Rejoignez-nous

Sport

Tennis: Wawrinka passe en quatre sets le premier tour à Melbourne

Publié

,

le

Stan Wawrinka a battu Damir Dzumhur. (AP Photo/Andy Wong)

Stan Wawrinka a rejoint Roger Federer et Belinda Bencic parmi les qualifiés pour le deuxième tour de l’Open d’Australie. Le Vaudois a dû guerroyer durant 2h56′ pour passer l’épaule.

Tête de série no 15 du tableau, Stan Wawrinka s’est imposé 7-5 6-7 (4/7) 6-4 6-4 devant Damir Dzumhur (ATP 92), l’homme qui lui avait barré la route au Geneva Open au printemps dernier. Jeudi, son 32e de finale l’opposera au vainqueur de la rencontre entre le Serbe Miomir Kecmanovic (ATP 54) et l’Italien Andreas Seppi (ATP 85).

Le Vaudois a donc fêté son 200e match en Grand Chelem avec une victoire et une revanche. Il les doit en premier lieu à la qualité de son service. Auteur de 21 aces, il n’a concédé que deux balles de break au Bosnien sur ses 22 jeux de service. S’il témoigne de la même efficacité sur son engagement, il sera un homme qui sera vraiment très dur à battre à Melbourne. A condition toutefois de réduire sa marge d’erreur. Les 41 fautes directes commises lors de ce premier tour font un peu tache.

Stan Wawrinka aurait dû conclure en trois sets s’il avait pu totalement relâcher son bras à 7-5 4-3 15-40. Incapable de saisir sa chance lors de ce huitième jeu, il devait laisser filer cette deuxième manche au jeu décisif. Fort heureusement, il ne devait laisser aucune ouverture à son adversaire pour cueillir son 145e succès en Grand Chelem, presque 15 ans après son premier obtenu lors de l’édition 2005 de Roland-Garros face au double Champion olympique d’Athènes Nicolas Massu.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Football : Jérémy Manière met un point final à sa carrière

Publié

le

Après mûres réflexions, le Vaudois a décidé de cesser son activité de footballeur professionnel. Son dernier club aura donc été le FC Stade-Lausanne Ouchy, néo-promu l’été dernier en Challenge League, qui lui aura permis de rebondir. 

Petit coup de tonnerre dans le monde du foot vaudois. A 28 ans, Jérémy Manière a décidé de mettre un terme à sa carrière. Le désormais ex-défenseur central du FC Stade-Lausanne Ouchy, club qu’il avait rejoint l’été dernier, a une nouvelle fois été gêné par son genou droit opéré en février 2018.

Cette blessure survenue à quelques jours de la reprise de Challenge League en janvier fut celle de trop :

Jérémy Manière
Défenseur du SLO
Jérémy Manière Défenseur du SLO

Le SLO aura donc été la dernière équipe dans laquelle Manière a évolué. Actuels septièmes de Challenge League, les Lions de Vidy ont su redonner confiance à leur numéro 4, qui avait été mis à l’écart par le LS.

Une décision qui avait logiquement pesé sur son moral, d’autant que durant sa convalescence, les dirigeants lui avaient promis une place dans l’effectif à son retour. Jérémy Manière l’assure, son choix de rejoindre le SLO d’Andrea Binotto aura été le bon :

Jérémy Manière
Défenseur du SLO
Jérémy Manière Défenseur du SLO

Détenteur d’un master en management du sport, Jérémy Manière affirme vouloir poursuivre sa vie professionnel dans ce domaine. En tant que footballeur, il avait fait ses débuts en Challenge League à Yverdon à l’âge de 17 ans.

Trois ans plus tard, le Vaudois évoluait sous les couleurs de Thoune avant de rejoindre Bienne, puis de connaître une promotion en Super League avec le LS en 2016.

 

Continuer la lecture

Sport

Hockey sur glace : exit Alston et Peltonen, bienvenue à MacTavish

Publié

le

Craig MacTavish dirigera le LHC dès ce vendredi soir pour le derby face à Genève-Servette. (©KEYSTONE/Melanie Duchene)

L’annonce a fait l’effet d’une bombe. Le Lausanne hockey club a remercié jeudi soir avec effet immédiat son coach, Ville Peltonen, mais aussi son directeur sportif, Jan Alston. Une décision radicale, à 2 matchs de la fin de la saison régulière et alors que le LHC n’est toujours pas assuré de participer aux playoffs.

Cette décision est toutefois étonnante, dans la mesure où Jan Alston, en poste depuis 2011, avait encore un contrat valable une saison et que le coach Finlandais, Peltonen, a récemment été prolongé pour deux ans.

Mais face aux mauvaises performances de l’équipe, notamment à domicile, et aux fortes critiques du public, les dirigeants du LHC ont dû agir. Avec l’espoir de relancer la machine.

Sacha Weibel, Directeur général du Lausanne hockey club :

Sacha Weibel
Directeur général, LHC
Sacha Weibel Directeur général, LHC

Exit donc Jan Alston et Ville Peltonen. Et bienvenue à Craig MacTavish à la Vaudoise aréna. Le très expérimenté Canadien de 61 ans a été engagé comme coach principal jusqu’au terme de la présente saison. Craig MacTavish c’est notamment 1’000 matchs en NHL en tant que joueur, mais aussi 9 ans à la barre des Oilers d’Edmonton.

Sa présence à Lausanne doit permettre de rebooster l’équipe. Sacha Weibel, Directeur général du LHC :

Sacha Weibel
Directeur général, LHC
Sacha Weibel Directeur général, LHC

Craig MacTavish sera assisté par John Fust. Le Canadien est actuellement Directeur du mouvement juniors du LHC et a déjà occupé ce poste d’assistant sous l’ère Heinz Ehlers.

Ce nouveau duo dirigera l’équipe dès ce vendredi soir à Genève, pour le derby. Coup d’envoi à 19h45.

Et en raison du coronavirus, toutes les rencontres du week-end se disputeront à huis clos. Il n’y aura donc pas de public demain soir pour l’ultime journée de la saison régulière de National League à la Vaudoise aréna. Le LHC recevra Berne.

Lundi, une réunion de crise est organisée par la Ligue, en présence de tous les clubs. Une décision sera prise, notamment, sur la tenue, ou non, ou le report des playoffs.

 

Le classement de National League, avant les rencontres du 28 février 2020 :

Continuer la lecture

Sport

Hockey : Le LHC fait sa révolution et vire sa direction sportive

Publié

le

Ville Peltonen, arrivé au début de la saison 2018-2019, a été remercié par le club vaudois. C'est le Canadien Craig MacTavish qui entraînera l'équipe jusqu'à la fin de la saison. (KEYSTONE/Valentin Flauraud)
Révolution de palais au Lausanne HC à deux tours de la fin de la saison régulière. Le club vaudois s’est séparé avec effet immédiat de son entraîneur Ville Peltonen et de son directeur technique Jan Alston.

Le Canadien Craig MacTavish a été nommé entraîneur jusqu’au terme de la saison, avec John Fust comme assistant. Il sera déjà en poste ce vendredi pour le déplacement à Genève. Alors qu’il reste six points en jeu, Lausanne occupe la 7e place du classement, avec six points d’avance sur Berne, 9e. Le dernier match du tour de qualification opposera d’ailleurs le LHC au club de la capitale samedi à Malley.

La situation des Vaudois n’était pas encore aussi désavantageuse que celle de Berne. Mais depuis des semaines, les joueurs de Peltonen accumulent les déceptions avec deux succès au cours des huit dernières rencontres dont celui de mardi dernier contre Langnau (3-1), qui laissait supposer que Lausanne était proche de valider sa place en play-off. La décision est surtout étonnante dans la mesure où Jan Alston avait un contrat encore valable une saison et que le Finlandais Ville Peltonen avait été prolongé de deux saisons cet hiver par… Alston. Un double limogeage qui aura un coût certain pour le club vaudois.

Pas les résultats escomptés

Après deux années comme assistant de Kari Jalonen au CP Berne, Peltonen avait été intronisé entraîneur principal du LHC au début de la saison 2018-2019. Pour sa première année à la barre, le Finlandais a conduit Lausanne en demi-finales des play-off. L’ancien grand attaquant n’aura même pas eu le temps de terminer sa deuxième saison. Son assistant Tommi Hämälainen prend lui aussi la porte. L’avenir de l’autre assistant, Tommi Niemelä est encore en suspens. Cristobal Huet demeure en revanche entraîneur des gardiens.

Dans un communiqué, le club de Malley explique les raisons qui l’ont poussé à limoger sa direction sportive. « Après une analyse fouillée de la situation sportive de la première équipe, qui ne produit pas les résultats escomptés et dont l’évolution n’est pas satisfaisante, le conseil d’administration a pris la décision de se séparer avec effet immédiat de son directeur sportif Jan Alston et de son coach principal Ville Peltonen », explique le directoire.

« Il est toujours difficile de prendre ce type de décision, explique Sacha Weibel, cité dans le communiqué. Jan Alston, pour lequel j’ai le plus profond respect, a été déterminant dans le développement du Lausanne Hockey Club en une équipe professionnelle de l’élite du hockey suisse, et le club lui en sera toujours reconnaissant. Mais le devenir du club passe avant tout et la situation actuelle exige une nouvelle impulsion. »

Arrivé comme joueur et coach assistant en 2010 alors que le club évoluait encore en LNB, Jan Alston aura donc passé dix ans sur les bords du Léman. Le successeur du Québécois de 50 ans sera nommé après cette saison.

MacTavish l’expérimenté

Le nouvel entraîneur Craig MacTavish (61 ans) a conduit le Team Canada à la victoire en décembre dernier à la Coupe Spengler. Avec plus de 1000 matches en NHL en tant que joueur et quatre Coupe Stanley au palmarès, il ne manque pas d’expérience. Il a entraîné les Edmonton Oilers de 2000 à 2009 avec une finale en 2006. Il a aussi coaché le Canada lors du Championnat du monde en 2010. Cet automne, il a été licencié par Lokomotiv Yaroslavl en KHL après seulement huit matches. Pour l’anecdote, MacTavish est le dernier joueur de NHL à avoir évolué sans casque. C’était en 1996.

Il sera secondé par John Fust, directeur du mouvement juniors du club vaudois et ancien assistant du temps de Heinz Ehlers lors de la saison 2013/14. Fust avait déjà joué les pompiers de service en février 2018 en remplaçant Yves Sarault et en aidant le club à se sortir du tour contre la relégation.

Continuer la lecture

Sport

Tennis: Wawrinka échoue face à Dimitrov à Acapulco

Publié

le

Stan échoue en quart de finale à Acapulco. Image d'archive (©KEYSTONE/AP/BEN CURTIS)
Stan Wawrinka (ATP 16) a échoué dès les quarts de finale à Acapulco. Tête de série no 3 du tableau, le Vaudois s’est incliné 6-4 6-4 devant Grigor Dimitrov (ATP 22). Il restait pourtant sur cinq succès d’affilée face au Bulgare.

Efficace au service dans ses deux premiers matches, Stan Wawrinka n’a cette fois-ci pas pu compter sur cette arme (33% de points gagnés derrière sa deuxième balle, 72% derrière la première). Il fut, surtout, bien trop inconstant à l’échange: le Vaudois a commis 34 fautes directes, contre 12 seulement pour Grigor Dimitrov!

Stan Wawrinka, qui a concédé les huit premiers points du match, s’est accroché pour recoller à 3-3. Mais il a perdu un nouveau jeu de service dans la foulée pour laisser Grigor Dimitrov reprendre le contrôle. Un seul break, réussi « blanc » dans le cinquième jeu, a en revanche suffi au Bulgare pour faire la différence au deuxième set.

Demi-finaliste du dernier US Open, Grigor Dimitrov a conclu cette partie sur sa première balle de match après 84′ de jeu, battant Stan Wawrinka pour la première fois depuis l’été 2016. Sacré sur les courts en dur d’Acapulco en 2014, le vainqueur du Masters 2017 devrait retrouver Rafael Nadal (ATP 2) en demi-finale.

Continuer la lecture

Sport

Tennis: Wawrinka en quarts, face à Dimitrov à Acapulco

Publié

le

(©KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)
Stan Wawrinka (ATP 16) jouera les quarts de finale à Acapulco. Tête de série no 3 du tableau, le Vaudois a dominé l’Espagnol Pedro Martinez (ATP 113) 6-4 6-4 en 1h30′ au 2e tour. Il se frottera à Grigor Dimitrov (ATP 22) jeudi soir.

Auteur de 35 aces dans un 1er tour où il avait sauvé neuf balles de break sur neuf face à Frances Tiafoe, Stanislas Wawrinka ne s’est pas montré aussi percutant sur sa mise en jeu face à Pedro Martinez. Il a, ainsi, perdu à deux reprises son engagement, la deuxième alors qu’il servait pour le gain du match à 6-4 5-3.

Le Vaudois, qui a gagné 90% des points derrière sa première balle mais seulement 33% derrière la seconde, a néanmoins maîtrisé son sujet. Il a su serrer sa garde pour éviter toute mauvaise surprise, même s’il aurait également pu remporter plus aisément un premier set dans lequel il a manqué deux balles de double break à 4-1.

Stan Wawrinka retrouvera jeudi soir un adversaire qu’il connaît parfaitement. Il mène ainsi 7-4 dans son face-à-face avec Grigor Dimitrov, qui a écarté deux balles de match face à Adrian Mannarino (ATP 42) mercredi. Un sixième succès d’affilée face au Bulgare devrait lui permettre de se frotter à Rafael Nadal en demi-finale.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Capricorne

Des contrariétés professionnelles vous prennent la tête… Oubliez-les, pour la journée, dans les bras de qui vous aime…

Publicité

Les Sujets à la Une

X