Rejoignez-nous

Suisse

Collision évitée entre un planeur et deux F/A-18 au-dessus de Guin

Publié

,

le

La nécessité pour un planeur de disposer d'un transpondeur est rappelée par le Service d'enquête de sécurité (Archives). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Un pilote de planeur aurait pu payer cher de ne pas avoir enclenché son transpondeur. Son engin est passé à une trentaine de mètres d'un F/A 18 il y a cinq ans au-dessus de Guin (FR).

Par de bonnes conditions météo le 28 juillet 2016, une patrouille de deux F/A 18 ayant décollé de Payerne (VD) se sont retrouvés dans la même zone qu'un planeur parti de Saanen (BE). Il s'en est fallu du réflexe des deux pilotes pour que la collision soit évitée de justesse à quelque 2000 m d'altitude (6000 pieds), les appareils passant à 30 m à la verticale et 45 m horizontalement l'un de l'autre.

Ce n'est qu'à la dernière seconde que les pilotes se sont vus, écrit le Service suisse d'enquête de sécurité (SESE) dans son rapport publié vendredi. Le pilote du planeur a initié une man½uvre d'évitement vers le bas, celui de l'avion de chasse esquivant vers le haut. Le deuxième jet balayait l'action.

En raison de la vitesse élevée, il est difficile pour les pilotes d'avions de chasse de reconnaître d'autres avions à temps, purement visuellement et leur radar ne permet pas d'identifier clairement un planeur, d'où l'importance pour celui-ci de voler avec un transpondeur enclenché qui permet de retransmettre sa position via les contrôleurs du ciel.

La quasi-collision s'est produite dans un espace aérien de classe E à "trafic mixte". Là, le principe "voir et éviter" s'applique. Ce n'est pas la première approche dangereuse dans un tel espace aérien. "Il s'agissait souvent d'avions équipés d'un transpondeur, mais qui n'étaient pas allumés en raison de l'absence d'exigence de transpondeur", regrette SESE.

Ce dernier a déjà émis une recommandation pour l'utilisation de transpondeurs dès 2017. Cette nouvelle quasi-collision lui donne l'occasion de renouveler la recommandation, tout en posant la question de rendre obligatoire l'usage du transpondeur.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Un nouveau miracle pour Nyon

Publié

le

Laure Margot (avec le ballon) a inscrit le lancer-franc qui a envoyé Nyon en prolongation. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Rien n'est encore fait dans la finale des play-off. Contre toute attente, Nyon a obtenu le droit de disputer un cinquième match décisif ce dimanche à Fribourg face au grandissime favori Elfic.

Après leur victoire au buzzer dimanche, les Vaudoises ont égalisé dans la série à la faveur d'un succès 66-63 arraché en prolongation. Cette nouvelle victoire face à une équipe que l'on croyait tout simplement invincible tient encore du miracle.

Les Fribourgeoises ont, en effet, mené de 12 points (53-41) alors qu’il ne restait plus que 4’36’’ à jouer dans le temps réglementaire. Emmenées par la remarquable Ana Carolina Costa Rodriguez qui a inscrit 31 points, les Nyonnaises devaient signer un partiel de 12-0 pour entretenir ce rêve fou de remporter le championnat.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Une quinzaine de groupes pour le Festival de blues de Crissier

Publié

le

Le festival veut explorer deux siècles de Blues (image symbolique). (© KEYSTONE/AP/Jeff Roberson)

La quatorzième édition du Blues Rules Crissier Festival se tient les 7 et 8 juin prochain à Crissier, près de Lausanne (VD). Seize groupes seront à l'affiche, pour l'essentiel des Etats-Unis et de Suisse.

Sous le mot d'ordre "retour aux racines", le festival veut explorer deux siècles de Blues et les multiples influences qui le définissent. Huit groupes américains seront à l'affiche, quatre groupes suisses et quatre groupes venant du reste du monde (Colombie, France, Canada), indiquent les organisateurs mercredi soir dans un communiqué.

Le Blues est sans conteste lié aux esclaves africains envoyés aux Etats-Unis, mais on y trouve aussi beaucoup d'influences caribéennes, hispaniques et amérindiennes, rappellent les organisateurs. Depuis, cette musique n’a pas cessé d’évoluer, collant à son époque et inspirant toutes les musiques actuelles.

Le Blues Rules Crissier Festival proposera donc différents styles à son public, des rythmes amérindiens jusqu'au punk blues, en passant par le Fife and Drum, le Blues rural, le cajun, le zydéco, le Jug Band, le R'n'B ou le rap.

Parmi les artistes présents, figureront notamment le duo père-fils Twice as Good, récompensé par des prix prestigieux, les "gardiens de la tradition" Rising Star Fife and Drum Band, ou le "passeur de connaissances" John Primer. La lauréate du Swiss Blues Award 2024, Justina Lee Brown, sera également de la partie.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Le dernier acte d'une saison magnifique pour le NUC

Publié

le

Une saison 2023/2024 exceptionnelle pour le NUC. (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Un titre de plus pour le NUC ! Victorieuse 3-1 de Guin lors de l’Acte III de la finale des play-off, les Neuchâteloises remportent pour la cinquième année de suite le Championnat de Suisse.

Malgré la perte du premier set, le NUC a transformé sa première balle de match pour s’imposer sur le score de 22-25 25-17 25-11 25-22 et couronner une saison magnifique. On rappellera que le NUC a disputé la finale de la CEV Cup. La formation dirigée par Lauren Bertolacci a exercé une domination presque écrasante sur le plan national.

La coach australienne ne va toutefois pas savourer très longtemps ce nouveau sacre dans la mesure où le prochain départ de ses étrangères vers d’autres cieux plus lucratifs l’oblige à reconstruire une équipe. Les Américaines Tessa Grubbs, Maddie Haynes et Jasmine Gross ne seront plus là la saison prochaine. Au même titre d'ailleurs que Chiara Petitat, Sarah Trösch et Tabea Dalliard.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Économie

L'Euroairport de Bâle-Mulhouse à nouveau opérationnel

Publié

le

En mars déjà, l'aéroport de Bâle-Mulhouse avait dû être évacué à plusieurs reprises, en raison de fausses alertes à la bombe (archives). (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

Le terminal des passagers de l'Euroairport de Bâle-Mulhouse a de nouveau été temporairement évacué mercredi soir. Les exploitants ont, comme dans les cas précédents, fait valoir des raisons de sécurité. Il s'agit de la cinquième évacuation de ce type cette année.

L'ordre d'évacuation du terminal a été donné vers 19h15, a déclaré une porte-parole de l'aéroport, interrogée par Keystone-ATS, sans donner d'informations sur les circonstances de l'évacuation.

Des centaines de passagers se sont ensuite précipités à l'extérieur, comme le montrent des photos publiées par différents médias. Les passagers auraient été informés d'une alerte à la bombe.

Vers 22 heures, la fermeture du terminal a été levée et le trafic aérien a repris progressivement, indique l'aéroport. Plusieurs avions ont décollé avec du retard dans la soirée.

Plusieurs fausses alertes à la bombe

C'est déjà la cinquième fois depuis le début de l'année que l'aéroport a été fermé pour des raisons de sécurité, à chaque fois pour de fausses alertes à la bombe.

En octobre 2023, quatre fausses menaces avaient été émises contre l'Euroairport en l'espace de sept jours. En France, pays dans lequel se trouve l'aéroport, des centaines de menaces de ce type ont été proférées l'an dernier.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Poissons

Journée qui pourrait vous réserver une rencontre amoureuse spéciale. Du côté des couples, chacun s’affaire à renouveler ses sentiments pour l’autre…

Les Sujets à la Une

X