Rejoignez-nous

Suisse

Le National affiche ses divisions sur les relations avec Bruxelles

Publié

,

le

Le National a longuement discuté des relations entre la Suisse et l'Union européenne (Archives © KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Les relations entre la Suisse et l'Union européenne ont largement occupé mardi le National. Louanges ou reproches au Conseil fédéral ont fusé de toute part. Quelques pistes, parfois aux antipodes, ont toutefois également été esquissées pour l'avenir.

Un parti avait le sourire lors du débat urgent sur les futures relations avec Bruxelles. L'UDC s'est une nouvelle fois réjouie de l'échec des négociations, le 26 mai, sur l'accord-cadre entre la Suisse et l'Union européenne (UE).

Roger Köppel (UDC/ZH) a salué "un jour de fête", "une heure de gloire" ou encore "une merveilleuse envolée" pour le pays. Céline Amaudruz (UDC/GE) a elle félicité le Conseil fédéral pour son courage. Et la Genevoise d'appeler à lui faire confiance "pour anticiper d'éventuels mouvements de mauvaise humeur de la Commission européenne, comme il a pu le faire avec l'équivalence boursière".

Une vision non partagée par le reste de l'hémicycle où les critiques ont fusé. Le PS a parlé de déception, les Verts d'immense gâchis et de retour en arrière, les Vert'libéraux de décision incompréhensible et improbable. "C'est un fiasco de politique extérieure", s'est emporté Roland Fischer (PVL/LU). Le PLR et le Centre ont également fait part de leurs regrets et de leurs inquiétudes face à l'avenir.

Lever le tabou de l'adhésion à l'UE

Plusieurs partis ont proposé des pistes pour esquisser les futures relations avec Bruxelles. Le PS a soumis une stratégie en plusieurs étapes. "La contribution de cohésion, dont on est redevable depuis dix ans, doit être enfin versée. Elle doit aussi être augmentée volontairement et pérennisée", a expliqué Roger Nordmann (PS/VD).

"La libre circulation des personnes doit être développée", a complété Cédric Wermuth (PS/AG). "Des projets très concrets de coopérations doivent être proposés à l'Union européenne, notamment dans les domaines de la recherche et de l'éducation." Et l'Argovien de nommer les programmes Horizon Europe et Erasmus.

Enfin, "il est temps de casser le tabou d'une adhésion à l'Union européenne", a lancé Roger Nordmann. Actuellement, la Suisse a moins de souveraineté que les autres pays européens. Ces derniers décident des règles que Berne finit par reprendre.

Adhésion à l'EEE aussi envisagée

La suggestion n'a pas beaucoup convaincu. Olivier Feller (PLR/VD) a critiqué une "proposition réchauffée". Isabelle Chevalley (PVL/VD) a elle pointé que la protection des salaires, principale pierre d'achoppement de l'accord-cadre pour les syndicats et les socialistes, ne serait pas améliorée. "La pression augmenterait et ferait baisser tous les salaires. Ce serait un autogoal."

Les Vert'libéraux proposent à la place de reprendre les négociations sur l'accord-cadre. A défaut, une adhésion à l'Espace économique européen (EEE) doit être étudiée.

Bilatérales III proposées

Pour le PLR, c'est un autre chemin qu'il faut emprunter. Olivier Feller a présenté un plan d'actions basé sur trois piliers.

"La voie bilatérale doit être sauvegardée", a-t-il expliqué. Les accords actuels, comme celui sur les dispositifs médicaux, doivent être dynamisés. Et de nouveaux accords doivent être négociés, notamment dans les secteurs de l'électricité, des services financiers ou de la santé. Un nouveau paquet de Bilatérales III doit ainsi être créé.

"Les partenariats avec les pays hors Union européenne doivent également être développés", a poursuivi le Vaudois. Enfin, des mesures doivent être prises en Suisse pour rendre les conditions cadre plus favorables à l'emploi et aux assurances sociales.

Reprendre les discussions

Moins concrète, Elisabeth Schneider-Schneiter (Centre/BL) a aussi appelé à poursuivre la voie bilatérale. Les relations avec les pays voisins, quelque peu délaissées par le passé, doivent être renforcées.

"Il faut reprendre les discussions politiques avec l'Union européenne", a également estimé Nicolas Walder (Verts/GE). De nombreuses questions, comme les crises climatique ou sociale, ne peuvent être résolues qu'au niveau global. Des relations étroites avec Bruxelles sont nécessaires.

Les Verts veulent encore des réponses concrètes sur les conséquences de toutes les options sur la table, de la voie de l'isolement à l'adhésion à l'UE, en passant par l'accord institutionnel et l'adhésion à l'EEE. Ils ont déposé un postulat à cette fin.

Dialogue politique à ouvrir

Face à toutes ces critiques, le ministre des affaires étrangères Ignazio Cassis a apporté peu de nouveaux éléments. L'objectif de la Suisse reste de stabiliser la voie bilatérale, en s'engageant notamment à débloquer le milliard de cohésion.

Le message a déjà été envoyé au Parlement, qui se penchera sur le sujet à la session d'automne. Le memorandum l'accompagnant sera aussi rapidement finalisé, a-t-il précisé.

Un dialogue politique sera entamé au niveau ministériel, a continué le conseiller fédéral. Il sera utilisé pour discuter systématiquement des problèmes de mise en oeuvre des accords et leurs développements. Berne continuera en outre à reprendre le droit européen là où c'est dans son intérêt.

Le Tessinois est peu entré dans les détails, renvoyant à plusieurs documents précédemment publiés par le Conseil fédéral pour justifier sa décision.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey

Robin Kovacs, de buteur à passeur

Publié

le

Robin Kovacs (à droite) accepte avec professionnalisme son rôle de joker (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Damien Riat a inscrit le 3-2 décisif du succès du LHC jeudi lors de l'acte II de la finale contre Zurich. Buteur devenu passeur sur cette action, Robin Kovacs s'adapte à son rôle de joker.

Si Lausanne est revenu à égalité dans la série, c'est en partie grâce à lui. A la 51e minute et alors que le score était de 2-2, Robin Kovacs a chipé le puck à Christian Marti, a foncé dans la zone de défense zurichoise et a servi un caviar à Damien Riat. L'attaquant suédois a fait honneur à son prénom Robin en assistant son acolyte Batman Riat.

"J'essaie d'aider l'équipe du mieux que je peux, comme je ne joue pas tout le temps, explique le Suédois avec humilité et professionnalisme. Lors de ce match, je me sentais bien, j'avais les jambes fraîches. Ces temps j'ai de la peine à marquer, alors j'essaie de me rendre utile d'une autre façon."

Passeur émérite

Et ce n'est pas la première fois que celui qui était vu comme un serial buteur lors de son arrivée en Suisse en 2022 se mue en passeur émérite. A l'occasion du deuxième match de la demi-finale contre Fribourg, c'est déjà lui qui avait offert le but de la victoire à la 107e minute à Jason Fuchs.

L'ancien attaquant d'Örebro se sent-il pousser des ailes lors des deuxièmes actes? "Non, il n'y a rien de spécial, glisse-t-il en souriant. Ce qui est sûr, c'est que ce sont des goals importants. Et si j'ai un poil plus de chance, peut-être que je peux marquer deux buts dans ce deuxième match."

A la 58e, Kovacs a en effet trouvé le poteau de Simon Hrubec. Le Suédois s'est consolé en voyant que les Zurichois ont concédé une pénalité et que le LHC a inscrit le 4-2 dans la foulée.

Sincère et touchant, Kovacs n'a jamais donné l'impression de pester malgré la difficulté de sa situation. Le Suédois a travaillé dans son coin sans faire des vagues. "J'ai vécu une situation difficile pendant la saison, raconte-t-il. J'ai vraiment cherché à m'entraîner le mieux possible. J'essaie de saisir ma chance à chaque fois qu'elle se présente et d'aider l'équipe. On verra si j'ai la chance de jouer le prochain match."

Aider l'équipe comme il peut

Comme le prochain match est agendé à Zurich samedi et que Kovacs est aligné lors des rencontres à domicile, il y a doute sur sa participation à l'acte III. Sait-il pourquoi il joue à domicile et pas à l'extérieur? "Il faut demander à Geoff (réd: Ward, le coach). Je me contente d'être prêt le mieux possible chaque jour. Si je ne suis pas dans l'alignement, je vais apporter mon soutien à mes coéquipiers, et si je joue je vais donner le meilleur pour aider l'équipe."

Samedi, c'est à Zurich que les Vaudois tenteront de prendre l'avantage en allant s'imposer sur la glace du "Z". Logiquement, Robin Kovacs y croit. "On n'était pas très satisfait de la manière dont on a joué mardi à Zurich, conclut-il. Là nous avons joué notre jeu de la bonne façon. Ca sera une série intéressante à suivre."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Sion bat le Stade Nyonnais et profite du faux-pas de Thoune

Publié

le

La joie des Sédunois, qui ont conquis 3 points précieux vendredi (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Sion a souffert pour battre le Stade Nyonnais vendredi lors de la 30e journée de Challenge League (1-0).

Mais les trois points conquis par les Valaisans leur permettent de prendre le large en tête du classement. Thoune s'est en effet incliné à Aarau dans le même temps.

Le FC Sion, qui avait dû se contenter d'un nul lors de la première visite des Nyonnais cette saison à Tourbillon, a dû patienter jusqu'à la 72e pour forcer le verrou vaudois. C'est Dejan Sorgic qui a signé le but de la victoire, à la suite d'un corner.

Cette réussite offre au FC Sion une avance de sept unités sur Thoune, qui a été lourdement battu 3-0 à Aarau vendredi. Le club de l'Oberland bernois a certes un match en retard, mais il devra vraisemblablement se contenter de la place de barragiste.

De son côté, Xamax a dû se contenter d'un nul (1-1) sur la pelouse de Schaffhouse. Les Rouge et Noir conservent la 3e place du classement mais sont à égalité de points avec Aarau.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Le Prix du Meilleur espoir romand pour Dumont et Imsand

Publié

le

Margaux Dumont a reçu le Prix du Meilleur espoir romand (© KEYSTONE/MAYK WENDT)

Les Valaisans étaient à l'honneur vendredi au Musée olympique de Lausanne.

La spécialiste de skicross Margaux Dumont et le perchiste Valentin Imsand sont en effet les gagnants du Prix du Meilleur espoir romand, annonce l'Aide Sportive suisse dans un communiqué.

Margaux Dumont (22 ans) est notamment récompensée pour sa 3e place aux Mondiaux juniors de ski freestyle et pour son sacre en Coupe d'Europe. Valentin Imsand (19 ans) s'est quant à lui illustré en se parant d'argent lors des Européens M20 de 2023 en athlétisme.

Margaux Dumont et Valentin Imsand ont été élus par un jury de médias et un jury de professionnels, ainsi que par un vote en ligne du public. Ils ont chacun reçu une prime de 6000 francs, précise le communiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Visions du Réel: le Grand Prix décerné à la Suissesse Nicole Vögele

Publié

le

Le Grand Prix 2024 de Visions du Réel revient à la cinéaste et journaliste suisse alémanique Nicole Vögele, déjà récompensée en 2018 (photo) par le prix spécial du jury au Festival de Locarno (archives). (© Keystone/ALEXANDRA WEY)

Pour la troisième année consécutive, la plus haute distinction de Visions du Réel récompense un film helvétique. Vendredi soir à Nyon, Nicole Vögele a reçu le Grand Prix 2024 de la compétition internationale longs métrages du festival du cinéma documentaire.

La cinéaste et journaliste suisse alémanique de 41 ans est récompensée pour son film "The Landscape and the Fury", qui arpente la frontière bosno-croate avec des démineurs et des familles migrantes. "C'est une joie de voir récompenser le travail d'une cinéaste audacieuse et suisse de surcroît, pour un très grand film. Son film d'école avait déjà été présenté au festival en 2013", a déclaré Emilie Bujès, directrice artistique de Visions du Réel.

Le jury, composé de la productrice Dora Bouchoucha, du directeur artistique Carlo Chatrian et de la cinéaste Carmen Jaquier, explique avoir été "impressionné par la démarche d'un film qui restitue, touche par touche, la complexité du réel et permet au spectateur de questionner sa place dans le monde".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Poissons

Les influx planétaires exceptionnels vous favorisent. Abandonnez vos principes et dirigez-vous avec assurance vers un avenir encourageant.

Les Sujets à la Une

X