Rejoignez-nous

Suisse

700 millions pour les transports publics

Publié

,

le

Transports régionaux et locaux doivent être soutenus face à la crise (archives). (©KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Les entreprises de transports publics, touchées de plein fouet par le Covid-19, devraient recevoir un coup de pouce pour compenser leurs pertes financières. Le Conseil des Etats a unanimement soutenu lundi une enveloppe de 700 millions de francs.

La chute du nombre de passagers, de près de 80% durant le semi-confinement, a fortement affecté les finances des entreprises de transport public, a rappelé la ministre des transports Simonetta Sommaruga. Le fret ferroviaire a pour sa part été impacté par la fermeture des entreprises.

Les sociétés de transports sont soumises à une obligation de transporter, mais, n'étant pas autorisées à planifier des bénéfices, elles ne pourront pas compenser leurs pertes, a souligné Mme Sommaruga. Les mesures sont limitées à fin 2021.

Les mesures visent à assurer la solvabilité des entreprises de transports publics et de transport ferroviaire de marchandises, et à éviter qu'elles ne restreignent leur offre. Il existe en Suisse 120 entreprises de transport qui assurent des liaisons sur 1400 lignes dans toutes les régions.

Une aide unique

Les cantons devront aussi passer à la caisse. Le déficit essuyé par le transport régional de voyageurs durant la crise sera couvert à la fois par la Confédération et par les cantons. Chacun devra débourser une somme unique de 290 millions de francs. Les dividendes seront suspendus pour les années 2020 et 2021.

Les entreprises bénéficiaires devront également participer aux coûts à hauteur de 220 millions, en utilisant notamment la réserve spéciale. Les autres réserves ne sont pas prises en considération, a expliqué Stefan Engler (PDC/GR) au nom de la commission.

Contrairement au Conseil fédéral, la Chambre des cantons a proposé par 32 voix contre 9 que seule la réserve spéciale à affectation obligatoire soit utilisée. Les réserves latentes et les autres réserves ne doivent pas être concernées afin de garantir la marge de manoeuvre entrepreneuriale du secteur à l'avenir. Hansjörg Knecht (UDC/AG) s'y est opposé, arguant que les autres secteurs ont également dû puiser dans leurs réserves.

Soutien au trafic local

Les sénateurs ont également décidé d'étendre l'aide au trafic local, touristique et au ferroutage. La crise actuelle a touché l'ensemble du secteur, a rappelé M. Engler.

La Confédération devrait couvrir un tiers des pertes financières essuyées par le trafic local, ont décidé les sénateurs par 25 voix contre 15. "C'est de la compétence des cantons, des villes et des communes", a rappelé la ministre.

Une solution simple doit aussi être mise en place pour le trafic touristique, comme les transports sur les lacs. Les offres qui font l'objet d'une concession fédérale peuvent obtenir un soutien, à condition que les cantons participent à ce soutien. Cette aide est soumise aux mêmes conditions que pour le trafic régional.

Le ferroutage doit aussi bénéficier d'une aide modeste. Le versement de dividendes sera exclu pour 2020 et 2021. Mme Sommaruga ne s'est pas opposée frontalement aux aides dans ces domaines, adoptées tacitement.

Transport de marchandises

Le programme de réduction progressive des indemnités en transport combiné sera suspendu pour les années 2020 et 2021. Une contribution unique de 70 millions est prévue pour la couverture des déficits en fret ferroviaire et d’autres entreprises actives dans le transfert des marchandises de la route au rail.

Avec l'accord de Mme Sommaruga, les sénateurs ont posé certaines conditions à l'octroi de ces aides. Le versement des dividendes devra être suspendu pour 2020 et 2021. Par ailleurs, les pertes financières dues au Covid-19 devront être plus importantes que le bénéfice net des exercices 2017 à 2019.

L'UDC a vainement tenté d'exclure CFF Cargo des aides. La demande a été balayée par 37 voix contre 5.

Infrastructure

Le fonds d'infrastructure ferroviaire (FIF) sera aussi soutenu, ont tacitement décidé les sénateurs. Il bénéficiera d'une augmentation unique de l'apport de la redevance sur le trafic des poids lourds liée aux prestations. De plus, il pourra s’endetter à nouveau pendant l’année en cours. Son obligation de remboursement des avances de l’ancien fonds FTP a encore été annulée pour l’année 2020.

Une enveloppe fédérale de 330 millions est prévue, a précisé Stefan Engler. Les entreprises contribueront quant à elles à hauteur de 140 millions. Pour les années 2022 et 2023, des mesures seront probablement nécessaires au niveau du pilotage détaillé des projets d’aménagement.

Le National débattra de ces aides jeudi.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

Des avions de fortune s'éclatent en vol plané à Lausanne-Bellerive

Publié

le

Dimanche après-midi à Bellerive-Plage, sous la pluie, les chevaliers du ciel se sont élancés à pleine vitesse d'une rampe de six mètres de haut. Quarante-deux équipages étaient inscrits pour cette édition suisse. (© Keystone/CYRIL ZINGARO)

Scènes insolites et colorées dimanche à la plage de Bellerive à Lausanne: des avions de fortune s'élançant d'une rampe de six mètres pour voltiger au-dessus du lac Léman. Le Red Bull Flugtag a offert un spectacle aérien acrobatique avec une quarantaine d'équipes.

C'est la première fois depuis 20 ans que le show est de retour dans la capitale vaudoise. Lancé en 1992 près de Vienne en Autriche, il sillonne depuis le monde et les capitales. L'événement peut attirer jusqu'à 350'000 spectateurs suivant les éditions et les lieux. En Suisse, à Lausanne ou Zurich, il attire généralement entre 25'000 et 40'000 personnes, selon les organisateurs.

Ceux-ci ne tablaient que sur 15'000 personnes pour cette édition 2021 en raison du temps très pluvieux. L'affluence précise ne devait être annoncée qu'en début de soirée.

Atterrissages casse-cou

Le but du jeu est simple: chaque équipe participante doit concevoir un appareil censé voler le plus loin possible. Le jour du concours, l'avion fait maison est mis à l'épreuve et lancé par ses concepteurs du haut d'une plateforme montée sur l'eau. L'équipe qui aura su faire voler son invention le plus loin remporte l'épreuve.

Dimanche après-midi à Bellerive-Plage, les chevaliers du ciel se sont élancés à pleine vitesse d'une rampe de six mètres de haut bien humide. Quarante-deux équipages étaient inscrits pour cette édition suisse. Le spectacle aérien est aussi impressionnant qu'amusant, aussi coloré que parfois loufoque, avec des atterrissages casse-cou dans le Lac Léman.

Record du monde à 78,6 m

En plus de surveiller la distance du vol plané de chaque engin, un jury de douze personnalités issues du monde du sport et du show-business a également jugé la créativité et la performance des équipages, récompensées par un prix. Il était notamment composé de la skieuse acrobatique Mathilde Gremaud, du pilote automobile Sébastien Buemi, de la skieuse cross Fanny Smith, du freerider Jérémie Heitz ou encore de l'ex-championne de tennis Martina Hingis.

Reste que l'aspect compétition garde toute son importance. Le record du monde est détenu depuis 2013 par une équipe américaine et galvanise les participants les plus sérieux et ambitieux. Des Californiens avaient parcouru 78,6 mètres en vol plané. Quant au record suisse, il a été établi en 2016 à Zurich avec un saut aérien de 55,5 mètres.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Plus de 100 familles paysannes ont ouvert leurs portes

Publié

le

La Journée portes ouvertes à la ferme s'est déroulée pour la 2e fois dans toute la Suisse. (© Union suisse des paysans)

Plus d'une centaine de familles paysannes ont ouvert leurs portes dimanche. La population a pu découvrir des animaux, des plantes et les techniques utilisées. Avec l'idée de créer des ponts entre villes et campagnes.

Malgré la pénibilité des mesures de protection contre le coronavirus, l'agriculture suisse était à la fête aujourd'hui, se réjouit dimanche l'Union suisse des paysans (USP) dans un communiqué. Le but était de faire découvrir un monde que beaucoup ne connaissent plus.

Sur les exploitations, une multitude d'activités attendaient petits et grands : visites de fermes, chemins didactiques, jeux et concours ou encore offres de restauration. Cette année, les mesures de protection contre le coronavirus ont exigé davantage de flexibilité et de créativité de la part des familles paysannes, souligne l'USP, instigatrice de la manifestation.

Villes et campagnes

Ainsi, dans le Gürbetal (BE), cinq exploitations ont mis en place un circuit gastronomique, composé de cinq stands de marché, le long du sentier de randonnée entre Kaufdorf et Mühlethurnen. Le président du Conseil national Andreas Aebi (UDC/BE) était de la partie. Il a souligné que la "Journée portes ouvertes à la ferme" apporte une contribution importante au dialogue entre villes et campagnes.

Ailleurs, dans le canton de Genève, la coopérative agricole "Ferme des Vergers", située dans l'écoquartier du même nom à Meyrin, a accueilli "plus d'une centaine de visiteurs", selon les organisateurs, pour présenter les spécificités d'une ferme en milieu urbain et les activités de la coopérative.

Dimanche, il n'était pas possible de connaître le nombre total de visiteurs dans tout le pays. Les fermes pouvaient être visitées sans annonce préalable, les chiffres exacts seront donc communiqués ultérieurement, a précisé à l'agence Keystone-ATS Laura Berchtold, responsable de projet à l'USP.

Mais elle s'attend à moins de visiteurs que lors de la première édition en 2019. D'une part parce que moins de fermes ont participé, d'autre part à cause des restrictions liées au Covid. Il y a deux ans, la manifestation avait attiré quelque 60'000 visiteuses et visiteurs.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Guy Parmelin ne rencontrera pas Emmanuel Macron en novembre

Publié

le

La visite de Guy Parmelin à Paris pour rencontrer Emmanuel Macron n'aura finalement pas lieu (image d'illustration). (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

La prochaine rencontre entre le président de la Confédération Guy Parmelin et le président français Emmanuel Macron n'aura finalement pas lieu. Elle était envisagée pour le mois de novembre à Paris. Paris réfute tout lien avec l'achat des avions de combat américains.

"Comme la visite n'était pas définitivement convenue, il ne s'agit pas de l'annulation d'un rendez-vous confirmé", assure dimanche la porte-parole du Département de l'économie Irène Harnischberg à l'agence Keystone-ATS. Elle confirmait ainsi des informations parues dans Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung. "Il ne s'agissait pas d'une visite d'Etat, mais simplement d'une visite de travail", a-t-elle encore précisé.

Démenti

L'Elysée a de son côté démenti dimanche avoir annulé cette rencontre. "Le président Emmanuel Macron a confirmé le principe de la rencontre début 2021, les Suisses ont rapidement proposé une date en novembre et nous avions répondu que nous regarderions."

Mais "nous leur avions dit cet été que novembre serait compliqué", a précisé une source diplomatique, en ajoutant que "la date n'a pas été calée pour le moment". Emmanuel Macron a par ailleurs vu le président suisse Guy Parmelin aux JO de Tokyo en juillet. "Cela n'a jamais été annulé et encore moins pour les raisons évoquées", assure l'Elysée.

Les deux journaux dominicaux laissent entendre que c'est la France qui aurait décidé de faire l'impasse sur le rendez-vous. L'achat par la Suisse d'avions américains F-35 plutôt que les avions français Rafale n'aurait pas plu à Emmanuel Macron. Selon des sources diplomatiques évoquées par les deux médias, Paris reprocherait au Département de la défense d'avoir continué à négocier alors que la décision d'acheter des avions américains était déjà prise.

En ce qui concerne les relations avec l'Union européenne, "les contacts avec nos pays voisins se déroulent à plusieurs niveaux, en premier lieu au niveau opérationnel et à travers nos ambassades. Ces contacts se poursuivent indépendamment des visites diplomatiques au plus haut niveau", a encore dit le département de Guy Parmelin.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Ajoie fête son premier succès, Chris McSorley gagne à Genève

Publié

le

Le Jurassien Jonathan Hazen (à droite) et le Léventin Zaccheo Dotti convoitent le palet. (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

Ajoie tient sa première victoire de la saison en National League. Au terme de son quatrième match, les Jurassiens ont terrassé 4-0 Ambri-Piotta. Chris McSorley réussit son retour à Genève (5-3).

Les Ajoulots n'ont plus de complexes à cultiver dans la "grande" ligue. Ils ont largement battu les Léventins même si l'écart est un peu flatteur avec un blanchissage à la clé. Bien que privés de leurs Canadiens Jérôme Gauthier-Leduc et Guillaume Asselin, blessés, les joueurs de Gary Sheehan ont complètement étouffé les Tessinois en début de match. Après moins de 14' de jeu, il y avait déjà 3-0 grâce à des réussites de Frossard - déjà sa troisième du Championnat -, d'Eigenmann et de Romanenghi, le Luganais débarqué dans le Jura.

Bien sûr, les Jurassiens ont dû faire le dos rond quand les joueurs de Luca Cereda ont tenté de réagir. Mais un excellent Tim Wolf dans les buts a plus d'une fois fait le malheur des Léventins.

Après avoir pris place pendant vingt ans sur le banc genevois, Chris McSorley a dû déroger cette fois à ses habitudes en visite avec Lugano. Le Canadien est reparti en vainqueur des Vernets. Pourtant, ses joueurs avaient raté leur match la veille contre Bienne et un long voyage les attendait encore rallongé par le franchissement du col du Gothard. Mais les Genevois ont été incapables d'en profiter. Au contraire, ce sont toujours les Luganais qui ont mené. Généreusement bombardé, Gauthier Descloux a fini par craquer sur le 3-2 de Josephs (34e). Déjà très sollicité la veille à Lausanne, le Fribourgeois a laissé sa place à Stéphane Charlin pour la dernière période. Le jeune portier ne s'est pas trouvé à son avantage sur le 5-2 de Thürkauf. Le début de saison des Genevois n'est pas folichon.

Bienne leader

Bienne n'arrête plus de gagner. Six matches pour autant de succès, seul Fribourg lui a pris un point. Davos n'a pas fait le poids non plus (3-0). Auteur d'un triplé la veille, Damien Brunner a ouvert le score. Sallinen et Hügli ont complété la fiche des buteurs. Les Seelandais se retrouvent en tête du classement après le point concédé par Zoug face à Fribourg Gottéron (2-1 ap).

Les Fribourgeois ont longtemps contrarié la marche de Zoug. Killian Mottet a ouvert la marque dans son style habituel pour son quatrième but de la saison. Bachofner a pu égaliser juste avant la fin de la première période. Les joueurs de Christian Dubé ont totalement dominé la dernièe période, mais incapables de concrétiser, ils ont été terrassés en prolongation par Kovar.

Lausanne avait sans doute laissé beaucoup d'émotions la veille lors de son succès face à Genève-Servette. Les Vaudois ont été complètement dominés par les Rapperswil-Jona Lakers, qui ont ainsi pu accrocher leur premier succès de la saison (5-1). Avec Boltshauser devant la cage - peu à son avantage sur le 3-0 -, les hommes de John Fust ont manqué de réalisme. Ils ont pourtant tiré plus au but que leur adversaire (28-27), mais le résultat ne se discute pas.

Mauvais week-end pour les Langnau Tigers, étrillés vendredi 1-8 à Berne, et bien malmenés par les Zurich Lions (6-2) samedi. Ils ont encaissé la bagatelle de 14 buts en deux matches. En revanche, les hommes de Rikard Grönborg ont fêté un double succès avec six points pris contre Ajoie et les Emmentalois.

Classement: 1. Bienne 6/17 (24-13). 2. Zoug 6/16 (23-12). 3. Zurich Lions 5/11 (20-13). 4. Lugano 5/9 (18-14). 5. Ambri-Piotta 5/8 (12-12). 6. Fribourg-Gottéron 5/8 (15-16). 7. Davos 4/6 (9-12). 8. Genève-Servette 5/6 (14-16). 9. Langnau Tigers 5/4 (12-23). 10. Ajoie 4/3 (9-15). 11. Berne 5/3 (16-16). 12. Rapperswil-Jona Lakers 5/3 (13-17). 13. Lausanne 4/2 (6-12).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Pas de nouveau millionnaire au tirage du Swiss Loto

Publié

le

Lors du prochain tirage mercredi prochain, 12,5 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande (archives). (© KEYSTONE/THOMAS DELLEY)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante du Swiss Loto samedi soir. Pour empocher le gros lot, il fallait cocher le 5, 15, 21, 24, 27 et 32. Le numéro chance était le 5, le rePLAY le 5 et le Joker le 210362.

Lors du prochain tirage mercredi prochain, 12,5 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Lion

Petits conflits familiaux à régler !!! En conséquence, par pitié, ne remettez pas sur le tapis des histoires vieilles de 3 siècles !

Les Sujets à la Une

X