Rejoignez-nous

Suisse

La mission "Juice" sur de bons rails un an après son lancement

Publié

,

le

Le 14 avril 2023, le décollage de la sonde "Juice" a été suivi attentivement depuis l'Université de Berne (archives). (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Un an après son lancement, la sonde "Juice" est sur la bonne voie. La mission d'exploration des lunes de Jupiter s'est si bien déroulée jusqu'ici qu'il pourrait être possible d'atteindre davantage que prévu sur le plan scientifique.

"Juice" a été lancée dans l'espace le 14 avril 2023 à bord d'une fusée Ariane 5 depuis le centre spatial européen de Kourou, en Guyane française. Après son arrivée à proximité de Jupiter prévue en juillet 2031, la sonde doit notamment rechercher des traces de vie sous les surfaces glacées des lunes de Jupiter Europe, Ganymède et Callisto.

Economie de carburant

"Dès le lancement, tout s'est déroulé comme prévu", a indiqué à Keystone-ATS Peter Wurz, directeur de l'Institut de physique de l'Université de Berne. Sous sa direction, un appareil de mesure a été développé et construit pour la mission "Juice".

La sonde a suivi la bonne trajectoire et a ainsi économisé du carburant qui avait été prévu pour d'éventuelles corrections. "Ce carburant pourra être utilisé plus tard pour la science", selon le Pr Wurz.

L'utilisation exacte de ce carburant supplémentaire est actuellement en discussion. Il est possible qu'il y ait plus de survols des lunes de Jupiter ou qu'il y ait un survol plus rapproché de Ganymède.

Lors de la mise en service de la sonde, tout ne s'est toutefois pas déroulé comme prévu. Une antenne-radar de seize mètres de long, baptisée "Rime", qui avait été repliée pour le lancement, ne s'est pas déployée correctement.

"Cela nous a donné des maux de ventre pendant quelques jours", relève Peter Wurz. Grâce à un procédé complexe, au cours duquel la sonde a été tournée vers le soleil pour la réchauffer, les scientifiques y sont tout de même parvenus.

En un an, "Juice" a parcouru 951'650'000 kilomètres, soit plus de 2,5 millions de kilomètres par jour. Mais la sonde n'a effectué que 12% de son chemin, car elle fait des détours. Afin d'utiliser le moins d'énergie possible pour son trajet, elle tourne d'abord plusieurs fois autour du Soleil et prend ainsi de l'élan.

Institutions suisses impliquées

Outre la recherche de traces de vie, la mission "Juice" doit aussi contribuer de manière générale à la compréhension de la formation de Jupiter. Comme la géante gazeuse est la plus ancienne planète de notre système solaire, la compréhension de sa formation est considérée comme importante pour les connaissances sur l'origine de la Terre.

L'histoire serait conservée dans la glace des lunes de Jupiter. Concrètement, les scientifiques vont étudier leur composition chimique. "Juice" ne se posera pas sur les lunes glacées pour prélever directement des échantillons, mais se contentera de les survoler.

En Suisse, l'Université de Berne, l'Institut Paul Scherrer (PSI) et le Laboratoire fédéral d'essai des matériaux et de recherche (Empa) participent à la mission de l'Agence spatiale européenne (ESA).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Les coûts de l'infrastructure ferroviaire sont couverts, dit l'OFT

Publié

le

Le fonds d'infrastructure ferroviaire est financé très solidement, selon le directeur de l'Office fédéral des transports (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Le directeur de l'Office fédéral des transports (OFT) rejette dimanche les critiques sur l'extension de l'infrastructure ferroviaire. "En 2040, les coûts d'exploitation et d'entretien, y compris les coûts dus aux investissements, seront couverts", assure-t-il.

Les coûts d'entretien concerneront les deux tiers des moyens du fonds d'infrastructure ferroviaire, précise Peter Füglistaler dans un entretien diffusé par la NZZ am Sonntag. Le reste sera à disposition pour l'aménagement, ajoute-t-il. "Personne ne veut réduire ces moyens. Le fonds est très solidement financé".

Des restrictions existent toutefois pour les nouveaux projets en dehors de l'extension adoptée par le Parlement dans le cadre du concept d'offre 2035, reconnaît M. Füglistaler. "D'autres souhaits concernant de nouveaux projets qui n'ont pas encore été adoptés ne sont pas réalisables jusqu'en 2033. Ce n'est qu'après cette date que des moyens financiers seront disponibles pour d'autres projets d'extension".

Manque de personnel qualifié

Ce n'est pas l'argent qui manque en premier lieu, mais le personnel qualifié, poursuit-il. "Le réseau ferroviaire ne peut en outre pas supporter davantage de chantiers, sinon la ponctualité en souffrira encore plus. En revanche, tous les projets d'extension déjà décidés au Parlement sont importants".

Le directeur de l'OFT ne pense pas qu'un moratoire sur les aménagements, demandé notamment par l'ancien chef des CFF Benedikt Weibel, soit nécessaire. "Si nous faisons cela, les transports publics prétéritent leur avenir. Aujourd'hui déjà, les trains sont pleins", remarque M. Füglistaler. L'extension permettra de disposer de 20% de places assises en plus et de densifier l'horaire, note-t-il.

Selon lui, le fait que les trajets soient parfois un peu plus lents n'est pas pertinent au vu des liaisons supplémentaires et des trains plus modernes. "Les transports publics ont augmenté leur part de marché à chaque fois que nous avons élargi l'offre".

L'augmentation d'un quart de la capacité ferroviaire proposée par le groupe d'experts de M. Weibel, sans aménagement, ignore le trafic de marchandises, relève M. Füglistaler. Cette capacité supplémentaire "résulte de la suppression du trafic de marchandises qui ne circule qu'en Suisse", ajoute-t-il.

Route trop bon marché

Pour parvenir à un transfert de la route vers le rail, il faut s'attaquer au rapport des prix, estime M. Füglistaler. "En matière de coûts, la route est très attractive. Si l'on n'aborde pas ce point, la part de marché des transports publics ne pourra croître que de manière limitée". Une solution pourrait être un système de tarification des embouteillages, qui n'a cependant aucune chance sur le plan politique, reconnaît-il.

Le responsable préconise par ailleurs une vente des billets de train "massivement" simplifiée. Il manque pour cela des offres plus flexibles et plus avantageuses pour ceux qui n'utilisent le train que sporadiquement, relève-t-il, car les billets individuels sont devenus "prohibitifs".

Il rejette toutefois la gratuité des transports publics: "La mobilité est aujourd'hui trop bon marché dans tous les modes de transport. Si nous voulons maîtriser la croissance du trafic tout en protégeant le climat, tous les modes de transport doivent devenir plus chers".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Record d'affluence au festival Morges-sous-Rire

Publié

le

Le Théâtre de Beausobre à Morges était l'une des trois scènes du festival Morges-sous-rire (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Plus de 15'000 spectateurs, un record, ont assisté aux 28 spectacles du festival d'humour Morges-sous-Rire, entre le 9 et le 15 juin. Une troisième scène, celle de La Paille, accueillait des artistes, en plus de celles du Théâtre de Beausobre et du CUBE.

Cette 36e édition "diversifiée et audacieuse" a tenu "toutes ses promesses", se sont réjouis les organisateurs dans un communiqué diffusé dans la nuit de samedi à dimanche.

Outre Gad Elmaleh, cette édition a réuni des grands noms de l'humour francophone, comme Jarry, Brigitte Rosset et Marc Donnet-Monay, Michel Boujenah ou Joseph Gorgoni. Elena Nagapetyan, Laura Chaignat, Waly Dia, GuiHome et Guilleramo Guiz, qui touchent un public plus jeune, étaient aussi au programme.

Ils ont tous joué à guichets fermés, précisent les organisateurs dans leur communiqué. La prochaine édition du festival Morges-sous-Rire aura lieu du 11 au 18 juin 2025.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Un nouveau gain millionnaire au tirage du Swiss Loto

Publié

le

Lors du prochain tirage mercredi, 27,7 millions de francs seront en jeu. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Une personne est devenue millionnaire samedi grâce au Swiss Loto. Elle a deviné les six bons numéros et empoche 1 million de francs. Il fallait cocher les numéros 2, 3, 20, 29, 30 et 40. Le numéro chance était le 5, le rePLAY le 3 et le Joker le 412309.

Lors du prochain tirage mercredi, 27,7 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

https://jeux.loro.ch/games/swissloto/

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Lucerne: une chorale de réfugiés ukrainiens chante l'hymne européen

Publié

le

Certains des choristes qui ont chanté à Lucerne portaient le costume ukrainien. (© KEYSTONE/WALTER BIERI)

L'"Ode à la joie" de Beethoven, qui est aussi l'hymne de l'UE, a été interprétée samedi après-midi sur la Jesuitenplatz à Lucerne par un ch½ur de plus de 70 réfugiés ukrainiens. Plusieurs centaines de personnes ont assisté à l'événement et applaudi chaleureusement.

Selon un communiqué, les choristes ukrainiens, qui ont quitté leur pays à cause de la guerre d'agression russe, voulaient ainsi notamment remercier la société suisse pour son hospitalité.

Le concert a été organisé sous la forme d'une flash mob, c'est-à-dire d'un attroupement apparemment spontané. Les instrumentistes sont d'abord arrivés sur la place des Jésuites avec des violons, des violoncelles et des contrebasses, puis les choristes les ont rejoints. Certains d'entre eux portaient des costumes traditionnels.

Les participants à une manifestation organisée auparavant en faveur des prisonniers de guerre ukrainiens encadraient le ch½ur. Beaucoup portaient des drapeaux ukrainiens. Après l'"Ode à la joie", le ch½ur a chanté, avec le soutien du public, une chanson populaire ukrainienne ainsi que l'hymne national.

Le concert a été organisé par l'agente de musique Daniela Majer, de Berlin, et soutenu par l'Ukrainian Culture Network. Des ch½urs de Berne, Zurich et Lausanne ont fait le voyage jusqu'à Lucerne. Les instrumentistes qui accompagnaient le ch½ur venaient pour la plupart de l'International Menuhin Music Academy, basée à Gstaad BE.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Lion

Tensions et ressentiments. Dans de telles circonstances, c’est VOUS qui allez chercher à apaiser les esprits en favorisant le dialogue ouvert

Les Sujets à la Une

X