Rejoignez-nous

Sport

Wawrinka-Federer : la pression sur les épaules du Bâlois

Publié

,

le

Wawrinka avait dominé Federer lors de leur dernier affrontement à Roland-Garros, en quart de finale en 2015 (©KEYSTONE/AP/DAVID VINCENT)

Roger Federer a évacué jusqu’ici toute forme de pression à Roland-Garros. Mais le Bâlois aura bel et bien tout à perdre dans son quart de finale fratricide face à Stan Wawrinka mardi.

Avec un bilan de 22 victoires pour 3 défaites, l’homme aux 20 titres du Grand Chelem est de facto le grandissime favori de ce derby helvétique, programmé dès 14h sur le Court Suzanne Lenglen. Et si on ajoute les interrogations liées aux facultés de récupération de Stan Wawrinka après son (double) marathon de dimanche face à Stefanos Tsitsipas (5h09), la coupe est pleine.

"D'un côté, Stan sera légèrement touché car il a laissé beaucoup d'énergie tant mentalement que physiquement", valide Filip Dewulf, demi-finaliste à Roland-Garros en 1997 et désormais journaliste au Het Laatste Nieuws. "Mais son succès de dimanche va le booster, car c'était une grande victoire, bonne pour la confiance", souligne-t-il.

Federer a toutes les cartes en main

Techniquement et tactiquement, Roger Federer a déjà toutes les cartes en main. "Il a presque toujours trouvé la solution face à moi", a rappelé Stan Wawrinka. Même lorsque ce dernier semblait capable de déjouer les pronostics, comme lors du quart de finale de l'édition 2014 de Wimbledon ou lors de la demi-finale de l’US Open 2015. Les deux fois, il restait sur un succès, acquis en finale à Monte-Carlo en 2014 puis en quart de finale à Roland-Garros en 2015.

Stan Wawrinka évoluait alors en totale confiance. Il avait poursuivi sur sa lancée en 2014 sur le gazon londonien, enlevant le premier set, mais n’avait pas tenu le choc physiquement après avoir dû disputer son 4e tour la veille. Et à New York en 2015, il n’avait pas eu l'ombre d'une chance dans une partie qu’il avait cette fois-ci abordée dans les meilleures dispositions.

Ce qui ne sera probablement pas le cas mardi. Car "un tel combat laisse forcément des traces", a concédé Stan Wawrinka après avoir joué le simple le plus long de sa carrière. Et, bien plus que Roger Federer qui peut se reposer sur son talent inégalé pour s’en sortir, le Vaudois a besoin d’être en pleine possession de ses (immenses) capacités physiques pour faire ne serait-ce que douter le Maître.

"Du 55-45 en faveur de Roger"

C’est finalement dans le discours tenu par Roger Federer que Stan Wawrinka peut trouver des raisons d’y croire. "Sur terre battue, tu ne peux pas jouer toute la journée en demi-volée", a souligné le Bâlois, dont la capacité à prendre la balle très tôt en restant collé à sa ligne n’a pas le même impact que sur des surfaces plus rapides. "En jouant plus loin de sa ligne, notamment en retour, tu évites les faux rebonds, tu prends moins de risques."

Filip Dewulf est persuadé que Stan Wawrinka aura son mot à dire. "Il a gagné leur dernier duel livré sur terre battue. C'était ici, au même stade de la compétition. Je suis sûr que ça comptera", lâche le Belge, qui avait atteint la 39e place mondiale en 1997. "Ce sera une bataille. Pour moi, c'est seulement du 55-45 en faveur de Roger. Car Stan avait un niveau de jeu extraordinaire dans son 8e de finale, et cela va l'aider. Comme le fait qu'il a déjà gagné ce tournoi."

Un rôle à jouer pour la météo

La météo pourrait par ailleurs jouer un rôle dans ce quart de finale. La journée de mardi s’annonce orageuse, voire pluvieuse. Les conditions de jeu ne devraient donc pas être particulièrement rapides, ce qui ne serait pas pour déplaire à Stan Wawrinka qui aura plus de temps pour s'organiser. Et qui aura peut-être aussi plus de temps pour récupérer si la pluie s'installe durablement.

"Stan sera certainement très content s'il fait moins chaud", confirme Filip Dewulf. "C'est toujours compliqué face à Roger. Mais Stan l'a déjà battu (réd: les trois succès du Vaudois ont été obtenus sur terre battue), et il possède les armes pour le refaire. Il va certainement essayer de le bombarder sur son côté revers avec ses frappes lourdes." Mais aura-t-il les moyens de le faire pendant deux, trois voire quatre heures? Réponse mardi.

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Les Knicks dévorent les Hawks

Publié

le

Une soirée difficile ppour Clint Capela et Trae Young. (© KEYSTONE/EPA/JASON SZENES)

Atlanta ne traverse pas la période la plus rose de sa saison. Battus 113-89 à New York par les Knicks, les Hawks n'ont gagné que deux de leurs sept derniers matches.

Au Madison Square Garden, Atlanta peut toutefois plaider les circonstances atténuantes. Déjà privés de John Collins et de De'Andre Hunter, les Hawks ont dû composer avec la blessure d'un troisième titulaire. Dejounte Murray s'est, en effet, tordu la cheville gauche à la 4e minute.

Sans son arrière, Atlanta a logiquement subi l'ascendant des Knicks emmenés par un remarquable Julius Randle (34 points/17 rebonds). Aligné durant 22 minutes, Clint Capela a signé son 14e double double de la saison avec 13 points et 11 rebonds. Le Genevois a toutefois accusé un différentiel de -25 qui démontre que sa soirée fut bien difficile.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

National League: belle réaction du HC Bienne

Publié

le

Hughes et la défense de Gottéron sous pression (© KEYSTONE/MARCEL BIERI)

Bienne s'est imposé 4-2 contre Fribourg-Gottéron mercredi en National League. Les Seelandais ont bien réagi après avoir été menés de deux longueurs après le tiers initial.

Gottéron avait en effet bien entamé la partie, marquant par Jörg (8e) et Gundersen (11e). Mais les hommes de Christian Dubé n'ont pas tenu la distance. Bienne est revenu à égalité après 40 minutes grâce à des réussites de Rathgeb (25e) et Rajala (27e).

La décision s'est faite dans l'ultime période. Haas a signé un doublé (45e/60e), le dernier but étant inscrit à 36 secondes de la fin alors que Hughes avait quitté sa cage.

Trois défaites de suite

Bienne conforte ainsi sa deuxième place au classement avec un cinquième succès sur ses six derniers matches. Fribourg traverse pour sa part une zone de turbulences avec trois défaites consécutives.

Les Zurich Lions ont quant à eux été battus chez eux 3-2 par Rapperswil-Jona. Les Lakers ont pris l'avantage par Moy (7e) et Noreau (26e) avant que les Lions ne reviennent à égalité sur un doublé de Texier (45e/55e). Mais Dünner a donné la victoire aux visiteurs à 35 secondes de la fin.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Allemagne: le sélectionneur Hansi Flick maintenu

Publié

le

Hansi Flick reste à la tête de l'équipe d'Allemagne (© KEYSTONE/EPA/Ronald Wittek)

Le sélectionneur allemand Hansi Flick (57 ans) restera en poste jusqu'à l'Euro 2024, organisé en Allemagne. Il a été maintenu malgré l'élimination de la Mannschaft dès le premier tour du Mondial 2022.

"Nous sommes ensemble convaincus que le championnat d'Europe 2024 dans notre pays représente une grande chance pour le football en Allemagne. (...) Nous avons pleinement confiance en Hansi Flick pour relever ce défi", a déclaré le président de la Fédération (DFB), Bernd Neuendorf, à l'issue d'une rencontre à huis clos avec le sélectionneur.

Deux fois sortie au 1er tour

Après une piteuse sortie au 1er tour du Mondial 2018 en Russie alors qu'elle était tenante du titre, l'Allemagne a été éliminée au même stade de la compétition au Qatar. Elle y a obtenu une défaite contre le Japon (2-1), un match nul contre l'Espagne (1-1) et une victoire contre le Costa Rica (4-2).

"Mon équipe et moi envisageons avec optimisme le championnat d'Europe dans notre pays", veut toutefois croire Flick. "En tant qu'équipe, nous pouvons faire beaucoup mieux que ce que nous avons montré au Qatar", assure l'ancien entraîneur du Bayern Munich.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

La Suisse avec un trio de gardiens romands à Fribourg

Publié

le

Willy Riedi a réussi un bon début de Championnat avec les Zurich Lions. (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

La Suisse disputera le tournoi de Fribourg (Swiss Ice Hockey Games) avec une sélection largement remaniée depuis son premier tournoi en Finlande le mois dernier. Trois gardiens romands convoqués.

Pour ce rendez-vous prestigieux avec la Suède, la République tchèque et la Finlande, le sélectionneur Patrick Fischer a retenu deux nouveaux joueurs: le gardien Connor Hughes (Fribourg-Gottéron), époustouflant entre ses poteaux pour son long remplacement de Reto Berra, blessé. L'autre néophyte est l'attaquant des Zurich Lions, Willy Riedi, qui a déjà inscrit huit buts en profitant d'un bon entourage.

La sélection helvétique présentera un innovant trio de portiers romands avec Hughes, Gauthier Descloux (Genève-Servette) et du Fribourgeois des Zurich Lions, Ludovic Waeber. Il ne sera pas dit que Patrick Fischer ne soigne pas les détails quand il s'agit de former sa sélection.

Quelques joueurs absents en Finlande comme Vincent Praplan (Genève-Servette), blessé, Dean Kukan (Zurich Lions), qui vole actuellement sur la glace, ou Simon Le Coultre, très en vue aux Vernets", rejoignent le cadre national.

L'équipe de Suisse entrera en lice le jeudi 15 décembre à 20h15 contre la Suède. La Finlande et la Tchéquie s’affronteront simultanément à Helsinki, avant que les deux équipes ne rejoignent Fribourg. La Suisse sera opposée à la Tchéquie le samedi 17 décembre à 20h15 et à la Suède le dimanche 18 décembre à 13h00.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Eden Hazard annonce mettre un terme à sa carrière internationale

Publié

le

Eden Hazard à la fin du match Belgique - Croatie. (© KEYSTONE/AP/Ricardo Mazalan)

La star de l'équipe de Belgique Eden Hazard a annoncé sur Instagram qu'il mettait fin à sa carrière internationale, après l'élimination des Diables Rouges dès la phase de groupes du Mondial 2022.

"Une page se tourne aujourd'hui... Merci pour votre amour. Merci pour votre soutien inégalable. Merci pour tout ce bonheur partagé depuis 2008. J'ai décidé de mettre un terme à ma carrière internationale. La relève est prête. Vous me manquerez", a écrit l'attaquant du Real Madrid, âgé de 31 ans.

Le capitaine des Diables Rouges à la Coupe du monde a porté le maillot de la Belgique à 126 reprises, inscrivant 33 buts.

Il avait fêté sa première sélection en novembre 2008 face au Luxembourg alors qu'il était âgé de 17 ans et 316 jours.

Il aura donc porté une dernière fois le maillot de la Belgique le 1er décembre dernier en rentrant en jeu dans les dernières minutes de la rencontre de phase de groupes face à la Croatie (0-0). Ce résultat n'avait pas permis aux Belges de se qualifier pour les huitièmes de finale du Mondial qatari.

A l'issue de la rencontre, Hazard avait émis des doutes sur le futur de sa carrière internationale, indiquant partir en vacances afin d'y réfléchir.

Peu utilisé en club ces trois dernières saisons, le joueur du Real Madrid comptait sur le tournoi au Qatar pour montrer qu'il "n'était pas fini".

"Avec le rythme des matches, je retrouverai mon niveau. Je ne suis pas devenu mauvais en quelques mois", avait-il expliqué.

Son annonce de mercredi fait craindre d'autres départs au sein de l'équipe de Belgique. Si le gardien Thibaut Courtois (30 ans) a assuré qu'il continuerait à porter le maillot national, d'autres cadres comme Romelu Lukaku (29) et Kevin De Bruyne (31) ne se sont pas encore exprimés.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X