 4-3 dans les face à face l’opposant au Français. Ce dernier a remporté la dernière rencontre entre les deux hommes à Shanghai en 2016.

Continuer la lecture

Sport

Hockey sur glace : le LHC poursuit l’aventure en Champions League

Publié

le

Dans la douleur, les joueurs de Malley ont battu Trinec. D’autant que leur second but aurait dû être annulé. Dans le camp adverse, un sentiment d’injustice se faisait ressentir après la sirène.  

Le LHC obtient son billet pour les huitièmes de finale de la Champions Hockey League. Mardi soir, les Lions sont péniblement venus à bout de l’Ocelari Trinec  5 à 3, mais leur qualification fut assurée avant la fin de la rencontre grâce au Yunost Minsk.

En effet, les Biélorusses venaient de battre les Lahti Pelicans dans l’autre match du groupe D, après un premier tiers déjà disputé à Malley.

Trinec pouvait lui encore espérer se qualifier mais un hors-jeu sur le 2-1 lausannois n’a pas été sanctionné par le corps arbitral, malgré sa diffusion sur les écrans de la Vaudoise aréna.

Etienne Froidevaux, capitaine de la formation lémanique :

Etienne Froidevaux
Capitaine du LHC
Etienne Froidevaux Capitaine du LHC

Lausanne connaîtra son adversaire en huitième de finale vendredi vers midi. Sur un système de match aller-retour, les Lions joueront le 12 ou 13 novembre puis le 19 ou le 20 novembre.

 

 

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X