Rejoignez-nous

Suisse

Le télétravail a eu un fort impact sur les déplacements

Publié

,

le

Le télétravail a joué à plein son rôle pour freiner le trafic des pendulaires (image symbolique) (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

Avec la pandémie, les Suisses ont été obligés de pratiquer le télétravail et ont renoncé à une part de leurs loisirs. Début 2021, les distances parcourues en transports publics ont baissé de 52% et de 27% en trafic individuel motorisé.

Avec 50% des actifs en télétravail partiel ou complet début 2021, la Suisse s'est immobilisée. Le pourcentage est sensiblement plus élevé qu'une année plus tôt (38%).

Ces chiffres, publiés mardi, sont issus d’une analyse spéciale des données issues du microrecensement mobilité et transports (MRMT), réalisée conjointement par l'Office fédéral de la statistique (OFS) et l’Office fédéral du développement territorial (ARE).

Ainsi, les trajets quotidiens pour se rendre au travail ont diminué de moitié chez les personnes ayant la possibilité de travailler chez elles, passant de 18,3 km début 2020 à 9,5 km début 2021. Les trajets effectués par les autres actifs occupés pour se rendre au travail n'ont pas enregistré de recul significatif.

Un tiers de moins de kilomètres

Plus largement, les personnes interrogées début 2021 ont parcouru en moyenne 21,8 km par jour, seuls les trajets en Suisse étant toutefois pris en compte. La distance journalière moyenne par personne était donc de 9,8 km ou de 31% inférieure à celle parcourue au cours de la même période de l’année précédente (31,6 km).

C’est surtout chez les 18 à 24 ans que les distances journalières ont accusé une forte baisse, diminuant de 17,0 km (-39%). Ce recul s'explique sans doute notamment par la fermeture des installations de loisirs et l'obligation de suivre l'enseignement à distance.

Transports publics: deux fois moins de km parcourus

Les transports publics ont affiché une moyenne de 3,6 km par personne et par jour: ces distances équivalaient début 2021 à peine à la moitié (-52%) de la moyenne enregistrée au début de 2020 (7,5 km). En comparaison, les distances franchies en transports individuels motorisés (voitures et motos) ont accusé une baisse nettement moins marquée (-27%). Durant la période considérée, une voiture de tourisme transportait en moyenne 1,46 personne, contre 1,52 une année plus tôt.

Si les distances parcourues en transports publics et en transports individuels motorisés ont diminué au début de 2021, les déplacements à pied et à vélo n'ont pas enregistré de changement significatif par rapport à l’année précédente. La part de ces deux moyens de locomotion dans l'ensemble du trafic s'est donc accrue.

Déplacement pour les loisirs aussi en baisse

Représentant 38% des distances parcourues, les loisirs restent de loin le principal motif de déplacement durant la période étudiée au cours de la pandémie. Ce constat reste valable même si les distances parcourues pour les loisirs ont accusé une baisse tendanciellement plus forte (-34%) que celles franchies pour se rendre au travail (-29%), qui constituent le second motif de déplacement.

Parmi les déplacements pour les loisirs, les activités non sportives de plein air, en particulier les promenades, ont gagné en importance durant la pandémie: les distances parcourues dans ce domaine se sont accrues de plus de moitié, alors qu'elles ont diminué de manière significative ou ont du moins eu tendance à baisser pour la plupart des autres activités de loisirs.

Par contre, les trajets effectués pour les achats n’ont pas été significativement plus courts début 2021 qu'avant la pandémie, malgré la fermeture des magasins de biens non essentiels et l’essor, très médiatisé, des achats en ligne.

Compte tenu des données disponibles, la période d’observation se limite à huit semaines durant la pandémie et s’étend du 10 janvier au 6 mars 2021. Elle correspond donc à peu de chose près au deuxième semi-confinement. Les données ont été comparées avec celles de la même période de l’année précédente, alors que la pandémie de Covid-19 n’avait encore guère eu d’impact sur la mobilité en Suisse.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Économie

Les loyers n'ont pas augmenté pour une majorité de locataires

Publié

le

Parmi les personnes interrogées ayant reçu une augmentation de loyer, 15% ont décidé de rechercher activement un nouveau bien locatif, tandis que 3% ont déjà déménagé. (archives) (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Environ deux tiers des locataires n'ont pas vu leur loyer augmenter début avril, malgré le relèvement du taux hypothécaire de référence. C'est ce que révèle un sondage du portail immobilier ImmoScout24 publié vendredi.

Avec le relèvement du taux hypothécaire de référence par l'Office fédéral du logement (OFL) en juin et en décembre de l'année dernière, les propriétaires ont eu la possibilité d'augmenter les loyers de 3% dès le mois d'avril. Le portail immobilier ImmoScout24 a indiqué vendredi avoir mené une enquête auprès de 1224 personnes dans toute la Suisse pour prendre le pouls des locataires à ce sujet. Dans ce sondage, 62% des personnes interrogées déclarent ne pas avoir reçu de hausse de loyer, tant à partir d'octobre 2023 que d'avril 2024. Seuls 11% affirment avoir vu le prix de leur logement augmenter.

Pas de déménagement

Si l'on compare les régions linguistiques, on constate de nettes différences, selon ImmoScout24: alors qu'en Suisse romande, 78% des locataires ne se sont pas vu notifier de hausse de loyer au cours de ces derniers mois, en Suisse alémanique, ce chiffre tombe à 55%.

Parmi les personnes interrogées ayant reçu une augmentation de loyer, 15% ont décidé de rechercher activement un nouveau bien locatif, tandis que 3% ont déjà déménagé. A l'inverse, pour 76% d'entre elles, l'adaptation du loyer n'a eu aucune influence sur leur situation. En outre, 85% ont accepté la hausse du prix de leur logement sans sourciller. Seuls 6% se sont présentés au propriétaire ou à la gérance pour négocier, et 5% ont contacté les autorités de conciliation en matière de droit du bail.

Pour rappel, l'Office fédéral du logement (OFL) a relevé deux fois le taux hypothécaire de référence l'an dernier, d'abord de 25 points en juin, puis à nouveau de 25 points en décembre. Il s'établit désormais à 1,75%. Cela signifie que toutes les personnes qui ont signé un bail après le 1er juin 2017 sont susceptibles de voir leur loyer augmenter.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse

Sonova: Martin Grieder, membre de la direction, est décédé

Publié

le

Le chef de la division Consumer Hearing de Sonova, Martin Grieder, est décédé dans un accident. (archives) (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

Le chef de la division Consumer Hearing de Sonova, Martin Grieder, est décédé dans un accident. Le fabricant zurichois d'aides auditives a annoncé sa disparition dans un avis de décès paru dans le journal Neue Zürcher Zeitung (NZZ).

Le directeur général Arnd Kaldowski dirigera par intérim la division Consumer Hearing, qui comprend également les nouveaux écouteurs Sennheiser, jusqu'à ce qu'un successeur soit nommé, a annoncé Sonova sur son site internet.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse

Fin de carrière en vue pour Max Heinzer

Publié

le

Clap de fin proche pour Max Heinzer (© KEYSTONE/MARCEL BIERI)

Max Heinzer (36 ans) mettra un terme à sa carrière après les championnats d'Europe à Bâle (18 au 23 juin). Il aura été parmi les meilleurs escrimeurs du monde pendant quinze ans.

Heinzer a décroché plusieurs médailles mondiales et européennes. C'est dans la compétition par équipes qu'il a eu le plus de succès, avec un titre mondial en 2018 et trois médailles d'or aux Européens. A titre individuel, il a notamment obtenu de l'argent en 2015 à Montreux et en 2016 à Torun.

Après l'échec des Suisses pour la qualification en vue des JO de Paris, Max Heinzer, actuellement blessé, veut briller une dernière fois dans deux mois à Bâle. "C'est très important pour moi de pouvoir prendre congé sur la piste", a-t-il dit à la télévision SRF.

Outre un changement d'orientation au niveau professionnel, Heinzer veut rester fidèle à son sport. Il sera candidat à la présidence de Swiss Fencing lors de la prochaine assemblée générale.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

CEDH : "L'arrêt ne s'applique pas uniquement à la Suisse"

Publié

le

Le Suisse Andreas Zünd est juge à la Cour européenne des droits de l'homme à Strasbourg depuis 2021 (archives). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

L'arrêt de la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) doit être considéré dans un contexte paneuropéen, selon le juge suisse de la CEDH Andreas Zünd. "L'arrêt ne se réfère pas simplement à la Suisse", a-t-il déclaré sur les ondes de la SRF vendredi matin.

Il s'agit d'un jugement qui concerne tous les Etats membres du Conseil de l'Europe, a déclaré Andreas Zünd à la SRF. L'impulsion est tout simplement venue de la Suisse avec l'action de l'association des "Aînées pour le climat"

Selon le tribunal, la Suisse n'a pas rempli ses obligations en matière de protection du climat. L'accord de Paris sur le climat a été déterminant pour prendre une décision, a poursuivi Andreas Zünd. Les contenus de l'accord font partie du droit suisse, car l'accord a été approuvé par la Suisse.

Le tribunal ne dit pas comment la Suisse doit respecter les objectifs de l'accord. "Les moyens doivent être définis via le débat démocratique", a encore relevé le juge en se référant à l'arrêt. La Cour n'intervient pas dans le processus politique.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Taureau

L'époque actuelle offre d'excellentes opportunités pour bénéficier à fond de tout ce que vous avez mis en œuvre au cours des derniers mois.

Les Sujets à la Une

X