Rejoignez-nous

Suisse

La santé des Suisses moins bonne qu'avant le Covid (étude)

Publié

,

le

La santé des Suisses et des Suissesses apparemment moins bonne qu'il y a trois ans. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La population suisse, les aînés en particulier, se sent en nettement moins bonne santé qu'avant la pandémie du Covid, indique un sondage mandaté par la caisse-maladie CSS. Un tiers des sondés (34%) dit ne pas être en parfaite santé, contre 22% en mars 2020.

La détérioration du ressenti touche surtout les plus de 65 ans. Près d'une personne sur deux dans cette catégorie d'âge laisse transparaître des soucis de santé, contre 30% il y a trois ans et demi, relève l'étude publiée lundi par la CSS.

Plus des deux tiers des personnes se sentant malades souffrent en plus très souvent de fatigue et d'épuisement. Les auteurs de l'étude "n'excluent pas" que cela soit dû aussi aux effets du Covid.

L'étude indique en outre que la flexibilisation des horaires de travail, en revanche, est plutôt vue comme bénéfique pour la santé des sondés.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux olympiques

Adrien Briffod: "Je me dis que c'est une course comme une autre"

Publié

le

Adrien Briffod ne veut pas se focaliser sur un objectif, mais il vise un top 8 à Paris. ©KEYSTONE/DPA/Markus Scholz

Dans quelques jours, les meilleures triathlètes du monde s’élanceront sur le parcours parisien. Parmi eux, Adrien Briffod. Un rêve auquel il peut enfin accéder. Rencontre.

Adrien Briffod, 30 ans, vit son troisième cycle olympique. Mais ce sera sa première participation aux Jeux. C’est chez lui, à Clarens, qu’il m’a donné rendez-vous. Alors que certains triathlètes s’entraînent à l’étranger, le Veveysan préfère la beauté de la Riviera.

Adrien BriffodTriathlète

Le triathlète avait tout de même prévu de partir en camp d’entraînement à Tenero au Tessin pour “être plus focalisé sur la préparation finale”. Ainsi, tous les aspects externes sont pris en charge par le centre sportif, et “j’ai juste à me préoccuper de bien m’entraîner et me reposer.”

Mais faisons un pas en arrière.

Ce n’est pas par hasard qu’Adrien Briffod pratique aujourd’hui le triathlon. “Je pense que ce qui m’a donné envie de m’y mettre, c’est de voir mon père, quand j’étais jeune, qui faisait les petits triathlons locaux. Je faisais un peu d’athlétisme, surtout de la course à pied, on faisait beaucoup de VTT et d’autres activités à la montagne avec mes parents.”

Il s’essaie ensuite au triathlon, profite de la bonne ambiance à l’entraînement. Il a également commencé ce sport avec ses deux sœurs. Une manière d’avoir une activité familiale, même si elles ne font plus de sport à haut niveau.

“C’est un sport qui m’a beaucoup plu pour ses aspects techniques, notamment à vélo, se souvient le Vaudois. On faisait un peu des jeux pour bien se tenir sur le vélo, bien prendre des virages en descente ou on essayait d’attrapper des choses par terre pour l’équilibre.” Cette vision-là du sport, axée sur le plaisir, est importante pour lui. “Je pense que des fois, les jeunes se focalisent trop vite sur la compétition alors qu’il faut garder cet aspect ‘venir jouer avec ses amis’.”

Le triathlon, c’est donc une affaire de famille, d’amitié, mais aussi de partage et d’entraide.

Adrien BriffodTriathlète

 

Vers le top 8

Depuis ses premières compétitions, Adrien Briffod s’est constitué un joli palmarès. Des podiums en Coupe du Monde, une médaille de bronze aux championnats d’Europe l’an dernier et une aux Jeux Européens, entre autres. Et aujourd’hui, ce ticket pour les Jeux Olympiques.

Une sélection qui n’a pas été de tout repos.

Adrien BriffodTriathlète

Ces blessures lui ont beaucoup appris sur l’aspect mental. “Après ma blessure à l’ischio l’été passé, j’ai dû travailler pour comprendre mon corps et accepter de me remettre dans le mal, admet-il. À chaque fois que j’avais une petite appréhension quelque part, je me disais ‘faut que je fasse attention’. Maintenant j’ai appris à passer au-dessus.” Il fallait donc se prouver qu’il est possible de revenir au plus haut niveau malgré les blessures.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Adrien Briffod (@adrienbriffod)

De par ses résultats, la sélection officielle, il s’y attendait un peu. “J’étais le seul garçon suisse à avoir validé les critères”, souffle-t-il. Mais il a fallu attendre le 6 pour qu’on le lui annonce. “C’était un relâchement. J’ai pu profiter avec mes amis proches un peu avant qu’on donne l’info publiquement.” Et à quelques jours du début de la compétition, le Veveysan est serein.

Adrien BriffodTriathlète

Bientôt, il s’élancera en individuel et sur le relais parisien. Est-ce que participer aux JO a toujours été un rêve pour le Veveysan ?

Adrien BriffodTriathlète

S’émerveiller devant la télé en regardant les JO, ça passe aussi par des athlètes que l’on admire. Et on se retrouve, plus vite qu’on ne le pense, à courir à leurs côtés.

Adrien BriffodTriathlète

Ce rêve olympique, Adrien Briffod l’a déjà effleuré deux fois. De quoi tirer quelques enseignements.

Adrien BriffodTriathlète

Une mauvaise passe dont il a tourné la page. Il apprécie maintenant de pouvoir vivre de sa passion, de pouvoir faire des courses, de profiter pleinement de sa carrière. Et cette année à Paris, il pourrait viser un top 8.

Adrien BriffodTriathlète

Pour bien performer, il faut aussi gérer le fait que, les JO, c’est l’événement sportif le plus regardé au monde. Et pour ça, le secret, c’est de voir la compétition comme n’importe quelle autre.

Adrien BriffodTriathlète

Reste à savoir si les triathlètes pourront nager dans la Seine. Si les médias en font tout un plat depuis des mois, la problématique de la qualité de l’eau n’est pas nouvelle chez les pros. Il arrive régulièrement que l’épreuve soit amputée de sa partie nautique. “On est prêt à toutes les solutions. Je me prépare à faire un triathlon, mais si ce sera un duathlon, ce sera un duathlon et c’est comme ça”, sourit Adrien Briffod.

Les courses individuelles auront lieu les 30 et 31 juillet. Les athlètes s’élanceront ensuite sur le relais le 5 août.

 

Continuer la lecture

Économie

La Bourse suisse dans le rouge, un panne informatique sème le chaos

Publié

le

A la Bourse suisse vers 10h55, l'indice vedette SMI baissait de 0,51% à 12'184,80 points, après avoir ouvert en petit repli de 0,09%. (KEYSTONE/Steffen Schmidt) (© KEYSTONE/STEFFEN SCHMIDT)

La Bourse suisse évoluait en baisse vendredi, alors qu'une panne informatique affectait de nombreuses entreprises, compagnies aériennes et aéroports dans le monde. En Suisse, l'exploitant de la place zurichoise SIX a assuré que ses services continuaient à tourner.

Une panne de certains services de Microsoft paralyse ce vendredi de nombreuses entreprises partout dans le monde. Le géant de la tech américain a affirmé prendre des "mesures d'atténuation" le temps de régler le problème.

De nombreux aéroports ont déclaré être affectés par la panne, notamment ceux de Berlin, d'Amsterdam-Schiphol et tous ceux d'Espagne, tandis que plusieurs compagnies aériennes ont fait état de problèmes: les américaines Delta, United et American Airlines, Air France, l'irlandaise Ryanair, ainsi que trois compagnies indiennes et Swiss.

Les Bourses mondiales reculaient face à un lot d'incertitudes économiques et politiques, mais aussi inquiètes à cause de cette panne qui a également empêché les indices des Bourses de Londres et Milan d'afficher leur taux de variation à leur heure habituelle d'ouverture à 07H00 GMT. Elles ont finalement commencé à coter avec une vingtaine de minutes de retard.

A Paris, le CAC 40 reculait de 0,51%, à Londres le FTSE 100 perdait 0,57% et à Francfort le DAX abandonnait 0,83%.

A la Bourse suisse vers 10h55, l'indice vedette SMI baissait de 0,51% à 12'184,80 points, après avoir ouvert en petit repli de 0,09%.

La majorité des valeurs vedettes restait dans le rouge. Les plus fortes baisses étant toujours enregistrées par Lonza (-2,4%), VAT Group (-1,7%) et Julius Bär (-1,7%). Les analystes de Berenberg ont abaissé l'objectif de cours de VAT, tout en maintenant la recommandation du titre à "hold".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse

ABB décroche une commande aux Etats-Unis pour des ferries hybrides

Publié

le

ABB n'a donné aucune information sur le montant de la transaction. WSF exploite le plus grand système de ferry aux États-Unis, exploitant 21 bateaux sur 10 itinéraires desservant 19 terminaux, selon le communiqué.(KEYSTONE/Walter Bieri) (© KEYSTONE/WALTER BIERI)

ABB, le géant zurichois de l'électrotechnique, a décroché une commande importante avec Washington State Ferries (WSF), un exploitant de services de ferry dans l'Etat de Washington. Elle comprend la livraison de cinq nouveaux bateaux hybrides électriques.

"Les bateaux peuvent accueillir 1500 passagers et 160 véhicules et sont au coeur du plan de WSF qui vise à électrifier le système de ferry et à disposer d'une flotte sans émissions de CO2 d'ici 2050", indique vendredi ABB dans un communiqué.

Le groupe zurichois fournira à WSF des systèmes de propulsion hybrides électriques complets. Il apportera également un soutien en matière de conception et d'ingénierie pour assurer une intégration de la technologie hybride électrique dans les nouveaux ferries.

ABB n'a donné aucune information sur le montant de la transaction. WSF exploite le plus grand système de ferry aux États-Unis, exploitant 21 bateaux sur 10 itinéraires desservant 19 terminaux, selon le communiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse

Genève et Bâle encore dans la course pour organiser l'Eurovision

Publié

le

La victoire du chanteur suisse Nemo à l'Eurovision 2024 a donné le droit à la Suisse d'organiser le concours de l'année prochaine (archives). (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Genève et Bâle sont les deux villes retenues par la SSR pour organiser le concours Eurovision de la chanson 2025. Les deux finalistes seront départagées fin août, indique vendredi la SSR sur son site. Les candidatures de Zurich et Berne/Bienne ont été écartées.

Le choix des deux villes finalistes s'est fait à l'aune de critères comme le concept de salle, les connexions en transports publics, la durabilité, la capacité hôtelière, les concepts de sécurité et d'élimination des déchets, l'investissement, l'expérience en matière d'événements d'envergure, le soutien et la motivation, écrit la SSR.

Les autorités genevoises se sont engagées à débloquer 30 millions de francs pour organiser l'événement, qui se tiendrait à Palexpo pour le concours. A Bâle, aucun chiffre n'a encore été articulé. Ce 69e concours de l'Eurovision aurait lieu à la halle St-Jacques.

Si l'investissement est important, les retombées économiques attendues sont considérables. Liverpool, hôte du concours en 2023 avait enregistré une valeur ajoutée de 62 millions d'euros.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X