Rejoignez-nous

Sport

US Open: Federer maître de son sujet

Publié

,

le

Roger Federer: toujours aussi beau à voir jouer. (©KEYSTONE/EPA/BRIAN HIRSCHFELD)

Le match de tous les dangers pour Roger Federer a tourné court. Trop vulnérable sur le plan mental, Nick Kyrgios s'est éteint très vite sur le Arthur Ashe Stadium de Flushing Meadows.

Toujours aussi maître de son sujet, Roger Federer s'est imposé 6-4 6-1 7-5 devant le bad boy de Canberra en seizième de finale de l'US Open. Son prochain adversaire lundi sera encore un Australien en la personne de John Millman (ATP 55).

Un jeu capital à 4-3

Comme pour son deuxième tour contre Benoît Paire jeudi, ce seizième de finale s'est apparenté parfois à une aimable exhibition en raison de l'inconstance de l'adversaire, de cette incapacité de se révolter dès que les vents sont contraires. Nick Kyrgios a perdu ce match lors du huitième jeu du premier set. L'Australien a, en effet, mené 0-40 face à un Federer incapable de gagner un seul des huit premiers points joués derrière sa seconde balle. Mais Nick Kyrgios ne pouvait gagner ce jeu malgré quatre balles de break dans sa raquette. Il devait ensuite entrer dans un long tunnel marqué par la perte de ses trois jeux suivants au service. Cette fois, il n'y pas eu l'intervention salvatrice d'un arbitre sorti de son rôle pour le remettre sur le bon chemin...

Une fois le gain du premier set en poche, rien ne pouvait s'opposer au succès du Bâlois. Il l'a rendu magnifique grâce à un point "magique" à 3-3 au troisième set avec une remise subtile qu'il a déposée à côté du poteau du filet pour gagner un point d'anthologue. On se souvient qu'il avait "inventé" ce coup il y a plus de dix ans à Melbourne.

Une "première" pour John Millman

Ce lundi Roger Federer croisera la route d'un joueur qui s'est hissé pour la première fois de sa carrière en deuxième semaine d'un tournoi du Grand Chelem. "Bourreau" de Fabio Fognini au deuxième tour, John Millman n'a pas laissé passer sa chance en seizième de finale contre Mikhaïl Kukushkin (ATP 84). Victorieux 6-4 4-6 6-1 6-3 du Kazakh, l'Australien s'avancera vers ce huitième de finale avec le souvenir de leur rencontre de Brisbane en 2015, leur seul duel à ce jour, où il avait ravi le premier set au Maître.

Titré à onze reprises sur le front des Challengers, dont deux fois cette année à Kyoto et à Aix-en-Provence, le joueur de Brisbane n'aura strictement rien à perdre contre l'homme aux vingt titres du Grand Chelem. Il aura surtout à coeur de démontrer que le tennis australien ne s'arrête pas aux errances de Nick Kyrgios.

(ATS / KEYSTONE - EPA - BRIAN HIRSCHFELD)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey

Connor Hughes grandit en même temps que Lausanne

Publié

le

Connor Hughes a fait un bon match et il a été aidé par Andrea Glauser (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Pour égaliser à 2-2 en finale de National League, le LHC a dû réaliser un grand match. Andrea Glauser et Connor Hughes ont été déterminants.

Pour battre Zurich 5-2, il n'y a pas de miracle, il faut sortir un match quasi parfait. Et c'est ce que le LHC a réussi mardi soir devant son public. Un public bruyant qui a porté ses Lions tout au long de la partie. Et surtout lors de ce 3 contre 5 à la fin de la période médiane. En avance de deux buts (3-1), les Vaudois sont parvenus à préserver ce score au moment de la deuxième pause.

"C'était incroyable durant cette phase, je dois à Glauser un six-pack de bières", glisse Connor Hughes avec le sourire. Le portier lausannois fait référence à l'arrêt de la 39e lorsque la cage est vide et que le Fribourgeois bloque l'envoi zurichois qui aurait permis au "Z" de revenir à 3-2. C'est un peu comme la canne de Rudolfs Balcers lors de l'acte III à Zurich, lorsque Fabian Heldner a une chance d'égaliser à 3-3 à la 51e.

"J'ai vraiment senti le public derrière nous lors de ces minutes-là, se remémore Hughes. On aurait dit un quatrième joueur sur la glace pour nous aider. Honnêtement, il ne me semble pas qu'on leur a trop donné durant cette double infériorité numérique, on les a bien laissés sur l'extérieur. Je ne sais même pas combien de tirs ils ont mis sur notre but, mais je dirais qu'il n'y en a pas eu tant que ça. On a vraiment bien tenu notre système."

Meilleur que Hrubec sur ce match

Alors que l'on imaginait Simon Hrubec prendre le dessus sur l'inexpérimenté Hughes à ce stade de la compétition, le Canado-Suisse a remporté son duel à distance sur cet acte IV. "J'essaie de jouer mon jeu, note le portier lausannois. Je sais bien que je n'ai pas tellement d'expérience, mais j'essaie de tourner cela à mon avantage. Je ne sais pas si je suis relax ou si c'est plutôt l'adrénaline qui traverse mon corps. Le fait est que ça fonctionne plutôt bien pour l'instant."

Très humble, Hughes évite bien entendu de tirer la couverture à lui et salue le travail de ses coéquipiers avec sincérité: "Je trouve qu'au fil de cette finale, nous sommes meilleurs en tant qu'équipe sur le plan défensif. Je n'ai pas aimé mes deux premiers matches d'un point de vue personnel, c'est mieux allé par la suite, mais je suis sûr que je peux augmenter le niveau."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Play-off: Lausanne égalise contre les Zurich Lions

Publié

le

Les Lausannois se congratulent après le 4-1 (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Lausanne a remporté l'acte IV de la finale des play-off de National League mardi à domicile. Les Vaudois se sont imposés 5-2 face à Zurich pour égaliser à 2-2 dans la série.

Lausanne n'abdique pas! Sur leur territoire, les Lions de Malley ont encore une fois pris le meilleur sur leur adversaire. Une victoire méritée pour une équipe qui possède une impressionnante confiance en elle.

Dans les matches, il y a souvent des événements plus importants que d'autres. Ce quatrième acte fut plutôt riche en buts, mais si Lausanne en est à 2-2 ce soir, c'est aussi parce que le club vaudois a su gérer à merveille la fin de la période médiane. Forcés à jouer en double infériorité numérique pendant 97 secondes pour une pénalité sévère contre Bozon et une canne dans la figure de Juho Lammikko de la part de Cody Almond, les hommes de Geoff Ward ont su faire le dos rond.

Poussés par leur public, les Lausannois ont tenu le choc et ça les a galvanisés pour la suite. Parce qu'il y a notamment eu ce sauvetage d'Andrea Glauser alors que la cage était vide à la 39e. Juste avant ces minutes en désavantage numérique, les Vaudois avaient eu la chance de leur côté puisqu'à la 35e Sven Andrighetto a frappé le poteau.

Simon Hrubec humain après tout

Un autre facteur a pesé lourd dans cette rencontre. Ce que l'on pensait ne jamais arriver s'est produit. Excellent jusqu'à présent dans ces play-off, Simon Hrubec est redevenu humain. Le gardien des Zurich Lions a encaissé deux buts évitables. Et ce sont deux réussites qui ont eu un véritable impact sur la partie.

A la 25e, le portier tchèque a laissé filer le puck sur un lancer excentré de Robin Kovacs et Lausanne a pu prendre deux longueurs d'avance. Mais c'est surtout sur le 3-1 de Tim Bozon à la 34e que le Tchèque s'est troué. Et ce goal est intervenu 128 secondes après la réduction du score des Zurichois, soit juste quand ces derniers pouvaient profiter d'un évident momentum pour faire douter les Lions de Malley.

Les Lausannois ont classé l'affaire en power-play à la 51e grâce à Jiri Sekac. Et ce n'est pas la réussite tardive de Denis Hollenstein à la 58e qui est venue remettre en cause l'issue de la partie. Surtout que le LHC a pu inscrire le 5-2 dans la cage vide par Cody Almond.

Les deux équipes vont donc se retrouver jeudi à 20h à Zurich pour un acte V et les Lions de Malley ont l'assurance de disputer une dernière partie devant leur public samedi soir pour une sixième manche forcément décisive, d'un côté comme de l'autre.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

LHC-ZSC: Lausanne remporte le match et revient à 2-2

Publié

le

Continuer la lecture

Hockey

Timo Meier ne rejoindra pas l'équipe de Suisse

Publié

le

Timo Meier va subir une opération à une épaule (© KEYSTONE/AP/FRANK FRANKLIN II)

Timo Meier ne disputera pas le championnat du monde avec l'équipe de Suisse. L'attaquant des New Jersey Devils va subir une intervention chirurgicale à une épaule, a indiqué la franchise de NHL.

Meier (27 ans) devrait être pleinement remis pour entamer la prochaine saison de NHL en automne. L'Appenzellois a connu un exercice mitigé avec les Devils, qui ont manqué les play-off. Il a été perturbé par diverses blessures et a inscrit 28 buts et donné 24 assists.

Son absence pour les Mondiaux en République tchèque constitue un coup dur pour le sélectionneur Patrick Fischer. Quatre éléments évoluant en NHL rejoindront l'équipe nationale ces prochains jours, à savoir le trio des New Jersey Devils (Nico Hischier, Jonas Siegenthaler, Akira Schmid) et l'attaquant Philipp Kurashev (Chicago Blackhawks).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Cancer

Certes, ces obstacles dans vos projets peuvent être agaçants, mais est-ce une raison pour vous montrer aussi grincheux avec votre entourage ?

Les Sujets à la Une

X