Rejoignez-nous

Climat

Crues de juillet en Suisse: les mesures prises ont permis de limiter les dégâts

Publié

,

le

Le bois flottant a été régulièrement retiré pour garantir l’écoulement. Ici sur l'Aar à Berne. (© KEYSTONE/MARCEL BIERI)

Les dégâts dus aux crues des dernières semaines sont limités malgré les inondations, indiquent de premières estimations. Les mesures de protection prises par la Confédération, les cantons et les communes ont fait leurs preuves.

Les quantités de pluie tombées en juillet figurent parmi les cinq plus élevées depuis le début des mesures à de nombreuses stations de MétéoSuisse, constate vendredi l’Office fédéral de l’environnement (OFEV).

L’épisode principal, du 12 au 15 juillet, s’est traduit par des cumuls de précipitations supérieurs à 100 mm dans quasiment toute la Suisse. Le versant nord des Alpes et le Tessin ont même enregistré plus de 150 mm de façon généralisée, ce qui correspond à la quantité de pluie tombant généralement sur l’entier du mois de juillet.

Après un mois de juin humide, ces précipitations se sont abattues sur un système hydrologique bien rempli, provoquant une nouvelle montée rapide des eaux et, partant, des crues et des inondations en maints endroits.

Services préparés, population informée

Les mesures de protection prises à titre préventif ont permis d’éviter des inondations de grande ampleur, estime l'OFEV. Aucun mort n'est en outre à déplorer. Les services d’intervention ont pu se préparer grâce aux prévisions et aux alertes, et la population a été informée en continu via différents canaux.

Des barrières de protection contre les crues, telles que des boudins Beaver, ont été érigées et le bois flottant a été régulièrement retiré pour garantir l’écoulement. Les galeries d’évacuation ont été activées à Thoune (BE) et à Lyss (BE).

Un orage particulièrement violent conjugué à de la grêle a frappé la région zurichoise dans la nuit du 12 au 13 juillet. Pour éviter une forte hausse de la Limmat, le niveau du lac de Sihl (SZ) a été abaissé préventivement.

À Bâle, la navigation a été suspendue durant six jours en raison du niveau élevé du Rhin. Afin de pouvoir faire baisser le plus rapidement possible les lacs du pied du Jura, l’OFEV et les cantons concernés – Berne, Vaud, Fribourg, Neuchâtel, Soleure et Argovie – ont décidé d’un commun accord le 16 juillet d’accroître temporairement le débit de l’Aar à la sortie du lac de Bienne.

Sur une plus longue période qu'en 2005

En termes de surface touchée et de quantités de précipitations tombées, les crues de juillet sont comparables à celles d’août 2005 (six morts et des dégâts se chiffrant à environ 4 milliards de francs). Durant ce mois, plus de 200 mm étaient tombés sur le versant nord des Alpes en 72 heures.

Or, en juillet de cette année, les précipitations se sont étalées sur une plus longue période. C’est pourquoi elles ont certes entraîné des débits plus importants, mais les débits de pointe ont été moins élevés dans les cours d’eau qu’en 2005. Seules quelques stations de mesure ont enregistré des valeurs supérieures aux records de 2005, comme sur la Reuss à Lucerne.

La saturation des sols et les précipitations persistantes, combinées aux orages et à la grêle, ont engendré en plusieurs lieux des phénomènes tels que laves torrentielles, glissements de terrain et ruissellement. Des routes et des lignes ferroviaires ont été coupées en partie durant plusieurs jours, comme dans les cantons de Schwytz, d’Uri ou de Vaud.

Les précipitations ont également provoqué des glissements de terrain au Tessin. Ainsi, l’axe nord-sud (A2) a été interrompu pendant plusieurs heures. Tel a également été le cas de routes dans les vallées latérales. Le ruissellement a également causé bon nombre de dégâts. L’eau s’est infiltrée dans des bâtiments, inondant garages, caves et passages souterrains.

Adapter la protection en permanence

Ces événements ont montré l’importance de mesures de protection contre les crues. Dans le contexte du réchauffement climatique, mais aussi de l’utilisation des surfaces d’habitat et d’infrastructure, la protection contre ces phénomènes doit constamment être adaptée, estime l'OFEV.

Les enseignements tirés des derniers évènements viendront alimenter l’amélioration de ces mesures, y compris en terme de construction, conclut-il.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Climat

Deux corps retrouvés au-dessus de Fully (VS)

Publié

le

De nombreux moyens terrestres et aériens ont été déployés depuis l’annonce des disparitions de ces deux personnes en Valais (image symbolique). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

La police cantonale valaisanne a retrouvé deux corps sur l'avalanche qui s'était déclenchée sur les hauts de Fully (VS). Les identifications formelles sont en cours, mais elle fait le lien avec les deux randonneurs portés disparus mercredi.

Les recherches menées depuis ont abouti ce mardi matin, indique dans un communiqué la police cantonale qui avait indiqué lundi avoir pu localiser la zone où les deux victimes pouvaient se trouver après avoir retrouvé "des éléments concrets". La coulée qui s'était déclenchée à 2100 mètres d'altitude au-dessus du chemin de l’Erié peu avant Sorniot mesure environ un kilomètre.

"Au vu du nombre de jours écoulés et les éléments retrouvés, les recherches en mode sauvetage sont terminées", précisait lundi à Keystone-ATS un porte-parole de la police cantonale. Mais celle-ci poursuivait ses efforts pour récupérer les corps. De nombreux moyens terrestres et aériens ont été déployés depuis l’annonce des disparitions.

La police cantonale avait été avertie mercredi par des tiers de la disparition de ces deux personnes, une ressortissante française domiciliée dans le canton de Vaud ainsi qu’un ressortissant belge domicilié en Valais, tous deux âgés de 42 ans. Le Ministère public a ouvert une instruction.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Climat

Dons records pour la Chaîne du Bonheur en 2022

Publié

le

Autour de l'incontournable Jean-Marc Richard, la Chaîne du Bonheur fait régulièrement appel à des bénévoles, parfois soutenus par des personnalités, pour récolter les promesses de dons au standard téléphonique (Archives), (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

La Chaîne du Bonheur n'avait récolté qu'une seule fois dans son histoire davantage de dons que l'an dernier. En 2022, année touchée notamment par la guerre en Ukraine et les inondations au Pakistan, les Suisses ont versé 154 millions de francs.

Seule l'année suivant le tsunami de 2004 en Asie du sud-est avait permis à la Chaîne du Bonheur de faire mieux, soit 227 millions de francs, a précisé l'oeuvre d'entraide à Keystone-ATS. Quant à l'année dernière, elle a été marquée par des crises humanitaires majeures, une collecte historique et un élan de solidarité exceptionnel, écrit la Chaîne du Bonheur mardi dans un communiqué.

Plus de 56 millions de francs ont été investis par la fondation dans 326 projets de ses organisations partenaires suisses dans 42 pays du monde entier, précise-t-elle. Il s'agit notamment de projets pour les enfants ainsi que l'aide en Afghanistan après la prise de pouvoir des talibans ou de projets pour les personnes réfugiées en Europe.

Ukraine

L'Ukraine a représenté une grosse part de l'activité. Ainsi, la Chaîne du Bonheur a reçu plus de 130 millions de francs jusqu'à fin 2022 pour l'aide en Ukraine et dans les pays voisins. Avec ces dons, elle a financé des projets d'aide de ses organisations partenaires suisses sur place, immédiatement après le début de la guerre le 24 février.

Plus de 11,5 millions de francs ont été utilisés en Suisse, entre autres, pour soutenir les personnes sans abri, les réfugiés de la guerre en Ukraine ainsi que les jeunes et les enfants en détresse.

Après les inondations de grande ampleur au Pakistan fin août, la Chaîne du Bonheur a reçu plus de 5,3 millions de francs de dons, selon le communiqué. L'argent récolté a permis de financer rapidement l'aide d'urgence des organisations partenaires suisses.

Le 23 novembre, la Chaîne du Bonheur a organisé, avec le soutien de la SSR, une journée nationale de solidarité pour les personnes touchées par la sécheresse en Afrique de l'Est. Jusqu'à la fin de l'année, 13,8 millions de francs ont été récoltés pour l'aide en Somalie, au Kenya et en Ethiopie, a précisé l'oeuvre d'entraide.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Climat

Deux personnes disparues en Valais localisées

Publié

le

De nombreux moyens terrestres et aériens sont déployés depuis l’annonce des disparitions de ces deux personnes en Valais, indique lundi la police cantonale valaisanne (archives/image symbolique). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Les deux personnes portées disparues depuis mercredi 25 janvier dans les montagnes sises entre Ovronnaz et Fully ont été localisées. La police cantonale valaisanne indique avoir retrouvé des éléments concrets sur les lieux d'une avalanche.

"Au vu du nombre de jours écoulés et les éléments retrouvés, les recherches en mode sauvetage sont terminées", indique lundi à Keystone-ATS un porte-parole de la police cantonale. Mais celle-ci poursuit ses efforts pour récupérer les corps.

De nombreux moyens terrestres et aériens sont déployés depuis l’annonce des disparitions. L'opération a permis "de retrouver des éléments concrets sur une avalanche s’étant déclenchée dans la région du Chavalard au-dessus de Fully", précisent les forces de l'ordre dans un communiqué. Le secteur concerné étant particulièrement dangereux, la police "interdit à quiconque de s’approcher du site".

La police cantonale avait été avertie mercredi par des tiers de la disparition de ces deux personnes, une ressortissante française domiciliée dans le canton de Vaud ainsi qu’un ressortissant belge domicilié en Valais, tous deux âgés de 42 ans. Le Ministère public a ouvert une instruction.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Climat

Le bilan des inondations à Auckland grimpe à quatre morts

Publié

le

Vendredi a été le "jour le plus humide" jamais enregistré à Auckland, selon le premier ministre néo-zélandais Chris Hipkins. (© KEYSTONE/AP/Dean Purcell)

Une quatrième personne a été retrouvée morte après les inondations d'ampleur record qui ont frappé vendredi Auckland, a annoncé dimanche la police. Un drone a localisé le corps sans vie d'un homme à Onewhero, au sud de la plus grande ville de Nouvelle-Zélande.

Il avait été emporté par les eaux, après que des pluies diluviennes ont transformé ses rues en rivières et inondé l'aéroport. Selon la vice-première ministre Carmel Sepuloni, environ 3000 foyers restaient dimanche sans électricité et nombre d'autres sans eau.

L'état d'urgence décrété dans la ville de 1,6 million d'habitants est toujours en vigueur. Vendredi a été le "jour le plus humide" jamais enregistré à Auckland, selon le premier ministre néo-zélandais Chris Hipkins.

L'aéroport a rouvert aux vols intérieurs samedi et les vols internationaux devaient reprendre dimanche.

Pour des raisons de sécurité, deux concerts de la star britannique de la pop Elton John, qui étaient prévus vendredi et samedi à Auckland dans le cadre de sa tournée d'adieux, ont dû être annulés.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Climat

Au moins trois morts et un disparu dans des intempéries à Auckland

Publié

le

Les rues d'Auckland se sont transformées en rivières. (© KEYSTONE/AP/Hayden Woodward)

Des pluies torrentielles d'une ampleur inédite ont fait au moins trois morts et un disparu à Auckland. Deux corps ont été retrouvés dans la banlieue nord de la ville la plus peuplée de Nouvelle-Zélande et une troisième victime est morte dans un glissement de terrain.

"Le niveau [des dégâts, ndlr] dans certaines zones est considérable", a annoncé samedi le premier ministre Chris Hipkins. La ville a vécu vendredi "son jour le plus humide" jamais enregistré.

Outre les trois morts, une quatrième personne emportée par les eaux au sud d'Auckland est toujours portée disparue, selon la police.

L'aéroport local, le plus grand du pays, a rouvert partiellement samedi après avoir été temporairement fermé. Le terminal domestique est de nouveau accessible, mais les vols internationaux ne devraient reprendre que dimanche.

Concerts d'Elton John annulés

Par souci de sécurité, des concerts de la star de la pop britannique Elton John, prévus dans un stade d'Auckland vendredi et samedi, ont été annulés.

L'eau s'est en grande partie retirée samedi après-midi après avoir transformé les rues en rivières la veille, mais de fortes pluies sont de nouveau attendues. Le premier ministre a appelé la population à rester à l'intérieur.

Il s'agit du premier incident majeur survenu sous le gouvernement de M. Hipkins, qui a remplacé la première ministre démissionnaire Jacinda Ardern mercredi.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X