Rejoignez-nous

Suisse

Départ d'Alain Berset après 12 ans et une dernière affaire délicate

Publié

,

le

Après 12 ans au Conseil fédéral, Alain Berset a présenté sa démission ce 21 juin. (Archives © KEYSTONE/Alessandro della Valle)

Clap de fin pour le benjamin et doyen du Conseil fédéral Alain Berset. Après douze ans au gouvernement, le socialiste quittera la Berne fédérale à la fin de l'année. Au bilan, il aura réussi à faire aboutir la réforme de l'AVS et le relèvement de l'âge de la retraite des femmes à 65 ans. Mais les affaires ont terni son image.

Rarement un ministre suisse aura fait la une des médias pour autant d'"affaires". La dernière en date est la plus grave. Elle concerne des fuites du Département fédéral de l'Intérieur (DFI) à l'éditeur Ringier sur des décisions du Conseil fédéral durant la crise du coronavirus.

Si son ancien chef de la communication Peter Lauener a été en première ligne, Alain Berset s'est très vite aussi retrouvé en point de mire. L'affaire est remontée jusqu'au Conseil fédéral devant lequel il a répété n'être pas au courant. Mais le soupçon d'une présumée collusion avec les médias a lourdement pesé.

Cette affaire faisait suite à deux autres qui ont aussi suscité l'émoi dans le landerneau politique. Il y a eu l'escapade en avion en France en 2022, interrompue par des avions de chasse français. Aucune poursuite n'a été initiée.

Et il y a encore eu la maîtresse qui a tenté de soutirer 100'000 francs à Alain Berset après une ancienne liaison. L'affaire avait été révélée par la Weltwoche en novembre 2020. Le ministre a toujours invoqué une affaire privée. Il a été blanchi par les commissions de gestion du Parlement.

Bilan contrasté

Face à ces scandales, le Fribourgeois, 51 ans, a toujours fait preuve d'une résistance hors du commun. S'il a bénéficié d'un bon capital de sympathie dans la population, sous la Coupole à Berne, l'ambiance était devenue moins bienveillante ces derniers temps.

En décembre 2022, l'Assemblée fédérale l'a élu à la présidence sur un score médiocre de 140 voix sur 181 bulletins valables. En comparaison, il avait engrangé 190 voix sur 210 bulletins valables pour sa première présidence en 2018. A l'interne au DFI, l'homme est décrit comme très exigeant voire cassant.

Son bilan est plutôt contrasté. Alain Berset restera surtout le ministre qui a réussi à réviser l'AVS, une première depuis 1997. Les femmes travailleront jusqu'à 65 ans, une décision historique avalisée le 25 septembre 2022 par le peuple, mais de justesse.

En revanche, le sort de la prévoyance vieillesse reste encore très incertain. Le Parlement a terminé ses travaux sur la réforme du 2e pilier. Mais la gauche et le Conseil fédéral estiment que les propositions pour compenser les pertes de rentes de la génération transitoire sont insuffisantes. Le référendum est en route.

Coûts de la santé

Les multiples projets pour freiner la hausse des coûts de la santé et l'augmentation constante des primes d'assurance maladie restent aussi une épine dans le pied du ministre de la santé. Cette année étant plus douloureuse que toutes les précédentes avec une hausse de 6,6% en moyenne.

"Nous arrivons au bout de ce que le Conseil fédéral peut faire de lui-même", a déclaré le conseiller fédéral à plusieurs reprises. C'est au Parlement d'agir. Mais celui-ci tarde. Il a reporté plusieurs dossiers et rejeté certaines mesures phares, notamment le prix de référence des génériques.

La crise du Covid

Les années précédentes n'ont pas non plus été de tout repos pour le chef du DFI. La crise du coronavirus a frappé la Suisse comme le reste du monde en mars 2020.

Propulsé sur le devant de la scène, Alain Berset s'est d'abord présenté en homme d'Etat sûr de lui lors de la première vague. Mais son piédestal s'est quelque peu effrité lors de la deuxième vague en automne 2020.

Ayant choisi une voie médiane pour faire face à la crise, le Fribourgeois a toutefois obtenu le soutien de la population lors des trois votations sur le sujet, la dernière en date remontant à dimanche. La maxime du ministre "il faut agir aussi vite que possible, mais aussi lentement que nécessaire" restera dans les annales.

Dans un registre people pas très éloigné, Alain Berset a aussi frappé les esprits en 2018 lors de sa visite au siège de l'ONU à New York. Une photo du "Swiss president", assis sur le trottoir en train d'étudier ses documents, a fait le tour du monde.

Alain Berset est marié et père de trois enfants.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Lausanne fait un pas vers le maintien en battant Zurich

Publié

le

Fousseni Diabaté a marqué son premier but en Super League. ©KEYSTONE/Jean-Christophe Bott

Le Lausanne-Sport accueillait Zurich ce samedi à la Tuilière. Les hommes de Ludovic Magnin se sont imposés 1-0 dans un match sans grand spectacle.

Quel calme en début de rencontre. "Heureusement qu’il y a les supporters, sinon je m’endormais", a-t-on entendu dans les couloirs du stade à la mi-temps. Karlo Letica a réalisé quelques bons arrêts, Zurich s’est un peu montré dangereux, Lausanne aussi.

Il a fallu attendre la 26e pour voir tomber un but. Après un très bon travail de Simone Pafundi pour s’approcher du but, le jeune italien a passé à Fousseni Diabaté sur la gauche. Depuis la ligne des 16m, l’attaquant a envoyé le ballon à travers la défense zurichoise pour aller ouvrir le score. Un but qui a ravi le coach Ludovic Magnin.

Ludovic MagninEntraîneur du Lausanne-Sport

"Il fallait qu'on apprenne à jouer plus bas"

La deuxième mi-temps a commencé sur le même rythme. Ce qui est plutôt étonnant vu que le FCZ doit encore défendre sa place dans le Top 6. Mathématiquement, le club pourrait encore se retrouver dans le "Relagation Group" la semaine prochaine.

Les joueurs de Murat Ural ont néanmoins retrouvé un peu de fougue. Ils ont ainsi pressé les Lausannois et se sont un peu plus démenés pour tenter de revenir au score. En parallèle, le LS a joué plus en arrière, plus défensivement. Est-ce que c'était le plan? Protéger ce 1-0 au maximum?

Olivier CustodioCapitaine et milieu de terrain du Lausanne-Sport

Ludovic Magnin confirme. Et même si ce positionnement a été un choix imposé, l'entraîneur s'en réjouis.

Ludovic MagninEntraîneur du Lausanne-Sport

Le technicien apprécie de voir une équipe qui souffre en deuxième mi-temps, mais qui finalement n'a laissé pratiquement aucune occasion à Zurich. "Ça montre qu'ils ont trouvé du plaisir à défendre et l'équilibre offensif-défensif est beaucoup mieux qu'en début de saison", se félicite-t-il.

Au final, même si la performance n'a pas marqué les mémoires, ce sont tout de même des points en plus pour Lausanne. C'est donc une victoire qui fait du bien.

Olivier CustodioCapitaine et milieu de terraindu Lausanne-Sport

Le LS pas encore tiré d'affaire

Le Lausanne-Sport continue ainsi sa série sans défaite. Les Vaudois comptent 3 victoires et 2 matchs nuls sur les 5 dernières rencontres. Des performances qui pourraient les faire regretter de ne pas avoir réussi à accrocher ce Top 6. "J'essaie de ne pas trop regarder en arrière et de regarder le positif", répond Olivier Custodio. Le capitaine note surtout la progression effectuée par l'équipe en tant que groupe.

Pour Ludovic Magnin, ce qui faisait la différence en début de saison entre son équipe et les autres, c'était "les résultats, la maturité et cet esprit d'équipe, qui est là un peu plus vite chez les autres parce qu'ils avaient un noyau, ce que nous on n'avait pas."

Est-ce que le fait de savoir que les Lausannois ne pourraient plus atteindre le Top 6 les a libérés d'un poids? "Non, du tout, lance sans hésiter Olivier Custodio. Quand t'es pas sauvé mathématiquement d'une place de barragiste ou de relégable, tu ne peux pas te permettre de te relâcher." En tout cas, en prenant ces trois points face à Zurich, le LS a pris une bonne option pour se mettre à l'abri. 17 points séparent le club de Stade Lausanne Ouchy, actuelle lanterne rouge. Grasshopper, pour l'instant barragiste, est à 10 points des Lausannois.

Il reste un match de "saison régulière", puis il y aura encore 5 rencontres entre les équipes du "Championship Groupe" et celles du "Relegation Group". Le tout pour un total de 18 points à aller chercher. La prochaine rencontre du Lausanne-Sport, ce sera samedi prochain à Lugano.

Continuer la lecture

Genève

Ancien président de la CICAD, Philippe Grumbach est décédé

Publié

le

Philippe Grumbach n'est plus (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

L'ancien président de la CICAD Philippe Grumbach est décédé dans la nuit de vendredi à samedi, des suites d'une maladie. L'avocat genevois s'est aussi fait connaître pour avoir plaidé contre des négationnistes et des auteurs d'actes antisémites. Il avait 65 ans.

La nouvelle a été confirmée à Keystone-ATS par Johanne Gurfinkiel, l'actuel secrétaire général de la Coordination intercommunautaire contre l'antisémitisme et la diffamation (CICAD).

Philippe Grumbach a présidé la CICAD entre 2001 et 2009. Il a aussi été son avocat durant une vingtaine d'années, plaidant lors de nombreux procès, parfois retentissants comme dans l'affaire Dieudonné.

Philippe Grumbach a aussi été membre du comité suisse de la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) et président de la Communauté israélite de Genève.

"C'était un personnage à part, un citoyen très engagé et un militant acccompli à tous les niveaux. Il a été de tous les combats", salue Johanne Gurfinkiel. "Il a marqué la CICAD et restera dans la postérité", ajoute-t-il.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Près de 600 personnes à Genève pour dénoncer la transphobie

Publié

le

Une manifestation a réuni près de 600 personnes à Genève pour dénoncer la transphobie et la montée de l'extrême-droite. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

A Genève, près de 600 personnes ont défilé samedi au centre-ville pour protester contre la transphobie et contre la montée de l'extrême droite. La manifestation s'est déroulée dans une ambiance bon enfant.

Cette première mobilisation antifasciste et transféministe à Genève était organisée par le Collectif Radical d’Action Queer (CRAQ). Plusieurs orateurs ont dénoncé les discriminations qui frappent les personnes trans, notamment dans l'accès aux soins médicaux, au travail et au logement.

"Nous voulons le droit à l'autodétermination", a poursuivi une autre personne, très applaudie dans le Parc des Cropettes d'où est partie la manifestation. "La transition ne tue pas, la transphobie si", pouvait-on lire sur une pancarte. Le cortège s'est ébranlé au rythme des tambours et d'une grosse sono avec une banderole de tête qui donnait le ton: "La jeunesse trans emmerde l'extrême droite".

Des fumigènes

L'UDC "qui continue à s'attaquer aux droits des personnes LGBTQIA+" a été fustigée et requalifiée pour l'occasion d'"Union des connards", un slogan scandé dans les rues commerçantes. Le cortège dans lequel seules quelques personnes étaient masquées a fait une longue pause sur le Pont du Mont-Blanc où quelques fumigènes ont été tirés.

Les slogans "Mon corps, mon genre et ferme ta gueule!" ou encore "Pas de fierté sans lutte, aucun droit sans combat" ont fait vibrer le cortège jusqu'à la Place des Volontaires. La police, qui encadrait de loin la manifestation, est brièvement intervenue sur la Place du Molard où le ton est monté entre quelques jeunes et des manifestants. Aucun autre incident n'a été signalé.

Aussi à Bâle-Campagne

Samedi matin, une autre manifestation a réuni environ 200 personnes à Sissach (BL) pour dénoncer l'extrémisme de droite. Ce rassemblement organisé par la Jeunesse socialiste de Bâle-Campagne s'inscrivait dans le cadre de la polémique suscitée par les contacts de la politicienne locale et cheffe de la stratégie des Jeunes UDC Sarah Regez avec des groupements d'extrême-droite.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Le Cully Jazz a attiré 70'000 festivaliers

Publié

le

Le Cully Jazz 2024 a connu plusieurs "moments inoubliables", comme le concert de la saxophoniste Lakecia Benjamin. (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Le Cully Jazz a vécu une 41e édition "radieuse", se réjouissent les organisateurs à l'heure du bilan. La fréquentation du festival est estimée à 70'000 personnes, contre 62'000 l'an dernier.

Douze concerts payants ont affiché complet, ce qui représente plus de 12'500 billets vendus. Les 15 scènes du "off" ont aussi été "largement fréquentées", en particulier durant les deux week-ends ensoleillés, indiquent samedi soir les organisateurs.

Les ventes des bars et des stands de nourritures ont également "très bien fonctionné", ajoutent-ils, sans pouvoir encore se prononcer sur le bilan financier de cette édition.

Du point de vue musical, ils citent plusieurs "moments inoubliables", comme les prestations de la saxophoniste Lakecia Benjamin, accompagnée de la chanteuse Dee Dee Bridgewater, du groupe anglais The Herbaliser Band, du trompettiste Avishai Cohen, du multi-instrumentiste Rodrigo Cuevas ou encore du Portico Quartet.

Plusieurs artistes suisses se sont aussi distingués, comme la chanteuse lausannoise Nnavy, dont le concert "grandement attendu" s'est déroulé "dans une salle plus que comble." Les projets regroupant des instrumentistes issus du continent africain et de ses diasporas ont "transporté les corps et les coeurs jusqu'aux racines de leur riche héritage musical", poursuit le communiqué.

Balades musicales

Quant au festival "off", il a regroupé plus de 85 concerts dans les caveaux et scènes extérieures. De quoi offrir "un éventail de projets musicaux reflétant l'effervescence de la relève des musiques actuelles et du jazz", relèvent les organisateurs.

Les journées ensoleillées ont également contribué au "grand succès" des Balades Musicales guidées, organisées dans le cadre du programme Autour du Jazz. Cette année, le nouveau parcours a relié Puidoux à Cully, tout en faisant découvrir les compositions originales de huit artistes suisses.

Le Cully Jazz reviendra l'an prochain pour la 42e édition du 4 au 12 avril.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X