Rejoignez-nous

Suisse

Le chocolat dopé par l'export en 2019

Publié

,

le

L'industrie helévtique du chocolat a profiter de l'appétit international l'an dernier pour poursuivre sa croissance, alors que la demande autochtone a stagné. (Archive - ©KEYSTONE/GAETAN BALLY)
L'industrie chocolatière suisse a réalisé en 2019 un chiffre d'affaires en hausse de 2,2% à environ 1,79 milliard de francs. Elle a surtout pu compter sur des exportations en hausse, alors que la consommation stagne en Suisse.

La production de chocolat s'est accrue de 3,8%, totalisant 200'354 tonnes, selon un communiqué de la Fédération des fabricants suisses de chocolat (Chocosuisse) lundi.

En Suisse, les ventes ont progressé de 0,8% à 52'773 tonnes. Le chiffre d'affaires a reculé de 4,8% à 776 millions de francs, tandis que la consommation annuelle par habitant est restée pratiquement inchangée à 10,4 kilos. La part du chocolat importé s'est maintenue à 41%.

Le volume exporté a lui crû de 5%, s'établissant à environ 147'600 tonnes. Le chiffre d'affaires a bondi de 6%, dépassant pour la première fois le milliard de francs. L'Allemagne reste le premier marché avec 34'129 tonnes, suivie par le Canada (12'288), le Royaume-Uni (12'189), la France (11'464) et les Etats-Unis (8493).

"Des marchés tels que ceux du Canada, des Etats-Unis, de la Chine, du Proche-Orient et de Singapour ont présenté des taux de croissance élevés", a fait remarquer Chocosuisse, qui regroupe 17 entreprises et plus de 4600 emplois.

Le chocolat est avant tout vendu sous forme de tablette (50%), puis de confiseries (20%) ou de produits semi-finis comme les poudres (20%).

Défi du franc fort

Comme pour les autres industries exportatrices helvétiques, le franc fort représente une difficulté pour Chocosuisse. "Le désavantage sur le prix des matières premières résultant de la protection de l'agriculture au frontières demeure un autre défi".

L'introduction d'un droit de douane minimal pour soutenir le sucre suisse a accru le handicap sur le prix des matières premières, alors que la "finition suisse" des prescriptions relatives à la déclaration des produits engendre d'inutiles coûts supplémentaires, fait savoir la Fédération.

Elle se félicite toutefois de l'Accord de libre-échange conclu avec les États du Mercosur, susceptible de donner accès sans discrimination à plus de 260 millions de consommatrices et consommateurs. Chocosuisse plaide pour qu'il soit rapidement entériné.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Économie

Credit Suisse veut vendre son hôtel de luxe zurichois

Publié

le

Credit Suisse s'apprête à se séparer de l'hôtel zurichois Savoy Baur en Ville, à la célèbre Paradeplatz. (archives) (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

Credit Suisse, qui s'apprête à annoncer un plan de restructuration, s'est lancé dans la vente de l'hôtel Savoy Baur en Ville, un établissement de luxe situé juste à côté de son siège social à la Paradeplatz.

"Credit Suisse évalue régulièrement son portefeuille immobilier dans le cadre de sa stratégie globale" et la banque s'est engagée dans ce cadre "à lancer le processus de vente de l'hôtel Savoy", a indiqué jeudi à l'agence AWP une porte-parole du groupe.

Cette dernière a ainsi confirmé un article du portail d'information Inside Paradeplatz, selon lequel la banque aux deux voiles aurait fait une offre au milliardaire Götz Bechtolsheimer, qui dirige aussi le groupe hôtelier de luxe Tschuggen.

Le Savoy Baur en Ville, un établissement cinq étoiles géré par le groupe international Mandarin Oriental, est actuellement fermé pour rénovation. Selon Inside Paradeplatz, la vente serait évaluée à 400 millions de francs. Avec cette cession, la banque a vendu pratiquement "tous ses bijoux de famille", a souligné le portail d'information.

"Nous allons évaluer avec précaution toutes les offres et d'éventuels acheteurs", a ajouté la porte-parole de Credit Suisse, sans plus de détail.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse

La normalisation des nuitées en Suisse s'est poursuivie en août

Publié

le

La statistique des nuitées hôtelières en Suisse semble retrouver une certaine normalité grâce à la levée de l'intégralité des restrictions anti-Covid en avril. (archives) (© KEYSTONE/ARNO BALZARINI)

La statistique des nuitées hôtelières en Suisse semble retrouver une certaine normalité grâce à la levée de l'intégralité des restrictions anti-Covid en avril.

Après avoir atteint une croissance annuelle de plus de 70% en janvier et de 50% en juin, la fréquentation s'est stabilisée à 4,5 millions de nuitées en août, soit une hausse de 7,6%.

Cela représente une augmentation de 317'000 unités par rapport au mois d'août 2021, indique jeudi l'Office fédéral de la statistique (OFS) dans son rapport mensuel provisoire. Cette hausse est imputable au retour graduel des visiteurs étrangers dans les établissements helvétiques. Cette catégorie de clients a entraîné une croissance de 41,5% ou de 665'000 nuitées. La tendance est inverse pour les visiteurs suisses (-13,5% ou -349'000 nuitées), surreprésentés durant la pandémie.

Mi-septembre, l'OFS avait publié une première estimation de la statistiques impliquant une hausse de 8% des nuitées hôtelières en août.

Depuis le début de l'année, l'hôtellerie suisse a enregistré 25,9 millions de nuitées, soit une progression de plus d'un tiers (+34,2%) ou 6,6 millions sur un an. Le nombre de nuitées de visiteurs étrangers a plus que doublé (+131% ou +6,4 millions) à 11,3 millions, tandis que la clientèle domestique a totalisé 14,6 millions de nuitées (+1,2%).

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse

Holcim achète un groupe britannique de recyclage de matériaux

Publié

le

Holcim s'est emparé de la société britannique Wiltshire Heavy Building Materials, dont les ventes dépassent les 20 millions de francs. (archives) (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

Le géant des matériaux de construction Holcim s'est emparé de la société britannique Wiltshire Heavy Building Materials, dont les ventes dépassent les 20 millions de francs.

Le groupe est présenté comme un acteur important du traitement de déchets de construction et de démolition ainsi que de leur recyclage.

Fondé il y a plus de trente ans, Wiltshire emploie 80 personnes et traite annuellement 150'000 tonnes de matériaux, les transformant en granulats et en béton, indique jeudi la multinationale zougoise. L'entreprise dispose d'usines à Devizes, Theale, Faringdon et Fairford. Celles-ci viendront renforcer les sites britanniques de granulats appartenant à Holcim.

Cette acquisition, dont le montant n'est pas précisé, doit permettre à Holcim d'atteindre son objectif de recyclage de 10 millions de tonnes de déchets issus de la construction et de la démolition d'ici 2025.

Cette semaine, le géant zougois a annoncé la finalisation de deux acquisitions, celle de la société polonaise Izolbet, spécialisée dans la rénovation et l'isolation thermique, et celle de l'américain Polymers Sealants North America (PSNA), actif dans les revêtements, les adhésifs et le mastic. Fin septembre, Holcim a bouclé le rachat du belge Cantillana, un spécialiste des façades et de l'isolation.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse

Proche de la crise migratoire de 2015, selon le directeur de l'AFD

Publié

le

Selon Christian Bock, la Suisse est un pays de transit pour les migrants (archives). (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

La semaine dernière, 1150 personnes ont été interceptées à la frontière orientale de la Suisse, indique Christian Bock, directeur de l'Administration fédérale des douanes (AFD). "Cela nous rappelle beaucoup la crise des réfugiés de 2015 et 2016".

"Nous voyons un grand nombre de migrants qui sont en transit", ajoute le directeur de l'Office fédéral des douanes et de la sécurité des frontières dans un entretien publié jeudi par les journaux alémaniques du groupe de presse Tamedia. La frontière sud est également sous pression. "L'Italie n'a actuellement une capacité de réadmission que de 40 à 50 personnes par jour".

La Suisse est avant tout un pays de transit, souligne le responsable. De nombreux migrants souhaitent quitter la Serbie pour se rendre en France ou en Grande-Bretagne en passant par l'Autriche. Lorsqu'ils sont contrôlés en Suisse, ils sont en général renvoyés d'où ils viennent, poursuit-il. "Si nous ne faisions rien, nous accepterions la migration de transit. Un État ne peut pas faire cela". Mais ceux qui souhaitent déposer une demande d'asile en Suisse peuvent le faire, assure M. Bock.

La moitié des cas concerne actuellement des Afghans. Les autres migrants sont originaires d'Afrique du Nord, d'Inde, de Cuba et du Burundi. "Le mélange des nationalités a changé", note le directeur de l'AFD, car beaucoup d'entre eux "peuvent entrer en Serbie sans visa".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Un nouveau millionnaire au tirage du Swiss Loto

Publié

le

Un joueur a coché les six bons numéros au tirage de mercredi et empoche un million de francs. (photo symbolique) (© KEYSTONE/THOMAS DELLEY)

Le Swiss Loto a fait un nouveau millionnaire mercredi. Un joueur a coché les six bons numéros et empoche un million de francs. Pour empocher le gros lot, il fallait cocher le 1, 2, 5, 8, 13 et 24. Le numéro chance était le 1, le rePLAY le 4 et le Joker le 892011.

Lors du prochain tirage samedi, 25,4 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

https://jeux.loro.ch/games/swissloto/

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X