Rejoignez-nous

Genève

Ignazio Cassis accède au Conseil fédéral

Publié

,

le

C’est donc Ignazio Cassis. Le PLR tessinois est devenu ce mercredi le 117ème conseiller fédéral de Suisse. Il a été élu  dès le 2e tour comme successeur de Didier Burkhalter avec 125 voix sur 244 bulletins valables. Il a devancé facilement le genevois Pierre Maudet et ses 90 voix et la vaudoise Isabelle Moret avec ses 28 suffrages.

L'élection du médecin de 56 ans marque ainsi le retour du Tessin au gouvernement après 18 ans d'absence. Un résultat qui était attendu. De nombreux parlementaires avaient en effet reconnu au Tessin le droit de revenir au Conseil fédéral.

À l’heure de l’interview, Ignazio Cassis était évidemment très heureux de son élection :

Ignazio CassisConseiller fédéral élu

Ignazio Cassis a donc devancé de 35 voix au final le Conseiller d’Etat PLR genevois Pierre Maudet, qui a fait part de sa déception. Il estime toutefois que la campagne qu'il a menée ces dernières semaines lui a beaucoup apporté :

Pierre MaudetConseiller d'Etat, GE

Mais la grande perdante du jour, c’est la Conseillère nationale PLR vaudoise, Isabelle Moret. Elle termine loin derrière avec 28 voix :

Isabelle MoretConseillère nationale, PLR, VD

Des réactions recueillies par notre correspondant à Berne, Jérôme Favre.

Du côté du PLR Vaud, de la déception également, mais pas de regrets. Son Président Frédéric Borloz, ne regrette pas d'avoir lancé la candidate vaudoise, Isabelle Moret.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Économie

La solidité de l'économie suisse pendant la pandémie saluée à l'OMC

Publié

le

La Suisse a fait l'objet de l'attention des Etats membres de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) à Genève (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

La solidité de l'économie suisse pendant la pandémie a été saluée cette semaine par de nombreux membres de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) à Genève. En revanche, certains pays ont pointé des défis structurels.

Comme tous les cinq ans, la politique commerciale de la Suisse a fait l'objet depuis mercredi de l'attention des 163 autres membres de l'OMC. L'adaptation de son économie aux effets du coronavirus s'explique par sa diversification, son ouverture aux marchés internationaux ou encore son innovation, a relevé le président de la réunion dans ses déclarations finales, publiées vendredi par l'institution.

Des membres ont aussi salué la simplification et la numérisation des dispositifs douaniers. De même que la décision du Conseil fédéral de mettre un terme aux tarifs sur l'importation de produits industriels dès début 2024.

En revanche, des membres ont réitéré leurs préoccupations sur le soutien à l'agriculture ou le régime des tarifs. Certains ont également relevé les défis structurels auxquels la Suisse fait face comme le vieillissement de la population, la croissance de la productivité peu élevée, le changement climatique ou l'adaptation à l'économie numérique.

Brevets pas mentionnés

L'opposition suisse à une levée provisoire des brevets sur les technologies contre le coronavirus n'a pas été mentionnée, selon des sources concordantes. La Suisse est sous pression depuis plus d'un an de nombreux pays et ONG sur cette question.

Berne souhaiterait plutôt des licences volontaires et affirme que cette levée ne permettrait pas de fabriquer une dose supplémentaire si les capacités des pays en développement ne sont pas étendues. Pour autant, la Suisse est prête à un accord sur une composante de propriété intellectuelle si celle-ci fait partie d'un paquet de réponse du commerce mondial à la pandémie.

Encore selon des sources concordantes, la Russie a accusé à nouveau la Suisse de violer les règles de l'OMC en ayant repris les sanctions européennes contre Moscou. En revanche, des dizaines de pays ont salué cette approche.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Un sondage anonyme pour mesurer l'ampleur du racket

Publié

le

Un sondage anonyme sur le racket et le harcèlement devrait être lancé dans les écoles genevoises (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Un sondage anonyme relatif au racket et autres formes de violence comme le harcèlement devrait être lancé dans les écoles genevoises. Une motion en ce sens émanant de l'UDC et du PLR a été renvoyée vendredi à l'unanimité au Conseil d'Etat. L'exécutif a six mois pour y répondre.

Ce sondage auprès des élèves vise à brosser un tableau général de ce phénomène et à le rendre public. La cheffe du Département de l'instruction publique (DIP), Anne Emery-Torracinta, qui a accueilli positivement cette proposition, a relevé que les élèves genevois participent déjà à des études sur les violences au niveau international.

Selon les résultats de ces études, entre 1 et 2 % des enfants ont subi des menaces, ce qui est très bas selon la cheffe du DIP. "Peut-être n'osent-ils pas en parler, même de manière anonyme?", s'interroge-t-elle. Elle a rappelé que l'école a le devoir de prendre des mesures et de déposer plainte quand un cas de harcèlement est signalé.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Le centriste Jean-Luc Forni élu à la présidence

Publié

le

Jean-Luc Forni, député PDC, a été élu à la présidence du Grand Conseil genevois. Le parlement siège depuis depuis le début de l'année dans une salle entièrement rénovée (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Le député du Centre Jean-Luc Forni a été élu jeudi à la présidence du Grand Conseil genevois pour la dernière année de la législature. Ce pharmacien à la retraite âgé de 67 ans succède au socialiste Diego Esteban, qui avait été à 27 ans, le plus jeune élu au perchoir.

Alors que l'ordre du jour du Grand Conseil déborde avec 251 points à traiter, Jean-Luc Forni s'est réjoui de cet engouement pour la chose politique à Genève. Il a appelé à des débats nourris et vifs tout en restant courtois. Le nouveau président du Grand Conseil pourra accomplir son mandat dans la salle entièrement rénovée de l'Hôtel-de-Ville.

Très applaudi par les députés, son prédécesseur Diego Esteban a pour sa part dû composer avec les contraintes de la pandémie qui ont pesé sur les travaux du Grand Conseil. Dans son discours de fin de mandat, il s'est réjoui du retour de la convivialité, indispensable selon lui pour trouver des compromis. Il a déploré le cumul des oppositions qui ont souvent pris la place des compromis.

Le renouvellement du bureau s'est déroulé sans surprise. Jean-Luc Forni, qui était premier vice-président, a été élu par 88 voix et six bulletins blancs. Il sera accompagné au bureau par la PLR Céline Zuber-Roy, élue première vice-présidente. Jocelyne Haller (Ensemble à Gauche) a logiquement décroché la 2e vice-présidence. Les autres membres du bureau sont Christian Flury (MCG), Katia Leonelli (Verts), Stéphane Florey (UDC) et Alberto Velasco (PS).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Trois nouveaux bateaux pour entretenir les rives du lac

Publié

le

L'Etat de Genève a inauguré jeudi après-midi trois nouvelles embarcations dévolues à l'entretien des rives du lac Léman. Les 300 à 400 tonnes d'algues et de plantes enlevées des fonds lacustres chaque année sont ensuite déposées dans des filets où elles se décomposent naturellement (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

L'Etat de Genève a inauguré jeudi après-midi trois nouvelles embarcations dévolues à l'entretien des rives du lac Léman. Afin d'assurer le bon accès des voies navigables et le confort des espaces de baignade, 300 à 400 tonnes d'algues et de plantes sont enlevées des fonds lacustres chaque année.

Les trois nouvelles embarcations - baptisées Vénilia, Carla et Bel'Alice - vont permettre de réduire considérablement les transports des plantes, a indiqué jeudi le Département du territoire (DT). Les deux premières, une grande et une petite faucardeuse, permettent de couper les végétaux dans les ports publics, les axes de navigation et les zones de baignade balisées.

Quant à Bel'Alice, il s'agit d'un bateau de 14 mètres de long qui peut transporter 25 mètres cubes ou 25 tonnes. Il est muni d'une grue auxiliaire et peut être équipé d'une pince permettant de cibler l'élodée, une plante aquatique envahissante.

Décomposition naturelle

Comme les deux faucardeuses sont également capables de se décharger, il ne sera plus nécessaire de ramener les végétaux à quai pour leur transport en camion à l'usine d'incinération. A peine fauchées, les plantes et algues seront directement déposées dans un filet flottant installé au large, où elles se décomposeront naturellement. Cette méthode d'élimination a déjà été testée avec succès à petite échelle.

Les nouvelles embarcations ont reçu leurs noms de leurs marraines respectives, deux apprenties de l'Etat et la contremaître qui gère ces bateaux, a précisé le DT. Elles seront visibles pendant quelques jours dans la zone avale du Port Noir, puis débuteront leur travail le long des rives.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Fin de parcours pour Nikles

Publié

le

Johan Nikles a été éliminé en 8e de finale à Genève (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Johan Nikles (ATP 317) n'est pas parvenu à enchaîner un quatrième succès sur la terre battue du Parc des Eaux-Vives.

Le Genevois s'est logiquement incliné en 8e de finale du Geneva Open, battu 6-3 7-5 par le Néerlandais Tallon Griekspoor (ATP 64) après 1h29' de jeu.

Issu des qualifications, Johan Nikles s'attendait à un match difficile face à un joueur qu'il avait qualifié de "très solide" après sa victoire face à Leandro Riedi (ATP 301) la veille. Les quelque 2h30' passées sur le court dans une partie où il avait sauvé six balles de match ne l'ont qui plus est pas aidé à aborder ce 8e de finale dans les meilleures dispositions.

Nettement dominé dans un premier set où il a concédé deux breaks, le Genevois de 25 ans a néanmoins trouvé les ressources pour faire vibrer ses nombreux supporters dans la deuxième manche. Il a même pu croire en un nouveau retournement de situation lorsqu'il s'est procuré quatre balles d'égalisation à un set partout à 5-3 sur le service adverse.

Mais Johan Nikles n'est pas parvenu à porter l'estocade. Guère convaincant depuis l'entame de la deuxième manche, Tallon Griekspoor a quant à lui sur serrer sa garde au meilleur moment pour s'éviter toute mauvaise surprise, remportant les quatre derniers jeux du match pour gagner le droit de défier la tête de série no 4 Reilly Opelka (ATP 18) en quart de finale.

Aux alentours de la 275e place

Cette défaite, subie face à un joueur solidement installé dans le top 100, ne ternira en rien le fabuleux bilan que peut tirer Johan Nikles. Le Genevois a savouré comme il se devait la première victoire de sa carrière obtenue sur l'ATP Tour. Son accession au 2e tour lui permettra d'améliorer son meilleur classement pour figurer aux alentours de la 275e place mondiale lundi prochain.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Sagittaire

Rêves répétitifs où des paysages inconnus vous escortent jusqu’au réveil… Est-ce que ce sera peut-être votre prochaine destination de vacances ?

Les Sujets à la Une

X