Rejoignez-nous

Sport

Wawrinka-Federer : la pression sur les épaules du Bâlois

Publié

,

le

Wawrinka avait dominé Federer lors de leur dernier affrontement à Roland-Garros, en quart de finale en 2015 (©KEYSTONE/AP/DAVID VINCENT)

Roger Federer a évacué jusqu’ici toute forme de pression à Roland-Garros. Mais le Bâlois aura bel et bien tout à perdre dans son quart de finale fratricide face à Stan Wawrinka mardi.

Avec un bilan de 22 victoires pour 3 défaites, l’homme aux 20 titres du Grand Chelem est de facto le grandissime favori de ce derby helvétique, programmé dès 14h sur le Court Suzanne Lenglen. Et si on ajoute les interrogations liées aux facultés de récupération de Stan Wawrinka après son (double) marathon de dimanche face à Stefanos Tsitsipas (5h09), la coupe est pleine.

"D'un côté, Stan sera légèrement touché car il a laissé beaucoup d'énergie tant mentalement que physiquement", valide Filip Dewulf, demi-finaliste à Roland-Garros en 1997 et désormais journaliste au Het Laatste Nieuws. "Mais son succès de dimanche va le booster, car c'était une grande victoire, bonne pour la confiance", souligne-t-il.

Federer a toutes les cartes en main

Techniquement et tactiquement, Roger Federer a déjà toutes les cartes en main. "Il a presque toujours trouvé la solution face à moi", a rappelé Stan Wawrinka. Même lorsque ce dernier semblait capable de déjouer les pronostics, comme lors du quart de finale de l'édition 2014 de Wimbledon ou lors de la demi-finale de l’US Open 2015. Les deux fois, il restait sur un succès, acquis en finale à Monte-Carlo en 2014 puis en quart de finale à Roland-Garros en 2015.

Stan Wawrinka évoluait alors en totale confiance. Il avait poursuivi sur sa lancée en 2014 sur le gazon londonien, enlevant le premier set, mais n’avait pas tenu le choc physiquement après avoir dû disputer son 4e tour la veille. Et à New York en 2015, il n’avait pas eu l'ombre d'une chance dans une partie qu’il avait cette fois-ci abordée dans les meilleures dispositions.

Ce qui ne sera probablement pas le cas mardi. Car "un tel combat laisse forcément des traces", a concédé Stan Wawrinka après avoir joué le simple le plus long de sa carrière. Et, bien plus que Roger Federer qui peut se reposer sur son talent inégalé pour s’en sortir, le Vaudois a besoin d’être en pleine possession de ses (immenses) capacités physiques pour faire ne serait-ce que douter le Maître.

"Du 55-45 en faveur de Roger"

C’est finalement dans le discours tenu par Roger Federer que Stan Wawrinka peut trouver des raisons d’y croire. "Sur terre battue, tu ne peux pas jouer toute la journée en demi-volée", a souligné le Bâlois, dont la capacité à prendre la balle très tôt en restant collé à sa ligne n’a pas le même impact que sur des surfaces plus rapides. "En jouant plus loin de sa ligne, notamment en retour, tu évites les faux rebonds, tu prends moins de risques."

Filip Dewulf est persuadé que Stan Wawrinka aura son mot à dire. "Il a gagné leur dernier duel livré sur terre battue. C'était ici, au même stade de la compétition. Je suis sûr que ça comptera", lâche le Belge, qui avait atteint la 39e place mondiale en 1997. "Ce sera une bataille. Pour moi, c'est seulement du 55-45 en faveur de Roger. Car Stan avait un niveau de jeu extraordinaire dans son 8e de finale, et cela va l'aider. Comme le fait qu'il a déjà gagné ce tournoi."

Un rôle à jouer pour la météo

La météo pourrait par ailleurs jouer un rôle dans ce quart de finale. La journée de mardi s’annonce orageuse, voire pluvieuse. Les conditions de jeu ne devraient donc pas être particulièrement rapides, ce qui ne serait pas pour déplaire à Stan Wawrinka qui aura plus de temps pour s'organiser. Et qui aura peut-être aussi plus de temps pour récupérer si la pluie s'installe durablement.

"Stan sera certainement très content s'il fait moins chaud", confirme Filip Dewulf. "C'est toujours compliqué face à Roger. Mais Stan l'a déjà battu (réd: les trois succès du Vaudois ont été obtenus sur terre battue), et il possède les armes pour le refaire. Il va certainement essayer de le bombarder sur son côté revers avec ses frappes lourdes." Mais aura-t-il les moyens de le faire pendant deux, trois voire quatre heures? Réponse mardi.

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey

La passe de dix pour Fribourg-Gottéron

Publié

le

L'attaquant léventin Giacomo Dal Pian inquiète le portier lausannois Tobias Stephan. (© KEYSTONE/Ti-Press/Alessandro Crinari)

Fribourg-Gottéron a atteint la passe de dix victoires consécutives en National League. Les Fribourgeois se sont imposés 5-3 contre Berne dans un derby des Zähringen renversant.

Les hommes de Christian Dubéils ont ainsi établi un nouveau record du club avec dix succès de rang, rejoignant le HC Ambri-Piotta de la saison 98-99. Ils sont allés chercher ce succès avec les tripes. Les joueurs de la capitale ne leur ont pas offert ce succès sur un plateau.

Un but refusé pour une présence dans la zone du gardien, la pénalité de match de Chris DiDomenico, rien n'a été épargné aux Fribourgeois, qui ont été menés 3-1 jusqu'à la 47e minute. Le moment où Sprunger a réduit le score. Puis Desharnais et Walser ont retourné la marque en 21'' dans une arena en fusion. Jörg a assuré la victoire dans la cage vide. Les Fribourgeois consolident leur place de leader avec cinq point d'avance sur Bienne.

Pluie de buts à Zurich

Dans une rencontre complètement échevelée, Genève-Servette s'est incliné 7-5 sur la glace des Zurich Lions. Une nouvelle fois, le jeu défensif des Servettiens a failli. En revanche, ils ont brillé sur le power-play avec deux buts de Tömmernes et de Winnik. Ils ont surtout pris l'avantage 4-3 sur une réussite de Joël Vermin en infériorité numérique. L'international a réussi un numéro en mystifiant trois Zurichois. Si les Genevois peuvent aviver des regrets, c'est bien à la fin de la deuxième période quand Vermin s'est présenté seul devant Waeber sans réussir à le battre et Winnik a manqué la transformation d'un penalty. Lors de la dernière période, les Zurichois ont largement dominé. Ils ont égalisé par Noreau et Roe a inscrit le but gagnant sur une rupture à 4 contre 5! (57e).

Lausanne s'est incliné pour la deuxième fois de suite. Les hommes de John Fust ont subi la loi d'Ambri-Piotta (3-2) non sans avoir mené 2-0. Les Vaudois avaient pris le large grâce à des buts de Maillard et Jäger. Avec le Tchèque Frolik et le transfuge de Viège, Holdener, Lausanne n'est pas parvenu à contenir les Léventins en feu devant leur public. Un doublé d'Inti Pestoni a précipité la défaite des Lausannois.

Lugano s'est imposé 3-1 sur la glace des Rapperswil-Jona Lakers. L'attaquant slovaque Libor Hudacek, venu de KHL, n'a pas manqué ses débuts avec un doublé en faveur des Tessinois.

Classement: 1. Fribourg-Gottéron 16/38 (52-33). 2. Bienne 16/33 (51-37). 3. Davos 14/28 (49-38). 4. Zurich Lions 15/26 (48-39). 5. Zoug 13/25 (40-32). 6. Ambri-Piotta 15/24 (43-39). 7. Rapperswil-Jona Lakers 15/22 (39-41). 8. Lugano 16/22 (42-42). 9. Langnau Tigers 16/18 (50-55). 10. Lausanne 14/17 (34-38). 11. Berne 15/17 (41-41). 12. Genève-Servette 15/12 (40-60). 13. Ajoie 14/9 (26-60).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Florence Schelling est candidate à la Commission des athlètes du CIO

Publié

le

Florence Schelling veut partage son expérience. (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

L'ancienne gardienne de l'équipe de Suisse de hockey Florence Schelling (32 ans) est candidate avec le soutien de Swiss Olympic à la Commission des athlètes du Comité international olympique (CIO).

Après quatre participations aux Jeux olympiques et le gain de la médaille de bronze avec ses coéquipières à Sotchi en 2014, l'ancienne directrice sportive du CP Berne aimerait partager son expérience avec d'autres sportives et sportifs.

Le CIO a confirmé la candidature de Florence Schelling ce week-end. La Fribourgo-Zurichoise se battra contre seize autres postulantes et postulants pour les deux places libres. L'élection aura lieu dans le cadre des Jeux olympiques de Pékin en février 2022. Sont éligibles tous les athlètes qui ont pris part à de grands événements.

La Commission, qui réunit jusqu'à 23 athlètes du monde entier, doit représenter et soutenir les sportifs à l'intérieur du mouvement olympique.

Continuer la lecture

Sport

Tennis : deux défaites suisses qui interpellent

Publié

le

Viktorija Golubic: une défaite inattendue à Tenerife. (© KEYSTONE/EPA/RAY ACEVEDO)

La première édition du tournoi WTA 250 de Tenerife ne sera pas celle des Suissesses. Aux Canaries, Viktorija Golubic (WTA 45) et Stefanie Vögele (WTA 115) ont connu un mardi noir.

La Zurichoise et l'Argovienne ont concédé deux défaites sans appel au premier tour qui interpellent à deux semaines de la Billiue Jean King Cups de Prague. Tête de série no 6 du tableau, Viktorija Golubic s'est inclinée 6-3 6-4 devant la Néerlandaise Arantxa Rus (WTA 61). Quart de finaliste cet été à Wimbledon, elle est retombée dans ses travers aux Canaries alors que ses deux récents succès à Indian Wells pouvaient laisser croire à un rebond après des semaines bien laborieuses.

Stefanie Vögele, pour sa part, a été battue 6-1 6-2 en 1h14' par la Française Alizé Cornet (WTA 66). Issue des qualifications, l'Argovienne s'incline ainsi pour la quatrième fois consécutive dès le 1er tour sur le circuit principal. Elle y affiche en 2021 un maigre bilan de quatre succès - le dernier à Lausanne mi-juillet - pour désormais 11 défaites.

Les deux manches de son affrontement avec Alizé Cornet, qui s'est hissée en finale du tournoi WTA 250 de Chicago en août, ont épousé un scénario identique. L'Argovienne de 31 ans a signé à chaque fois le premier break, pour mener 1-0 dans le set initial et 2-0 dans le deuxième, avant de perdre six jeux d'affilée.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Tennis : Henri Laaksonen sort Benoît Paire

Publié

le

Henri Laaksonen brille cette semaine. (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Henri Laaksonen (ATP 99) disputera les huitièmes de finale du tournoi ATP 250 d'Anvers. En Belgique, le Schaffhousois s'est imposé 4-6 6-0 6-3 devant Benoît Paire (ATP 47).

Déjà victorieux du Français il y a deux ans à Bâle, Henri Laaksonen a parfaitement digéré la perte du premier set pour livrer un cavalier seul dans les deux suivants. II a su exploiter les errements d'un adversaire qui a concédé à Anvers sa 29e défaite de l'année.

Au prochain tour, Henri Laaksonen, qui est issu des qualifications, croisera pour la première fois le fer avec Brandon Nakashima (ATP 79). Victorieux d'Alex de Mînaur mardi, l'Américain de 20 ans s'est révélé cet été avec son accession aux finales des tournois de Los Cabos et d'Atlanta.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Vögele sèchement battue au 1er tour

Publié

le

Stefanie Vögele n'a inscrit que 3 jeux face à Alizé Cornet à Tenerife (© KEYSTONE/EPA/PETER FOLEY)

Stefanie Vögele (WTA 115) a subi une lourde défaite au 1er tour du tournoi WTA 250 de Tenerife. L'Argovienne a été battue 6-1 6-2 en 1h14' par la Française Alizé Cornet (WTA 66).

Issue des qualifications, Stefanie Vögele s'incline ainsi pour la quatrième fois consécutive dès le 1er tour sur le circuit principal. Elle y affiche en 2021 un maigre bilan de quatre succès - le dernier à Lausanne mi-juillet - pour désormais 11 défaites.

Les deux manches de son affrontement avec Alizé Cornet, qui s'est hissée en finale du tournoi WTA 250 de Chicago en août, ont épousé un scénario identique. L'Argovienne de 31 ans a signé à chaque fois le premier break, pour mener 1-0 dans le set initial et 2-0 dans le deuxième, avant de perdre six jeux d'affilée.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X